Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Perceptions animales et humaines



  1. #1
    patrick1955

    Exclamation Perceptions animales et humaines


    ------

    PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    A l’origine, l’Homme était probablement doté de capteurs et d’outils de perception bien plus sophistiqués, utiles à la sauvegarde de son espèce et de son territoire. A une époque, le moindre bruit, la moindre odeur, la moindre vibration suspecte pouvait laisser présager à un danger quelconque. Il fallait donc que l’ouie, l’odorat, le toucher, et certaines perceptions dites aujourd’hui extra sensorielles soient affûtées. Le contexte n’est plus le même de nos jours. Nous avons le supermarché*pour calmer la faim, la voiture pour nous transporter rapidement, la Loi pour cadrer notre vie, l’espèce a évolué en même temps que la société, les outils de perceptions inutilisés ont alors régressés jusqu’à ne plus exister ou presque.

    Autre phénomène qui participe à cette régression du cerveau reptilien… Le son, les images et les ondes. A l’époque préhistorique, le champ et la profondeur visuelle, bien plus importants qu’à ce jour, s’arrêtaient au territoire commun à la tribu et aux territoires de chasse. Les seuls bruits et odeurs étaient ceux de la nature, des animaux, des arbres, du vent. La moindre vibration pouvait être perçue, c’était d’ailleurs une condition impérative à la construction de la vie et à sa conservation.

    Nous avons perdu ces sensibilités à percevoir les sons, les odeurs, les impressions dans un monde noyés d’images télévisuelles, publicitaires, informatiques… Peuplés de sons aussi comme les moteurs, la musique, la radio, l’écran télé, les avions… Peuplés de fausses impressions dont les intensités sont supérieures à celles normalement reçues par l’Homme pour préserver son espèce dans une nature généreuse mais pleine de dangers. Comment s’y retrouver dans cette multitude de bruits et d’images parasites, comment faire le tri de l’information, reconnaître l’odeur, le son, l’image dangereuse parmi cette abondance de données ?

    Les animaux ont conservés une grande partie du patrimoine d’origine concernant les outils de perception. Le plus bel exemple n’est autre que le Requin, vieux d’environ 400 millions d’années, il a évolué sans cesse pour se fabriquer des outils de tueur avec des organes de perception d’une efficacité redoutable. L’homme a peut-être bénéficié jadis de ces outils, mais avec le temps ils sont devenus inutiles, et la technologie développée depuis un siècle n’a rien fait pour les améliorer.

    Un requin peut repérer le champ électrique d’une lampe torche à 1500 kilomètres… Fabuleux non ? Un requin peut sentir une goutte de sang et la localiser dans un espace grand comme une piscine olympique… Encore plus fabuleux ! Comme quoi une dilution, même homéopathique, contient toujours une substance active repérable. Comme quoi on pourrait rouvrir le débat qui fait rage sur la mémoire de l’eau… Un requin est doté d’une «*ligne latérale*» le long de son corps, qui le renseigne à chaque instant sur les champs électriques qui l’entourent et qui agit comme une sorte de sonar relié à l‘oreille interne, lui donnant des données de profondeur, de température, d’obstacles de terrain. Grâce à un organe dit «*ampoules de Lorenzini*», le requin peut repérer un champ électro magnétique de 5 milliardième de volt par centimètre. La vision du requin est démultipliée, ce qui lui permet de continuer a chasser la nuit ou dans les profondeurs ou la lumière ne peut passer.

    Ce que je retiens de cela, c’est que l’homme à perdu ces récepteurs au fil du temps, avec l’intelligence, le raisonnement, la technologie, la mise hors de danger de son espèce. Mais ces outils fantastiques de perception - bien que réduits à l’état hors d’usage et inactifs - n’ont pas pour autant disparus de notre patrimoine. La médiumnité nous semble paranormale, ce n’est que l’expression d’un ressenti plus sensible que certains possèdent encore. Rares sont ceux qui sont dotés de «*dons*», capables de trouver de l’eau, de percevoir une variation de champ magnétique, être l’objet de sensations extra sensorielles, voyance, prémonitions, télépathie… C’est la preuve que cet héritage sensoriel n’a pas disparu de notre patrimoine génétique. Il ne se développe plus mais il existe.

