Répondre à la discussion
Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 97

Ingénieur chimiste : les débouchés ?



  1. #31
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bah ça lui fait des stagiaires en quantités et c'est pas cher.

    En tout cas TOTAL, il veut des ingénieurs :
    http://careers.total.com/careersFO/careers/metiersEntreeListe?CTRL_ID=2&$ DTO_SESSION$LANGUE_0=FR&$DTO_S ESSION$SITE_0=TOTAL
    la aussi :
    http://www.careers.hutchinsonrubber.com/
    Avec la recherche avancé, en R&D, 8 offres pour les DESS, 35 pour les ingénieurs...

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Air liquide :
    Ingénieur ou DESS/DEA
    C'est pas sensé être le même métier, pauvre DESS, je parle même pas du DEA.

    Toujours air liquide:
    Ingénieur Grandes Ecoles ou Doctorat
    La c'est ca va être un docteur ingénieur...

  4. #33
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    En fait le docteur ingénieur c'est un concept opaque, un peu comme la thèse appliqué(c'est pas juste du R&D avec un mémoire à la fin?), je comprend pas trop l'intérêt...

    Bon ben tant pis on s'expatriera c'est pas trop grave, moins que de perdre un an pour finir en école (et du coup louper la bourse sur critères universitaire)

    C'est pour TOUS les domaines de la chimie pareil, ou alors c'est un peu nuancé?

  5. #34
    Fajan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    je confirme... ca ne sert à rien de se lamenter et de tourner en rond en france si on y trouve pas de boulot... L'allemagne, la belgique ou encore l'angleterre sont pas mal au niveau chimie.

    Reste les USA où on trouve des places de rêves : style une entreprise qui engage un chimiste et qui lui offre 25% de son temps qu'il peut consacrer à ses propres recherches...

  6. #35
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Reste les USA où on trouve des places de rêves : style une entreprise qui engage un chimiste et qui lui offre 25% de son temps qu'il peut consacrer à ses propres recherches...

    -> Je suis pas sur qu'on ait ça en France Une place comme ça moi je dis pas non...

  7. #36
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Par contre pour l'Allemagne sans parler allemand ça doit être pénible, dans le travail ça doit bien parler anglais mais après pour aller chercher son pain c'est le drame...

  8. Publicité
  9. #37
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par felnor
    En fait le docteur ingénieur c'est un concept opaque, un peu comme la thèse appliqué(c'est pas juste du R&D avec un mémoire à la fin?), je comprend pas trop l'intérêt...

    C'est pas opaque du tout, c'est juste un ingénieur qui a fait une thèse. Avec tout le toutim, mémoire, présentation et compagnie. Du moins je crois. D'ailleurs faut faire un DEA durant la dernière année d'ingénieur.

    Bon ben tant pis on s'expatriera c'est pas trop grave, moins que de perdre un an pour finir en école (et du coup louper la bourse sur critères universitaire)

    Un copain à moi à perdu un an, une occasion au québec qui à foirer puis recherche en France (ça n'a rien donné), une dizaine de CVs en angleterre le mois dernier, il a le choix entre 3 thèses pour la nouvelle session...

    S'expatrier, c'est pas simple, le retour est très difficile.


    C'est pour TOUS les domaines de la chimie pareil, ou alors c'est un peu nuancé?
    Aucune idée.

  10. #38
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Dans ce cas là si c'est un diplomé ingénieur qui fait son DEA et une thèse académique, c'est un docteur point, donc pourquoi on voit sur une offre d'emploi diplome d'ingénieur avec si possible thèse? Ou alors il s'agit d'une thèse appliqué, donc c'est pas non plus la vrai thèse, c'est plus du R&D, parce qu'une thèse de chimie quantique je suis pas sur que ça fasse embaucher chez Total ou Hutchinson...C'est pour ça que je comprend vraiment pas l'esprit Enfin de toute façon les systèmes de castes et mafias, dans le boulot, dans la vie ou dans le sport j'ai jamais vraiment compris...

