Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 97

Ingénieur chimiste : les débouchés ?



  1. #1
    Sephiroth

    Question Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bonjour tout le monde !
    Voilà ma question : après avoir pas mal parcouru le forum et divers sites, je n'arrive pas à savoir si actuellement (et pour les prochaines années), le métier d'ingénieur chimiste offre des perspectives ou si au contraire, le domaine est totalement bouché. D'un côté, j'entends que la chimie se retrouve à la base de toute industrie et que donc, on a besoin d'ingénieurs chimistes, et d'un autre côté, je lis qu'en France, c'est un domaine qui s'éteint et qu'on ne trouve pas de boulot...
    Bref si des ingé ou personnes connaissant bien le domaine pouvaient me renseigner et m'expliquer comment à l'heure actuelle se porte le marché de l'emploi pour les ingénieurs chimistes, ça me rassurerait (ou non )

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    sterfil

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par Sephiroth
    Bonjour tout le monde !
    Voilà ma question : après avoir pas mal parcouru le forum et divers sites, je n'arrive pas à savoir si actuellement (et pour les prochaines années), le métier d'ingénieur chimiste offre des perspectives ou si au contraire, le domaine est totalement bouché. D'un côté, j'entends que la chimie se retrouve à la base de toute industrie et que donc, on a besoin d'ingénieurs chimistes, et d'un autre côté, je lis qu'en France, c'est un domaine qui s'éteint et qu'on ne trouve pas de boulot...
    Bref si des ingé ou personnes connaissant bien le domaine pouvaient me renseigner et m'expliquer comment à l'heure actuelle se porte le marché de l'emploi pour les ingénieurs chimistes, ça me rassurerait (ou non )
    Salut.
    Personnellement, j'ai eu mon diplôme en 1943 et j'ai eu une vie professionnelle passionnante.
    Effectivement, en France, l'industrie chimique lourde, (Fertilisants, métallurgie, textiles, plastiques, .....)basée en grande partie sur le pétrole et certaines matières premières n'existant pas sur notre sol est en déclin et dans certains cas arrêtée et délocalisée.
    Il y a quand même dans ces domaines les bureaux d'ingénierie qui construisent et mettent en marche des installations lourdes un peu partout dans le monde. Il ne faut pas craindre d'aller bosser de l'autre coté de la planète. et savoir parler d'autres langues que l'anglais, comme le turc ou le chinois sont des atouts gagnants.
    Mais il y a aussi la chimie fine, Celle des produits pharmaceutiques, des matériaux utilisés pour les composants électroniques, celle des additifs alimentaires et même l'industrie alimentaire proprement dite, par exemple la valorisations de sous produits de la chaine alimentaire.
    L'industrie basée sur les recyclages de déchets a également tendance à se développer. Tout ce qui concerne l'eau traitements avant et après utilisation, la, protection des consommateurs et aussi de l'environnement. Un peu de bio est un atout certain.
    A coté de l'industrie il y a des labos de recherches et des labos semi grands. Les labos des coopératives agricoles par exemple.
    Enfin beaucoup d'industries emploient des chimistes pour contrôler la qualité de leurs fabrications.des matière premières utilisées et parfois le suivi en clientèle.
    J'ai un petit fils qui a suivi mon exemple et qui s'est maintenant fait une interessante situation et il n'a que 29 ans.
    Personnellement, si j'avais la possibilité d'avoir une deuxième existence, je recommencerais la même, voie sans la moindre hésitation.
    J'espère t'avoir rassuré.
    amicalement.

  4. #3
    Sephiroth

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Merci de votre réponse, qui a éclairé pas mal de points sur lesquels je me posais des questions, et m'a aussi, je dois l'avouer, rassuré. Je vais entrer en 1ère année d'école de chimie et je n'ai cessé (aussi bien avant qu'après avoir choisi mon école) de me poser des questions quant à mon choix et mes futurs débouchés professionnels.
    Si je comprends bien, ce n'est pas tant la chimie en général mais plus la chimie lourde qui est en voie d'extinction (enfin du moins en France), les autres domaines de l'industrie et de la chimie en général ayant encore besoin d'ingenieurs chimistes - et surtout, demandant des compétences et créant des métiers très variés ! Je comprends donc que votre vie professionnelle ait pu être passionnante.
    Néanmoins, savez vous si l'offre actuelle est à la hauteur du nombre de diplômés?
    En vous remerciant

