Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?



  1. #1
    ericd60

    Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?


    ------

    Bonsoir à tous (et toutes). La photo ci-jointe est celle de l’intérieure de nos combles que nous souhaitons aménager. A votre avis, quels sont les matériaux les mieux adaptés pour une bonne isolation longue durée entre les linteaux (à savoir que la finition se fera en BA13)? Département 82

    - La feuille multicouche agrafées ? J’ai peur que du fait que de sa faible épaisseur elle n’offre pas une protection thermique suffisante.
    - La Laine de Roche ? A poser en 2 couches une verticales entre linteaux et l’autre horizontale derrière le pare-vapeur.
    - La plaque de Polystyrène expansé 60mm ou plus? A couper sur place et enfoncer à force entre linteaux pour cause des différences de largeur entre linteaux.

    Quel est le produit représentant le meilleurs rapport prix/efficacité ?

    Merci pour vos commentaires et recommendations.

    PS: Veuillez noter la belle forme de cette poutre d’origine sur la deuxième photo. Amaty appréciera !

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    ossau

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    vous aimez les souris ?

    non? alors pas de polystirene dans l'ancien ou il y aura toujours des petits passages pour ces charmantes bestioles...

  4. #3
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Meri, je n'en suis pas tres friand.........j'aime encore moins les rats ! donc polystyrene is out.
    Qu'en pensons nous des 2 moyens d'isolation restants?

  5. #4
    Larixd

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par ericd60 Voir le message
    - La feuille multicouche agrafées ?
    Ça, laisse tomber, les isolants minces réfléchissant ne sont efficaces que dans certaines conditions : ne pas agrafer mais coller, ne laisser AUCUN interstice entre les lés, ne pas recouvrir. Il y a quantité d'autres isolants très efficaces et moins chers.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message

    Il y a quantité d'autres isolants très efficaces et moins chers.
    Merci, lesquels???

  8. #6
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour à Tous, Bien à Vous,
    ...la belle forme de cette poutre d’origine sur la deuxième photo
    Effectivement, c'est une pièce assez rare, à mettre en valeur...
    J'ai connu une charpente dont plusieurs poutres étaient équarries (juste l'écorce enlevée) et on voyait la forme des arbres dont un parfaitement tordu (grosso-modo en forme d'oméga) mais trop court et rabouté à une poutre pour de la grosse boulonnerie...
    La maison datait de ~1780 et la charpente était toujours en super forme (les tuiles beaucoup moins) > indestructible et impossible de planter un clou dans ce vieux chêne.

    Quelques infos > Humidité
    En période de pluie, l'humidité de l'air augmente et fatalement celle-ci se retrouve à l'intérieur de la maison et à la quelle on en ajoute (lessive, cuisson, douche...). Et plus la T° est élevé, plus l'air peut contenir de l'eau.
    Dans le temps, ventilation très faible, mais murs et sols pouvant absorber cette excès d'humidité (chaux, briques, pisé, ...) et le rendre progressivement par la suite.
    Maintenant, VMC et murs et sols beaucoup moins absorbeurs, du fait des types d'isolation (polyuréthane, polystyrène, film polyane, ....) et que le chauffage devient un point non négligeable du budget.
    Un juste milieu à trouver!!!
    Isolation
    Le rôle d'un isolant est d'opposer une résistance de passage à la chaleur ou au froid > Pour 100 calories extérieures, plus que 30 calories reçues à l'intérieur par exemple. Mais l'isolant va prendre peu à peu la T° extérieure contrebalancer par le chauffage. Entre jour et nuit, on va donc avoir un déphasage que l'on peut exploiter à bon escient.
    Pour bien isoler > Bloquer la conduction (contact avec une dalle froide par exemple), la convection (mouvement de l'air) et le rayonnement (émission).
    Donc film à bulles d'air (blocage partiel conduction et convection) + film réfléchissant (blocage partiel rayonnement) + isolant (blocage partiel conduction). Dans la logique absolue, il faudrait le même empilement à l'intérieur vers l'extérieur > placo + film à bulles + film réfléchissant + isolant.

