Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Structure electronique moleculaire de Ne-Ne



  1. #1
    batman

    Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Bonjour,

    Voici les faits :
    La molecule Ne-Ne existe ! et idem pour 2 benzenes face a face !
    Ces 2 molecules ont un point commun, elles existent grace a un meme phenomene.
    Lequel ?
    La reponse est la dispersion, qui est un effet de la correlation electronique.
    Mais qu’est ce donc ?
    Je veux interpreter qualitativement ce que sont la correlation electronique et les interactions de dispersion (moment dipolaire) qui peuvent en resulter.
    Indices :
    La correlation a un faible effet sur l’energie totale de la molecule mais peut etre importante en terme relatif :
    La correlation non-dynamique s’applique à H2 quand r est tres grand et a pour resultat de diminuer l’energie totale. En realite qd r est grand on a E(totale) = E(2 atomes H) et non pas E(2H) + E(H+H-) + E(H-H+).
    Pourquoi H+H- n’existe pas ?
    La correlation dynamique se trouve en particulier à l’interieur des paires d’electron : par exemple F2 a une courbe d’energie toujours positive si on ne prend pas en compte ce phenomene.
    Pourquoi l’appelle t on correlation dynamique et pourquoi n’a-t-elle lieu qu’entre paires alpha-beta et non pas entre paires alpha-alpha ou beta-beta ?

    PS: la suvie des habitants de Gottham City est en jeu

    cordialement!
    Batman

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Max84

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Les benzenes entre eux, ce n'est pas le Pi stacking?

  4. #3
    batman

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    rebonjour,
    je ne sais pas ce qu'est le "pi stacking", peux tu me l'expliquer?

    sinon mon prof lui evoque la dispersion mais je ne comprend pas ce que c'est (creation de moment dipolaire?) (mes cours sont en anglais...)
    je sais que la dispersion resulte de la correlation electronique mais la non plus je sais pas exactement ce que c'est (repulsion electron-electron?) je vois pas comment l'atttraction entre 2 atomes peut resulter de la repulsion des electrons...?

    merci pour ta reponse

    Batman n'oublie jamais quand on lui enleve une epine du pied

    cordialement.

  5. #4
    Laglandule

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Ton prof doit parler des forces de dispersion de London. C'est une variation instantané du nuage electronique qui fait qu'une molécule apolaire peut posseder un moment dipolaire instantané (pas continu quoi) a un instant donné.++
    Dernière modification par Laglandule ; 01/12/2005 à 09h28.

  6. #5
    Max84

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Le pi stacking c'est les interractions qu'il se crée entre de cyle insaturés placés l'un aussi de l'autre...ils créent un fort nuage electronqiue en quelque sorte.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moco

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Voyons, voyons ! La molécule Ne-Ne n'existe pas. Elle ne peut pas exister. Ses éventuelles orbitales sigma astérisque sont plus antiliantes que les liaisons liantes. Donc Ne2 ne peut pas exister. Par contre le ion Ne2+ lui peut exister, en spectrométrie de masse à haute pression.

  9. Publicité
  10. #7
    persona

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Comme le dit moco, la molécule Ne-Ne c'existe pas ! Mais tu veux peut-être parler des interactions faibles entre les atomes de néon qui sont à l'oeuvre lors de la liquéfaction du néon. Ce sont, comme le dit Laglandule, les forces de dispersion de London provoquées par l'anisotropie instantanée des nuages électroniques des atomes, qui crée des moments dipolaires instantanés responsables de ces interactions.

  11. #8
    wolvie

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Salut,
    Le phénomène de dispersion peut être expliquer de la phaçon suivante: soit la molécule M1 qui na pas de dipole et la molécule M2 qui n'a pas de dipole. Lorsque M1 va s'aprocher de M2, son nuage électronique va se déformer, du coup, il y aura maudification de la répartition des charges et par conséquent M1 aura un dipole instantanné, pareil pour M2 par rapport à M1: les molécules s'auto induisent.
    La corrélation électonique est un terme de calcul en chimie quantique, ce n'est pas un phénomène physique proprement dit.
    Lrsque qu'on fait des calculs dits de Hartree Fock, on développe la fonction d'onde d'une molécule sur la base d'un déterminant de Slater composé d'orbitales moléculaires (OM) et on cherche à trouver les bonnes OM. Si on fait ça pour l'atome d'hélium, ça revient non pas à considéré 2 électrons mais un électron baignant dans une densité de charge. Il y a alors un problème de corrélation car 2 éléctrons ne peuvent pas être en un même point dans l'espace or ce n'est pas vérifer avec Hartee Fock, l'énergie calculée n'est pas l'energie exacte. Il existe en chimie quantique des méthodes qui permettent de calculé l'énergie de corrélation: E(Total)-E(HF)
    Il existe différents degrés de difficultés:
    La corrélation statique qui est la plus simple à calculée, méthodes IC,MCSCF,CASSCF. Mais on n'arrive pas à avor tout à fait l'énergie totale.
    La corrélation dynamique est difficile à traiter et très couteuse (méthode MBPT) E(toale) -E(HF)-E(corr stat).
    Cependant en modélisatin, il existe certain cas en chimie où pour s'apercevoir d'un phénomène il faille aller jusque'à cette corrélation dynamique.
    A+

