Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

musique




  1. #1
    vaugh

    musique

    bonjour
    pourquoi aime-t-on la musique ?
    il semble que l'humain, partout aime la "musique"
    même simple , flute ou percussions
    est-ce que cela se passe au niveau de l'oreille interne ? du cerveau ?
    est-ce un reliquat de perceptions intra utérines (où on était "bien") ?
    ne dit -on pas que aimer fumer viendrait d'avoir aimer têter étant bébé ?
    a+

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    predigny

    Re : musique

    Le cerveau doit en effet y être pour quelque chose, mais pour savoir pourquoi la musique peut déclancher de telles émotions, c'est une autre paire de manches et il est probable que la science n'est pas encore en mesure d'y répondre. Quoi qu'avec les nouvelles techniques d'imagerie fonctionnelle (un IRM amélioré) on en saura peut-être plus prochainement.

  4. #3
    invite765732342432
    Invité

    Re : musique

    Citation Envoyé par vaugh Voir le message
    pourquoi aime-t-on la musique ?
    il semble que l'humain, partout aime la "musique"
    même simple , flute ou percussions
    Juste une idée en passant:
    N'est-ce pas simplement parce que l'on n'appelle pas "musique" un son que l'on n'aime pas ?
    Exemple: le bruit d'un marteau-piqueur, malgré une (lègére) ressemblance avec une mélodie (rythme, répétitivité, ...) n'est jamais qualifié de musique.

    Autrement dit: on qualifie de bruit ce que l'on n'aime pas et de musique ce que l'on aime.
    Exemple: Le rock (ou le rap) ont été qualifiés, selon la génération de bruit ou du musique...


  5. #4
    WOOGUEUL

    Re : musique

    Autrement dit: on qualifie de bruit ce que l'on n'aime pas et de musique ce que l'on aime
    salut
    ok, mais POURQUOI on aime ?
    bisous

  6. #5
    predigny

    Re : musique

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    ...Autrement dit: on qualifie de bruit ce que l'on n'aime pas et de musique ce que l'on aime. ...
    Toutafé ! de même on n'aime pas un coup de pieds au c... alors qu'on aime une caresse, pourtant dans les deux cas c'est une perception du sens du toucher. Je crois qu'il faut tout un ensemble de conditions pour que le cerveau soit titillé agréablement : d'abord que la sensation ne corresponde pas à un signal de danger mais au contraire soit perçu comme quelque chose de positif. Ce quelque chose doit en plus être harmonieux, équilibré, correspondre à un ordonnancement simple et naturel (fréquences des sons dans des rapports simples). Il doit aussi transmettre un message affectif et sensible (rythmes de joie ou de sanglots), ou des images. La qualité de l'interprètation est aussi un élément d'admiration donc de plaisir, un peu le même plaisir que l'on a au cirque en voyant le funambule faire un truc "pas possible" mais où il risque aussi de se "casser la gueule" (plaisir sadique, hé oui !) et puis aussi le plaisir que l'on ressent en entendant quelque chose de connu et famillier (les enfants adorent qu'ont leur lise l'histoire qu'ils connaissent par coeur, or on est tous des enfants). Et même une musique inconnue nous laisse, en général, en grande partie deviner la note et la phrase qui va suivre, ce qui nous flatte en nous plaçant un peu à la hauteur du compositeur (c'est sans doute pourquoi la musique contemporaine a si peu de succès ; elle échappe à ce critère).
    La musique c'est tout un univers et malgré toutes les analyses que l'on pourrait faire, c'est à notre cerveau reptilien qu'elle s'adresse en premier, comme un cri, comme un battement de coeur, comme une respiration, comme le vent qui souffle ou le tonnerre qui effraie ... !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    WOOGUEUL

    Re : musique

    salut
    pas mal, mais on reste sur sa faim
    le sujet : qu'est- ce qui se passe dans la tête qui fait qu'on aime une succession de sons harmonieux à notre goût


    serait-ce les osselets de l'oreille interne qui vibrent d'une certaine façon ?


