Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Alliage scaphandre



  1. #1
    CrocusII

    Alliage scaphandre


    ------

    bonjour le monde , je suis nouveau sur ce site, rien ne m,indique qu'il y a du monde,a l'affut de question. J'ai une question.j'essaye de trouver quelle était l'alliage enployé pour construire des scaphandres qui permettait de plonger profond, fer et cuivre! ou fonte et cuivre!. Vous avez des réponses merci pour toutes infos, pour l'alliage c'est entre le 18e et 19e siecle

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Deedee81

    Re : Alliage scaphandre

    Bonjour CrocusII,

    Bienvenue sur Futura.

    Attention, tu avais posé ta question dans une trèèèèès vieille discussion. Dans ce cas il vaut mieux créer une discussion avec le titre approprié. Ce que j'ai fait.

    P.S. tu devrais avoir reçu deux MP, je m'étais d'abord trompé, je l'avais mis en physique.... mauvais réflexe
    Keep it simple stupid

  4. #3
    XK150

    Re : Alliage scaphandre

    Salut ,

    celui de Lethbridge 1715 est en ...bois . Je ne connais pas plus ancien .
    celui des frères Carmagnolle 1882 est portions de sphères en acier . Musée de la marine .
    aucun des 2 ne fonctionne .
    Ceux de Peress 1918 en acier inox , et tentative d'utiliser le magnésium en 1929 ..

  5. #4
    Deedee81

    Re : Alliage scaphandre

    Salut,

    J'ai vu pas mal de références à l'alluminium, y compris début vingtième. Mais là on n'est plus au dix)neuvième.
    J'ai vu des références à l'acier, au cuivre.... mais ça m'étonnerait que ça soit du cuivre pur.
    Et même au laiton (mais ça, ça me semble bizarre, c'est pas ce qu'il y a de plus résistant).

    En outre :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliage_de_cuivre

    Je ne trouve pas d'infos sur des alliages de fer (ou fonte) et cuivre. Et je me demande s'ils ne sont pas incompatibles.
    (après vérif, si, mais pour du cupro-alluminium avec une goutte de nickel ou de fer ou de manganèse, là aussi à usage maritime,
    et j'en ai trouvé plein avec du plomb, du platine, etc.... mais jamais fer/cuivre seuls. Ca reste a confirmer/infirmer).

    CrocusII, peux-tu préciser la source de ton interrogation ? C'est peut-être des assemblages de fer et cuivre (ça j'ai vu dans des références mais sur le renforcement des coques, pas les scaphandres) ?
    Keep it simple stupid

  6. #5
    Fustigator

    Re : Alliage scaphandre

    On va présumer que la question concerne les Atmosphere Diving Suit (dans le cas contraire, elle n'aurait aucun sens).

    Alors la réponse est simple : aucun ADS de ces époques n'est fonctionnelle à l'exception du Carmagnole de 1882 qui ne l'est que très partiellement (Ses 22 joints ne sont pas totalement étanches, il pèse 380 kg et est en acier)
    https://www.arts-et-metiers.net/muse...scale-au-musee


    Le premier ADS fonctionnel est le modèle 1913 de l'US Navy, ainsi qu'un modèle de Neufeldt et Kuhnke dans les années 20.

    Au demeurant, ces ADS ne permettaient pas de descendre très profond (70 à 100m).
    A partir des années 30, on a développé l'usage de l'Helium dans le mélange respiratoire (sauvetage du Squalus en 1939, première utilisation opérationnelle de l'heliox par 80m de fond), rendant ces ADS de faibles profondeur peu utiles.
    Dernière modification par Fustigator ; 11/02/2020 à 10h15.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Deedee81

    Re : Alliage scaphandre

    Je te remercie pour ces infos qui expliquent pourquoi je trouvais si peu d'infos sur les alliages utilisés avant le vingtième siècle dans les ADS !!!!
    Keep it simple stupid

  9. Publicité
  10. #7
    Fustigator

    Re : Alliage scaphandre

    Citation Envoyé par Fustigator Voir le message
    Le premier ADS fonctionnel est le modèle 1913 de l'US Navy, ainsi qu'un modèle de Neufeldt et Kuhnke dans les années 20.

