Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé



  1. #1
    noam

    Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé


    ------

    Bonjour a tous nous utilisant des tuyaux en cuivre de 6mm en circuit fermé avec un mélange de mono glycol ethylene et d'eau.
    10% de glycol.
    Cela doit être , d'après mon patron, du glycol pur sans d'inhibiteur de corusion.

    J'aimerais s'avoir:
    1. a longues durée plus d'une année, si cela pourrait amener de la corusion dans le tuyau et pourrait éventuellement faire des petit trous?

    2. si oui, quel est votre propositions ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    40CDV20

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Bjr,
    Il faut considérer plusieurs points.
    En présence de cuivre il faut utiliser un glycol de qualité et stabilisé. L'addition d'eau apporte une complication supplémentaire. Certaines configurations d'installations (comme dans l'automobile d'un "certain âge" nécessite obligatoirement l'addition d'inhibiteurs de corrosion en raison de la présence de multi matériaux, cuivre, étain, acier,...). Le remplacement du cuivre par de l'aluminium ne règle pas grand chose sur ces points
    Un ratio important de glycol recyclé est réinjecté dans les compositions commerciales à bas coût. Sur le papier c'est une bonne chose sauf que rien ne garantit que le recyclage soit fait dans les règles et que soit considéré l'application. Les conditions ne sont pas les mêmes en utilisation de type lave-glace d'hiver et de refroidisseur moteur. Dans les formulations haut de gamme il n'y a plus d'eau et le liquide de refroidissement dure le temps de vie du véhicule.
    Cdt

  4. #3
    noam

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Bonjour,
    merci pour les infos.
    Je ne sais pas si le glycol est du recyclé, j'ai bien compris qu'il nous faudra un de bonne qualité.
    Notre system n'est pas un véhicule, c'est un circuit fermer passant par un radiateur toute la tuyauterie est en cuivre.
    Ce system doit refroidir notre produit ayant dépassé une certaine température cela traverse un radiateur, le tout est sans moteur ou pompe.
    Citation Envoyé par 40CDV20 Voir le message
    Dans les formulations haut de gamme il n'y a plus d'eau et le liquide de refroidissement dure le temps de vie du véhicule.
    Cdt
    Les formulations haut de gamme contient l'addition d'inhibiteurs de corrosion? Cela devrai être une demande spécial a la commande du baril ?
    Le glycol doit être sans rajout d'eau pour donner une plus grande vie au cuivre?

  5. #4
    FC05

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Ça va dépendre de ton cahier des charges.

    Même si il n'y a pas de pompe (convection naturelle ? ) il y aura forcement des soudures et donc des couples redox indésirables.
    Si le prix n'est pas un problème, part sur la solution de 40CDV20, c'est un peu ceinture et bretelles mais au moins il n'y aura pas de problèmes.
    Sinon pour tenir un an, reste avec ce que tu avais avant.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    noam

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Ce n'est pas pour une durée d'une année, cela devra durée quelque bonne années.
    J'ai aussi possé la question si le faite que notre mélange est resté plus d'une année dans notre system fermé a pus provoquer de la corrosion interne et si possible que cela a pu faire des petit trou dans le tuyau en cuivre ?
    Une autre possibilité une fail de fabrication du tuyau.

    Oui convection naturelle, quand cela arrive a une haute température il y a la condensation.

    Merci pour la proposition du mélange je vais leur proposer.

  8. #6
    40CDV20

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Bjr,
    Je ne suis pas arrivé à remettre la main sur l'article d'Edd China traitant des fluides caloporteurs sans eau. Je crois me souvenir qu'au regard de l'ASTM D 15-22 ces fluides seront obligatoires aux USA en ce qui concerne le refroidissement des moteurs mais surtout des batteries des véhicules électriques. A noter, que curieusement s'il est souvent fait état des avancées dans les charges rapides, rien ou presque sur la durée de vie des accus portés de fait à des températures très élevées et de la nécessité de passer à un système de refroidissement sérieux.
    Sur une motorisation thermique basique +90°C nominal le delta est de +30°C avec un liquide de refroidissement de qualité et renouvelé selon le carnet d'entretien, en gros tous les 2 à 3 ans. Sur une motorisation turbo voire plus sophistiquée telle à levée variable, T nominale monte à +100°C et le différentiel n'est plus que de +20°C. Je ne parle même pas des motorisations de motos de sport > 200 ch/litre (telle ma RSV4), il n'y a plus de différentiel.
    Pour des machines statiques ou mieux de périmètre industriel, chez les anglo-saxons (qui savent aller à l'essentiel à la différence des latins), il y a longtemps que la formule " fill and forget"(*) est appliquée.et que " Evans power" se taille la part du lion.
    Quant aux futés qui s'imaginent optimiser un fluide aqueux caloporteur bas de gamme à coup d'additifs dont on ne sait rien, juste un exemple. Les fameux "émulsionnants" d'eau pour le gazole vendus en GS auto, en jolis petits flacons ne contiennent que de l'alcool isopropylique. Ceci rapporté au prix du litre est en passe de ridiculiser celui du Chanel n°5 !
    (*) remplis et oublie
    Au delà, comme on dit charbonnier est maître chez soit
    Cdt