    Les isolants types laine minérales, fibres de bois, de chanvre, ...munis d'un film réfléchissant jouent un peu ces trois rôles.

    Pour ta belle charpente, Eric, il faut être sculpteur sur polystyrène effectivement.
    Reste les derniers isolants cités...comme le dit justement F6bes.
    Après c'est un choix, plutôt écologique > fibres végétales...autrement laine minérale...
    Perso, je suis tout polystyrène (pas de trous pour les rongeurs...), maison datant de 20 ans qui est assez bien isolée avec un montage un peu spé, . Encore quelques modifs, pour améliorer...

    Bien Cordialement

  9. Publicité
  10. #7
    Larixd

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par ericd60 Voir le message
    Merci, lesquels???
    Là, il y a de quoi écrire un bouquin (je pense que ça a d'ailleurs été fait) ; on peut citer la laine de bois, les panneaux de chanvre, la laine de mouton, la plume de volaille, la ouate de cellulose, la paille, le carton ondulé passé à la matelasseuse..., aucun n'est parfait.
    Pour une fois mon point de vue diverge de celui d'Amaty : les isolants synthétiques, s'ils sont efficaces, s'enflamment facilement (comme beaucoup d'isolants d'ailleurs), et dégagent alors des fumées très toxiques, ce qui réduit encore les chances de survie des gens à l'intérieur. Quant au film réfléchissant, pour qu'il soit efficace il ne faut pas que quelque chose le touche (sur la face où il doit réfléchir), ce qui implique soit de vivre entre des murs en couvertures de survie , soit de monter des contre-cloisons sans contact avec l'isolant.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  11. #8
    KroM67

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,

    Les isolants synthétiques ont aussi les inconvénients suivants:
    - peu de déphasage, ce qui est handicapant l'été quand il faut se protéger de la chaleur, surtout dans les combles
    - une isolation phonique moindre
    - le polystyrène empêche la migration de la vapeur d'eau. Polystyrène à l'intérieur + enduit ciment à l'extérieur sur un ancien mur sans rupture de capilarité et c'est le pourrissement garanti de la structure bois s'il y a (nombre de maisons alsaciennes à colombages ont souffert avec ce binôme) ou à terme de la charpente (l'humidité remonte dans le mur aux parois étanches jusqu'à la toiture).
    - la laine de verre/roche a une durée de vie limitée et est une plaie à manipuler. De plus sa mise en oeuvre, tout comme tout isolant, doit être extrèmement soignée si on veut se rapprocher des chiffres de conductivité thermique donnés par le fabricant. Le pare-vapeur doit être parfaitement continu, ce qui veut dire qu'il faut soigneusement scotcher les lés entre eux. Qui le fait??

    Je vous conseillerai de la laine de bois en panneaux, ou de la ouate en panneaux.

    Il faudra également prévoir un pare-pluie efficace et respirant sous les tuiles.

  12. #9
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Merci. Pour la toiture, je compte y mettre des "plaques sous tuiles" en fibro-ciment ant d'y remettre les tuiles canals. Une solution hors-eau et qui laissera mes bois respirer.

    Au niveau prix....qui remporte/m2?

  13. #10
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Pour une fois mon point de vue diverge de celui d'Amaty
    Quand je dis, "il faut être sculpteur sur polystyrène", c'est à dire qu'avec la charpente d'Eric, pas facile d'installer des plaques de polystyrène entre les chevrons plus ou moins droits.

    Quand j'ai construit ma maison en 1986, le polystyrène m'est apparu la seule solution envisageable > allergique à la laine de verre, mousse de poyuréthane tarifs assez prohibitifs à l'époque & on ne connaissait guère tous les produits actuels plutôt écologiques. La maison est bien isolée, chauffage rayonnement basse T° performant par le plafond > le coût du chauffage oscille entre 400 et 500 € par an.

    Ce serait maintenant j'opterais certainement chanvre ou laine/fibres de bois...
    Les temps changent...
    A+

  14. #11
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    qu'avec la charpente d'Eric, pas facile d'installer des plaques de polystyrène entre les chevrons plus ou moins droits.

