Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?



  1. #1
    ljbo3

    Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?


    ------

    Bonjour. J'ai une maison individuelle dans une ville exigeant la séparation des eaux pluviales et des eaux usées. Le PLU précise que l'on doit favoriser le zéro rejet d'eau de pluie, et que si cela n'est pas possible, pas plus de 2 l/s/ha, c'est à dire quasiment rien pour un petit terrain comme le mien (250 m2)! Le problème est que le proprio précédent à fait la conformité à l'arrache: il a coupé les conduits de chute et mis un coude, puis une plaque de béton de 50cm x 50cm à tout casser dessous pour que l'eau s'éloigne des murs de la maison.

    En me renseignant un peu, il semble que ce je devrais faire, est de creuser un trou dans le jardin à distance de la maison, le remplir de cailloux, et faire venir des tuyaux sous-terre jusque là. Bon, désolé, j'exprime tout cela en terme pas du tout technique mais je n'y connais rien! Qu'en pensez-vous?

    Je précise que les récents orages violents en région Parisienne ont eu pour résultat des infiltrations d'eaux par le bas des murs de ma cave semi-enterrée. Du coté où les conduits de chute déversent justement. Coincidence ou cause?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jeryko

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonsoir,

    Je n'ai jamais entendu parler de ce genre de problème. Insoluble !
    (Il y a bien les éponges mais il en faudrait beaucoup)

    Tu as un jardin ?
    Une seule solution : un puisard au centre avec trop plein à la rue ? (ou EU)
    Comment font les voisins ?
    Dernière modification par Jeryko ; 15/06/2018 à 21h05.
    Problème résolu : N'oubliez pas de préciser ce que vous avez trouvé et les mesures prises. Merci

  4. #3
    yakafautcon

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Je n'ai jamais entendu parler de ce genre de problème. Insoluble !
    Dans certaines communes, il y a obligation pour les nvelles habitations de creuser un puisard pour évacuer les eaux de pluie. Généralement ces communes sont au dessus d'une nappe et il suffit de faire un puit pour tout évacuer, c'est sans doute votre cas.

  5. #4
    Larzacien

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    bonjour, Normalement, si on a un puits dans son terrain, il est interdit d'y rejeter les eaux pluviales.... alors, on n'y comprends plus rien.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    SULREN

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonjour,

    La solution c’est le puisard comme cela a été dit, avec trop plein au fossé ou à la rue.
    Le puisard a des parois non étanches, bien sûr.

    L’eau d’une forte pluie s’y accumule puis s’infiltre lentement dans le terrain, tant qu’il n’est pas saturé puis remonte par capillarité et s’évapore dans l’atmosphère.
    En cas de saturation du terrain l’eau ira au fossé ou au collecteur de pluviale, donc à la rivière mais on aura fait de son mieux pour retarder la crue de cette dernière.

    Une variante au puisard est la mare quand le terrain le permet.
    J’en ai une (vieille de plusieurs siècles) qui collecte l’eau de tout mon terrain. A chaque pluie son niveau monte de 6 fois la hauteur indiquée par le pluviomètre.
    Hormis en hiver, cette eau ne va pas au fossé par le trop plein. Elle reste dans le terrain et retourne à l’atmosphère par évaporation. Les précipitations des violents orages d’été sont ainsi absorbés sans contribuer aux crues….ni aux torrents de boue dans les rues, qu’on nous montre régulièrement à la télé.

    Avantages : esthétique d’un plan d’eau, sa flore, sa faune
    Inconvénient : les duels vocaux des grenouilles pour ceux qui détestent cela.

    Normalement, si on a un puits dans son terrain, il est interdit d'y rejeter les eaux pluviales.... alors, on n'y comprends plus rien.
    J’ai trois puits de 20 m de profondeur sur mon terrain et je peux affirmer que la mare ne se vide pas dedans….. Elle ne s’assèche même pas en été. Mais cela dépend bien sûr de la nature des couches du terrain.
    L’eau d’un puisard proche d’un puits pourra finir au puits, mais lentement à travers la résistance hydraulique du terrain qui les sépare ….et après avoir subi une sorte de filtration (c'est quand même mieux qu'un rejet direct).
    Dernière modification par SULREN ; 17/06/2018 à 09h36.