  11. #39
    xarmole

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bjr, je me pose actuellement la même question que Sephiroth quant aux débouchées des études d'ingénieur chimiste. Je suis actuellement en fin de deuxième année de classe prépa et hésite à intégrer un école de chimie (ENSCMu) ou une école d'ingénieur dans les industries agroalimentaires (Polytech Lille ou Montpellier par ex). La chimie m'intéresse beaucoup, mais pour travailler dans le secteur agroalimentaire qui m'attire également, ne vaut-il mieux pas se spécialiser directement ? La chimie a-t-elle une place importante dans la formation et dans les métiers de l'agroalimetaire ? Merci pour vos témoignages.

  12. #40
    phylomene

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    bonjour je suis nouveau sur ce forum et je m'intéresse au métier d'ingénieur chimiste je rentre en seconde et j'ai pris pcl jvoudrais savoir quel est le parcours idéal afin d'accéder a ce métier certains me proposent un bac stl clpi et d'autres
    un bac s si quelques personnes pouvaient donner suite a ma requête merci d'avance

  13. #41
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par phylomene Voir le message
    bonjour je suis nouveau sur ce forum et je m'intéresse au métier d'ingénieur chimiste je rentre en seconde et j'ai pris pcl jvoudrais savoir quel est le parcours idéal afin d'accéder a ce métier certains me proposent un bac stl clpi et d'autres
    un bac s si quelques personnes pouvaient donner suite a ma requête merci d'avance
    Le parcours idéal pour être ingénieur chimiste, c'est BAC S, puis classe prépa PCSI/PC, tu passes les concours et tu intègres une Ecole Nationale Supérieure de Chimie. Il y en a dans quelques grandes villes : Strasbourg, Marseilles, Lille, Paris, Montpellier, Rennes... etc

  14. #42
    PaulHuxe

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par felnor Voir le message
    Reste les USA où on trouve des places de rêves : style une entreprise qui engage un chimiste et qui lui offre 25% de son temps qu'il peut consacrer à ses propres recherches...

    -> Je suis pas sur qu'on ait ça en France Une place comme ça moi je dis pas non...
    idem, le même en France je signe tout de suite !

    Faut être honnête, le milieu de la Chimie est loin d'être le plus ouvert en ce moment. Mais des opportunités existent encore et vont se développer. Les PME embauchent plus que L'Oréal, il ne faut pas l'oublier.

    Pas mal d'ingé chimistes sont en fin de carrière. D'ici peu il faudra bien les remplacer. J'ajoute à ça que, à cause (ou grace ?) à REACH, pas mal de postes de R&D vont apparaître...

    Après, des chimistes on en trouve pas seulement en R&D. La production, c'est passionnant aussi.
    Et hors des industries chimiques, il y a des boulots géniaux. Regarde les concours, la police scientifique ou l'armée recrutent régulièrement quelques chimistes. Même la RATP en embauche...

  15. Publicité
  16. #43
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par Fajan Voir le message
    Reste les USA où on trouve des places de rêves : style une entreprise qui engage un chimiste et qui lui offre 25% de son temps qu'il peut consacrer à ses propres recherches...
    oui, sauf que c'est très théorique... je suis chercheur pour une boîte anglo-américaine, et on est sensé pouvoir utilisé 10-15% de notre temps pour de la recherche perso. Dans la pratique, y a tellement de boulot que personne ne le fait

  17. #44
    centaure

    Question Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bonjour tout le monde,
    étant en 2eme année de classe prepa PC (prepa intégrée à l' ecole de chimie de Rennes), et me posant quelques questions quand aux débouchés de cette formation d'ingénieur chimiste, je me permet de relancer cette discussion.

    Tout d'abord, je me demande s'il y a (et s'il y aura) plus d'offres d'emploi pour un ingénieur ayant effectué une thèse après son diplôme, que pour un ingénieur à bac +5 ?

