Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Synthèse du Luminol



  1. #1
    invite654321

    Exclamation Synthèse du Luminol


    ------

    Bonjour,
    Connaissez vous un mode opératoire pour fabriquer du Luminol (à partir d'acide phtalique) ?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Geo frais

    Re : Synthèse du Luminol

    Salut
    J'avais fait quelques recherche a propos de la synthese du Luminol, ne disposant pas à l'époque d'anhydride phtalique, je comptais le préparer par oxydation du naphtalène, et j'aimerais d'ailleurs, si quelqu'un en dispose, qu'on me fournisse un protocole d'oxydation du naphtalène en acide phtalique avec du KMnO4.

    Bon la marche à suivre si tu disposes d'acide phtalique est d'abord de le deshydrater en anhydride phtalique, celà se fait par simple chauffage à 200°C puisqu'il s'agit d'un diacide, tu devrais pouvoir réaliser cette étape avec une plaque chauffante électrique.

    Une fois que tu dispose d'anhydride phtalique la première étape consiste en sa nitration, on souhaite obtenir l'acide 3-nitrophtalique, en pratique lors de cette nitration on obtient aussi de l'acide 4-nitrophtalique, les 2 étant séparable voila un protocole:
    http://www.orgsyn.org/orgsyn/pdfs/CV1P0408.pdf

    Une fois l'acide 3-nitrophtalique formé, on le fait réagir avec de l'hydrazine, hydrate d'hydrazine ou un sel d'hydrazinium suffit, par exemple le sulfate d'hydrazinium (toxique: http://www.inrs.fr/htm/ft21.pdf ).
    On peut former l'hydrates d'hydrazine et ses sels par réaction entre NaClO et NH3(aq) il s'agit je crois du procédé Raschig:
    http://www.orgsyn.org/orgsyn/pdfs/CV1P0309.pdf
    http://www.worldwideschool.org/libra...is/chap10.html
    J'aimerai qu'on m'explique pourquoi cette réaction nécessite un mélange visqueux réalisé ici par l'emploi de gélatine ( j'ai aussi vu que l'ethylène glycol pouvait etre utilisé ) ?

    On peut aussi utiliser la réaction de dégradation d'Hoffman (enfin, si on peut considerer l'urée comme un amide ^o) ) de l'urée avec NaClO.
    http://designer-drug.com/pte/12.162....e.sulfate.html
    J'ai un contact qui a synthetisé du sulfate d'hydrazine par cette méthode, je peux donc te certifier qu'elle est correcte.

    Une fois que tu dispose de ce sulfate d'hydrazine tu le fait réagir avec l'acide 3-nitrophtalique pour former du 5-nitro-phtalazinedione on lit aussi 3-nitrophthalhydrazide, n'ayant pas étudié la chimie de l'hydrazine, j'ignore quelle est la nomenclature correcte, si quelqu'un la connait?
    http://www.orgsyn.org/orgsyn/pdfs/CV3P0656.pdf
    http://html.rincondelvago.com/chimie-organique.html

    La dernière étape qui forme le luminol, 3-aminophtalhydrazine, est la réduction du groupe nitro en groupe amino:
    http://www.orgsyn.org/orgsyn/pdfs/CV3P0069.pdf

    Et la énorme interrogation, pourquoi utilises-t-on systematiquement le dithionite de sodium ( ou hydrosulfite de sodium: http://www.inrs.fr/htm/ft228.pdf ) comme réducteur? Est-ce qu'il existe des incompatibilités entre les autres fonctions de la molécule et les réducteurs classique des groupes nitro?
    Habituellement on réduit les groupes nitro aromatique par action de Fe/H+ , Sn/H+ ou même Zn/H+, est-ce l'acidité du milieu que la molécule ne supporte pas?

    Quoi qu'il en soit j'ai cherché des méthodes pour produire le dithionite de sodium qui n'est pas un produit aisé à trouver pour un particulier.
    2 méthodes sont données sur le 1er site, la plus interessante semble etre celle utilisant le méthanoate de sodium et le dioxyde de soufre ( toxique ) http://designer-drugs.com/pte/12.162...thionites.html
    http://en.wikipedia.org/wiki/Sodium_dithionite

    Voila, la synthese du luminol n'est pas si simple que ça si on ne dispose pas de tous les réactifs nécessaires, cependant je la trouve très interessante, elle permet de voir diverses méthodes de syntheses et de purification. Elle reste néanmoins " rentable " quand on voit le prix auquel est vendu le luminol par les fournisseurs, environ 185€ pour 10g...
    Si tu comptes en produire je te conseille evidemment de lire les données toxicologiques des produits concernés.

  4. #3
    shaddock91

    Re : Synthèse du Luminol

    Bonjour

    "Et la énorme interrogation, pourquoi utilises-t-on systematiquement le dithionite de sodium ( ou hydrosulfite de sodium: http://www.inrs.fr/htm/ft228.pdf ) comme réducteur? Est-ce qu'il existe des incompatibilités entre les autres fonctions de la molécule et les réducteurs classique des groupes nitro?"

    En annexe de l'article, le paragraphe discussion de l'OS mentionne que les autres méthodes de réduction sont compatibles...

  5. #4
    persona

    Re : Synthèse du Luminol

    L'inconvénient des méthodes utilisant un métal en milieu acide, c'est justement... le milieu acide : comme le produit est une amine, il resterait dissous dans le milieu réactionnel sous forme protonée (sel d'ammonium). Il suffirait évidemment de revenir en milieu basique pour obtenir l'amine, mais il y a alors d'autres inconvénients (précipitation d'hydroxydes métalliques, p.ex.). Toutefois, ces méthodes "traditionnelles" restent possibles.

  6. #5
    shaddock91

    Re : Synthèse du Luminol

    Le lien à reprendre est effectivement celui-ci: http://www.orgsyn.org/orgsyn/pdfs/CV3P0069.pdf

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite654321

    Re : Synthèse du Luminol

    Bonjour, merci encore pour vos messages que je viens juste de lire.
    La fabrication d'anhydride est en cours !

    Merci

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. luminol précurseurs
    Par invite654321 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/08/2007, 09h01
  2. Question sur le Luminol
    Par Aghet dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/11/2006, 18h30
  3. luminol
    Par benji333 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2006, 08h21