    Au demeurant, ces ADS ne permettaient pas de descendre très profond (70 à 100m).
    Après vérification le Neufeldt and Kuhnke avait une capacité (utilisée) d'au moins 150m; acier (première version) puis alliage d'aluminium, toujours avec des joints complexes (rappel : les joints sont le principal problème des ADS).

    Un article dessus : http://cyberneticzoo.com/underwater-...kuhnke-german/

  11. #8
    CrocusII

    Re : Alliage scaphandre

    Merci l'équipe pour l,intérêt que vous avez sur ma demande, pour en dire plus sur moi, je suis recherchiste archiviste pour la Fédération Québécoise des Activités Subaquatiques, , je réécris l'histoire de la plongée sous-marine mais avec de véritables archives afin de donner toutes la crédibilité de l'invention que je déploie dans mes écrits.
    pour le scaphandre Carmagnolle, si je vous disais que ce ne sont pas les frères Carmagnolle qui ont construit le scaphandre, mais le Père associé avec un autre inventeur, ce que j'ai découvert, ou il fut construit, le nom du fabricant, l'essais qui fut fait en mer, et oui il était étanche car il fut descendu à 300 pieds, mesure anglaise, soit 100 mètres, testé par l'entreprise Siebe -Gormann, j'ai pris contact avec la le musée de la marine à paris, pour leur annoncer que j'ai des réponses au scaphandre qui a actuellement réponses que le musée n'a pas. ils m'ont dit , désolé nous n,avons pas le temps d'investir avec des chercheurs , cause rénovation du musée.

    Et le scaphandre de Marseille, tout une énigme voici un an que je travaille dessus, pourquoi je recherche avec quel acier il fut construit, le musée de Marseille n'a pas les crédits pour faire une analyse d'échantillon du scaphandre, je me dois de chercher à l'envers, trouver l'acier de son époque.

    sa date de découverte est inconnue j'ai découvert ou il fut construit et qui était le fondeur, ma recherche me dit 1887 pour sa fabrication, ha oui Carmagnolle père a commencé a imaginer son scaphandre en 1824

    Début janvier 2020 j,ai terminé une recherche sur le nombre de scaphandre ou tout autres objets pour pénétrer les fonds marins, 626 brevets je l,ai fait dans le but de trouver l'inventeur , néant ma recherche s'arrête à 1905,je n,ais l,intérêt d'aller plus loin puisque au début de ma recherche je cernais cette invention entre 1882 et 1905, les anglais étaient très en avance pour la pénétration sous-marine, dès 1600 il employaient la cloche a plongeur et comme les plongeurs d'aujourd'hui autonome, ils étaient capables de faire des travaux sous-marins, l'air qu'il amenaient sur le dos été appelé poumons.pourquoi l,histoitre n,en parlait pas....les guerres maudites guerre qui effacent les inventions et qui font reculer l'avancement d'une société, je reviens avec d'autres informations.
    Images attachées Images attachées

  12. #9
    Fustigator

    Re : Alliage scaphandre

    Citation Envoyé par CrocusII Voir le message
    Merci l'équipe pour l,intérêt que vous avez sur ma demande, pour en dire plus sur moi, je suis recherchiste archiviste pour la Fédération Québécoise des Activités Subaquatiques, , je réécris l'histoire de la plongée sous-marine mais avec de véritables archives afin de donner toutes la crédibilité de l'invention que je déploie dans mes écrits.
    pour le scaphandre Carmagnolle, si je vous disais que ce ne sont pas les frères Carmagnolle qui ont construit le scaphandre, mais le Père associé avec un autre inventeur, ce que j'ai découvert, ou il fut construit, le nom du fabricant, l'essais qui fut fait en mer, et oui il était étanche car il fut descendu à 300 pieds, mesure anglaise, soit 100 mètres, testé par l'entreprise Siebe -Gormann,
    Intéressant; tu as les sources ?

    j'ai pris contact avec la le musée de la marine à paris, pour leur annoncer que j'ai des réponses au scaphandre qui a actuellement réponses que le musée n'a pas. ils m'ont dit , désolé nous n,avons pas le temps d'investir avec des chercheurs , cause rénovation du musée.
    Ce n'est pas leur cœur de métier, disons; contact plutôt le musée du scaphandre à Espalion, voir le muée Fréderic Dumas à Sanary.