    A+
    C'est comme cela que je l'avais entendu, merci

  15. #12
    trauma

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par ericd60 Voir le message
    Merci. Pour la toiture, je compte y mettre des "plaques sous tuiles" en fibro-ciment ant d'y remettre les tuiles canals. Une solution hors-eau et qui laissera mes bois respirer.
    Si tu decouvre le toit autant faire l'isolation en sarking ! Comme ca tu aura encore toute tes poutres apparantes et une bonne isolation uniforme et lineaire.

  16. Publicité
  17. #13
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,

    Ca a l'air très simple d'isoler des combles mais quand on lis le mail d'Amaty, on se dit qu'il ne faut pas faire n'importe quoi sous peine de se retrouver avec de la condensation et autre moisisures dans le temps.

    Je dois moi même réfléchir à une solution d'isolation de comble pour un futur projet et je serais cuireux de savoir qu'ellle est la solution la plus viable. J'entend par là isoler thermiquement avec un budget normal (pas partir sur des solution écologique hors de prix quoi...) et faire en sorte que la ventilation soit bien faite.

    A+

  18. #14
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Merci, je garde la conversation au chaud pour y revenir d'ici quelques mois...

  19. #15
    FILMM
    Invité

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par KroM67 Voir le message

    - la laine de verre/roche a une durée de vie limitée et est une plaie à manipuler. De plus sa mise en oeuvre, tout comme tout isolant, doit être extrèmement soignée si on veut se rapprocher des chiffres de conductivité thermique donnés par le fabricant. Le pare-vapeur doit être parfaitement continu, ce qui veut dire qu'il faut soigneusement scotcher les lés entre eux. Qui le fait??
    Les laines minérales de verre et de roche n’ont pas une durée de vie limitée, contrairement à ce qui vient d’être écrit. La durée de vie de la laine minérale est la même que celle de l’ouvrage dans lequel elle est mise en œuvre.
    De plus, elles sont certifiées par l’ACERMI (Association indépendante pour la CERtification des Matériaux Isolants) ce qui apporte une garantie sérieuse sur leur performance thermique, leur épaisseur et leur durabilité pour le consommateur. Certification reconnaissable au logo apposé sur tous les emballages.

    Les laines minérales ne sont plus classées comme irritantes (voir page 4 du guide "Les Laines Minérales, la qualité de l’isolation, la qualité de la vie pour la peau"). De plus, la présence de voile doux sur les laines rend la pose encore plus aisée et confortable.

  20. #16
    apzo11

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,
    Isoler des combles c'est très commun, mais je comprends qu'avec une si belle charpente tu dois avoir envie de préserver le travail fait antérieurement.
    Pour mon expérience j'ai isolé des combles dans une maison de 60 ans environ avec de la laine de verre 20 cm si c'était à refaire je ferai différent.

    Par exemple pour cette année 2 jours d'un peu chaud dans les combles et l'hiver quelques courants d'air les jours de grands vent.

    20 cm ou équivalent c'est le mini à mon avis. Même en soignant les trous, l'air passe alors plutôt choisir des solutions qui permettent quelques imperfections donc out l'isolant mince (la pose doit être parfaite).

    a+
    apzo11

  21. #17
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Oui abzo11, je veux sauvegarder l’apparence de ces belles poutres et pour cette rénovation, faire honneur au travail de nos ancêtres. Tes problèmes de fuite me font demander si tu as bien poser ton isolation correctement suivant les recommandations des fabricants à savoir :

    - Pose des suspentes (pour férules).
    - Pose d’une première épaisseur de LdV coincée entre chevrons (épaisseur LdV = chevrons moins 2cm au niveau des lambourdes pour passage d’air).
    - Pose de la deuxième épaisseur LdV perpendiculaire aux chevrons afin d’éviter les ponts thermiques avec la première couche.
    - Pose des férules.
    - Pose du pare-vapeur / pare-vent en plastic résistant au temps a) collé au double face sur les férules b) collé au joint silicone sur la partie la plus basse, la plus haute et sur le coté des 2 pignons (en collant au silicone autour des fenêtres de toit si il y en a). Calfeutrage des sorties électriques à travers le plastique.
    - Pose du BA13, bandage etc.