    Notre technologie nous a apporté de fabuleux cadeaux, parfois empoisonnés. L’homme moderne ne chasse plus le Mammouth, il chasse le travail, le pouvoir d’achat, les diplômes et les loisirs avec des jouets attirants au demeurant, télévision, ordinateurs, téléphones cellulaires, Wifi, relais, électroménager, ondes infra rouge et radios, satellites, GPS…

    Tout un univers de Rayonnements Électro Magnétiques (REM) qui lui simplifie la vie certes, mais qui s’inscrit à chaque génération dans son patrimoine génétique comme étant existentiel et indispensable à la survie de son espèce, prenant ainsi la place d‘autres facteurs. Outre le fait que vers 2050 les cas de Cancer du cerveau seront probablement multipliés par 20 ou 30 à cause de la téléphonie portable et de l’environnement REM, nos outils de perception diminuent à chaque génération par manque d’utilité. Le modernisme augmente l’intelligence et le savoir mais détruit la capacité naturelle de l’homme à se protéger et protéger son espèce.

    Dans la nature, quand il y a la vie, la mort n’est pas très loin. C’est que savaient les anciens qui vivaient dans un monde sans bruits et sans images parasites. Il y a lieu de mettre en garde l’espèce humaine. Je ne suis pas sur qu’en cas de catastrophe planétaire, l’homme soit en mesure de survivre faute d’outils de perception suffisamment aiguisés pour reconnaître le danger. Pas sur que l’expérience de Robinson Crusoé ne se termine pas rapidement par la mort du naufragé, mis en situation sur un terrain hostile et incapable de reconnaître un bruit naturel, une odeur, un danger, un changement de vent, un animal dangereux, une proie d’un prédateur.

    L’espèce humaine s’éteindra peut-être par l’application de la simple théorie de l’évolution ou de non évolution, au nom du principe naturel qui prévoit que ce qui ne sert pas, n’a pas utilité à se retransmettre. Or ce qui fait évoluer les espèces depuis des millions d’années, c’est l’instinct de reproduction et de conservation, grandement aidé par des outils de perception et d’analyse immédiate des données traitées par le cerveau. En perdant ces outils, l’homme ne pourra survivre, tout comme il ne survivra pas à la disparition (voulue) des abeilles qui existaient déjà il y a 60 millions d’années.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    predigny

    Re : PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    ...
    Un requin peut repérer le champ électrique d’une lampe torche à 1500 kilomètres… Fabuleux non ? ...
    C'est surtout un peu faux ! en fin, dit comme cela, car une lampe torche n'émet pas de champ électrique à distance et surtout pas dans l'eau. Mais il vrai qu'un requin peut percevoir un champ électrique de quelque µV/m ce qui correspond à une ddp de quelques volts entre deux points espacés de 1500 km dans l'eau. Il ne faut pas nom plus sous-estimer les capacités sensorielles de l'homme qui sont tout de même extraordinaires, même si certains animaux font encore mieux, surtout pour l'odorat.

  4. #3
    invite765732342432
    Invité

    Re : PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    A l’origine, l’Homme était probablement doté de capteurs et d’outils de perception bien plus sophistiqués, utiles à la sauvegarde de son espèce et de son territoire.
    Qu'est-ce qui te fait penser ça ?

    Il fallait donc que l’ouie, l’odorat, le toucher, et certaines perceptions dites aujourd’hui extra sensorielles soient affûtées.
    Si nos sens semblent émoussés, c'est surtout parce que nous ne les entrainons pas plutôt que parce qu'ils ont génétiquement "régressé"
    Quant aux "perceptions dites aujourd’hui extra sensorielles", restons dans le cadre scientifique de ce forum...

    A l’époque préhistorique, le champ et la profondeur visuelle, bien plus importants qu’à ce jour,
    A bon ? je suis étonné que les fossiles de nos ancêtres aient révélés ça...
    (J'ai même l'impression que les yeux étaient légèrement plus enfoncés qu'actuellement, réduisant sans doute un peu le champ visuel. => A confirmer)

    L’espèce humaine s’éteindra peut-être par l’application de la simple théorie de l’évolution ou de non évolution, au nom du principe naturel qui prévoit que ce qui ne sert pas, n’a pas utilité à se retransmettre.
    Les experts de ce forum parle plus de dillution du caractère que de disparition. Si j'ai bien compris: aucune raison qu'un caractère "inutile" disparaisse s'il n'affecte pas négativement la fitness (grosso modo, capacité de reproduction) d'un être.
    Quand à l'extinction dont tu parles, j'aimerais bien savoir par que miracle elle pourrait survenir simplement à cause d'un éventuel déclin de nos sens...