    Et le scaphandre de Marseille, tout une énigme voici un an que je travaille dessus, pourquoi je recherche avec quel acier il fut construit, le musée de Marseille n'a pas les crédits pour faire une analyse d'échantillon du scaphandre, je me dois de chercher à l'envers, trouver l'acier de son époque.
    Désolé mais je ne vois pas trop l'interêt de cette donnée; une paroi d'acier qui résiste à 10 Bar ce n'est pas un exploit dans un siècle où les machines à vapeur abondaient.

    Début janvier 2020 j,ai terminé une recherche sur le nombre de scaphandre ou tout autres objets pour pénétrer les fonds marins, 626 brevets je l,ai fait dans le but de trouver l'inventeur , néant ma recherche s'arrête à 1905,je n,ais l,intérêt d'aller plus loin puisque au début de ma recherche je cernais cette invention entre 1882 et 1905, les anglais étaient très en avance pour la pénétration sous-marine, dès 1600 il employaient la cloche a plongeur .
    Je ne sais pas d'où tu sors cette info; les premières gravures représentant des cloches de plongée (je laisse de coté la légende de Alexandre de Macédoine, pas assez documentée) c'est à Venise dans la moitié du XVIème siècle et la première dessinée en détail (et sans doute employée) c'est celle de Kessler en 1616. La cloche de Halley en 1690 (celle là est bien anglaise) est une evolution de celle de Kessler.

  13. #10
    CrocusII

    Re : Alliage scaphandre

    mes données, je fais parti des historiens qui redonne à l'histoire ce qui lui appartient, j'écris dans deux revues: la revues En Profondeur et le magazine allemand Tauchhistory. pour trouver des informations des archives, il faut parfois travailler dans plusieurs langues, et c,est là que la moisson arrive. lorsque je me suis penché sur le scaphandre Carmagnolle, j,avais découvert qu,en 188e , la présence anglaise était a marseille , pour la raison que la marine Impériale de France achetait des scaphandres anglais, que l,histoire disait que les anglais étaient en avance pour la pénétration sous-marine. je me suis mis des mots appropriés pour la marine et il faut savoir fouiller dans les archives anglaises. c,est comme cela que j,ai découvert l,essais du scaphandre Carmagnolle, j,ai retrouvé le magazine qui en parlait et pour crédibilité de l'histoire, j,ai acheté le magazine. Dans tous mes écrits, je donne mes sources





    à l'histoire ce qui lui appartient

  14. #11
    CrocusII

    Re : Alliage scaphandre

    pour le scaphandre de Marseille, il faut faire référence à l'étude qu'avait fait dans les années 80 Robert Sténuit, il disait que le scaphandre était fait de tôles de laiton ou d'un autre alliage à base de cuivre. Je ne connais que l'alliage cuivre et zinc et cuivre et plomb, j'éliminerais cuivre et plomb , à cause de sa densité, cuivre et zinc serait possible, mais si vous avez des suggestions, je suis preneur, merci. ha, je reviens sur les sources, connaissez -vous l'histoire de Louis de Corlieu? j,ai écris son histoire sa véritable histoire, j,ai eu la possibilité de contacter son fils, il possédait quelques archives, la famille ne possédait que deux photos, les autres ont été perdus par un journaliste. Par les archives j'ai retracé toutes photos relatant de Corlieu par la publicité des ces palmes les démonstrations qu'il avait fait lorsque il avait fabriqué la première combinaison , testé un 25 décembre , dans la Seine, il n'a jamais ressenti le froid. Son histoire est devenue le Premier Delphinus Humain, livre que j'ai écris, il est en format poche, il me reste encore des exemplaires, que je vends au même prix lorsque il est sorti. pour trouver l,alliage du scaphandre , il faut tenir compte qu'il est fait de quatre parties du corps, il comporte le casque une plaque de poitrine et une plaque de dos, toutes pièces soudées de façon permanente. quel serait l,alliage travaillé à l,enclume ou la presse!. c'est sur c'est de la ferronnerie

