Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Liaison hydrogène



  1. #1
    Yoyo
    coresponsable des forums

    Question Liaison hydrogène


    ------

    Bonjour

    Est-ce que quelqu'un connaitrait la taille maximale (distance entre le groupe donneur et accepteur) que peut avoir une liaison hydrogene avant de "casser" ? Je m'interesse en particulier aux liaisons hydrogenes se produisant entre deux acides nucleiques (ARN).

    Merci a ceux qui pourront me donner une réponse, si vous avez une ou deux refs ca serait encore mieux

    Yoyo

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lylynette

    Re : Liaison hydrogène

    Bonjour,

    je ne sais pas si on peut parler de "distance maximale" pour ce type de liaison qui n'est pas chimique (au même titre que les liaisons covalentes)..
    C'est plus une intéraction physico-chimique, électrostatique qui peut aussi être expliquée de façon orbitalaire...

    POur O----H, la distance moyenne mesurée est de 176 pm pour l'eau.

    Pour une réf, peut être que tu connais "liaisons Intermoléculaires" de Gershel (Editions CNRS)...
    Je ne me souviens plus s'il y a une partie réservée aux acides nucléiques...^Y a tout un truc sur l'eau et les liaisons hydrogènes...peut être qu'ils parlent de "distance limite" pour considérer qu'elle existe..

    Si j'ai d'autres idées, je te dis...

  4. #3
    paquerns

    Re : Liaison hydrogène

    L'énergie de la liaison hydrogène est d'environ 5 Kcal/mol, suffisamment élevée pour avoir des conséquences importantes et suffisamment faible pour être facilement réversible. La liaison hydrogène joue un rôle considérable dans la stabilisation des édifices protéiques et des acides nucléiques

    (L'énergie d'une liaison covalente est comprise entre 30 et 100 Kcal/mol. Cette liaison, compte-tenu de son énergie, est généralement irréversible.)

    ces deux prhases sont tirées de cette articles,
    http://www.pharmacorama.com/Rubrique...e_daction4.php

    ça te donne pas la distance max avant que ça casse, mais ça peut etre un debut
    il y a aussi cette adresse qui peut t'interreser: http://bio.m2osw.com/gcartable/chimi...nhydrogene.htm

    je ne connait pas le mécanisme exact de l'ADN polymérase (pour prendre cette exemple) mais je pense qu'on ne peut pas parler de distance maximale de cassure car ce type de liaison dépend plus de l'electronégativité et des affinités dipolaires des molécules encontrés.
    en résumé la liaison H se casse dès qu'elle trouve un partenaire plus ou moins electronégatif.
    < Time is what u make of it >

  5. #4
    nabotdechimie

    Re : Liaison hydrogène

    La force d'une interaction, hydrogène ou stacking, est fonction de la distance. De manière générale, la fonction exprimant la force d'interaction en fonction de la distance est de forme gaussienne.

    Ainsi pas de limite distincte, mais au delà d'une certaine distance, la force de l'interaction décroit très vite.

    Dans le cas qui t'intéresse, la distance limite est celle à partir de laquelle l'énergie du système due à l'entropie (S*T)(??, j'ai un doute là) du système est telle qu'elle devient supérieure à la stabilisation due aux liaisons H, et donc celles-ci se rompent pour permettre au système de se placer dans le nouveau minimum d'énergie .

    J'espère que c'est assez clair, et bien juste.

  6. #5
    Yoyo
    coresponsable des forums

    Re : Liaison hydrogène

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour vos explications a tous. En fait je cherche a determiner la distance a partir de laquelle l'interaction en deux nucleotides portés par des ARN ne peuvent plus interagirent par leur liaisons hydrogenes (les interaction codon-anticodon entre les ARNt et l'ARNm pour ceux qui connaissent).

    un exemple visuel:


    encore une autre page peut etre plus parlante sur le calcul que je souhaiterai avoir... a partir de quelle distance la cytosine 13 n'interagira plus (a peu pres) avec la guanine 22 ?


    Serait-il possible que vous me donniez une valeur moyenne ?

    Un grand merci par avance a ceux qui prendront le temps de m'aider

    Yoyo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Fajan

    Re : Liaison hydrogène

    Il faut trouver un véritable chimiste physicien pour répondre à une telle question... Parceque la liaison hydrogène est une des plus compliquées en chimie..; Tout simplement parceque ce n'est pas un problème purement physique, une liaison hydrogène est stoechiométrique et orientée...

    en fait, je me demande quel équipement pourrait déterminer cela, je réfléchis mais je ne trouve rien de très satisfaisant

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. [Divers] Glissement de l'eau sur le corps des poissons-liaison hydrogène
    Par RM111 dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/05/2010, 19h48
  2. Définition - Liaison hydrogène
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/10/2007, 23h03
  3. Différence liaison VdW/ liaison hydrogène.
    Par Novocaine dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/09/2007, 11h12
  4. Liaison hydrogène
    Par little_kaon dans le forum Chimie
    Réponses: 16
    Dernier message: 18/10/2006, 14h50
  5. Liaison métallique et hydrogène
    Par azazko dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/08/2006, 22h26