Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Liaison métallique et rupture



  1. #1
    scal

    Liaison métallique et rupture


    ------

    Salut,

    je me demande comment une rupture de liaison interatomique s'effectue dans un métal.. Tous les atomes du cristal sont à la base soumis à des potentiels (d'où forces) interatomiques, mais en imaginant qu'on déforme le cristal (traction par exemple..) comment les liaisons se cassent exactement? alors que les potentiels sont des fonctions continues... et ne comportent donc pas de "saut" de rupture..? SI qqun sait ça m'intéresse beaucoup!!!

    Merci,
    Scal

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ferji

    Re : Liaison métallique et rupture

    salut
    bah tu as raison, bcp de gens ne sais pas pourquoi on peut deformer et lié les métaux alors que les autre matériaux non comme les verres...
    je peut te dire qu'il faut etudier la microstructure du métaux pour que tu bien compris ce phenomène, on a des défaut dans le réseaux cristallin que l'on appel (les joints de grains ), c'est joints de grains qui donne au métaux la possibilité d'etre deformer sans se casser.
    bonne chance.

  4. #3
    scal

    Re : Liaison métallique et rupture

    ouais, c'est vrai, mais ça c'est encore à relativement grosse échelle... La déformation plastique, les disclocations et joints de grains, je vois en gros comment ça marche. En revanche, c'est la rupture à l'échelle atomique que je pige pas Pour faire simple, à la limite.., je prends 2 atomes liés par une liaison covalente ou métallique. Je tire dessus pour les séparer. Quand se casse la liaison?? Etant donné que le potentiel est continu, comment apparait la rupture (discontinuité)?

  5. #4
    moco

    Re : Liaison métallique et rupture

    La profondeur du puits de potentiel correspond à l'énergie de la liaison. Dès que tu fournis une énergie supérieure à cette énergie de liaison, celle-ci se rompt

  6. #5
    nabotdechimie

    Re : Liaison métallique et rupture

    je suis d'accord avec mocco, le raisonnement est le même qu'avec les interactions faibles, bien que les énergies mises en jeu soient très différentes.

    Ensuite pour savoir où intervient réellement la rupture de liaison, dans une tige de métal par exemple, il faut savoir où la force appliquée est maximale, ce qui est plus du ressort de la physique.
    Aucune question n'est idiote, seules les réponses peuvent l'être. N'hésitez pas ;-)

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Liaison ionique liaison covalente
    Par miketyson42 dans le forum Chimie
    Réponses: 18
    Dernier message: 30/12/2012, 21h36
  2. Différence liaison VdW/ liaison hydrogène.
    Par Novocaine dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/09/2007, 12h12
  3. Liaison métallique
    Par Potache dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/01/2007, 22h34
  4. Liaison métallique et hydrogène
    Par azazko dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/08/2006, 23h26
  5. (Rupture de) Liaison métallique...?
    Par scal dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/09/2005, 11h24