  5. #4
    Cindycmo

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par Sephiroth
    Merci de votre réponse, qui a éclairé pas mal de points sur lesquels je me posais des questions, et m'a aussi, je dois l'avouer, rassuré. Je vais entrer en 1ère année d'école de chimie et je n'ai cessé (aussi bien avant qu'après avoir choisi mon école) de me poser des questions quant à mon choix et mes futurs débouchés professionnels.
    Si je comprends bien, ce n'est pas tant la chimie en général mais plus la chimie lourde qui est en voie d'extinction (enfin du moins en France), les autres domaines de l'industrie et de la chimie en général ayant encore besoin d'ingenieurs chimistes - et surtout, demandant des compétences et créant des métiers très variés ! Je comprends donc que votre vie professionnelle ait pu être passionnante.
    Néanmoins, savez vous si l'offre actuelle est à la hauteur du nombre de diplômés?
    En vous remerciant
    Si tu es à cpe,enscparis,espci ou enscm tu trouveras facilement du travail en chimie, sinon c'est plus dur.

  6. #5
    ptite_puce

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Salut!
    je suis apprentie et je peux te parler de mon expérience et de ce que je vois: l'année dernière, j'étais chez L'Oréal et leur politique est d'engager plutôt des ingénieurs issus des grandes écoles comme l'a cité Cindycmo. Par contre cette année, je suis chez Rhodia et eux les ingé, ils en prennent pas trop, c'est plutôt des thésards.
    Mon avis est que tu ne dois pas trop te poser de questions, fais ton école, qu'elle soit très connue ou un peu moins, et tu verras ensuite. Ce n'est jamais perdu, et puis il n'y a rien de figé, il te suffit d'être convaincant aux entretiens et tu auras autant ta chance que d'autres. Surtout, essais de faire beaucoup de stages, de boulots même si cela ne t'intéresse pas plus que ça, car tout est dans l'expérience professionnelle!
    Bon courage

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par ptite_puce
    Salut!
    je suis apprentie et je peux te parler de mon expérience et de ce que je vois: l'année dernière, j'étais chez L'Oréal et leur politique est d'engager plutôt des ingénieurs issus des grandes écoles

    Typiquement français, j'ai envie de dire d'essayer ailleurs. C'est juste mon impression

    comme l'a cité Cindycmo. Par contre cette année, je suis chez Rhodia et eux les ingé, ils en prennent pas trop, c'est plutôt des thésards.

    J'y est fait un stage en R&D, il prennent même des docteurs ingénieurs, très peu de docteur. niveau mini bac+3 en technicien. quelques bac+5. Mais la majorité c'est bac+8, bac+3 (voir bac+4, bac+5 mais embauché en technicien) pour les cdi. Après pour la main d'oeuvre "pas cher" : thesard et post-doc, la plupart issus des école d'ingénieur. Et oui rhodia c'etait rhône poulenc, vont pas recruter à l'université...

    Mon avis est que tu ne dois pas trop te poser de questions, fais ton école, qu'elle soit très connue ou un peu moins, et tu verras ensuite. Ce n'est jamais perdu, et puis il n'y a rien de figé, il te suffit d'être convaincant aux entretiens et tu auras autant ta chance que d'autres.

    Mouai, ça dérive vite au nom de l'école et notes. C'est normal, mais des fois c'est l'obscession (souvent ?) Surtout quand comme moi on etait dernier de promo en sotant de DEA

    Surtout, essais de faire beaucoup de stages, de boulots même si cela ne t'intéresse pas plus que ça, car tout est dans l'expérience professionnelle!
    Bon courage
    Si ça interesse pas, laisser tomber, le boulot sera "mal" fait. Bien sur; il y a des compromis, mais vaut mieux faire 2000km pour avoir un boulot interessant que de ce faire chier au boulot à 2km de la maison.