    serait-ce des réminiscences de l'enfance ou d'avant , tèter, être bercé,
    la voix de la mère

    il paraît que les bêtes aiment ou sont inflencées par la musique

    les vaches donneraient plus de lait !

    bisous

  9. #7
    JPL

    Re : musique

    Quand le même utilise deux pseudos dans la même discussion pour qu'elle paraisse plus animée... Tu ne pourrais pas arrêter ce jeu idiot en violation avec la charte du forum ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  10. Publicité
  11. #8
    predigny

    Re : musique

    Citation Envoyé par WOOGUEUL Voir le message
    ... serait-ce les osselets de l'oreille interne qui vibrent d'une certaine façon ?
    Il y a une base physiologique à la perception des rapports de hauteur des notes. L'oreille interne décompose les sons en leurs composantes hamoniques (au sens série de Fourrier) et c'est le résultat de cette analyse qui est traitée par le cerveau. Des notes qui ont entre elles des rapports de fréquences simples ont donc aussi des fréquences en commun (en consonnance) avec leurs harmoniques et le cerveau a quelque chose d'assez simple et plaisant à analyser. Des notes "fausses" font apparaitre de très nombreux rapports complexes qui sont jugés par le cerveau comme étant du "bruit" . Les gammes musicales sont toutes basée sur des rapports simples de fréquences comme l'octave, la quinte, la tièrce, la quatre. Certaines civilisations ont développé des "variantes culturelles" où le 1/4 de tons joue un rôle important mais elles obéissent aux même règles que nos gammes classiques. L'oreille n'est cependant pas un appareil de mesure d'une précision absolue et tolère très facilement (avec l'habitudes) des écarts par rapport aux gammes "naturelles". C'est le cas de notre gamme du piano (tempérée) qui dans l'absolu est "fausse", la tièrce en particulier écorche certaines oreilles sensibles. Les instruments à cordes (sauf guitare) et même ceux à vent sont capables de jouer "juste".

  12. #9
    Jean.Marc

    Re : musique

    Bonsoir,
    l'explication relative à l'harmonie est incomplète. en effet, l'harmonie (au sens classique) est effectivement la perception de rapports simples qui donnent une impression de bien-être. Mais toute l'histoire de la musique montre que l'harmonie pure (la consonnance) conduit à l'ennui, et les musiciens s'ingénient à mettre des dissonances pour pimenter la perception de l'auditeur. Au point que l'école de Vienne a rejeté toute notion d'harmonie, ce qui était abusif ; on en revient aujourd'hui.
    J'ai lu une phrase du genre "la consonnance c'est comme une salade où il n'y aurait que de l'huile mais pas de vinaigre : c'est fade".
    Par ailleurs, le goût occidental pour la musique basée sur la gamme naturelle n'est pas universel. Les orientaux utilisent des gammes pentatoniques ; les Arabes utilisent une échelle complexe avec des intervalles de 3/4 et de 5/4 de ton qui sont absolument impropres à l'harmonie ; c'est pourquoi dans les orchestres du maghreb composés comme les orchestres européens qui jouent la musique traditionnelle, tous les instruments jouent à l'unisson. Les dissonances que créent la rencontre de deux notes de cette échelle sont insupportables. Pourquoi les Arabes apprécient-ils cette échelle? ce n'est certes pas par manque d'évolution ni de culture ; les bases de notre musique occidentale ont été posées par les mathématiciens, et les Arabes comptent de nombreux mathématiciens. Il y n'y a donc pas d'explication "physiologique" au goût pour l'harmonie, car il n'est pas pensable que les Arabes ne ressentent pas en écoutant notre musique la même chose que nous.
    Ce débat se rapproche de celui qui demanderait pourquoi certains préfèrent Rambrandt, et d'autre Van Gogh. Les deux peintures sont très différentes quant à l'impression qu'elles produisent, et il y a des gens pour préférer l'une ou l'autre.
    Bref, l'harmonie n'est pas la seule explication au goût pour la musique, sinon je ne comprendrais pas pourquoi certains aiment le rap, par exemple.
    Jean-Marc