  9. Publicité
  10. #7
    FC05

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Le truc c'est que l'on a peu de données quand même.

    Le premier post n'est pas en français, on ne connaît pas l'application, les températures max et min et j'en passe.

    D'après le premier post on pouvait penser que c'était une question théorique, mais pas la suite on a un "a pu faire" qui sous entend que ça a effectivement eu lieu (une photo ?) .

    Bref, si tu veux que l'on fasse ton boulot gratos, donne nous des billes et si c'est trop confidentiel, ne va pas sur internet.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  11. #8
    noam

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Le premier post n'est pas en français, on ne connaît pas l'application, les températures max et min et j'en passe.
    D'après le premier post on pouvait penser que c'était une question théorique, mais pas la suite on a un "a pu faire" qui sous entend que ça a effectivement eu lieu (une photo ?) .
    Bref, si tu veux que l'on fasse ton boulot gratos, donne nous des billes et si c'est trop confidentiel, ne va pas sur internet.
    D’après quel critère pensez-vous que mon poste n'est pas en français, je suis effectivement francophone vécue en Suisse, cela fais plus de 29ans que je vis en dehors du français.
    Je ne cherche pas que vous faite mon boulot, ce n'ai pas mon domaine, j'ai poste ce post pour comprendre.
    Mon patron a effectivement fais une recherche sur les glycol existant et producteur, ma question est pour avoir plus d'éclaircissement.

    Je voulais juste comprendre les problèmes et les réaction chimique sur les produits que nous utilisant comme j'ai décris sur mon premier post, éventuellement au température élevée cela peut dépasser les 100 dégrée.
    Je vous remercie pour toutes les infos.

    40CDV20 merci pour la description, cela devient un peut plus claire.

    Je n'ai aucun intérêt que vous faite pour moi le boulot, ce n'est pas le mien ni mon doamine, puisque ce n'ai pas moi qui s'occupe de ça, c'est pour avoir plus éclaircissement pour mon collègue et moi sur les effets chimique entre produit comme j'ai décris sur mon 1ere post.
    Je vous souhaite une très bonne semaine, merci encore pour toutes les informations.

    Je pense que cette discutions pourra aider d'autre personne ne connaissons pas le domaine comme moi.
    Dernière modification par noam ; 25/05/2021 à 07h45.

  12. #9
    40CDV20

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Bjr,
    Si on retient d'utiliser un fluide caloporteur de marque constructeur ou agréé constructeur, c'est :
    -du glycol rectifié et stabilisé
    -de l'eau dé ionisée
    -un colorant
    -un biocide
    -un antimousse
    -une réserve alcaline (tampon)
    -un ou plusieurs inhibiteurs de corrosion. Ici ça se complique un peu.
    Si on retient un anodique, principalement sous forme anionique, ça se traduit par une augmentation du potentiel de corrosion avec en contrepartie un ralentissement de la vitesse de la réaction d'oxydation
    un cathodique aura pour effet un abaissement du potentiel de corrosion et un ralentissement de la vitesse de la réaction de l'oxydant.
    C'est pourquoi il est souvent retenu un mixte qui agit sur les réactions anodiques et cathodiques sans affecter significativement la valeur du potentiel de corrosion

    Cdt

  13. #10
    noam

    Re : Réaction du glycol sur le cuivre dans un circuit fermé

    Cela devient plus complexe de ce que j'avais pensé.
    Je vais essayer de revoir tous ça.

    Merci a vous pour 40CDV20 et a FC05.

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 29/06/2015, 21h37
  2. Déplacer une bulle d'air dans un circuit fermé ?
    Par Mr_Gluon dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/10/2012, 19h49
  3. Pression dans circuit férmé
    Par jocelyn_67 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/08/2012, 17h56
  4. pression de l'eau dans un circuit fermé
    Par laurentinoz67 dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/01/2011, 14h11
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 02/12/2009, 21h31