    Au niveau bac+5, faut taper en europe. l'offre en France est assez faible si on cherches LE poste qui nous plaira avec le salaire adéquat. A noter que les USA ont doublé ? le budget de la recherche. La fuite des cerveaux est bien une réalité.

    Certaines filières en chimie sont complètement bouchés, je sais pas lesquel.
    D'après les echos, les plus porteuses sont l'alimentaire et les déchets.

  9. Publicité
  10. #7
    Amethyste

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Je suis ingénieur chimiste depuis 1988

    je dirai de ne pas hésiter à suivre des voies parrallèles en plus de ton cursus en chimie. dans mon école, et je ne pense pas que les choses sont différentes ailleurs, il n'y a pas plus de 60% des gens qui poursuivent une carrière en chimie. Et encore je compte au sens large...

    Pour ma part ce fut l'informatique, d'autres ont fait une école de commerce, suivis un cursus en biologie, en langue...

    Un truc qui est bien dans les facs, c'est qu'en plus des voies officielles tu as une multitude de voies parallèles, souvent dues à l'initiative d'un prof. Profite en, parle en avec les enseignants, lis les affichettes qui sont posées sur les panneaux des étudiants. C'est comme cela que j'ai appris un jour qu'un prof faisait semi clandestinement un cours de japonais. Moi cette langue m'a bien plut, en tout cas aidé à comprendre pas mal de choses sur des cultures non occidentales.


    Bref diversifie toi, mais sans courir trop de lièvres à la fois, diversifie toi de façon cohérente plutôt que dans des dizaines de domaines. ce qui est valorisé côté boulot c'est la compétence plus que le "touche-à-tout-tisme".

    bonne chance

  11. #8
    MaxouGoret

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Il y a une vie hors L'Oréal, Rhodia et Michelin. Les PME, ça existe, et elles sont beaucoup moins obtuses sur le lieu de formation.
    Evidemment, elles sont moins visibles que les grosses boites, les dénicher demande un peu plus d'efforts, mais le jeu en vaut la chandelle.

    Comme on l'a déjà dit, le secteur de l'agro alimentaire, et notamment celui des compléments alimentaires sont pas mal en vogue en ce moment.
    Avis perso, côté métier, je pense qu'avec toutes les normes de toutes sortes en termes de qualité de produit, de rejets industriels, d'atmosphères en tous genres, les métiers de l'analyse ont de beaux jours devant eux - intéressant si tu veux rester en France.

  12. #9
    WestCoast85

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par Cindycmo
    Si tu es à cpe,enscparis,espci ou enscm tu trouveras facilement du travail en chimie, sinon c'est plus dur.
    Je ne suis pas d'accord car pour un recruteur, l'école permet une meilleure "accroche" mais c'est la valeur du candidat qui est le plus important.

    Et lorsque l'on recrute un cadre, cela coûte un certain prix pour l'entreprise donc au delà du nom de l'école mis sur le diplôme, le recruteur a tout interêt à ratisser large au niveau de sa recherche de candidat pour trouver ainsi son nouveau "poulain"
    Dernière modification par WestCoast85 ; 31/07/2006 à 21h17.
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

  13. #10
    Fajan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par ptite_puce
    Salut!
    jje suis chez Rhodia et eux les ingé, ils en prennent pas trop, c'est plutôt des thésards.

    C'est normal, Rhodia fait énormément de recherche fondamentale et travaille surtout avec les universités, c'est pour cela qu'ils privilégient les universitaires.

  14. #11
    chung

    Smile Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Il faut te dire, Sephiroth, que si tu ne trouves pas ton bonheur en France (y en a quelques-uns), tu peux également privilégier la mobilité et tenter en Europe (voire plus loin... le marché asiatique est en plein essor), car l'offre y est intéressante en terme d'emploi.

    Moi je suis en train de finir une école d'ingé "trilingue" à Strasbourg, au final y en a pas mal qui, non intéressé(e)s par une thèse ou par l'idée de prolonger leurs études, ont postulé pour des postes bac+5 dans des boîtes en Allemagne, en Suisse et en Angleterre (pour la plupart), et ont reçu un certain nombre d'invitations à des entretiens.

