Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Hydrogénation du bois avec acide iodhydrique ?



  1. #1
    ecolami

    Hydrogénation du bois avec acide iodhydrique ?


    ------

    Bonjour,
    Pensez vous qu'il soit possible d'hydrogéner du bois en présence d'acide iodhydrique et hydrogène a haute température, en milieu anhydre. La température , j'imagine, serait proche de celle de dissociation de HI
    L'objectif est d'hydrogener aussi bien la cellulose que tout le reste en vue de préparer des carburants en évitant la formation de charbon de bois.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    chimhet

    Re : hydrogénation du bois avec acide iodhydrique?

    Croyez vous qui HI soit disponible en quantité suffisante?
    Bonne idée de réinventer le gazogène

  4. #3
    ecolami

    Re : hydrogénation du bois avec acide iodhydrique?

    Citation Envoyé par chimhet Voir le message
    Croyez vous qui HI soit disponible en quantité suffisante?
    Bonne idée de réinventer le gazogène
    Le problème n'est pas là.
    si vous avez une autre méthode pour hydrogéner totalement le bois exposez la.

  5. #4
    ecolami

    Re : hydrogénation du bois avec acide iodhydrique?

    Je vois que personne n'a d'avis pertinent sur cette question. Une hydrogénation totale conduirait a la formation d'essence. L'hydrogène peut être obtenu par électrolyse de l'eau; l'hydrogénation totale est un moyen de stocker (l'énergie de) l'hydrogène.
    Les polymères qui composent les bois sont des polyalcools et des lignines succeptibles a priori de réagir sur l'acide iodhydrique.

  6. #5
    40CDV20

    Re : hydrogénation du bois avec acide iodhydrique?

    Bsr,
    J’imagine que l'on se trouverait dans une situation proche des allemands et des japonais lors du dernier conflit, de l'essence assimilable à une coupe pétrolière certes, mais pas forcément avec les molécules recherchées pour une application dans les moteurs à combustion interne.
    Je n'ai plus un souvenir précis de cette affaire, mais il me semble que l'essence synthétique (de l'époque) contenait surtout des linéaires et peu de ramifiés, ce qui posait de gros problèmes d'indice d'octane pour les avions. Curieusement, il ne me semble pas qu'à la suite du choc pétrolier de 1973 la voie de synthèse pour les carburants ait été envisagée ?
    Cdt

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ecolami

    Re : Hydrogénation du bois avec acide iodhydrique ?

    Bonjour,
    Ce qui a change pour les carburants:
    +Essence plombée avec 50mg/l de Plomb Tétraéthyle remplacé par de l'essence a 150g/l de MTBE (MéthylTertioButylEther) . Ce produit est obtenu à partir d'isobutène et de méthanol qu'il faut donc synthétiser d'abord. Le cout en énergie est de 7% (donc on consomme du pétrole EN PLUS).
    +Gazole avec dérivés soufrés remplacé par du gazole a faible teneur en soufre par hydrodésulfuration. il faut préparer de l'hydrogène, hydrogéner le gazole ce qui augmente la teneur en paraffines qui se figent part temps froid. Il faut retirer ces paraffines pour le gazole employé pendant la saison froide. Je n'ai pas d'information sur le surcout en énergie. (Accessoirement il faut trouver une utilisation au soufre produit)
    L'opération se fait en présence d'hydrogène pour former du sulfure d'hydrogène (H2S)1. L'hydrodésulfuration s'effectue généralement sur un lit catalytique, dans des conditions de haute pression (à partir de 34 bar), et de haute température (à partir de 350 °C). Ce catalyseur est formé d'un support d'alumine (Al2O3) sur lequel est greffé un site actif généralement à base de nickel-cobalt ou de nickel-molybdène. source Wikipedia
    Les carburants Fischer Tropsch contenaient des hydrocarbures linéaires surtout. Dans les moteurs à essence ils sont néfastes. Dans les moteurs Diesel ils sont bénéfiques.
    On sait isomériser les linéaires en ramifiés, je ne crois pas que l'inverse soit possible.

  9. Publicité
  10. #7
    40CDV20

    Re : Hydrogénation du bois avec acide iodhydrique ?

    Bsr,
    Quand on s’intéresse un peu à ce dossier des biocarburants on va de surprise en surprise. Telle la position de n°1 mondial en terme d'investissements occupée par les USA, surprenant au pays du gaz de schiste, du pick-up Roi et du V8 "big-bloc" ! Nous serions 4 ème ce qui est également une bonne surprise, vu le pedigree et la crédibilité des "aigles" qui communiquent là-dessus entre une démission et un nouveau point de chute doré !.
    Comme chacun, j'ai compris l'absurdité d'affecter des terres agricoles à la production de biocarburants. Aujourd'hui pour l'essence, il semble acquis que la filière d'avenir qui est en fait la seule réaliste, est l'hydrolyse enzymatique de déchets de biomasse ligno-cellulosique. Taillis, bosquets,...en fait tout ce qui est inexploitable, encombre et est majoritairement détruit par le feu ou avec un peu de chance composté. Donc, il s'agit de produire "des sucres" de les faire fermenter pour obtenir in fine de l'éthanol. Est ce pour autant neutre au titre du CO2 produit ?
    Par contre, contrairement à ce qui était raconté à l'exemple du Brésil avec de l'éthanol à 95° à la pompe (vrai pas vrai ?), il apparaît un peu de flottement dans la sphère CE. Après tout, si économiquement il est plus simple d'additiver cet éthanol avec 15% d'essence (ou une coupe de synthèse adaptée), pourquoi pas, mais disons le franchement.
    Cdt

  11. #8
    ecolami

    Re : Hydrogénation du bois avec acide iodhydrique ?

    Bonjour,
    Il est vrai que l'hydrogénation du bois entre en concurrence avec la préparation de biocarburants de SECONDE GENERATION. Ces carburants convertissent la partie cellulosique avec des enzymes souvent produites par des levure OGM en dérivés fermentescible en éthanol. C'est possible mais très compliqué. A priori il paraitrait logique que la partie naturellement fermentescible en éthanol soit aussi exploitée dans un premier temps.
    Le reste de la biomasse n'est pas employé.
    La gazéification de la biomasse par la voie Fischer Tropsch est possible cela nécessite ensuite la conversion du "gaz de synthèse" (Monoxyde de carbone+Hydrogéne) en carburant. Cette voie de synthèse nécessite beaucoup d'énergie pour la gazéification.
    Un essais d'hydrogénation du bois sans acide iodhydrique juste sous trés forte pression et température a été testé: résultat décevant. Il faut un catalyseur capable d'agir sur du solide.
    Les voies qui consistent a pyrolyser le bois laissent un résidu de charbon qui n'est pas utilisable comme carburant

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 02/01/2017, 09h12
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 27/07/2011, 19h20
  3. acide iodhydrique
    Par Citronelle dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/06/2007, 23h00
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 13/04/2007, 16h29
  5. acide iodhydrique
    Par lavoisier92 dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/04/2006, 21h00