    Ensuite, au niveau des débouchés par spécialisation, je voudrais savoir si la voie de la chimie organique était vraiment bouchée (en France), comme j'ai cru le comprendre au travers de témoignages ? et si la voie de l'analyse et environnement (analyse de l'eau, déchets, procédés pour le traitement de l'air et de l'eau..) était plus ouverte ?

    merci

  18. #45
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par centaure Voir le message
    Tout d'abord, je me demande s'il y a (et s'il y aura) plus d'offres d'emploi pour un ingénieur ayant effectué une thèse après son diplôme, que pour un ingénieur à bac +5 ?
    Ensuite, au niveau des débouchés par spécialisation, je voudrais savoir si la voie de la chimie organique était vraiment bouchée (en France), comme j'ai cru le comprendre au travers de témoignages ? et si la voie de l'analyse et environnement (analyse de l'eau, déchets, procédés pour le traitement de l'air et de l'eau..) était plus ouverte ?
    merci
    il y a plus de postes pour les ingénieurs qui s'arrêtent à BAC + 5 que pour ceux qui font une thèse derrière... cela dit une thèse te permet d'accéder à d'autres types de métier que le seul diplôme d'ingénieur...
    C'est donc une affaire de choix.
    Sinon pour la chimie organique, c'est vrai que c'est pas terrible en ce moment, surtout en France, mais il y a qd même qq postes dans l'industrie, pas assez cependant pour absorber le nombre de docteurs arrivant chaque année sur le marché du travail.

  19. #46
    jgiovan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Voici ma vision personnelle du sujet :

    La chimie est actuellement totalement sinistrée en France.
    Et ce n'est pas avec le Grenelle de l'environnement que ca va s'arranger !
    Par contre, il y a de belles carrières à faire en Suisse, en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Angleterre, aux USA etc.
    Pour faire simple :
    - les ingénieurs francais ne sont pas connus à l'étranger. Il n'est pas rare qu'ils occupent des boulots de techniciens. Un ingénieur dans les pays que j'ai cités n'est pas un chimiste mais un spécialiste des procédés, de la production industrielle etc.
    - les docteurs (ingénieurs ou pas) se casent facilement en développement (sans post-doc) et en recherche (avec post-doc).
    Mais oubliez définitivement la France si vous voulez faire de la Chimie.
    Il est bien connu que ca pue, que ca pollue et que ca tue !
    C'est pourquoi Rhodia est devenue une PME, il n'y plus qu'un seul gros labo pharma en France, il n'y a plus d'agrochimie en France, les start-up ferment les unes après les autres etc.
    Par contre, pas très loin, les BASF, Bayer, Schering, USB, Novartis, Roche, Pfizer et compagnie embauchent des chimistes à la douzaine.
    Chimiste et francais : mauvaise pioche...
    Il est temps de travailler ses langues vivantes !
    J'espère ne pas vous avoir détruit le moral...

  20. #47
    Thrr-Gilag

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Le problème n'est pas forcement la langue malheureusement.
    Quand le diplôme de votre compagne n'est valable qu'en France, que vous parliez bien anglais et allemand ne vous apporte plus autant.

    Mais il faut aussi et surtout voir que dans la chimie, suivant la branche que l'on prend, on aura plus ou moins de difficultés à trouver.

    Par exemple, mes amis ayant fait une option en chimie des matériaux sont loin de se plaindre, et ont très vite trouver thèse ou cdi.

    A l'inverse, l'orga ou assimilé (biochimie, etc) est beaucoup plus difficile ensuite.

    Sinon, vous l'aurez deviné, je suis un tout jeune ingénieur chimiste, mais avec une spécialisation assez particulière (radiochimie).
    Si la matière grise était rose, on n'aurait plus d'idée noire (Pierre Dac)

  21. #48
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par jgiovan Voir le message

    Voici ma vision personnelle du sujet :

    La chimie est actuellement totalement sinistrée en France.
    !
    J'espère ne pas vous avoir détruit le moral...
    tu dis surtout n'importe quoi... excuse moi de te dire çà mais tous mes collègues de promo ingénieurs chimistes ont trouvé du boulot...
    La chimie en France n'est pas sinistrée, ce n'est pas le secteur le plus porteur, certes... mais il ya du boulot !
    Et contrairement à ce que tu penses, toutes les questions environnementales vont générer un besoin de R&D pour de la chimie plus propre...
    cordialement,
    céphalotaxine

  22. Publicité
  23. #49
    MaxouGoret

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par cephalotaxine Voir le message
    tu dis surtout n'importe quoi... excuse moi de te dire çà mais tous mes collègues de promo ingénieurs chimistes ont trouvé du boulot...
    Travaillent-ils tous dans l'industrie chimique ?