    Ce qui est pas mal également c'est qu'entre les 2è et 3è année, tu as la possibilité de faire une année-césure, en effectuant un ou plusieurs stages dont la durée totale fait un an. Cette année, 1/3 de la promo a fait ce choix, et beaucoup en profitent pour tenter une expérience à l'étranger. C'est très enrichissant, puis c'est une manière ou d'une autre de voir si une "longue" période à l'étranger te conviendrait ou pas.

  15. #12
    moco

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    En Suisse, il semble que les chefs du personnel des industries chimiques passent leur temps à se lamenter sur la difficulté qu'ils ont à trouver des chimistes qualifiés, qu'ils soient ingénieurs ou docteurs. On trouve des biologistes à ne plus savoir qu'en faire, mais de chimistes point !
    Nous les maîtres de chimie de niveau lycée de Suisse, sommes souvent approchés par des gens de l'industrie qui nous prient d'inciter nos élèves à entreprendre des études de chimie.

  16. Publicité
  17. #13
    Sephiroth

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Ok. Merci de vos réponses, j'y vois un peu plus clair.
    Il apparaît d'après vos réponses que le mot d'ordre est : internationalisation. Même s'il semble possible de trouver du travail en tant que chimiste en France, il faut néanmoins envisager très sérieusement la possibilité de partir travailler à l'étranger - et surtout s'y préparer. Bref, j'ai de toutes façons encore un peu de temps devant moi, mais j'ai déjà une idée plus claire de ce qui peut m'attendre.
    Je vous remercie

  18. #14
    clemchimie

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bonjour à tous!!

    Pour répondre à la question des débouchés comme ingénieur chimiste je vais vous faire part de mon expérience personnelle!

    Voilà j'ai suivi des études en université dans la chimie et j'ai fini par faire un dess formulation des systèmes colloïdaux et polymères à Mulhouse. Diplômée en juillet 2005, je viens de passer une année à chercher un emploi qui correspond à ma formation, et résultat pas un seul entretien!!!! j'ai juste pu travailler un mois au cnrs d'Orléans et ceci par relation.

    C'est vraiment décevant, sachant que dans ma promotion un seul élève à trouver un emploi dans la chimie!!! c'est assez flippant! alors oui pour moi la chimie a beau promettre du travail car elle est à la base de tout, elle reste un secteur bouché!!

  19. #15
    Cindycmo

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par clemchimie
    Bonjour à tous!!

    Pour répondre à la question des débouchés comme ingénieur chimiste je vais vous faire part de mon expérience personnelle!

    Voilà j'ai suivi des études en université dans la chimie et j'ai fini par faire un dess formulation des systèmes colloïdaux et polymères à Mulhouse. Diplômée en juillet 2005, je viens de passer une année à chercher un emploi qui correspond à ma formation, et résultat pas un seul entretien!!!! j'ai juste pu travailler un mois au cnrs d'Orléans et ceci par relation.

    C'est vraiment décevant, sachant que dans ma promotion un seul élève à trouver un emploi dans la chimie!!! c'est assez flippant! alors oui pour moi la chimie a beau promettre du travail car elle est à la base de tout, elle reste un secteur bouché!!
    Oui mais il demandait pour ingenieur chimiste, pas pour les dess...

  20. #16
    clemchimie

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    tu crois que je suis sensée prendre quel poste avec un DESS!!!!!!! C'est bac+5 il me semble!!!!!!

  21. #17
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Erreur totale, il demande pour le métier d'ingénieur, pas pour le titre, donc à 40% pour les gens sortant d'école, et 60% pour les gens sortant de fac, donc le DESS est tout à fait à propos, alors que ta remarque Cindycmo pas du tout! Par contre si on va vers la Suisse, l'Angleterre, la Suède, les Etats-Unis, a-t-on plus de débouchés? Pourquoi? Qu'est-ce que cela implique pour 2007? En voilà des remarques. Précise un peu clemchimie ton cas, formation antérieure, comment c'est passé le stage,...

  22. #18
    Sephiroth

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Bah à la base "il" demandait plutôt pour les diplômés d'école, mais l'expérience de clemchimie m'intéresse aussi donc si elle pouvait développer...