  13. #10
    predigny

    Re : musique

    Il n'est pas question de faire ici un traité d'harmonie (j'en serais bien incapable) mais certaines gammes asiatiques où l'octave est divisé en cinq intervals égaux (comme en Malaisie) sont très spéciales, elles ont quelques avantages, on ne risque pas de faire des erreurs de tonalité !, mais sont incapables de faire réellement de la musique harmonique (je n'ai pas dit "harmonieuse" !) d'ailleurs ce sont surtout des instruments à percussion qui les utilisent. Mais les gammes pentatoniques ce n'est pas ça, elles utilisent les mêmes notes que les notres, il en manque seulement quelques unes Ces gammes sont basées elles aussi sur les intervals de quintes et peuvent tout à fait être écrite sur nos portées et jouées sur nos pianos.
    Par contre je suis d'accord que l'harmonie ne fait pas tout et n'est qu'un des éléments qui fait que la musique nous plait, l'aspect rythmique est certainement aussi important. Justement, pour la musique du Rap je crois qu'elle se réduit à la seule expression rythmique.

  14. #11
    titanic

    Re : musique

    chalut

    Les chansonniers les barbes ont toujours eu une place privilégiée dans toutes les cultures dans toutes les civilisations. Pour farfelues que puissent être les paroles (et c'est souvent le cas malheureusement ), les chansonnettes partout ont toujours fait partie intégrante de l'univers culturel des êtres humains, même des hommes des cavernes.

    La musique est un "langage", mais ce "langage" signifie-t-il quelque chose ? Y a-t-il une "musique de l'être" qui parle à l'intelligence ?

    Vaste question que la philosophie de la musique, intérressante et non encore résolue, et perso je doute fort que la science et elle seulement en vienne à bout à quelque moment ...

    La musique ne se présente pas comme un phénomène isolé - comme un monde dans un monde. Elle ne consiste pas en un tout fermé, autonome, soumis à ses seules lois, comme une approche abstraite essaie de le faire croire. Sans intériorité, sans lieu propre, la musique se présente, au contraire, comme une pure extériorité - comme une pure immanence aux choses…

    Elle ne se résume pas, non plus, à un ensemble de matériaux techniques (théorie harmonique ou instrumentarium déterminé). La musique ne se compose pas que de musique ; elle se compose aussi de matériaux de pensée. Matériaux de pensée que nous convoquons tous lorsque nous la composons, interprétons ou écoutons. La musique mobilise des idées


    ( http://www.musicologie.org/publirem/coadou_02a.html )

    ... et encore ceci :

    http://www.u-bourgogne.fr/CENTRE-BACHELARD/Z-piguet.pdf
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.

  15. #12
    titanic

    Re : musique

    Re-chaluth

    Une question : pourquoi les nations éprouvent-elles le besoin d'avoir un hymne national (Marseillaise etc. God save the reine (ai oublié comment s'écrit le mot anglais ) etc.) ?

    Et en plus comme par hasard comme de bien entendu, toujours des mélodies qui donnent la chair de poule !

    Peut-être un moyen de transcender la contingence, la volonté ou la prétention d'incarner un chemin, une voie royale vers un au-delà supramondain auquel chacun, plus ou moins secrètement, aspire ?

    Bonnes journées
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.

  16. #13
    astzckwiq

    Re : musique

    bjr; l'hymne national musicalise;met en musique la représentativité nationale.la mélodie qui donne frisson cache la misère de derrière et loue l'aspect général qu'on souhaite beau sans fausses notes.Le héros le saint, le "vertueux" sont portés au pinacle de la représentativité nationale, mais ce qui compte ce n'est pas la sainteté du ministre mais ce qu'il représente, le minimum qu'on demande au ministre est d'avoir l'air vertueux, saint, héros qui a beaucoup souffert.les ministres de la représentativité nationale( présentateurs de tv, députés, sénateurs, journalistes, ministres, roi, président de la République ...) sont ainsi musicalisés, mis en musique.