  12. #9
    batman

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    merci a tousse ze a toutes (surtout wolvie)

    une notion qui n'est pas tres claire pour moi:
    "Interaction dipôle instantané– dipôle induit dîte de London :
    Dans certaine molécule, le moment dipolaire est statistiquement nul. Cependant, à chaque instant la dissymétrie aléatoire du nuage électronique confère à la molécule un moment dipolaire instantané. Pendant leur brève existence, ces dipôles induisent d’autres dipôles autour d’eux avec lesquels ils interagissent. Ce sont ces forces qui expliquent que des substances apolaires puissent former des phases condensées. Ces forces sont d’autant plus grandes que les électrons sont nombreux et la molécule étendue"
    donc du fait de ces nbx electrons la molecule Ne2 existe mais il faut la regarder au bon moment??? ou elle existe tout le temps?
    en tout cas la SEP (en IC) a un minimum qui prouve bien que la molecule existe.
    La corrélation électonique est un terme de calcul en chimie quantique, ce n'est pas un phénomène physique proprement dit
    pourtant dans mon cours y a marque "dispersion is a correlation effect" et y a un dessin avec 2 atomes de Ne dont les nuages sont deformes (moment dipolaire temp) et a cote y a marque ""correlated" instantaneous configuration".
    Autrement dit ma question est est ce que l'on peut intuiter un phenomene de dispersion (moi je dirai qu'il suffit qu'il y ait bp d'electrons mais a ce moment la pourquoi les 2 benzenes on besoin d'etre en face l'un l'autre, j'aurai dit que çà pouvait marcher aussi si ils sont a la queue leuleu?)
    et de la meme façon est ce que l'on peut intuiter la correlation electronique (comme dans H2 que j'ai toujours pas compris : si les 2 H sont a l'infini je dirai qu'il n'y a pas de correlation electronique parce que les elctrons sont trop loin ? et est ce que c'est possible ou pas d'avoir H+H-)

    merci

  13. #10
    wolvie

    Re : Structure electronique moleculaire de Ne-Ne

    Salut,

    En fait, je crois que je peux expliquer le lien entre correlation et induction presque facilement. A l'approche d'une molécule M2, le nuage électronique de la molécule M1 est perturbé et il y a changement dans la répartition des charges. Un tel changement dans les charges ne peut être provoquer que par le passage de la molécule de l'état initial à l'état excité (c'est en gros un petit peu comme dans un chromophore où il y a un renversement de la répartition des charges et donc du moment dipolaire). La nouvelle fonction d'onde de M1 ne dépend pus uniquement de l'état initial de M1 , mais ça devient un mélange des états excités + état fondamentale de M1. Pareil pour M2. La prise en compte des états excités revient à utiliser la corrélation électronique. Je ne sais pas si ça te convient, mais si tu as accès à une bibliothèque unversitaire pour pourra trouver une explication rigoureuse dans le livre de Jean Louis Rivail "Elements de chimie quantique" chap 13 pages 363 à 365.
    Autrement pour ce qui est de la notion de dipoles instantanés,
    imagine la chose suivante : 2 dipoles, chaque dipole est constitué de 2 faibles charges ponctuelles -e et +e qui oscillent autour d'une distance d'équilibre Req=0. L'intéraction de ces 2 dipoles fictifs est l'énergie de dispersion.
    A+

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Structure électronique
    Par Draune dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/12/2010, 12h57
  2. Structure moléculaire du CO2 solide --> galère
    Par tesmoncopain dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/01/2007, 15h52
  3. Structure électronique ..
    Par dj_titeuf dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 23/04/2006, 15h03
  4. Structure moléculaire
    Par BIBIPHOQUE dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/04/2004, 11h50