Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Lampes Néon



  1. #1
    DaMainMan

    Lampes Néon

    Bonjour tout le monde,

    bon pour ma toute premiere question et post sur votre forum...je vais y aller un peu direct....je suis étudiant...je suis encore jeune, je connais pas grand chose a toutes ces choses la, alors si vous pouvez me l'expliquez avec des mots un peu ... plus facile a comprendre svp

    bon fini le bla bla...

    Je voudrais savoir comment fonctionne une lampe néon (comment se fait-il que la lumiere se crée, qu'est-ce que le role du gaz, du mercure et tout svp)..et ou sont placés les composantes, ou ils ont l'habitude d'être dans la lampe.

    Et derniere petite question...est-ce que les lampes néon ont ammenées à la création d'un autre invention?

    Merci

    dsl si je suis un peu exigeant...
    bonne journée

    -----


  2. #2
    moco

    Re : Lampes Néon

    Imagine que tu prennes deux pointes métalliques, et que tu relies l'une au pôle positif d'une pile ou d'une alimentation électrique. Ce sont alors des électrodes. Si elles se touchent, le courant passe, et si elles ne se touchent pas, le courant est coupé.

    Si la source de tension est élevée, de plus de 1000 volts, c'est pareil, sauf que, si tu écartes d'un millimètre les deux pointes pendant que le courant passe (en veillant à être toi, bien isolé), le courant se maintient dans l'air entre les pointes. Il se forme une étincelle. L'étincelle se maintient à 2 mm si la tension est de 2000 Volts, à 3 mm si la tension est de 3000 Volts.

    Ce qui se passe dans l'étincelle, c'est que les électrons traversent l'air en heurtant des molécules O2 et N2, et en leur arrachant des électrons ici et là. Il se forme des ions N2+ et O2+ qui circulent dans l'étincelle à contre-courant. De temps en temps, ces ions positifs rencontrent des électrons et se recombinent. Mais en se recombinant, ils forment des molécules O2 et N2 dans un état excité, c'est-à-dire avec des électrons qui sont sur des orbites éloignées des noyaux. En revenant sur leur trajectoire "ordinaire" proche des noyaux O et N, ces électrons émettent de l'énergie sous forme lumineuse. C'est pourquoi on voit l'étincelle.

    On peut faire ce même essai dans de l'air sous basse pression. et l'expérience montre que cela va beaucoup mieux. L'étincelle s'élargit, devient moins bruyante, et on peut séparer les électrodes d'une bonne distance, et même jusqu'à un mètre, sans avoir besoin d'une tension très élevée. C'est ce qu'on appelle les tubes néon, bien qu'il n'y ait pas de gaz néon à l'intérieur. La pression intérieure est à peu près 0.01 bar, donc 100 fois moins que la pression atmosphérique.

    La couleur émise par la décharge dépend du gaz. Avec l'air, c'est hélas violet et peu lumineux. Avec la vapeur de mercure, le rendement lumineux est bien meilleur et la lumière émise se rapproche assez bien de la couleur de la lumière solaire.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. lampes navette néon pour interrupteur
    Par chris_brabant dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/08/2010, 17h34
  2. neon uv
    Par romulus123 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/05/2010, 19h21
  3. Ballast de néon
    Par Extincteur dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/11/2008, 22h21
  4. pb lampe au néon
    Par sandalk dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/09/2007, 12h28
  5. néon uv
    Par rammstein dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/01/2007, 21h34