  17. #14
    predigny

    Re : musique

    La musique, en tant initiatrice d'émotions, à toujours été au service du pouvoir, que ce soit en tête des armées marchant vers l'ennemi ou de celles qui défilent sur les Champs Elysées. Qui n'a pas été hyptnotisé par ces musiques militaires ? Dieu merci pour l'instant ça n'a été que du spectacle mais l'effet hypnotique est le même quand il sagit d'aller se faire ouvrir le ventre par les bâillonnettes d'en face. L' hymne national relève de la même technique, un peu plus pacifique heureusement et est devenu surtout un "drapeau sonore".

  18. #15
    titanic

    Re : musique

    ce qui compte ce n'est pas la sainteté du ministre mais ce qu'il représente, le minimum qu'on demande au ministre est d'avoir l'air vertueux
    salut

    Oui cherchez un avocat, un juge parfaitement impartial : vous n'en trouverez jamais

    Cherchez une prison où y'a que des coupables dedans, où y'a pas d'innocents qui payent pour d'autres dedans : vous n'en trouverez pas

    En ce sens là encore il est vrai de dire que l'injustice est la forme de la justice !

    Quant au reste, la musique adoucit les moeurs c'est bien connu
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.

  19. #16
    predigny

    Re : musique

    Citation Envoyé par titanic Voir le message
    ....
    Cherchez une prison où y'a que des coupables dedans, où y'a pas d'innocents qui payent pour d'autres dedans : vous n'en trouverez pas
    En ce sens là encore il est vrai de dire que l'injustice est la forme de la justice !
    ...
    Je ne vois pas le rapport avec la musique ! JPL va pas être content ...

  20. #17
    ouat

    Re : musique

    salut,

    La musique est un vecteur sociabilisant. On aime un style de musique donc on s'identifie à un groupe de gens par un style de vie, une pensée ... inconsciemment ou pas et dans des proportions variables. Chaque personne se forme à travers des musiques qu'elle aime. La diversité qu'elle écoute ont pour effet de créer une sorte de chemin unique, propre à la personne, une sorte de personnalité musicale.
    Donc pour nous, aimer la musique serait une façon de s'intégrer à un groupe mais en même temps de montrer qu'on est différent.

    On fait tous passer les mêmes émotions par le même style de musique. Ce code s'est imposé de lui même à travers les âges. Un code quasi-universel qui dépasse la barrière des langues.

    PS: j'écris cela comme ça vient, comme je peux le ressentir, ça n'engage en rien de l'écrire même si j'ai sûrement tout faux.

  21. #18
    predigny

    Re : musique

    Citation Envoyé par ouat Voir le message
    ...
    PS: j'écris cela comme ça vient, comme je peux le ressentir, ça n'engage en rien de l'écrire ...
    Mais si ça t'engage, et c'est trop tard, tu es surement à l'heure qu'il est fiché par le FBI comme personne suspecte de créer des groupes de pression essayant d'imposer ses idéologies par la musique.

  22. #19
    JPL

    Re : musique

    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Je ne vois pas le rapport avec la musique ! JPL va pas être content ...
    Bien vu. Toute cette série de messages est en effet totalement hors sujet et j'ai le doigt sur la gâchette pour déclencher la fermeture de la discussion.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  23. #20
    Coco44