  5. #4
    ossau

    Re : PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    c'est un sujet intéressant mais auquel je n'ai pas de réponse précise seulement ma propre expérience.
    né à Paris apres divers métiers je suis devenu agri depuis une trentaine d'années. Et je constate, ce qui laisserait augurer que nous avons enfoui l'expérience de nos sens, qu'au fil des années j'ai developpé mes sens, plus même avec une sorte de cinquieme sens. celui ci doit être sans doute expliqué sicentifiquement ( champs magnétiques, que sais je......je suis pas scientifique)
    je"sens" quand un orage arrive si il va y avoir de la grele forte ou pas du tout. je deviens nerveux, j'ai l'impression d'avoir un rythme cardiaque plus élevé et cela env 10 mn avant d'entendre "le train de grele" arriver.......
    pareil pour les animaux et cela dans les deux sens. je sens la bête à risque et mes betes sentent quand je suis nerveux........
    quand on dit que l'on n'ai jamais seul à la campagne, c'est une vérité. le monde rural (tres) a les sens tres développés comme la vue avec la détection de tout mouvement même lointain dans un paysage immobile. sentir qu'il y a quelqu'un n'est pas une image.......

    est ce à dire que nos sens vont peu à peu disparaitre au fil de l'évolution de la société ou vont rester enfouis .........that is the question........

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    Tout un univers de Rayonnements Électro Magnétiques (REM) qui lui simplifie la vie certes, mais qui s’inscrit à chaque génération dans son patrimoine génétique
    Désolé, mais faux : en contradiction avec les lois les plus élémentaires de la génétique et de l'évolution.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    Petithassane

    Re : Perceptions animales et humaines

    Je ne pense pas qu' il y ait eu une régression des "outils" de perception, depuis le début de l' homo-sapiens.

    Mais plutôt une régression, ou un moindre développement, de certains "logiciels" cognitifs du cerveau, logiciels affectés à la gestion des organes sensoriels.
    Exemple:
    Chez l' aveugle né, la partie occipitale (à l' arrière) du cerveau qui gère les influx venant de la rétine, est atrophiée.
    Par contre, l' aveugle entend beaucoup mieux que les "bien-voyants".

    Du reste la sensibilité sensorielle varie d' un individu à un autre. Il y a des eunologues qui peuvent vous dire où et quand le raisin qui a servi à faie le vin, a poussé !
    Dernière modification par JPL ; 19/12/2007 à 16h25.

  9. Publicité
  10. #7
    predigny

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par Petithassane Voir le message
    ...
    Par contre, l' aveugle entend beaucoup mieux que les "bien-voyants".
    ...
    Ca reste à démontrer même si c'est un lieu commun. Sur le plan de la sensibilité en dB, il ne fait pas mieux ; pour la reconnaissance des hauteurs de son non plus ; il n'y a pas plus d'aveugles que de voyants qui ont l'oreille absolue ou même simplement l'oreille "juste". Par contre, leur cerveau est moins accaparé par les images optiques et , surtout pour un aveugle de naissance, la plasticité du cerveau fait que plus de neurones sont affectées à l'analyse de l'environnement sonor. L'inverse est-il vrai ? les sourds ont-ils plus de facilités pour analyser les images ? c'est pas sûr du tout.

  11. #8
    Petithassane

    Re : Perceptions animales et humaines

    Predigny.

    Ta remarque montre bien que "l' outil de perception" ou l' organe sensoriel sont les mêmes, mais que c' est l' exploitation au niveau cerebral qui est différente .
    Non ?

  12. #9
    ossau

    Re : Perceptions animales et humaines

    un petit rajout au niveau perception animale.

    tous les éleveurs ,mais plus spécialement ceux de brebis ou chevres savent en hiver si la neige arrive.......24 à 48 heures avant leurs brebis sont comme folles jouent et "dansent du cul" quand elles sont dehors.......

  13. #10
    franky04

    Re : PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ossau Voir le message
    Et je constate, ce qui laisserait augurer que nous avons enfoui l'expérience de nos sens, qu'au fil des années j'ai developpé mes sens, plus même avec une sorte de cinquieme sens. celui ci doit être sans doute expliqué sicentifiquement ( champs magnétiques, que sais je......je suis pas scientifique)..
    Lol, moi aussi, j'ai cinq sens: le toucher, le gout, l'odorat, la vue et l'ouïe!