    Personnellement sans aller aussi loin, je partage plutôt l'avis de jgiovan.

  24. #50
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par MaxouGoret Voir le message
    Travaillent-ils tous dans l'industrie chimique ?
    je dirais environ 70% d'entre eux

  25. #51
    jgiovan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    cephalo : c'est pas la peine de s'ennerver !
    Il y a encore (un peu) de chimie en France, mais à un niveau de moins en moins qualifié...
    Mes camarades de promo ingé travaillent effectivement (plus ou moins) dans la Chimie : Rhodia, L'Oréal, Air Liquide, Saint Gobain etc.

    Par contre, la plupart de mes camarades de thèse sont à l'étranger : Suisse, USA, Angleterre etc.
    La raison : plus de R&D en France, quelques pauvres sites de production en train de crever, des start-up qui ne trouvent pas de financements, des boites pharma qui fusionnent et qui ferment leurs labos.

    Je peux donner des tas d'exemples : rachat et fermeture de Lipha à Lyon, de Pfizer à Paris, fusion destructrice de Sanofi-Aventis, dépot de bilan de tas de start-up comme Entomed, Neuro3D, Carex etc.

    Franchement, quand je compare avec la Suisse ou l'Allemagne, la France est devenue le tiers-monde de la chimie. La preuve, c'est que tous les docteurs en chimie francais sont à l'étranger,au chomage ou en attente d'un hypothétique poste de MdC.

    Quant à Reach, ca ne va pas arranger nos affaires. Pourquoi s'ennuyer à faire des tas d'études toxicologiques couteuses en France alors que l'Asie n'est pas concernée ? Autant tout produire en Chine et en Inde et n'importer que les produits finis, ce sera toujours ca de gagné.

    Franchement, les francais sont devenu tellement technophobes et timorés que je ne vois plus d'avenir pour la Chimie en France. AZF a signé son arret de mort...

  26. #52
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par jgiovan Voir le message
    cephalo : c'est pas la peine de s'ennerver !
    Il y a encore (un peu) de chimie en France, mais à un niveau de moins en moins qualifié...
    Mes camarades de promo ingé travaillent effectivement (plus ou moins) dans la Chimie : Rhodia, L'Oréal, Air Liquide, Saint Gobain etc.

    Par contre, la plupart de mes camarades de thèse sont à l'étranger : Suisse, USA, Angleterre etc.
    La raison : plus de R&D en France, quelques pauvres sites de production en train de crever, des start-up qui ne trouvent pas de financements, des boites pharma qui fusionnent et qui ferment leurs labos.

    Je peux donner des tas d'exemples : rachat et fermeture de Lipha à Lyon, de Pfizer à Paris, fusion destructrice de Sanofi-Aventis, dépot de bilan de tas de start-up comme Entomed, Neuro3D, Carex etc.

    Franchement, quand je compare avec la Suisse ou l'Allemagne, la France est devenue le tiers-monde de la chimie. La preuve, c'est que tous les docteurs en chimie francais sont à l'étranger,au chomage ou en attente d'un hypothétique poste de MdC.

    Quant à Reach, ca ne va pas arranger nos affaires. Pourquoi s'ennuyer à faire des tas d'études toxicologiques couteuses en France alors que l'Asie n'est pas concernée ? Autant tout produire en Chine et en Inde et n'importer que les produits finis, ce sera toujours ca de gagné.