    Re : musique

    Je suis assez d'accord avec ouat.
    Sauf sur un point :
    On fait tous passer les mêmes émotions par le même style de musique
    C'est assez réducteur d'associer une (ou plusieurs) émotions à un style musical tout entier.
    On peut trouver des morceaux "tristes" en classique comme en pop, des morceaux "énergiques" en techno comme en rock, etc.
    Le style de musique a une influence c'est certain, il impose des limites, mais chaque chanson a son propre panel d'émotions.
    De plus, tout le monde ne reconnai pas les même émotions dans un même morceau. Je pense donc qu'il y a une bonne part de circonstance.
    Exemple : j'entend une musique plutôt jolie dans un film que j'ai adoré. La musique va avoir beaucoup plus de sens pour moi que pour quelqu'un qui n'a pas vu le film, parceque l'écoute de cette chanson va me faire penser au film, aux belles images qui lui sont associées, à l'ambiance, aux personnages, etc.

    Mais je suis tout a fait d'accord sur la première partie de ton message.
    La musique aide à se construire et à définir (sois même ou les autres).
    Si deux personnes aiment les mêmes chansons, c'est qu'ils ont sans doute des points communs.

    Ca me fait penser à la question qu'on nous a posé au bac d'anglais l'année dernière : Discuss : "To know a man's library is to know his mind" - Geraldine BROOKS. (connaitre la bibliothèque d'un homme c'est connaitre son esprit).
    Est-ce qu'on peut dire la même chose de la musique ?
    Pas totalement à mon avis, parcequ'il est des choses que même la musique ne saurait retranscrire. Mais la "playlist" de quelqu'un, c'est tout de même une belle montagne d'informations.

    Autre point : la musique c'est pas seulement l'écoute. C'est aussi la création. Personellement j'aime bien chanter quand je suis seul (chanteur de salle de bain :P). Je le fait pour évacuer des pressions, oublier des problèmes ou au contraire essayer de leur faire face en me donnant du courrage, oubien tout simplement pour exprimer ma bonne humeur.
    Je suis de ceux qui ne peuvent imaginer la vie sans musique, elle fait partie de ma vie.

  24. #21
    clark guèbeul

    Re : musique

    salut
    excellentissime, tout celà MAIS : hors sujet !!!!!!!!
    stop

  25. #22
    Coco44

    Re : musique

    "pourquoi aime-t-on la musique ?"

    Ou à quoi nous sert-elle...
    C'est loin d'être hors sujet.

    Et les modos savent faire leur boulot

  26. #23
    clark guèbeul

    Re : musique

    bien joli, tout ça, mais pourquoi les vaches donnent-elles plus de lait dans un environnement musical (pas du rap toutefois)

    les mammifères sont-ils les seuls à apprécier la musique ?

  27. #24
    predigny

    Re : musique

    Citation Envoyé par clark guèbeul Voir le message
    ...
    les mammifères sont-ils les seuls à apprécier la musique ?
    Je ne suis pas persuadé que les mamifères (hors humains) aiment la musique, même si dans certaines situations ils peuvent y trouver un appaisement ou un plaisir de proximité avec leur maître. Certains oiseaux par contre semblent bien "chanter" pour leur seul plaisir.

  28. #25
    myoper

    Re : musique

    Bonjours,
    Le rap, c'est pas de la musique?

    Certains ne vont pas etre content mais peut etre dans un autre forum?

  29. #26
    titanic

    Re : musique

    salut
    ... perso je trouve qu'un morceau de musique ressemble à bien des égards à un concept, à une idée. Un concept, une idée non "discursifs", qui ne se peuvent expliciter, la musique est immédiate, présence ineffable.
    On nomme concept une idée ou représentation de l'esprit qui abrège et résume une multiplicité d'objets empiriques ou mentaux par abstraction et généralisation de traits communs identifiables. Le processus est similaire à ce qu'on nomme en informatique une compression (éventuellement avec pertes).

    Il est dénoté dans le langage par un terme qui le désigne : le concept est nommé signifié, le terme le désignant est nommé signifiant.
    ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Concept )
    L'hymne national rassemble en une présence ineffable une communauté d'individus ayant existé dans le passé et constitué une histoire commune.