    A te lire.

  22. #18
    apzo11

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,
    Pas d'inquiétude je vis avec.
    J'avais fait un contre chevronnage bois afin de pouvoir cloué un lambris. C'était un peu long à faire car chaque chevron devait avoir la bonne cote entre chaque panne.
    La grosse conn..., c'est quand j'ai fait isolation j'ai oublié d'isoler le débord de toit. Comme j'ai fait des placards c'est pas trop grave, mais à l'endroit de mon bureau pas de placard alors un peu d'air frais.
    Je vois que tu connais bien la théorie, mais des fois ce n'est pas facile de l'appliquer dans des endroits tordus et difficiles d'accès....c'est pourquoi il y a quelques imperfections..
    a+
    apzo11

  23. Publicité
  24. #19
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    J'apprends a travers ce que je lis et ce que je vois (Youtube) est plein de video educatives a ce sujet.

  25. #20
    ericd60

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour à tous. Suite à mes questions précédentes concernant le type de d’isolant que vous me conseillez d’utiliser, je reviens d’un petit voyage en Roumanie où j’ai eu l’occasion de visiter une usine de fabrication de Laine de Verre/Laine de Roche.

    On me propose pour l’insertion entre mes chevrons des panneaux de LdR semi-rigides (600mm x 1000mm et plus) aillant une densité de 60 à 70Kg/m3. La conductivité thermique est de 0.033W/m3.

    En 50mm d’épaisseur le prix est de €2.30/m2 (comme le transport ne me coutera presque rien, cela me parait acceptable…..prix sans négociations pour l’instant).

    Pour la 2em couche perpendiculaire, ils me conseillent un produit similaire avec densité de 150Kg/m3

    Que pensez-vous donc des caractéristiques thermiques de ces isolants par rapport aux LdV / LdR en rouleaux ?

    Pouvez-vous m’aviser des comparaisons de coefficients et d’efficacités thermiques entre ces panneaux à forte densité et la Ldv / LdR en rouleaux d’épaisseur plus importante ???.

    Merci pour vos commentaires (Ma question doit peut-être être posée sur le forum isolation mais comme j’ai déjà commencé celui-ci….)

  26. #21
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour Eric,
    ...je reviens d’un petit voyage en Roumanie où j’ai eu l’occasion de visiter une usine de fabrication de Laine de Verre/Laine de Roche.
    Voyage thermo-éducatif....
    Un premier lien > http://www.labrivert58.fr/SWaP/DOC/conducte.pdf
    et un 2ème > http://www.batirbio.org/html/Economi...gie-grise.html

    Pour effectuer quelques comparaisons...

    A+

  27. #22
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonjour,

    J'ai relu avec attention ce fil pour le moins interressant
    Comme je l'ai déjà dis dans un autre fil, je me lance en septembre dans la rénovation de mes combles et cela passe par le remplacement de l'ancienne isolation. Une fois que je vais avoir mis à nu la charpente et que je vais voir les tuiles quel est l'ordre de pose entre les différents matériau ? isolation, pare vapeur etc...

    Par ailleurs, est ce qu'un isolant mince suffit ? J'ai lu sur un forum que c'était efficace mais zéro question phonique. A priori, je n'ai pas besoin d'isoler phoniquement car les combles sont haut mais si quelqu'un a ce type d'isolant, je veux bien un retour d'expérience.
    Sinon est ce qu'on peut cumuler laine de verre + isolant mince ?

    Autre chose, ne faut t-il pas mettre un film de protection entre les tuiles et l'isolation pour éviter une infiltration possible ?

    Et dernière question, comment ventiler ? Je pense mettre des chatière car actuellement rien de tel sur mon toit mais doit-on mettre autre chose ?

    Voilà, beaucoup de question mais ce sujet là parait simple et complexe à la fois. Plus je lis, plus les problématique viennent à mon esprit alors merci de votre aide.

