Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Feux de forêt : Doit-on s'alarmer ?



  1. #1
    endiendo

    Feux de forêt : Doit-on s'alarmer ?


    ------

    Je viens de visiter le parc national du Yosemite en Californie..
    Une chose etonnante : les pompiers provoquent des petits incendies partiels et controlles, et ne replantent rien du tout.. Ils brulent, et laissent la foret en l'etat.. Ca met environ 15 a 20 ans a revenir, mais c'est tres benefique : ca nettoie les sous-bois, et permet de fertiliser... En meme temps, ca fait une selection naturelle et seul les meilleurs arbres vont reapparaitre...

    Pour les Sequoia, le feu est necessaire pour leur reproduction..

    Pourquoi en france on crie au loup et on se depeche de replanter tout en 2 ans a grand renfort de moyens humains et financiers ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    salut,

    Probablement parceqe contrairement aux petits incendies controles dont tu parles, les incendies en de l'ete en France sont gigantesques et incontroles. Quand plusieurs hectares partent en fumees.... c'est tout l'equilibre de la faune et de la flore qui est perturbe.

    Yoyo

  4. #3
    kinette

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    Bonjour,
    Je viens de visiter le parc national du Yosemite en Californie..
    Une chose etonnante : les pompiers provoquent des petits incendies partiels et controlles, et ne replantent rien du tout..
    Comme tu le précises très bien ce sont des petits incendies partiels et contrôlés.

    Ils brulent, et laissent la foret en l'etat.. Ca met environ 15 a 20 ans a revenir, mais c'est tres benefique : ca nettoie les sous-bois, et permet de fertiliser... En meme temps, ca fait une selection naturelle et seul les meilleurs arbres vont reapparaitre...
    Bon, le terme de "nettoyer" est très anthropocentrique et n'a pas grand chose à voir avec l'intérêt écologique des feux. De même on ne peut pas vraiment parler de "sélection naturelle des meilleurs arbres".
    Pour comprendre l'intérêt des feux il faut se pencher sur les successions de végétation.
    Lorsqu'un milieu est vierge de végétation (après un feu, une innondation, une tempête... choses qu'on appelle des perturbations), il est ensuite progressivement colonisé par des stades successifs de végétation. Les premiers stades sont une végétation pionnière, capable de s'installer dans des milieux difficiles. Avec cette végétation, un sol va se former, rendant les conditions plus favorables pour des espèces plus exigeantes mais aussi plus compétitives (elles remplacent les précédentes). Si aucune perturbation n'intervient, la végétation va tendre vers ce qu'on appelle un climax, c'est-à-dire le stade final de colonisation végétale (selon les conditions, ce pourra être différentes végétations: forêt pluviale, forêt de feuillus, etc...).
    En l'absence de perturbations, les stades intermédiaires vont disparaître, et donc les espèces qui y sont associées.
    En fait, les écosystèmes ont généralement une dynamique liée aux perturbations, qui permettent de maintenir une mosaïque des différents stades de végétation (le feu, mais aussi les herbivores, la chute des arbres morts, etc... sont importants). Les activités humaines malheureusement ont tendance à modifier la fréquence des perturbations, soi en les rendant plus fréquentes (on perd alors les stades de végétation avancés) soit en les rendant plus rares.
    Dans les grands parcs nationaux américains, on a très vite eu conscience de l'importance des feux pour la dynamique des milieux.
    La politique de gestion a longtemps été de ne pas du tou intervenir après des départs de feu... politique qui a été revue et corrigée à cause d'un immense incendie dans le parc de Yellowstone. Les écologistes considéraient alors que la superficie du parc était suffisante pour pouvoir sans problème subir des perturbations de grande ampleur (le principe des perturbations est de "rajeunir" certaines zones en en conservant d'autres "anciennes" d'où partira la recolonisation des zones perturbées). Le fameux incendie qui ravagea le par montra que malgré une surface importante, la surface du parc n'était toutefois pas suffisante pour lui permettre de supporter sans problèmes de tels feu. Les américains sont donc alors passés à une gestion plus douce et plus contrôlée.

    Pourquoi en france on crie au loup et on se depeche de replanter tout en 2 ans a grand renfort de moyens humains et financiers ?
    C'est vrai, les replantages d'arbres ont parfois été faits en dépit du bon sens, avec des essences d'arbres peu adaptées, pas assez variées, etc... c'est souvent des problèmes de politique locale (à qui on achète les arbres, méconnaissance de l'écologie et seule volonté de garder une paysage touristique...).
    Dans le cas des écosystèmes méditerranéens, il faut tout de même compter avec le problème de l'érosion, qui pourra agir très rapidement après un incendie, et stériliser une zone pour une durée très importante (il faut savoir que selon les écosystèmes, la restauration après perturbation est plus ou moins rapide). Replanter peut permettre de limiter l'érosion.
    De plus, on a affaire à un problème de fréquence trop importante d'incendie, dans des milieux déjà fragmentés par l'installation humaine.
    Certaines espèces comme les tortues se remettent très mal de tels incendies...

