Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?



  1. #1
    sunyata

    Question Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?


    ------

    Si une espèce perd ses prédateurs naturels, quels facteurs sont déterminants pour limiter la population ?
    La raréfaction de la nourriture est-elle le seul facteur ? Peut-il arriver qu'une population animale s'éteigne du fait qu'elle a épuisé toutes les ressources disponibles ?

    -----
    Dernière modification par sunyata ; 22/02/2019 à 08h52.

  2. Publicité
  3. #2
    philippedelimoges

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    Bonjour

    (1) limitation d'une population sans prédateur : surexploitation alimentaire d'un territoire = famine = régulation naturelle de l'espèce - Personnellement, je ne connais pas d'espèces qui aient disparues en raison d'une surexploitation des ressources alimentaires. A mon avis, on peut parler plutôt d'un rééquilibrage démographique. Mais un spécialiste sera plus apte que moi pour répondre à cette dernière question.
    (2) Autres facteurs d'extinction :
    - concurrence dans l'exploitation de la ressource alimentaire par une espèce invasive et exploitation meilleure par cette espèce invasive de la niche écologique (ex. les marsupiaux d'Amérique du Sud et d'Australie)
    - transformation écologique (climatique, catastrophe naturelle ...) de l'écosystème et incapacité de l'espèce (du fait d'une spécialisation à un contexte écologique et alimentaire OU aussi pour des végétaux disparition de son pollinisateur exclusif) à ce nouveau contexte écologique (ex. les mammouths laineux)
    - isolement et appauvrissement génétique qui ont une conséquence délétère sur la reproduction (ex. Marsupiaux de Tasmanie)

    Cordialement
    Dernière modification par philippedelimoges ; 22/02/2019 à 09h40.

  4. #3
    philippedelimoges

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    correction :

    - transformation écologique (climatique, catastrophe naturelle ...) de l'écosystème et incapacité de l'espèce à s'adapter à ce nouveau contexte écologique, du fait d'une spécialisation à un contexte écologique et alimentaire (ex. les mammouths laineux) OU aussi pour des végétaux disparition de son pollinisateur exclusif.

  5. #4
    Amanuensis

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    Faut pas s'en faire, l'absence de prédateur "naturel" n'est pas un problème actuel, il y a un prédateur "artificiel" dont les effets sur les extinctions est des ordres de grandeur plus important, et cela n'est pas un sujet de spéculations et de "just-so-stories",
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  6. #5
    sunyata

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Faut pas s'en faire, l'absence de prédateur "naturel" n'est pas un problème actuel, il y a un prédateur "artificiel" dont les effets sur les extinctions est des ordres de grandeur plus important, et cela n'est pas un sujet de spéculations et de "just-so-stories",
    Oui un super-prédateur ayant éliminé tous ses prédateurs, et qui de se fait multiplie.
    Phillipe a bien listé les différents sénarios qui se présentent à l'espèce humaine.

    Pour l'espèce humaine, une capacité d'auto-régulation pourrait cependant être un scénario de plus
    bien qu'improbable dans l'état actuel des choses.

    Cordialement

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    stefjm

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    Le malthusianisme revient à la mode avec le coût écologique d'un bébé humain...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  9. Publicité
  10. #7
    philippedelimoges

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    Bonjour à tous

    Petites remarques :

    (1) L'accroissement démographique de notre espèce n'est pas lié à la disparition de prédateurs carnivores. En gros, depuis 2 millions d'années nous ne sommes plus véritablement des proies alimentaires ; et, pour autant, la population humaine n'a pas connu dans ces temps très anciens une explosion démographique.

    (2) Cet accroissement est lié (en gros chronologiquement) (1) à l'aptitude omnivore et sociable de notre espèce ; (2) à un facteur technologique + à la domestication du feu (apport énergétique supérieur) ; (3) à la sédentarité et l'agriculture ; (4) à l'étatisation de nos sociétés (optimisation de la gestion et de la redistribution de la ressource alimentaire) ; (5) à l'optimisation de la circulation de ces ressources (mécanisation) et à des politiques hygiénistes - XIX°s. ; (6) à l'optimisation de la production de cette ressource (mécanisation et chimie) et évolution de la médecine - XX°s.

    Que dire de plus ... que depuis le XIX°s. la régulation naturelle - qui reste fondamentalement liée à la ressource alimentaire - est contournée artificiellement par le développement de technologies qui exploitent massivement des énergies qui à terme vont s'épuiser. Bref, nous sommes dans une sorte de bulle spéculative qui est de plus en plus fragile. La question énergétique est donc primordiale : elle est le moteur de nos sociétés modernes et de l'actuelle croissance démographique. A cela s'ajoute le changement climatique et son effet drastique sur nos ressources de subsistances ... Faut-il être pessimiste ?
    Quelle régulation démographique est à entrevoir dans les temps futurs ? Difficile de le dire ...

    Actuellement cette croissance démographique ralentie, surtout parce que c'est lié à une évolution des comportements (moins d'enfants pour assurer leur mieux être et assurer un mieux être hédoniste parentale) et il est probable (abstraction de tout autres facteurs) qu'un plateau sera atteint vers 2100 (réduction sensible des naissances compensée toutefois par un allongement de la durée de vie).

    Il est évident que notre écosystème économico-écologique actuel va être soumis à une forte turbulence.

    Ce qui m'inquiète le plus, ce sont les tensions sociales que va provoquer cette réduction des ressources dans une mondialisation (légitime) des désirs de consommation comme valeur d’ascenseur social.

    Cordialement

  11. #8
    shyroki

    Re : Comment une espèce régule-t-elle sa population en l'absence de prédateurs ?

    L'adaptation est parfois bizarre.

    Une espèce s'adaptera toujours à son milieu, à ses ressources et à sa prédation, l'objectif étant la survie.
    On a put observer une augmentation ou une diminution de la taille (exemple des insectes géant dans le carbonifère), ainsi qu'une augmentation ou une diminution du taux de reproduction, ou encore une augmentation ou une diminution de l’espérance de vie.

    Sans changement notable et violent de l'environnement c'est un bon moyen de réguler une espèce, mais avec l'homme cela change la donne, des espèces comme le panda ou encore le kakapo qui n'ont pas vraiment de prédateur souffre de leur taux de reproduction faible suite à l'espace prit par l'homme.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Une population d'être humain immédiatement rationnel est-elle simulable ?
    Par contrexemple dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 41
    Dernier message: 08/09/2014, 12h05
  2. Comment se régule un ballon tampon ?
    Par Elastomere dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/01/2014, 20h45
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 13/09/2013, 20h59
  4. Actu - En bref : comment le cerveau régule-t-il l'appétit ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/04/2013, 08h40
  5. Agriculture biologique peut-elle nourir la population francaise ?
    Par emrica dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 98
    Dernier message: 25/11/2009, 11h43