  23. Publicité
  24. #19
    moco

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Je sais en tout cas que les deux firmes Firmenich et Givaudan, qui toutes deux sont des industries chimiques qui fabriquent des parfums et des arômes à Genève, en Suisse donc, cherchent à engager des chimistes et des ingénieurs chimistes, et qu'elles n'en trouvent pas !
    Mais peut-être veulent-elles engager des Suisses en priorité, je ne sais pas.
    Je tiens ces renseignements de membres de la Direction de ces deux entreprises, avec qui je me suis longtemps entretenu.
    Ce ne sont donc pas des bobards.

  25. #20
    8alex11

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    A mon tour de vous transmettre quelques informations concernant cette profession selon mon vécu : j’ai terminé mes études d’ingénieur industriel en chimie en juin 2005 et après quelques mois de vacances j’ai très vite obtenu un emploi en totale adéquation avec ce que je désirai (je ne voulait pas travailler en labo car j’apprécie particulièrement les rencontres et la communication  je suis actuellement technico-commercial dans l’Oléo chimie ou je me plait plus que tout avec déjà un CDI a la clef !). Pour info nous étions 14 à sortir de ma promotion et nous avons tous trouvé du travail dans la chimie dans les 6 mois. Ha oui, j’ai oublié de dire que je suis Belge et qu’il semble qu’il y ait une certaine pénurie chez nous !

    Ciao

  26. #21
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    La suisse, la belgique... Interessant tout ca...

  27. #22
    Fajan

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par 8alex11
    A mon tour de vous transmettre quelques informations concernant cette profession selon mon vécu : j’ai terminé mes études d’ingénieur industriel en chimie en juin 2005 et après quelques mois de vacances j’ai très vite obtenu un emploi en totale adéquation avec ce que je désirai (je ne voulait pas travailler en labo car j’apprécie particulièrement les rencontres et la communication  je suis actuellement technico-commercial dans l’Oléo chimie ou je me plait plus que tout avec déjà un CDI a la clef !). Pour info nous étions 14 à sortir de ma promotion et nous avons tous trouvé du travail dans la chimie dans les 6 mois. Ha oui, j’ai oublié de dire que je suis Belge et qu’il semble qu’il y ait une certaine pénurie chez nous !

    Ciao

    Oui enfin en belgique il y a une différence entre un ingénieur chimiste et un chimiste quand meme...

  28. #23
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Pardon, demander pour le métier d'ingénieur c'est demander pour les diplomés d'école? Je vois pas comment les gens peuvent le deviner Sephiroth sans que tu ne le précises, il faut arrêter de faire et de cautionner ce genre d'amalgame qui conduit au système de caste, et accessoirement à la remarque de Cindycmo.

    J'ai entendu une remarque aujourd'hui concernant les diplomés d'école d'ingé en général, plutôt vers l'agronomie je pense comme quoi beaucoup essaie de continuer en thèse appliquée avec partenariat industriel pour avoir un boulot pendant 3 ans, le boulot n'est plus vendu avec le diplôme apparemment, ça vaut ce que ça vaut ce sont des paroles en l'air mais faut toujours écouter tout le monde. Sauf que faire une thèse appliquée, c'est pas vraiment une thèse pour moi...

  29. #24
    clemchimie

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Je précise :

    J'ai obtenu un deug sciences de la matière option chimie puis une licence de chimie, une maitrise de chimie le tout à l'université de besançon!!
    Ensuite je suis partie faire mon DESS Formualtion à Mulhouse, je l'ai reçu avec mention bien et à 23 ans âge normal avec tout ça en poche je me suis mis à la recherche d'un emploi. Après candidatures spontanées, réponses à des offres, forum d'ingénieurs à Paris : Pas un seul entretien!

    Niveau expérience professionnelle, j'ai fait un stage de 3 mois en cosmétique capillaire : législation et formulation

    Pour mon DESS un stage de 7 mois chez Spontex filiale de Hutchinson, donc de Total. Rhéologie, optimisation de procédé, formulation, tout ça pour résoudre des problèmes dans le procédé de fabrication des éponges.