    Sinon, je suis d'accord avec l'idée que nos sens sont les mêmes ceux qu'avaient les hommes préhistoriques (mais homo sapiens quand meme), et que la plupart d'entre nous les sous-exploitons, c'est à dire qu'on traite mal l'information qu'ils nous envoient . Mais il existe encore beaucoup d'hommes qui les exploitent bien: les oenologues, les pisteurs en afrique, les "nez" qui travaillent dans les entreprises de parfumerie, etc.

  14. #11
    aquilegia

    Re : Perceptions animales et humaines

    Nous avons perdu ces sensibilités à percevoir les sons, les odeurs, les impressions dans un monde noyés d’images télévisuelles, publicitaires, informatiques…
    Bonjour,
    concernant la prétendue faiblesses des sens de l'homme moderne, on nage en pleines idées reçues.
    Voici un article qui montre qu'un homme peut avoir d'aussi bonnes performances qu'un chien pour un exercice de suivi d'une trace de faisan dans l'herbe:
    http://www.nature.com/neuro/journal/...bs/nn1819.html

    Donc, avant de dire que les sens des humains ont "régressé", il faut le prouver...
    (imaginer des bonnes raisons pour justifier une hypothèse n'est jamais suffisant pour valider cette hypothèse. C'est même parfaitement inutile tant qu'elle n'est pas validée...)
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  15. #12
    predigny

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    ...'un homme peut avoir d'aussi bonnes performances qu'un chien pour un exercice de suivi d'une trace de faisan dans l'herbe:
    ...
    Le problème de l'homme dans cet exercice, c'est que son nez se situe à 1,70m en moyenne au dessus de la trace olfactive du faisan dans l'herbe. Je pense qu'à quatre pattes on ferait déjà beaucoup mieux mais le faisan risque de rigoler un bon coup en nous voyant !

  16. Publicité
  17. #13
    aquilegia

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Le problème de l'homme dans cet exercice, c'est que son nez se situe à 1,70m en moyenne au dessus de la trace olfactive du faisan dans l'herbe. Je pense qu'à quatre pattes on ferait déjà beaucoup mieux mais le faisan risque de rigoler un bon coup en nous voyant !
    Le problème, c'est qu'avant de faire ce genre de remarques, tu aurais dû lire l'article.
    L'homme rampait dans l'exercice, et la question n'était pas de savoir si il pouvait attrapper le faisan à la main (ce qu'il aurait eu du mal à faire même en le voyant à deux mètres), mais juste suivre sa trace... et donc mesurer sa capacité d'olfaction.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  18. #14
    Argyre

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    PERCEPTIONS ANIMALES et HUMAINES

    A l’origine, l’Homme était probablement doté de capteurs et d’outils de perception bien plus sophistiqués, utiles à la sauvegarde de son espèce et de son territoire.
    Probablement pas non, sinon, il les aurait gardé ...

    Citation Envoyé par patrick
    ... les outils de perceptions inutilisés ont alors régressés jusqu’à ne plus exister ou presque.
    Vous voulez réinventer le Lamarckisme ?

    Citation Envoyé par patrick
    Nous avons perdu ces sensibilités à percevoir les sons, les odeurs, les impressions dans un monde noyés d’images télévisuelles, publicitaires, informatiques…
    Non, il n'y a aucune raison d'avoir perdu quoi que ce soit. Et si vous en trouvez une, merci de venir nous l'exposer, expériences ou théories scientifiques à l'appui. Vous confondez ce qui est héréditaire et ce qui est acquis (ou pas) lors de l'expérience de vie. Relisez les articles qui discutent de ces aspects, notamment les débats Darwinisme/Lamarckisme.

    Citation Envoyé par patrick
    Comme quoi une dilution, même homéopathique, contient toujours une substance active repérable.
    Vous assenez des contre vérités à tout bout de champ. Aucune expérience scientifique ne va dans le sens que vous dites. Si le requin détecte quelque chose, c'est parce qu'il y a effectivement la molécule en question qui est arrivée sur son capteur. Prétendriez vous le contraire ?

