Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Acide salicylique tamponné (?)



  1. #1
    dilueur

    Acide salicylique tamponné (?)


    ------

    Bonjour,

    Je suis médecin et tente de comprendre la formulation d'une pommade destinée à faire des peelings pour les mains et avant-bras.
    Cette formulation est issue d'un article américain pas très récent (1992) :
    - acide salicylique en poudre .......... 50%
    - salicylate de méthyle .................. 16 gouttes
    - Aquaphor .............................. ..... qsp 4 onces (# 120 cc)

    l'Aquaphor est une pommade commerciale (vendue aux USA) essentiellement destinée aux brûlures. Je pense qu'un équivalent en France serait la Biafine.

    Il s'agit donc d'une préparation magistrale renfermant 50% d'acide salicylique.
    Pour des besoins professionnels de dilutions réalisées extemporanément au cabinet j'avais mis au point plusieurs algorithmes. Ceux-ci me permettent d'obtenir, en fonction des masses volumiques de chaque composant de la préparation, les volumes (et masses) de chacun d'entre eux :
    Masses volumiques :
    ‐ Acide salicylique : 1,443 g/mL
    ‐ Salicylate de méthyle : 1,18 g/mL
    ‐ Aquaphor® : ??? … mais incontestablement plus lourd que l’eau, supposons 1,30 g/mL

    En supposant qu'une goutte de salicylate de méthyle # 1/30 mL --> 16 gouttes # 0,5 mL.

    Donc, pour 120 cc de pommade :
    - Acide salicylique : 57,97 mL .......... 83,651 g ---> 49,99%
    - Salicylate de méthyle : 0,5 mL ....... 0,59 g ---> 0,35%
    - Aquaphor : 61, 53 mL ................... 83,066 g ---> 49,65%

    TOTAL ........ 120 mL ........................ 167,31 g

    Les % sont bien évidemment calculés en MASSE/MASSE.

    Pour réaliser cette préparation il suffit de peser les cristaux anhydres d'acide salicylique puis de rajouter les volumes des 2 autres composants de la pommade.

    L'énigme, pour moi, est le salicylate de méthyle (encore appelé "essence de Watergreen"). Dans un autre article dermatologique, l'auteur fait l'analyse de cette préparation et prétend que le salicylate de méthyle servirait à tamponner l'acide salicylique.
    Tamponner signifie pour moi, du moins dans le cas présent, élever le pH de la préparation, autrement dit réduire l'acidité de l'acide salicylique et faire en sorte de diminuer, disons, la causticité de la préparation (rapprocher son pH à celui de la barrière cutanée).
    Si tel est le cas, quel est le mécanisme chimique mis en jeu ?
    Comment calculer au mieux le rapport acide salicylique/salicylate de méthyle ?

    Un très grand merci pour tous conseils et explications.

    -----

  2. #2
    shaddock91

    Re : Acide salicylique tamponné (?)

    Bonjour.

    Outre son odeur puissante, mais agréable, le salicylate de méthyle, tout comme l'acide salicylique, dont il est l'ester méthylique, possède des propriétés analgésique et anti-inflammatoire. N'est-ce pas là son utilité ?

    En ce qui concerne l'effet tampon (au sens chimique du terme), je pense qu'il faut "oublier"... Il se peut que ce terme soit utilisé pour décrire un effet modérateur (?) ou autre ?

    Quant à la quantité: 16 gouttes, c'est très approximatif ---> 16 * 1/20= 0,8 mL

  3. #3
    dilueur

    Re : Acide salicylique tamponné (?)

    Merci Shaddock pour votre réponse.

    Laissons la médecine aux médecins et la chimie aux chimistes !

    Quand je lis quelque commentaire que ce soit de chimie, mathématique ou physique dans un article médical destiné aux professionnels (excluant bien entendu toutes les revues pour le grand public qui, dans le cas de l'esthétique, se déclinerait plutôt au féminin...), j'ai pour habitude de toujours rester sceptique et dubitatif. Voilà pourquoi je me suis dirigé sur ce forum.
    L'explication de ce confrère étatsunien me semblait aussi floue que péremptoire. Mais ne demandez pas à un médecin de vous parler de chimie, pas plus qu'à un curé de sexologie !

    Votre explication me paraît en conséquence tout à fait cohérente.

    Quant aux gouttes... tout dépendra du compte-gouttes !
    Étudiant, on nous disait que pour un ballon de perfusion, dans la tubulure 1 goutte # 1/30 mL.
    C'est la raison pour laquelle, personnellement j'ai définitivement abandonné les gouttes obsolètes pour ne m'en tenir qu'à des pourcentages en Masse/Masse.
    Mais ne demandons pas à des Anglo-Saxons d'en faire autant. Il est curieux de constater que des gens si performants dans bien des domaines persistent à utiliser pour les poids et mesures des unités moyen-âgeuses !! D'où la difficulté de transcrire leurs formulations (gouttes ; Masse/Volume ; Masse/100 mL...).

    Cordialement.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Acide salicylique
    Par belchriss dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/01/2009, 14h19
  2. Verrue et acide salicylique ...
    Par LocalStone dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 18/01/2008, 13h34
  3. acide salicylique pulvérisé
    Par pyaar dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/03/2007, 00h02
  4. acide salicylique
    Par marion127 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/01/2007, 17h54
  5. acide salicylique
    Par sab6 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/12/2004, 21h32