    Bonne soirée

  28. #23
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonsoir Eiffel, Bien à Toi,

    Si on veut vraiment le top...
    Les tuiles, les ardoises comme les bacs acier émettent un rayonnement important qu'il faut bloquer... L'effet est tellement important qu'on arrive à obtenir un effet de serre, c'est à dire que la T° des combles arrive à dépasser la T° extérieure (on peut atteindre 50 à 60 °C)
    Employer l'avantage des isolants afin d'obtenir un déphasage important... Exemple la ouate de cellulose ou la laine de chanvre va entraîner un déphasage de ~10 heures en 30 cm d'épaisseur... et bien sûr une ventilation conséquente > au moins 300 m3/h.

    Exemple 9 h du matin, la T° des tuiles atteignent la T° intérieure ~22 °C, il faudra attendre 18/19h, pour voir l'augmentation de T° arriver dans les pièces... Il faudrait ventiler avec arrivée de vide-sanitaire, de tunnel à galets,...etc ou autre et dès que la T° extérieure descend en-dessous de 22°C, aspirer l'air extérieure pour éviter de trop réchauffer le vide-sanitaire...

    En hiver, le problème se situe entre échange T° intérieure et extérieure... Problème de condensation et si laine minérale, humidité et son cortège, plus une carpette de la laine minérale au bout de plusieurs années...

    DONC,
    Les tuiles et une lame d'air sous-celles-ci auto ventilée > Hauteur entrée d'air ~1cm à 1,5 cm > Sortie idem au sommet du toit...
    Un film pare pluie en cas d'infiltration... qui peut être réalisé par un film thermo-réflecteur (réverbération rayonnement électromagnétique) ...
    Un voligeage éventuellement (une épaisseur de bois, c'est tjs ça de gagner)
    Une couche de 10 cm d'isolant compact type polyuréthane ou PSE extrudé (point de rosée), ensuite une couche de ~20 cm mini en panneaux d'ouate de cellulose ou de laine de chanvre (déphasage)
    L'habillage, préférer le bois, mais placo, fermacell, etc...
    Enfin un ventilation basse au nord et un extracteur au sud près du faîte du toit et si possible un by-pass vers une source plus froide (vide-sanitaire, ...)
    Je mets un schéma simpliste, en fait, il faudrait le réaliser avec la résistance thermique des matériaux et le déphasage (inclinaison des flèches).... Tiré de cette discussion > http://forums.futura-sciences.com/br...ht=laine+verre > A lire...

    J'ai une ventilation par chatière et je suis en train de modifier après contrôle des T° dans mes combles T° extérieure 34 °C et dans les combles perdues 44 °C...
    Résultats, mes pièces qui restent fraîches 22° C/ 23°C l'après-midi, se mettent à monter le soir 19h/20h jusqu'à 25°C...
    A+
    Images attachées Images attachées  

  29. #24
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Enfin un ventilation basse au nord et un extracteur au sud près du faîte du toit et si possible un by-pass vers une source plus froide (vide-sanitaire, ...)
    Petite précision, un extracteur au sud, mais extérieur... OU un ventilateur pour refouler l'air vers l'extérieur..
    A+

  30. Publicité
  31. #25
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Les tuiles et une lame d'air sous-celles-ci auto ventilée > Hauteur entrée d'air ~1cm à 1,5 cm > Sortie idem au sommet du toit...
    Un film pare pluie en cas d'infiltration... qui peut être réalisé par un film thermo-réflecteur (réverbération rayonnement électromagnétique) ...
    Un voligeage éventuellement (une épaisseur de bois, c'est tjs ça de gagner)
    Une couche de 10 cm d'isolant compact type polyuréthane ou PSE extrudé (point de rosée), ensuite une couche de ~20 cm mini en panneaux d'ouate de cellulose ou de laine de chanvre (déphasage)
    L'habillage, préférer le bois, mais placo, fermacell, etc...
    Enfin un ventilation basse au nord et un extracteur au sud près du faîte du toit et si possible un by-pass vers une source plus froide (vide-sanitaire, ...)
    Cher Amaty,

    Très interressant le schéma. Surtout pour la partie température. On voit bien le gain procuré par les différentes couches d'isolation.
    Cependant, dans mon cas, j vais être confronté à un problème d'épaisseur et pour ne pas trop perdre en hauteur sous plafond, il va falloir que je me contente d'une épaisseur allant de 20 à 30 cm je pense.
    Si j'ai bien compris (en lisant ton message et quelques infos prises ici ou là sur le net), la condensation doit être bien gérée sous peine de venir détériorer l'isolation et la charpente à long terme.

