Electronegativité: gaz rares
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Electronegativité: gaz rares



  1. #1
    invitec13ffb79

    Question Electronegativité: gaz rares


    ------

    Bonsoir,

    Dans certains exos, on demande parfois de classer des atomes selon leur électronégativité. Pourquoi, par exemple, le néon ne figure-t-il pas dans ce type de liste?

    Merci.

    -----

  2. #2
    Coincoin

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Salut,
    L'électronégativité, c'est la tendance à attirer les électrons dans une liaison moléculaire.
    Or le néon est un gaz rare qui ne se lit pas aux autres éléments. Ca n'a donc pas de sens de parler d'électronégativité.
    Encore une victoire de Canard !

  3. #3
    Bruno

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Car le nombre de protons est égal au nombre de neutrons et que toutes les couches électroniques sont stabilisées, "remplies" si bien que ces éléments de la dernière colonne de ton tableau de Mendeléev n'ont aucune raison de se ioniser, tandis que les autres si vu que leur dernière couche est incomplète.

  4. #4
    Coincoin

    Re : Electronegativité: gaz rares

    le nombre de protons est égal au nombre de neutrons
    C'est faux et ça n'a aucun rapport.
    La suite, c'est mieux, mais c'est plus la liaison qui compte que l'ionisation. Même s'il me semble que certaines échelles d'électronégativité la calculent à partir de l'énergie d'ionisation.
    Encore une victoire de Canard !

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invitec13ffb79

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Ok! En restant autour du sujet, puis-je vous poser une question concernant le degré d'oxydation d'un élément?

    Merci de vos réponses.

  7. #6
    Coincoin

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Fais donc...
    Encore une victoire de Canard !

  8. #7
    invitec13ffb79

    Re : Electronegativité: gaz rares



    Je recherche le degré d'oxydation minimum et maximum du Césium Cs.
    Son numéro atomique est . Sa configuration électronique est .
    Pour trouver son degré d'oxydation maximum, il faut revenir à l'état du gaz rare précédent (du moins je pense), à savoir le Xénon Xe, d'où une perte de 1 électron, et donc un degré d'oxydation maximum de +I.
    Concernant à présent le degré d'oxydation minimum, il lui faudrait gagner 31 électrons pour parvenir à Rn! Comment raisonner pour le déterminer dans ce cas?

  9. #8
    Coincoin

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Il ne vas pas chercher à remplir toutes ses couches pour aller jusqu'à une configuration de gaz rare. Je pense qu'il va se contenter de remplir sa couche en course. Mais il préfèrera clairement la configuration [Xe].
    Encore une victoire de Canard !

  10. #9
    invitec13ffb79

    Re : Electronegativité: gaz rares

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Mais il préfèrera clairement la configuration [Xe].
    Tout dépend à quel atome il sera lié! (en lien avec l'électronégativité).

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Il ne vas pas chercher à remplir toutes ses couches pour aller jusqu'à une configuration de gaz rare. Je pense qu'il va se contenter de remplir sa couche en course.
    Ainsi, je suis ce raisonnement, le degré d'oxydation minimum serait ... -I?
    De plus, es-tu d'accord pour le degré max?

Discussions similaires

  1. luminescence des terres rares
    Par ibiza23 dans le forum Chimie
    Réponses: 17
    Dernier message: 21/10/2010, 12h39
  2. Électronégativité des gaz inertes
    Par SunnySky dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2006, 22h11
  3. spath fluor et terres rares
    Par ibiza23 dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/07/2005, 22h32
  4. Occurences rares et statistiques: Poisson?
    Par invite46072631 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/07/2003, 11h16