  8. #6
    yaadno

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    bonjour:une variante au puisard:un regard en bas de chaque descente relié à un drain d'épandage de diam100mm;
    cdlt

  9. Publicité
  10. #7
    ljbo3

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Merci pour vos contributions. Un puisard, c'est donc le mot que je cherchais! D'après l'ancien propriétaire, le terrain est glaiseux sous les fondations de la maison, donc à 2/3 mètres de profondeur. Ce puit filtrant, il faudrait le faire aller jusqu'à quelle profondeur? Je veux dire, l'arrêter avant la couche de glaise, ou alors aller en dessous, mais là aucune idée de la géologie.

    @yaadno Just pour être sûr que je comprends bien, un drain d'épandage consisterait à faire une ou plusieurs tranchées de environ 50 m de profondeur, rempli de gravier, dans lesquelles passerait un tuyau perforé venant des regards. Cela semble plus simple à faire que le puisard.

  11. #8
    SULREN

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonjour,
    @ ljbo3
    Le choix de la solution t’appartient totalement et je ne fais donc ici que te donner mes éléments de réflexion si j’avais à faire face au même problème. Tu as dit :
    pas plus de 2 l/s/ha, c'est à dire quasiment rien
    Es tu bien sûr que ce n’est rien ? Cela fait : 180 litres par heure, soit 4,3 m3 par jour.

    Quelle fortes précipitations peux tu avoir dans ta région en 24 h? Chez moi par exemple c’est 30 mm.

    Sur ta toiture et terrasses, supposons 100 m2, cela ferait 3 m3.
    Sur la pelouse, soit 150 m2, cela ferait : 4,5 m3.

    La pelouse est capable d’absorber et de faire tampon un certain temps, plus de 24 h.
    Ne resteraient donc que les 3 m3 à stocker en urgence, et encore pas tout à fait, puisque pendant qu’il pleut ton puisard te permets d’évacuer à la rue 180 litres par heure.

    Il faut reprendre tout cela plus en détails, mais je me sentirais tranquille avec un puisard de 3 m3 et je chercherais à démontrer que 2 m3 suffisent.
    Et je sais comment démontrer à la mairie que mon puisard ne déversera pas à la rue plus de 180 l/h.

    Refais ces calculs avec des drains, et regardes aussi comment depuis les drains tu peux évacuer un débit limité de 180 l/s et en apporter la démonstration à la mairie (ou à l’organisme en charge : agence de bassin,…..).

    NB1: dans un post tu as parlé de mettre des cailloux dans le puisard. Quelle idée! Ce serait une cuve en polyéthylène ou en buses de bétons, destinée à ne recevoir que de l'eau de pluie et un peu de limons: donc curage par un camion vidange (les "pompes à merde") tous les 5 à 10 ans.
    Comment cureras tu tes drains?

    NB2: Un puisard peux aussi te servir de réserve d'eau de pluie pour arroser, en été avec l'eau des orages. Il y a des tas de gens qui achètent des cuves de stockage d'eau de pluie.
    Dernière modification par SULREN ; 18/06/2018 à 15h23.

  12. #9
    ljbo3

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Merci Sulren. Mon commentaire était basé sur le fait que 2l/ha/s représente 17 mm de précipitation en 24h, alors que les très violents orages de la semaine dernière en région parisienne était autour de 80 mm. Mais vous avez raison bien sûr que ces 17 mm sont bon à prendre! Cela fait toujours autant de moins à absorber comme vous le dites. En fait, je me suis trop obnubilé sur cet évènement climatique exceptionnel. Même en regardant les précipitations moyennes sur la région parisienne, avec les chutes déversant à un mètre au plus de mes murs, ce n'est pas bon pour ma maison, n'est-ce pas? Et la moyenne, c'est 1-2 mm/jour, donc bien en deçà de la limite de rejet. Ceci dit, la rue n'a pas de conduit pour les eaux de pluie, mais on a droit à une buse dans le caniveau. Comme je n'en vois aucune dans la rue, ou bien les gens n'ont pas séparé eaux usées et eaux pluviales, ou bien ils absorbent dans leur terrain. C'est ce que fait mon voisin, avec un puisard.