    Franchement, les francais sont devenu tellement technophobes et timorés que je ne vois plus d'avenir pour la Chimie en France. AZF a signé son arret de mort...
    je ne m'énerve pas... je dis juste que certaines choses sont fausses... c'est tout.
    Dans ton post d'aujourd'hui, il y a environ 75% de vérité...
    Mais il ne faut effectivement pas confondre la situation des ingénieurs chimistes et des docteurs en chimie... j'en sais qq chose, je suis docteur ET ingénieur, et je peux pas laisser dire que les ingénieurs chimistes ont des boulot de moions en moins qualifiés

    Quant aux doctorants, quand tu dis "La preuve, c'est que tous les docteurs en chimie francais sont à l'étranger,au chomage ou en attente d'un hypothétique poste de MdC.", je dois bien dire que c'est faux ! je suis docteur en chimie organique et j'ai trouvé du boulot dans le privé, en France... et j'en connais pas mal d'autres qui bossent aussi dans le privé, donc il faut pas dire que tout est noir ! Ca discrédite ton analyse qui, dans le fond, est plutôt juste

  27. #53
    jgiovan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Re, cephalo

    Finalement, on est plutôt d'accord...

    Je suis également ingénieur et docteur et je constate que la situation de la France est quand même unique au monde.

    On forme des "ingénieurs", qui ne sont pas des ingénieurs mais des chimistes et qui font au final un boulot de managers. Au passage, on forme très peu de vrais ingénieurs (les "vrais", qui sont construisent des usines et dimensionnent des circuits de refroidissement...) contrairement à nos voisins.

    Les ingénieurs "spécialisés", quant à eux, n'occupent pas des fonctions manageriales mais des fonctions techniques. Qu'occupent en général des PhD dans les autres pays.

    Quant aux docteurs, ils sont largement dévalorisés en France (la bonne vieille étiquette "académique" leur collant à la peau), sauf peut-être les ingénieurs-docteurs (vive la grande école salvatrice...).

    Quant au marché de l'emploi, je le trouve assez terne. Actuellement, les seules boites à recruter massivement des ingénieurs sont les sociétés d'audit et de conseil.

    La France conserve encore un semblant de pharma (Sanofi en tête, suivent péniblement Servier, Pierre-Fabre, la cerep de loin...) et un peu de cosmétique/parfum (Derrière l'Oreal on a encore Mane et Robertet, nos Givaudan et Firmenich à nous).

    On n'a plus d'agrochimie depuis le rachat d'Aventis Cropscience par Bayer.
    Très peu de chimie fine (Rhodia s'est réduit à peau de chagrin, reste Arkema...), quasiment plus de chimie de base.

    Quant aux start-up, elles peinent à émerger par manque de financements.
    On a bien quelques pépites comme Nicox, Transgene, Exonhit qui ont réussi à s'en sortir grace à la bourse mais c'est maigre.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'opportunités de carrière pour les ingénieurs ou les docteurs, mais je trouve que la chimie francaise a été sacrifiée sur l'autel du principe de précaution. La chimie fait peur, n'a pas bonne presse, et les gouvernements successifs n'ont rien fait pour soutenir l'industrie et la recherche.

    C'est regrettable car la France forme énormément de chimistes de très haut niveau qui trouvent souvent refuge à l'étranger. Cela-dit, on peut se rassurer comme on peut en se disant que c'est encore pire pour les biologistes ...

  28. #54
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Re jgiovan

    Finalement, j'ai eu raison de te "titiller" sur ton message d'hier, puisque tu viens de nous proposer une analyse nettement plus juste de la situation de la chimie en France qui a souffert de choix politiques discutables et qui a mauvaise presse.
    Je pense aussi que la formation en chimie (qu'elle soit universitaire ou via les Ecoles d'ingénieur) est souvent obsolète et n'a pas su s'adapter aux mutations de l'industrie chimique et de la recherche... de nombreuses réformes seraient nécessaires.
    Cela dit, il reste encore quelques points de satisfactions en France... je voudrais citer par exemple la formation des techniciens en chimie organique que je trouve excellente dans les IUT, les BTS et les licenses pro, on peut heureusement encore recruter des techniciens de grande valeur...
    La France forme aussi de très bon docteurs (à condition de passer dans les grands groupes universitaires)... la preuve, ils trouvent souvent du boulot à l'étranger !