    Citation Envoyé par patrick
    Ce que je retiens de cela, c’est que l’homme à perdu ces récepteurs au fil du temps, avec l’intelligence, le raisonnement, la technologie, la mise hors de danger de son espèce.
    Encore une fois, vous prenez le contre pied des théories scientifiques actuelles, sans fournir le moindre résultat expérimental allant dans le sens que vous prétendez. En vérité, il se peut bien qu'il y ait eu des pertes au niveau sensoriel pour des espèces ancêtres de l'espèce humaine, mais à ma connaissance, aucune théorie scientifique ne base ces éventuelles pertes comme conséquence logique du développement de l'intelligence et de la technologie, ce que vous semblez croire.

    Citation Envoyé par patrick
    La médiumnité nous semble paranormale, ce n’est que l’expression d’un ressenti plus sensible que certains possèdent encore. Rares sont ceux qui sont dotés de «*dons*», capables de trouver de l’eau, de percevoir une variation de champ magnétique, être l’objet de sensations extra sensorielles, voyance, prémonitions, télépathie… C’est la preuve que cet héritage sensoriel n’a pas disparu de notre patrimoine génétique. Il ne se développe plus mais il existe.
    Là, je pense que vous êtes tout simplement hors charte du forum. Tous ces dons extrasensoriels n'ont jamais été reconnus par la science, car aucune expérience scientifique n'a pu les confirmer. Et la science ne se fait pas avec des "on dit que" ou des "moi je l'ai vu" non reproductibles.

    Citation Envoyé par patrick
    Tout un univers de Rayonnements Électro Magnétiques (REM) qui lui simplifie la vie certes, mais qui s’inscrit à chaque génération dans son patrimoine génétique comme étant existentiel et indispensable à la survie de son espèce, prenant ainsi la place d‘autres facteurs.
    Encore une fois, vous vous inscrivez dans un cadre théorique lamarckiste complètement dépassé. Nous ne sommes plus au 19ème siècle ...
    Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_de_Lamarck

    Citation Envoyé par patrick
    L’espèce humaine s’éteindra peut-être par l’application de la simple théorie de l’évolution ou de non évolution, au nom du principe naturel qui prévoit que ce qui ne sert pas, n’a pas utilité à se retransmettre.
    Et encore et toujours du Lamarckisme ... Le principe que vous évoquez n'est pas, ou plutôt n'est plus un principe scientifique depuis que darwin a remis les pendules à l'heure !

    Cordialement,
    Argyre

  19. #15
    Mecton

    Re : Perceptions animales et humaines

    Je serais moins rigoureux que d'autres mais bon ...
    Voila l'oeil humain est capable dans le noir complet de voir 7 photons ! Il suffit que 7 photons arrive sur un de nos photorecepteurs pour que celui ci transmette le signal !
    Et comme il a été dit nos perceptions dépendent entre autres du traitement de l'information par le cerveau.

  20. #16
    ossau

    Re : Perceptions animales et humaines

    """"Tous ces dons extrasensoriels n'ont jamais été reconnus par la science, car aucune expérience scientifique n'a pu les confirmer"""""""

    vous pourriez m'expliquer "le don" du sourcier? c'est un fait mais il y a t il une explication scientifique?

  21. #17
    invite765732342432
    Invité

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par ossau Voir le message
    vous pourriez m'expliquer "le don" du sourcier? c'est un fait mais il y a t il une explication scientifique?
    Tu devrais (re)lire ce forum pour constater que le "don" dont tu parles n'en est pas un.

  22. #18
    predigny

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    J... l'oeil humain est capable dans le noir complet de voir 7 photons ! Il suffit que 7 photons arrive sur un de nos photorecepteurs pour que celui ci transmette le signal !
    ...
    Oui mais le chat fait encore mieux car mon seulement l'ouverture de son oeil est plus grand (<f/0,9) mais l'arrière de sa rétine est pourvue d'une couche "miroir" qui renvoient les photons vers les capteurs. les photons ont donc deux fois plus de chances d'interagir avec les batonnets.

  23. Publicité
  24. #19
    predigny

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    Le problème, c'est qu'avant de faire ce genre de remarques, tu aurais dû lire l'article.
    ...
    Oui, mais pour le lire, il faut être abonné si j'ai bien compris, or je suis abonné au journal de Mickey et mes finances ne me permettent pas d'être abonné partout !