    Et enfin un mois au cnrs, avec des analyses Microscope optique, IRTF sur des sachets de thé unilever et des films polymères de chez Saint Gobain

  30. Publicité
  31. #25
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    C'est surtout les spécialités de licence et maitrise que je voulais connaitre

    Par contre est-ce que tu cherches vraiment précis, ou alors tout ce qui touche à bac+5 chimie, pas forcément les débouchés présumés de ton M2 Pro? Les places d'ingénieur, technico-commercial, responsable,...dans tous les domaines, dans toute l'Europe...

    C'est vraiment curieux et moche de pas avoir eu d'entretien, mais faut garder espoir tout s'arrange! As-tu pensé à refaire une formation d'un an, en chimie ou en double compétence (gestion, communication, informatique...)?

    J'imagine que oui mais juste pour être sur...

  32. #26
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    En apparence les stages ont l'air intéressant, et ça fait 3 stages en tout si je sais bien compter

    As-tu enfoncé des portes?

  33. #27
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Le problème c'est que si ça formation rentre en compétition avec une école d'ingénieur, il est très défavorisé en France. Reste plus qu'à s'expatrier

  34. #28
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Oui mais en principe les buts ne sont pas les mêmes, un M2 Pro forme des spécialistes et des gens scientifiques ou techniques purs, alors que les écoles d'ingénieurs forment des généralistes plus formés à l'économie, la gestion de projet, et un peu moins spécialisés et théorisés que les faqueux, donc je vois pas comment on peut avoir concurence, ou alors si les écoles piquent le boulot des autres, c'est qu'ils n'en ont pas assez pour eux, donc mauvais temps pour tous...

  35. #29
    pascalp

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Citation Envoyé par felnor
    Oui mais en principe les buts ne sont pas les mêmes, un M2 Pro forme des spécialistes et des gens scientifiques ou techniques purs, alors que les écoles d'ingénieurs forment des généralistes plus formés à l'économie, la gestion de projet, et un peu moins spécialisés et théorisés que les faqueux, donc je vois pas comment on peut avoir concurence, ou alors si les écoles piquent le boulot des autres, c'est qu'ils n'en ont pas assez pour eux, donc mauvais temps pour tous...
    Ca c'est la théorie. En pratique... J'ai l'impression que les ingénieur sont largement favorisés.

    Les DESS sont très spécialisés, donc très peu de postes, faut taper large. En allant voir ailleurs, il va se faire jeter, c'est pas sa formations et ils trouveront quelqu'un de mieux qualifié avec la formation adéquate.

    Il aura beaucoup moins de mal à l'étranger ou il n'y a pas cette suprématie des ingénieurs. En plus les écoles sont moins connus, donc moins de risque de se baser sur l'école, les mentalités sont pas les mêmes non plus et certains pays embauches pas mal, le salaire est souvent meilleurs, les étudiants français sont très appréciés... Le problème c'est pour revenir après...

    Si la formation n'existe pas dans le pays, faut pas longtemps pour trouver un emploi.

    La pire formation c'est ingénieur maitre... Celui qui a pondu ça...

  36. #30
    felnor

    Re : Ingénieur chimiste : les débouchés ?

    Une fois qu'on s'expatrie à mon avis c'est fini, ça vaut plus le coup de revenir en France même si on peut encore changer de pays.

    Par contre sur un M2 Pro il y a à chaque fois 20 entreprises partenaires au moins, donc ils connaissent un peu les programmes, ils accueillent les stagiaires, et sont senés pouvoir embaucher les gens. Tu penses que c'est du vent? Parce que là quand même ça irai loin dans la connerie si une entreprise avait un partenariat avec une FAC mais embauchait juste des gens d'école...

Sur le même thème :

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ingenieur en Télécommunication : les débouchés !
    Par chentouf dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/09/2007, 05h39
  2. ingénieur matériaux.les débouchés...?:sos:
    Par snopy dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/08/2007, 20h33
  3. Ingénieur Chimiste
    Par Ben59 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/01/2007, 22h21
  4. Chimiste : débouchés ??
    Par mpblol dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/07/2006, 17h48
  5. Ingénieur chimiste
    Par The Most dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 31/05/2006, 11h53