  13. #10
    SULREN

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonjour,

    avec les chutes déversant à un mètre au plus de mes murs, ce n'est pas bon pour ma maison, n'est-ce pas?
    Cela ne peut que créer des désordres importants, et doit être évité.-

    A toutes fins utiles, voici comment j'ai analysé les choses pour mon propre terrain:
    -A) Dans le problème posé en ouverture de la discussion, il faut déjà considérer les flux:
    -1) Les précipitations atmosphériques apportent de l’eau au terrain : la pluviale ;
    -2) Il est interdit de la déverser chez ses voisins, sauf accord de leur part.
    -3) Il est interdit de la déverser dans le réseau des eaux usées.
    -4) La pluviale peut être évacuée dans le domaine public : caniveau dans le cas présent (dans d’autres c’est le fossé, ou le branchement à un collecteur public de pluviale).
    La limite autorisée de déversement est de 2l/s/ha, dans le cas présent. Ailleurs il peut ne pas en exister, comme chez moi par exemple.
    -5) La pluviale peut être évacuée dans la nature : évaporation et infiltration dans les couches profondes du terrain, quand il s’y prête (infiltration naturelle, pas grâce à un puits).

    -B) Il faut ensuite considérer la capacité de stockage du terrain :
    -1) Combien d’eau, la pelouse, la couche arable, les couches plus profondes, peuvent stocker sans subir de dégradations notables.
    -2) Un puisard, des drains, peuvent aussi en stocker.
    -3) Au-delà l’eau stagne en flaques, qui nuisent gravement à la flore et aux organismes vivants dans le sol, ou envahit l’habitation (cave, sous-sol, garage, etc), ou déborde chez les voisins, ou le domaine public. Il faut admettre que cette situation se produise dans les cas rares de précipitations exceptionnelles.

    -C) Recherche de la solution :
    En observant, en interrogeant les voisins, les statistiques de la méteo, j’essaierais d’évaluer :
    - les précipitations sur le terrain (moyenne annuelle, pointes).
    - la capacité du terrain à évacuer l’eau dans la nature (point A4).
    - la capacité du terrain à faire éponge, c’est-à-dire à stocker de l’eau sans subir de dégradations (point B1).

    -1) Si le terrain peut évacuer dans la nature toute l’eau qu’il reçoit, un puisard à parois non étanches, ou des drains peuvent servir de stockage supplémentaire au stockage naturel, afin d’éviter l’inondation du terrain en cas de fortes pluies et de laisser le temps à l’eau de disparaître toute seule.

    -2) Si le terrain ne peut pas évacuer dans la nature l’eau qu’il reçoit, il faut impérativement l’évacuer dans le domaine public, sinon le sol restera gorgé d’eau et on aura une végétation de zones humides, des caves inondées et des murs humides. L’ancien propriétaire évacuait l’eau semble t’il, mais il a cessé, et actuellement ce n’est plus le cas.
    La création d’un puisard reste nécessaire comme stockage supplémentaire en cas de coup dur, mais il faut l’équiper d’un dispositif de relèvement de l’eau afin qu’elle puisse aller au domaine public (pompage type vide cave par exemple, ou autre).
    C’est disgracieux et encombrant mais il ne faut pas exclure, en plus d’avoir quand même créé un puisard (mais qui serait alors de taille bien plus modeste) de faire arriver les descentes de toiture dans des cuves posées sur le sol et qui se videraient lentement ensuite au caniveau, dans la rue, de façon gravitaire, sans pompage.
    On trouve facilement ces cuves dans le commerce.
    Le niveau à maintenir dans le puisard (et dans ces cuves) dépend de la saison et des valeurs de précipitations annoncées par la météo. En été par exemple, on peut les garder pleins à des fins d’arrosage.

    D’autres points seront vus plus tard, pour ne pas être trop long.
    Dernière modification par SULREN ; 18/06/2018 à 23h47.