    Pour résumer, sous les tuiles il faudra une lame d'air pour ventiler puis poser un film pare pluie (= film pare vapeur ?) et ensuite s'occuper de l'isolation...
    Alors 2 questions me viennent à l'esprit :
    - Concernant le pare pluie. Quand on le pose par l'intérieur, on est obligé de le plaquer sous la charpente (collage au silicone) mais comment faire pour gérer l'écoulement dû à une condensation ou un infiltration. En construction à neuf, pas de soucis, on aurait mis le pare pluie au dessus de la charpen,te et évacuer au terme d'une bavette qui ramènerait l'eau dans les goutières mais en rénovation par le dessous ??
    - Et pour l'isolation en elle même, si je cumule un isolant mince multicouhe et une laine de chanvre par exemple, dans quel ordre cela sera le plus efficace ?

    Et là je vais besoin d'un peu plus d'explications sur ton histoire de nord-sud et de by pass... pour la ventilation. Est ce que si je dis des chatières en bas de toiture au nord et des chatières en haut de toiture au sud, j'ai bon ?

    A bientôt

  32. #26
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Il va falloir que je me contente d'une épaisseur allant de 20 à 30 cm je pense.
    Ce qui correspond approximativement à l'empilage que j'ai cité...
    si je cumule un isolant mince multicouhe et une laine de chanvre par exemple, dans quel ordre cela sera le plus efficace ?
    Le film thermo-réflecteur agit le plus correctement quand une lame d'air le sépare d'autres matériaux... Car cette énergie se transmet par convection (isolant incorporant des volumes d'air très faibles > micro-bulles), par conduction (chaleur massique > plus la densité est faible, plus la chaleur massique est faible > propriété permettant d'emmagasiner la T° ambiante et de la rendre) et par rayonnement (réverbération).
    On peut faire la comparaison entre l'acier et le bois >>> Sauna à 95°C > Chaîne en or qui brûle la peau et banc en bois sur lequel on est assis... Faut pas inverser!!!

    Les films multi-couches sont une belle arnaque... Certains pensent faire une bonne isolation en mettant ce genre de produit qui coûte une fortune, ceci pour des gains relativement faibles... J'estime que les autorités responsables devraient mettre un holà à ce genre de choses quand on fait le bilan... De plus, les gens pensant avoir une habitation classée "B", se retrouve avec un lamentable"F" ou "G" au niveau bilan énergétique... Madré Mia!!!!
    Il n'y a pas de secret...Autant faire le multi-couches soi-même, un film à bulles + un papier alu + une couche de 5 mm de PSE expansé, + un in-tissé recouvert de poils de chèvre... Ah! Ah! Ah! (J'en ai vu un qui avait 16 couches...).

