Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Comportement hydrophobe du polyéthylène



  1. #1
    oms63

    Comportement hydrophobe du polyéthylène


    ------

    Quels sont les phénomènes intermoléculaires ou intramoléculaires qui font que le polyéthylène est un pare vapeur? Je sais qu'il y a un phénomène de polarité de molécule mais à part ça c tout. Y a til autre chose?

    -----

  2. #2
    invite19431173

    Re : Comportement hydrophobe du polyéthylène

    Bonjour...

  3. #3
    mach3

    Re : Comportement hydrophobe du polyéthylène

    voilà quelque chose sur le sujet que j'ai posté il y a bientot 2 ans ici meme, ce n'est pas exactement ton cas, mais ça t'aidera à comprendre

    Citation Envoyé par mach3
    Voici comment j'interprète l'hydrophobie : l'eau est un liquide polaire. la forte polarisation de la liaison O-H permet la création de liaison hydrogène, c'est une liaison intermoléculaire. Dans l'eau liquide, les molécules d'eau sont très liées entre elles par ces liaisons hydrogènes qui sont relativement forte : tu peux imaginer ça comme un réseau d'un seul tenant, un peu comme un réseau cristallin mais dynamique, agité. Les molécules étrangères ne peuvent penétrer ce maillage qu'en brisant ces liaisons hydrogène et en créant des nouvelles liaisons à leur place. Les autres molécules polaires (comme l'éthanol) vont pouvoir faire cela sans trop de problème, car remplacer une liaison hydrogène par une autre est peu couteux en énergie (voire rentable). En revanche, une molécule apolaire n'aura que des liaisons de type Van der Waals, beaucoup moins energetiques, à proposer aux molécules d'eau. Le mélange étant défavorisé énergétiquement, il ne se produit pas et les molécules apolaires restent en dehors de l'eau.
    On peut aussi envisager l'inverse : l'introduction d'eau dans un liquide apolaire. Si on imagine des molécules d'eau éparses au milieu des molécules apolaires, les liaisons intermoléculaire sont toutes de type Van der Waals. Dès que 2 molécules d'eau vont se rencontrer, elles resteront attachées (les liaisons H créée à cette occasion sont bien plus rentables que les liaisons Van der Waals) et au fur et à mesure, toutes les molécules d'eau vont s'aggréger pour former une phase séparée du liquide apolaire.

    Encore une fois toute l'explication réside dans la minimisation de l'energie
    pense à la politesse la prochaine fois...

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Hydrophobe = insoluble dans l'eau ?
    Par ailec151 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/10/2007, 23h24
  2. Interaction hydrophobe
    Par DaoLoNg WoNg dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 11/08/2007, 15h31
  3. casse tête sur groupe hydrophobe
    Par clo299 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/06/2006, 19h36
  4. protéine: hydrophile ou hydrophobe
    Par jessy1334 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/10/2005, 13h09
  5. Polyéthylène
    Par Butter-Scotch-Tape dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/06/2005, 23h56