  14. #11
    Jeryko

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonsoir SULREN

    Bravo pour ta démonstration détaillée.

    Je me suis laissé influencer sans faire le calcul de ce que représentait réellement 2l/s/ha.
    Effectivement ce n'est pas aussi ridicule que cela : 180 l par heure et pour 250 m²
    A+
    Problème résolu : N'oubliez pas de préciser ce que vous avez trouvé et les mesures prises. Merci

  15. #12
    SULREN

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonsoir,
    Merci Jeryko,
    Il me manquait cependant deux éléments importants, dans ma réflexion du post #10.

    -1) Combien d’eau du terrain de ljbo3 s’écoule dans les terrains de ses voisins ?
    « Du moment que l'écoulement résulte de la configuration naturelle du relief et que le propriétaire du fonds supérieur ne fait rien pour l'aggraver, le voisin en contrebas ne peut pas s'opposer à recevoir ces eaux (article 640 du code civil) ».

    Mais si ljbo3 (ou le proprio qui était là avant lui) a aggravé cet écoulement par des dispositions qu’il a prises, le voisin peut alors s’y opposer. On ne laissant plus l’eau de toiture aller au caniveau on a aggravé l'apport d'eau sur le terrain et donc aggravé l’écoulement qui allait éventuellement chez les voisins.

    -2) On ne connait pas exactement les dispositions du PLU de cette commune.
    Il est dit 2l/s/ha autorisé au caniveau, mais y a t'il des dispositions restrictives?
    Par exemple, on ne sait pas s’il est stipulé que cette eau doit s’écouler de façon purement gravitaire (c'est le cas en certains endroits).
    Dans ce cas, on ne peut plus envoyer au caniveau de l’eau provenant du puisard par pompage, comme je l'avais envisagé plus haut.
    Mais on pourrait peut-être quand même y envoyer de façon gravitaire celles des cuves qui collectent les eaux de toiture.

    Tout cela varie d’un PLU à l’autre. Il faut savoir ce qu'il en est dans le cas présent.

  16. Publicité
  17. #13
    ljbo3

    Re : Où faire aller l'eau collectée par les gouttières du toit?

    Bonjour, merci pour tous ces éléments Sulren, cela me donne matière à réfléchir et à discuter avec l'agence de réseau. Pour info, voici l'extrait du PLU relatif au sujet

    «Eaux Pluviales
    Tout aménagement réalisé sur un terrain ne doit jamais faire obstacle au libre écoulement des eaux pluviales, conformément aux articles 640 et 641 du Code Civil ; il doit garantir l’écoulement dans le réseau collecteur.
    A l’intérieur d’une même propriété, les eaux pluviales et les eaux usées doivent être recueillies séparément. Pour toute construction nouvelle, les eaux pluviales devront être rejetées conformément aux prescriptions édictées par les services compétents.
    Lorsque le « rejet zéro » n’est pas réalisable, le débit d’eaux pluviales rejeté dans le réseau d’assainissement doit faire l’objet d’une limitation fixée à 2 L/s/ha pour une pluie d’occurrence décennale sur le territoire d’Antony.
    Le déversement d’eaux pluviales peut se faire soit via un branchement direct sur le réseau pluvial, soit au caniveau via une gargouille.»

    Comme je l'ai déjà mentionné, il n'y a pas de réseau pluvial dans ma rue. Par ailleurs, le terrain est en pente descendante de la rue vers la maison. La pente est très légère, et à vue de nez, on aura pas besoin de pompe. Il suffirait que tuyau allant des regards sous les chutes au puisard arrive, à vue de nez encore une fois, au plus 50 cm en dessous du tuyau allant du puisard à la gargouille dans le caniveau.

Discussions similaires

  1. Que faire continuer Ptsi ou aller en Dut ?
    Par Mattfi dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/12/2009, 22h15
  2. Que faire pour aller en IUP?
    Par evangelis dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/01/2009, 19h52
  3. Que faire pour aller en VIROLOGIE???
    Par Alxcia dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/09/2008, 19h00
  4. Faire un IUT pour aller en IUP??
    Par sabino dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/03/2007, 10h57
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...