    Pour la phénomène de point de rosée, ce n'est pas un film pare-pluie ou pare-vapeur ou autre qui empêche ce phénomène qui impacte l'air contenu dans les isolants (laine minérale, végétale ou animale = même phénomène de tassement), d'où la raison de mettre un isolant emprisonnant l'air...
    Concernant le pare pluie. Quand on le pose par l'intérieur, on est obligé de le plaquer sous la charpente
    C'est effectivement un palliatif un peu faiblard, à moins de faire un système de collecte de ces éventuelles fuites... Un tube PVC par exemple ouvert dans la longueur (le pare pluie venant faire bavette et évacuation à l'extérieur... Il est vrai que je ne mettais jamais posé la question...
    Est ce que si je dis des chatières en bas de toiture au nord et des chatières en haut de toiture au sud, j'ai bon ?
    Au niveau disposition, tu es super OK...
    Pour le débit, c'est peut-être autre chose... Peut-être prévoir alim 230V et tube PVC de 100 au niveau chatière au cas où cela serait nécessaire pour installer ces petits ventilos qui possèdent un débit d'une centaine de m3/h...
    Perso, je vais mettre une ancienne VMC dont je vais changer la valeur de la capa, pour obtenir 250 à 300 m3/h...
    Et là je vais besoin d'un peu plus d'explications sur ton histoire de nord-sud et de by pass...
    Toutes les 2 heures, tu prends les T° de tes différents niveaux et tu réfléchis comment limiter la montée en T°...
    Pour ma part....
    Dès que la T° extérieure devient plus faible que celle des vide-sanitaires et garage (18/19°C pour une T° de sol tournant autour de 14°C) , mise en service d'un ventilo pour faire descendre au plus bas cette T°. L'air est refoulée dans les pièces d'habitation (entre 24 et 25°C) et les combles.. La VMC de l'habitation est en service...
    9/10 h du mat, le ventilo s'arrête et moi j'arrête manuellement la VMC de l'habitation qui est aéré par ailleurs (fenestrons et ouverture des fenêtres parfois)... Et le cycle d'enfer recommence... T° maxi extérieure enregistrée 44°C... Que diable!!!
    Je limite l'apport d'air frais, sinon la T° des vide-sanitaires va augmenter trop (21/22°C)... Il faudrait isoler les murs de ceux-ci...

    Reste pour les combles à faire une ventilation forcée pour limiter l'effet de serre... Mise en route dès que T° combles supérieure à T° extérieure... Je devrais gagner 1 à 1,5 °C, grand maxi...
    A+
    Dernière modification par AMATY ; 24/06/2011 à 14h54.

  33. #27
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Merci Amatay pour ces renseignements.

    Très techniques comme souvent donc je m'y perd un peu mais je vais creuser ça ce week end car je dois partir là.
    J'ai fais un petit croquis par rapport a ce que j'envisage au vu de ce que j'ai pu lire...
    Qu'en pense(z) tu (vous) ?

    Bon week end
    Images attachées Images attachées  

  34. #28
    invite58706596

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Qu'en pense(z) tu (vous) ?
    Beau dessin ...

    Le film pare-pluie fait double emploi avec le film réflecteur...
    On trouve ceux-ci au niveau le plus simple, film aluminium monté sur une fine couche de PSE...
    Le Bon Week-End...

  35. #29
    TDR125

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Bonsoir

    Je vois un gros problème technique : il est où le seau ?

    Bon ca va , j'ai compris (c'est moi le sot )

    J'arrête mes incartades délirantes et hors sujet

    Bonne continuation
    Dans la vie deux mots vous ouvrirons beaucoup de portes : poussez et tirez ....

  36. #30
    Eiffel36

    Re : Quel isolant pour isolation de vos combles en restauration?

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Beau dessin ...
    Salut Amaty,

    Merci mais je crois qu'en fait, ca marchera mon système d'évacuation de la condensation... L'eau ne s'écoulera jamais mais viendra se loger au niveau des poutres donc il faut que je réfléchisse à autre chose.
    Mon chantier n'est pas si exceptionnel que ça, rénover/isoler ses combles sans refaire le toit diot être monnaie courante et pourtant je n'arrive pas à trouver la solution

    Le film pare-pluie fait double emploi avec le film réflecteur...
    On trouve ceux-ci au niveau le plus simple, film aluminium monté sur une fine couche de PSE...
    J'espère pouvior avoir un bon tarif sur le film réflecteur. Mais si c'est vraiment trop cher, j'envisagerais peut être ta solution. Par contre c'est quoi le PSE ??

    A bientôt

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Choix d'un isolant pour les combles.
    Par Coati84 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 60
    Dernier message: 14/06/2011, 09h40
  2. Isolation toiture terrasse type chaude:quel isolant au meilleur prix
    Par pawnies20 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2009, 22h19
  3. Question pour isolation de combles
    Par pierrot01 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/05/2008, 16h10
  4. Isolation sur chevron : quel(s) isolant(s) naturel(s) choisir ?
    Par Doubze dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 18/07/2006, 14h20
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...