    Le mode de gestion qui malheureusement se raréfie et qui pourrait de plus limiter les incendies est les pastoralisme, qui maintient des milieux plus ouverts...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    aym

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    un petit incendie controlé dans un parc americain est sans doute de la meme taille qu'ici en france !!! mais si les surfaces brulées sont les memes, les forets ne sont pas les memes en termes de surface et de composition !!!
    1000 hectares au states non pas la meme importance qu'en france

    de plus la foret francaise a ete tres fortement transformée durant les siecles derniers par les activites agricoles et surtout pastorales puis de nouveau laisser à l'abandon en favorisant des especes tres combustibles comme les pins aux detriment du chene liege par exemple
    ainsi les feux en corse sont loin d'avoir les memes consequences que dans le var !!

    et l'érosion tres forte risque de remettre en question la repousse !! d'ou un imperatif de la limiter par des plantations adaptées

  6. #5
    endiendo

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    ok..merci a tous pour vos reponses bien interessantes..
    Pour l'incendie du Yellowstone, oui j'avais entendu parler de ca.. et j'avais vu quelque part que meme un incendie peut "couver" dans les racines aussi longtemps qu'un hiver et re-apparaitre au printemps... (pas trop sur de la veracite de ca.. quelqu'un peut approuver ?)
    Pour la foret francaise, si je comprend bien, elle a deja ete tellement modifiee qu'il n'y a presque plus d'especes d'origines, et que l'on est condamne a replanter vite fait a cause de l'erosion.. mais si on avait laisse les especes originelles, tout n'aurai pas bruler, ou du moins plus difficiliement (chene liege), et donc il y aurai beaucoup moins d'erosion, donc pas de necessite de replanter vite fait..
    donc en france on est trop bete pour savoir gerer une foret ?
    Et ici les sequoia sont quasiment immunises contre le feux, et refont des pousses tres rapidement.. donc apres le passage du feux, il y a encore plein d'arbres debouts.. (j'en ai vu un completement noir et vraiment grille comme une buche dans la cheminee.. mais si tu grattes l'ecorce sur 15-25 cm, tu retrouve la belle texture brun-orange et toujours vivant.. et avec des nouvelles pousses toutes autours des racines.. ) - les sequoia se reproduisent aussi en faisant remonter un bout de racine qui va donner un nouvel arbre.. a quelques metres de l'arbre d'origine, donc avec le meme adn.. on estime que certains arbres ont le meme adn depuis plus de 6000 ans malgre pusieurs generations..
    Dernière modification par endiendo ; 27/05/2004 à 01h07. Motif: ajout/oubli

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    quetzal

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    non, il ne faut pas s'inquieter, même les incendie des plus devastateurs sont suivie d'une repousse, mais il est vrai qu'a l'echelle d'une vie, voir tout un coteaux, ou la foret de son enfance partir en fumée fait très mal...

    les americains se sont inspiré des methodes de régulation pratiqué par les syviculteur australiens, eux même tenant ces techniques des aborigènes...

    en fait, de petit incendie bien controlé(peu de vent) sont un moyen très efficace de nettoyer les sous bois, et de fait d'empecher le départ de très grand incendie...
    c'est methode sont en court depuis que la californie a été au prise avec se type d'evenement, ou se combinait dans les villes mêmes des plantations de pin et d'eucaliptus, espèce plantée pour leur croissance très rapide, mais sans qu'il soient prévu que ses espèce hautement inflamable planté sur des collines soit un jours conquise par des habitations... depuis le gouverment californiens travaille en amont en limitant les brouissailles, en netoyant les sous-bois, et en plantant des espèces moins sensible aux flammes... (résumé d'un reportage vue sur planète il y a quelques temps)

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : Feux de foret : Doit-on s'alarmer ?

    non, il ne faut pas s'inquieter, même les incendie des plus devastateurs sont suivie d'une repousse, mais il est vrai qu'a l'echelle d'une vie, voir tout un coteaux, ou la foret de son enfance partir en fumée fait très mal...
    Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette réaction.
    Un écosystème ça n'est pas qu'un couvert végétal!!!
    Avec des perturbations trop fréquentes certaines espèces fragiles peuvent tout bonnement disparaître (car pas assez de zones refuge non brûlées et des taux de recolonisation trop faibles).

    De plus tu parles de la notion d'échelle de temps... si l'érosion passe par là, surtout dans le cas de sols fragiles, on peut ne pas voir de reconstitution d'un milieu avant plusieurs siècles!!! Je ne suis pas sûre que dans ce cas on puisse affirmer qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter!

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TIPE: modélisation des feux de forêt.
    Par nicolas_D dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/05/2008, 20h07
  2. La foret de la peur ...
    Par cyber37 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/10/2007, 23h06
  3. qu'est ce qu'on doit faire et qu'est ce qu'on ne doit pas faire
    Par ABN84 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/08/2006, 21h17
  4. Help forêt
    Par plantouse dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/02/2006, 09h49
  5. tpe feux de forêt
    Par deby dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2005, 18h05