  25. #20
    aquilegia

    Re : Perceptions animales et humaines

    Citation Envoyé par predigny Voir le message
    Oui, mais pour le lire, il faut être abonné si j'ai bien compris, or je suis abonné au journal de Mickey et mes finances ne me permettent pas d'être abonné partout !
    Ben y faut demander le protocole alors... C'est plus simple que de faire des suppositions.

    Donc, pour info, l'homme avait le droit de se ballader le nez dans l'herbe comme le chien. La trace de l'homme était un poil plus directe que celle du chien, mais on ne peut vraisemblablement pas attribuer cela à un "meilleur" odorat de l'homme, parce qu'il est possible que le chien ait senti d'autres choses que la trace du faisan.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  26. #21
    ossau

    Re : Perceptions animales et humaines

    """""""""Tu devrais (re)lire ce forum pour constater que le "don" dont tu parles n'en est pas un.
    vous remarquerez qu'il y avait des guillemets à don........merci pour votre aide............

  27. #22
    Skoll

    Re : Perceptions animales et humaines

    Bonjour,

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    Autre phénomène qui participe à cette régression du cerveau reptilien… Le son, les images et les ondes.
    Ah, ça faisait longtemps... le fameux cerveau reptilien, duquel subsiste des instincts violents, dominateurs, particulièrement développé chez les Homo sapiens mâles... Sache que les humains sont des mammifères; en tant que tel, ils ont surtout un cerveau mammalien (et puis il me semble difficile d'hériter d'un cerveau des reptiles quand on n'en descend pas, mais je peux me tromper !). C'est déjà de trop dans ton post, mais les énormités qui suivent m'obligent à persister.

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    Le plus bel exemple n’est autre que le Requin, vieux d’environ 400 millions d’années, il a évolué sans cesse pour se fabriquer des outils de tueur avec des organes de perception d’une efficacité redoutable.
    Ah, le Requin, ce tueur-né... je crois pourtant me rappeler que certains se nourrissent de mollusques marins, tandis que d'autres sont planctophages. Rappellons également que les téléostéens sont de redoutables prédateurs depuis quelques centaines de Ma (mais je peux me tromper !). Bref, quand tu veux un bon exemple, prends-en un potable, sans essayer de nous faire croire que les sélachiens forment un groupe homogène.

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    Un requin peut repérer le champ électrique d’une lampe torche à 1500 kilomètres… Fabuleux non ?
    Surtout terrifiant si l'on imagine la vie des requins côtiers ! Heureusement, il n'en est rien.

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    Tout un univers de Rayonnements Électro Magnétiques (REM) qui lui simplifie la vie certes, mais qui s’inscrit à chaque génération dans son patrimoine génétique comme étant existentiel et indispensable à la survie de son espèce, prenant ainsi la place d‘autres facteurs. Outre le fait que vers 2050 les cas de Cancer du cerveau seront probablement multipliés par 20 ou 30 à cause de la téléphonie portable et de l’environnement REM, nos outils de perception diminuent à chaque génération par manque d’utilité. Le modernisme augmente l’intelligence et le savoir mais détruit la capacité naturelle de l’homme à se protéger et protéger son espèce.
    Hmm... des sources ? Quel rapport entre cancer et diminution de nos facultés de perception ? Enfin, REM me parait être un groupe fort sympathique, qui ne mérite pas d'être ainsi accusé de tous les maux (et ça, c'est une petite blague pour détendre l'atmosphère ).

    Citation Envoyé par patrick1955 Voir le message
    En perdant ces outils, l’homme ne pourra survivre, tout comme il ne survivra pas à la disparition (voulue) des abeilles qui existaient déjà il y a 60 millions d’années.
    D'où un lien de cause à effet évident, la parallélisme avec les abeilles montrant bien que se servir d'outil mène à l'extinction. Comment peux-tu corréler des choses incorrélables ? (notamment avec l'âge des abeilles, qui n'a strictement rien à voir ET est inexact: premières "abeilles" connues dès le début du Crétacé)
    (Darwin x Manchot) / Japon = Seizon senryaku

Discussions similaires

  1. [Evolution] évolution et sociétés animales
    Par sandyafiavi dans le forum Biologie
    Réponses: 18
    Dernier message: 03/12/2007, 12h14
  2. Utilisation des capacitées animales
    Par StefanL dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/08/2006, 16h15
  3. Le mystère de la richesse de Madagascar en espèces animales et végétales
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/06/2006, 12h34
  4. cellules animales/végétales
    Par sylvainix dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/12/2004, 19h17