Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

orbitale p



  1. #1
    chemsse

    orbitale p

    bonjour ;
    à la diffèrance du modele de bohr , qui stipule que les orbitales sont sphèrique , acause de la force centripète vers le noyau, dans le modèle quantique , existe un orbital p directionnelle, c'est à dire que la propabilitè de l'existance d'un èlectron et dans une direction de l'espace , quelqu'un pourrai m'expliquer quel est la force c'est à dire la cause de la forme de ctte orbitale ?
    et merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    aNyFuTuRe-

    Re : orbitale p

    Les orbitales atomiques de type "p" sont des solutions de l'équation de Schrödinger tout comme les OA de type s. Ici on raisonne sur des hydrogénoides mais on peut facilement "voir" que la forme des orbitales est encore valable à un de degré d'approximation près pour des atomes polyelectroniques. (la forme des OA provient des fonctions mathématiques appellées harmoniques sphériques)
    « la sensation varie comme le logarithme de l'excitation ». loi de Weber-Fechner

  4. #3
    chemsse

    Re : orbitale p

    oui , mais , nous n'avons pas encore arrivè a èxpliqueè leur forme , car on peut dire que OA s1 possede une forme sphèrique car la force centipète du noyau la donnè cette forme , et puis je n'arrive pas a comprendre d'ou viennent les noeuds (leur cause ), des trajectroire au la densitè d'un è est nulle ,
    mais la forme de l'oribale p qui est comme vous l'avez dit une solution de l'èquation de Schrödinger , ne possede pas une forme sphèrique comme les autre orbitale , ce qui est gènant a comprandre !!!!

  5. #4
    philou21

    Re : orbitale p

    Citation Envoyé par chemsse Voir le message
    ...car on peut dire que OA s1 possede une forme sphèrique car la force centipète du noyau la donnè cette forme ...
    Ben non puisque les OA p (d,f,g...) n'ont pas la symétrie sphérique...

  6. #5
    chemsse

    Re : orbitale p

    oui ,c'est es que j'ai citer (mais la forme de l'oribale p qui est comme vous l'avez dit une solution de l'èquation de Schrödinger , ne possede pas une forme sphèrique comme les autres orbitales ) , je sais , par example , l'orbitale p , est directionnelle , et mon problemme c'est ici, l'acause qui exiger l'apparition de cette forme non sphèrique de l'orbitale p , car le trajectoire d'un èlectron dans cette orbitale n'est pas circulaire , malgrais , la seule force qui existe apart la force de rèpulsion , c'ect la force attractive du noyau, qui est centripète , tout comme le soleil et les planetes autour du solei,
    imaginez , une force centripète vers le noyau , est un trajectoire non circulaire , forcèment il ya une autre force qui a dèformer le trajectoire de l'èlectron !!!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    CoucouHibou

    Re : orbitale p

    Bonjour,

    Ouille mes yeux ! Je sais que ce n'est pas nécessairement facile (le français n'est peut-être pas votre langue maternelle), mais je vous en prie, faites un effort sur l'orthographe, vous lire est difficile, sincèrement !

    Ensuite, vous parlez de notion de trajectoire de l'électron, mais c'est une notion qui n'est pas définie lorsque l'on parle de systèmes quantiques. En effet, pour la représentation de la trajectoire d'une particule au sens classique, on se doit de connaître à la fois sa position et sa quantité de mouvement à tout moment. Or le principe d'incertitude d'Heisenberg vous dit que l'on ne peut connaître ces deux données simultanément avec une précision arbitraire dans un système quantique. C'est pour cela que l'on introduit la notion de fonction d'onde...

    Et les orbitales sont des représentations de la fonction d'onde, rien à voir avec des trajectoires donc...

    Ensuite, votre intuition est choquée lorsque vous constatez que les orbitales p n'ont pas de symétrie sphérique... Or vous oubliez un détail : les orbitales pz, px et py qui vous sont données par le calcul sont en réalité les vecteurs d'une base d'un sous-espace dans l'espace des fonctions d'onde, et que toute combinaison linéaire normalisée de ces vecteurs est aussi solution de l'équation de Schrödinger.

    La preuve : lorsque vous résolvez cette équation pour un atome hydrogénoïde, vous choisissez un axe de projection du moment cinétique orbital z qui est arbitraire. Choisissez-en un autre, z', différent de z, et vous obtiendrez pz', px' et py' qui sont tout aussi solution de l'équation de Schrödinger que pz, px et py... Vous pouvez alors démontrer que pz' est une combinaison linéaire normalisée de px, py et pz (ainsi que px' et py').

    D'une certaine manière, vous voyez que cette projection est un artifice dans le cas de l'atome hydrogénoïde isolé, et que dans ce cas, vous retrouvez votre symétrie sphérique en changeant votre axe de projection et réexprimant les nouvelles orbitales p ainsi obtenues grâce aux anciennes.

    Maintenant, la réalité vous dit autre chose : les atomes sont rarement isolés, en général ils sont dans des molécules, par exemple dans le dihydrogène H2.

    Dans ce cas on n'a plus de symétrie sphérique, et choisir comme axe de projection l'axe qui lie les noyaux des deux atomes a un sens. Dans le cadre de la théorie des combinaisons linéaires d'orbitales atomiques (CLOA), on va alors parler des orbitales px, py et pz par rapport à cet axe z qui correspond à la symétrie de notre problème. Et il n'y a plus rien de choquant à ne plus avoir de symmétrie sphérique pour les solutions de l'ES.

    J'espère que ça répond à votre question, cordialement,

    Hibou

  9. Publicité
  10. #7
    chemsse

    Re : orbitale p

    oui ça rèpond clairement , merci ,
    je serai plus prudent la prochaine foie pour mon orthographe !

  11. #8
    chemsse

    Re : orbitale p

    j'ai encor un problème dans ma question sur le fluore et l'èlectronégativitè ,
    si vous voulez nous rejoindre dans la discussion "le fluore est l'atome la plus èlectronégatif !!! " ,
    pour bien comprandre ma question ,
    mon problème est sur l'èlectronègativitè des èlements, on sait quel est periodique dans le tableau de mendeleiev ,si je prend le fluore comme un example , j'aime savoire la cause qui a fait du fluore l'atome la plus èlectronègative , , d'un autre cotè , je sais que la charge nucleaire effective a un grand role dans ce problème , mais pourquoi , le fulore possède une charge NE , plus grand que celle de l'azote et le chlore(c'est un example )

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. orbitale
    Par quetzal dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/09/2010, 10h12
  2. Orbitale
    Par lovechic dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/11/2008, 14h35
  3. orbitale atomique à orbitale moleculaire
    Par gruni1 dans le forum Chimie
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/10/2006, 19h02
  4. orbitale
    Par crackou21 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/05/2005, 19h03
  5. orbitale ...
    Par gruni1 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/12/2004, 14h33