  15. #12
    Fustigator

    Re : Alliage scaphandre

    Citation Envoyé par CrocusII Voir le message
    j,avais découvert qu,en 188e , la présence anglaise était a marseille , pour la raison que la marine Impériale de France achetait des scaphandres anglais,
    En 1880 il n'y a plus de Marine "Impériale" de France, mais c'est un détail.

    En 1857, la Marine Impériale homologuait le scaphandre Cabirol
    En 1864, elle homologuait l'appareil Rouquayrol-Denayrouze et le commandait à grande échelle en 1865/1866.

    Je ne sais pas d'où sort cette histoire que la Marine Française, qui n'était plus "Impériale", achetait des scaphandres anglais; merci de donner tes sources.

  16. Publicité
  17. #13
    CrocusII

    Re : Alliage scaphandre

    en 1882 siebe gormann vendait scaphandres à la marine

  18. #14
    Deedee81

    Re : Alliage scaphandre

    Salut,

    Citation Envoyé par CrocusII Voir le message
    en 1882 siebe gormann vendait scaphandres à la marine
    https://en.wikipedia.org/wiki/Siebe_Gorman

    Il faudrait prendre l'habitude de donner les références (surtout quand on les demande), des références "officielles" ou wikipedia c'est bien (quand cela suffit évidemment).
    Keep it simple stupid

  19. #15
    Fustigator

    Re : Alliage scaphandre

    Citation Envoyé par CrocusII Voir le message
    en 1882 siebe gormann vendait scaphandres à la marine
    Pour la troisième fois, merci de fournir les sources.

    Je ne dis pas que c'est impossible mais en 1882, il y a une certaine tension entre la France et le RU, liés entre autres à de gros différents sur les questions coloniales, différents qui culmineront 6 ans après, en 1888, avec l'affaire de Fachoda.

    Donc l'idée que à ce moment la Marine Française se fournisse auprès de Siebe Gormann me semble étrange, d'autant qu'elle a ce qu'il faut "à la maison" avec Cabirol pour le scaphandre "classique" et Rouquayrol-Denayrouze pour l'appareil semi-autonome.

    Cette avance qu’aurait eu les anglais ne repose sur pas grand chose (Une Siebe & Gormann de l'époque ressemble comme deux gouttes d'eau à un Cabirol qui est lui même un Siebe "pas Gormann" perfectionné, avec le vêtement en équipression avec le casque). La seule avance technologique, c'est le recycleur Fleuss, (Fleuss travaillait pour Siebe & Gormann), appareil qui avait, deux ans auparavant, était utilisé pour la première fois de manière opérationnelle par Alexander Lambert pour aller fermer des portes inaccessibles (pour un pied lourd, à cause du narguilé) dans le tunnel de Severn, qui c'était retrouvé inondé pendant sa construction, mais ca ne correspondait pas à un besoin opérationnel pour la marine.

    Au demeurant, le recycleur Fleuss était lui même une application des travaux de Saint Simon Sicard et de Schwann (un belge).

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Vieux scaphandre
    Par Carcharodon dans le forum Astronautique
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/10/2017, 18h36
  2. Gant mal mis? Scaphandre Apollo 11
    Par rserva dans le forum Astronautique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/02/2016, 01h45
  3. Se positioner en Scaphandre
    Par Harlock dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/05/2009, 12h30
  4. le scaphandre
    Par Elios dans le forum Astronautique
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2006, 11h25
  5. le scaphandre spatial
    Par tiha dans le forum Astronautique
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/09/2005, 23h48