    Bon enfin, on pourrait discuter des heures de tout cela, je voudrais juste dire aux jeunes qui commencent leurs études en chimie qu'il reste heureusement des possibilités de faire une carrière intéressante dans la chimie en France, que ce soit au niveau technicien, ingénieur ou chercheur. Mais il faut les mettre en garde, et les informer sur les filières à privilègier, les formations "voie de garage" à éviter et le bons choix à faire... Ce forum est une opportunité de les aider, c'est une chance à saisir...

  29. Publicité
  30. #55
    The Most

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par cephalotaxine Voir le message
    Re jgiovan

    Finalement, j'ai eu raison de te "titiller" sur ton message d'hier, puisque tu viens de nous proposer une analyse nettement plus juste de la situation de la chimie en France qui a souffert de choix politiques discutables et qui a mauvaise presse.
    Je pense aussi que la formation en chimie (qu'elle soit universitaire ou via les Ecoles d'ingénieur) est souvent obsolète et n'a pas su s'adapter aux mutations de l'industrie chimique et de la recherche... de nombreuses réformes seraient nécessaires.
    Cela dit, il reste encore quelques points de satisfactions en France... je voudrais citer par exemple la formation des techniciens en chimie organique que je trouve excellente dans les IUT, les BTS et les licenses pro, on peut heureusement encore recruter des techniciens de grande valeur...
    La France forme aussi de très bon docteurs (à condition de passer dans les grands groupes universitaires)... la preuve, ils trouvent souvent du boulot à l'étranger !

    Bon enfin, on pourrait discuter des heures de tout cela, je voudrais juste dire aux jeunes qui commencent leurs études en chimie qu'il reste heureusement des possibilités de faire une carrière intéressante dans la chimie en France, que ce soit au niveau technicien, ingénieur ou chercheur. Mais il faut les mettre en garde, et les informer sur les filières à privilègier, les formations "voie de garage" à éviter et le bons choix à faire... Ce forum est une opportunité de les aider, c'est une chance à saisir...
    Et quel genre de formations propose tu ?

  31. #56
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par The Most Voir le message
    Et quel genre de formations propose tu ?
    cela dépend du secteur de la chimie que tu cibles... la réponse sera différente en matérieux, formulation, génie chimique ou orga...

  32. #57
    The Most

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Moi je suis en terminale s et je voudrais faire prépa intégrée à rennes si je suis pris ... je suis attirée par les énergie et le developpement durable

  33. #58
    cephalotaxine

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par The Most Voir le message
    Moi je suis en terminale s et je voudrais faire prépa intégrée à rennes si je suis pris ... je suis attirée par les énergie et le developpement durable
    Ca me paraît pas mal... Chimie Rennes est assez connue pour le côté "environement". A mon époque, je crois qu'il y avait une option traitement des eaux qui était pas mal

  34. #59
    bobsodium

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    tu as aussi une option HSE à Mulhouse qui est réputée, plutôt axée sécu, risque industriel

  35. #60
    centaure

    Question Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par cephalotaxine Voir le message
    Ca me paraît pas mal... Chimie Rennes est assez connue pour le côté "environement". A mon époque, je crois qu'il y avait une option traitement des eaux qui était pas mal
    effectivement, dans l'une des 2 majeures proposées à rennes, environnement procédés et analyse, il y a l'option traitement de l'air et de l'eau.

    Justement je suis en 2eme année de prepa integrée a cette ecole, et je me demandais si cette voie de l'analyse, et du traitement de la pollution offre de rééls débouchés ?

    A priori oui étant donné le potentiel developpement de tout ce qui concerne l'environnement ,etc... mais y a t il de réelles embauches dans ce domaine ?

    Merci pour tous vos avis, qui m'eclaire un peu pour mon choix d'ecole (et donc de choix d'option specialisation) qui m 'attend cette année.

Sur le même thème :

Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ingenieur en Télécommunication : les débouchés !
    Par chentouf dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/09/2007, 05h39
  2. ingénieur matériaux.les débouchés...?:sos:
    Par snopy dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/08/2007, 20h33
  3. Ingénieur Chimiste
    Par Ben59 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/01/2007, 22h21
  4. Chimiste : débouchés ??
    Par mpblol dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/07/2006, 17h48
  5. Ingénieur chimiste
    Par The Most dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 31/05/2006, 11h53