    L'hymne national fait mémoire des valeureux protagonistes de l'unité nationale, les joueurs de football avec lui impressionnent leurs adversaires : voyez nos valeureux combattants d'hier qui nous on permis d'être ce que nous sommes, nous on est clean pas dopés pleins de bravoure et d'audace, bon si on gagne c'est qu'on est les plus forts, faut voir un peu la nation qu'on incarne.

    bonnes journées.
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.

  30. #27
    nexus6

    Re : musique

    Bonjour,
    Les plantes n'ont pas d'oreille, pourtant elles sont sensibles aux sons et aux fréquences au niveau cellulaire.
    C'est ce que montre les résultats prometteurs d'une thèse néerlandaise :
    Influence de fréquences sonores variables sur la croissance et le
    développement des plantes.
    Ecole Supérieure de Gand Département Agriculture et Sciences Biotechnologique
    Thèse de fin d’études présentée par Yannick Van Doorne
    http://www.ecosonic.net/download/TheseYVD.pdf

    Extrait :
    La dernière partie de la thèse relate une expérience menée pour vérifier la validité de la technique développée par J.
    Sternheimer. Une expérimentation a été mise en place sur 4 groupes de plants de tomates. Le traitement consistait à
    soumettre les plants de tomates à certaines séquences sonores bien spécifiques décodées à partir du code génétique
    correspondant à certaines protéines cibles. Selon le principe de la génodique le traitement des plants par ces
    séquences sonores induit la stimulation de la synthèse de certaines protéines cibles correspondant à ces séquences
    sonores spécifiques.On obtient ainsi des changements pheénotypiques décelables auprès des plants ainsi traités. Les
    expériences ont confirmé que le traitement a des effets sur la croissance et le développement des plants de tomates et
    cela statistiquement tres significativement (p<0.001).


    Nous sommes sûrement également sensibles à certains types de sons et suites de sons qui nous apparaissent alors comme agréables ou désagréable suivant leurs effets sur nos cellules.

  31. #28
    JPL

    Re : musique

    Nous avons bien eu une université qui s'est illustrée par la thèse d'une voyante célèbre... l'université de Gand n'est pas plus ridicule (ni moins) en acceptant une mémoire de ce type. D'accord ce n'est pas une thèse, mais certainement une foutaise !
    Par curiosité demandez à Google des liens sur génodique . Un vrai délire.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  32. #29
    titanic

    Re : musique

    ... les travaux de l'école supérieure du gland portent sur l'impact de la musique sur la croissance des plantes, c'est l'aspect biologico-somato-physiologique qui est par là mis en lumière, la lumière et les couleurs ont également un impact psychologique certain sur les individus.

    Mais une chose est l'impact biologico-somato-physiologique d'un phénomène, autre chose est la "spiritualisation" qui peut en être faite par l'esprit humain.

    Exemple la douleur dont on a récemment découvert le gène ( http://www.sciencepresse.qc.ca/node/15490 ) : une chose est l'impact salutaire du phénomène douloureux dans l'économie de l'évolution, autre chose est la récupération par l'esprit humain qui peut en être faite à des fins non naturelles (moyen de châtiment etc.).
    Le déterminisme c'est la science, la science c'est le déterminisme.

  33. #30
    clark guèbeul

    Re : musique

    bonjour
    a-t-on fait des expériences avec des singes qui choisiraient eux-même, avec un interrupteur, plutôt la musique que le silence ?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Musique
    Par JLH974 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2006, 13h46
  2. Pi en musique...
    Par KarmaStuff dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 23
    Dernier message: 26/03/2006, 22h45
  3. La musique, pourquoi écoute-t-on la musique?
    Par mathentête dans le forum Biologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 22/02/2006, 23h34
  4. Le mystère de la musique. Mystique cousine de musique ?
    Par Lostin dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 12
    Dernier message: 07/09/2004, 22h42
  5. musique
    Par goa2 dans le forum Électronique
    Réponses: 14
    Dernier message: 28/09/2003, 10h22