Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Liaisons hydrogènes



  1. #1
    Pakaa

    Liaisons hydrogènes

    Bonjour, j'aimerais comprendre les raisons pouvant conduire à des liaisons hydrogènes entre les différentes molécules. Mon cours m'indique qu'une molécule est polaire, et que donc elle présente des liaisons hydrogènes, mais je ne comprend pas le lien entre ces deux faits par exemple..

    Merci d'avance

    -----


  2. #2
    Resartus

    Re : Liaisons hydrogènes

    Bonjour,

    Votre texte est faux :

    Ce qui est vrai, c'est que les forces d'attraction entre molécules polaires sont plus fortes que celles entre molécules non polaires. Ce sont des forces de Van der Waals : forces de Keesom (entre polaires), de Debye (polaire/apolaire) et de London (entre apolaires).

    De leur coté, les atomes d'hydrogène d'une liaison covalente ont la capacité d'être fortement attirés par des atomes très électronégatifs (F, O ou N)* pour faire des liaisons hydrogène, qui sont nettement plus fortes que les Van der Waals.

    Il n'y a que peu de corrélation entre les deux : il existe des molécules polaires sans hydrogène, et réciproquement, des molécules hydrogénées non polaires peuvent très bien faire une liaison hydrogène avec une autre molécule possédant F,O ou N (même si celle-ci sera en général polaire).

    Le seul point commun est qu'une liaison hydrogène est de nature essentiellement électrostatique (comme le sont les forces de van der Waals), ce qui permet à l'angle des liaisons de prendre des valeurs très variables, contrairement aux liaisons covalentes

    *La définition officielle IUPAC englobe tous les atomes suffisamment électronégatifs (par exemple S ou Cl), mais l'énergie de ces liaisons est alors nettement plus faible
    Dernière modification par Resartus ; 24/07/2018 à 08h01.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  3. #3
    Pakaa

    Re : Liaisons hydrogènes

    Bonjour Resartus,

    Mais dans ce cas là, un atome d'hydrogène relié à un autre atome par une liaison covalente va avoir ''la capacité'' d'attirer à elle un autre atome très électronégatif (comme le fluor), c'est bien ça? Mais pour quoi cette capacité chez l'hydrogène?

    Merci d'avance.

  4. #4
    Resartus

    Re : Liaisons hydrogènes

    Bonjour,
    A la réflexion, je crois comprendre ce que l'auteur avait en tête (mais qu'il a mal écrit, ou bien que vous avez mal recopié) : l'hydrogène en question doit être lui même lié par liaison covalente à un atome plus électronégatif, de sorte que la liaison avec celui-ci est polarisée…. (ce qui n'implique pas forcément que la moléculaire totale soit polaire).

    Le nuage électronique de la liaison covalente étant alors plus proche de l'atome électronégatif, le noyau d'hydrogène n'est pas entièrement écranté, et cette charge partiellement positive peut être attirée par les électrons libres d'un autre atome voisin suffisamment électronégatif.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Liaisons hydrogènes
    Par Ashekha dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/01/2013, 20h33
  2. Les liaisons hydrogènes
    Par Sozory dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/10/2010, 22h54
  3. Liaisons hydrogènes
    Par bboop8 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/12/2009, 10h35
  4. Liaisons hydrogènes
    Par oms63 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/03/2007, 12h58
  5. Liaisons hydrogènes
    Par benji. dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/11/2006, 17h50