Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

être vivant= avoir des droits?




  1. #1
    Moom'S

    être vivant= avoir des droits?

    pour vous le vivant aurait-il des droits ou pas? pourquoi les mériterait-il (au nom de quoi)? moi je pense d'un côté non car le vivant pourrait être comparé à une machine (cf Théorie de l'animal machine, Descartes) Qu'en pensez-vous?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    _Goel_

    Re : être vivant= avoir des droits?

    La notion de droit est très anthropomorphique (et donc biaise la question).

    A y réfléchir, la nature n'a pas la notion du vivant : une vache broute de l'herbe, comme un lion dévore une antilope, comme un herbe absorbe du carbone. C'est à dire sans se poser de question métaphysique !

    Finalement, tout n'est qu'assemblage d'atomes. Rien ne permet de déduire du fait d'avoir une conscience, que l'on ait plus de droits.
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  4. #3
    Huissor2

    Re : être vivant= avoir des droits?

    En effet, la notion de droit est propre à l'Homme, mais d'une certaine manière, tout être vivant, tout gène cherche à se propager, à subsister. C'est une volonté d'exister qui n'en est pas une puisque la volonté est aussi une notion humaine ou tout du moins animale.

    Le vivant pourrait s'autoestimer avoir des droits, au nom de son "désir" de propagation et de sélection.


  5. #4
    invite765732342432
    Invité

    Re : être vivant= avoir des droits?

    Citation Envoyé par _Goel_ Voir le message
    La notion de droit est très anthropomorphique (et donc biaise la question).
    J'ajouterais que pour les humains (et en particulier la culture occidentale), les droits vont obligatoirement de paire avec les devoirs.

    A partir de là j'estime que seuls les êtres vivants capables d'assumer des devoirs peuvent bénéficier de droits (mais ce n'est qu'une vision personnelle)

  6. #5
    mh34

    Re : être vivant= avoir des droits?

    Bonsoir
    A partir de là j'estime que seuls les êtres vivants capables d'assumer des devoirs peuvent bénéficier de droits (mais ce n'est qu'une vision personnelle)
    C'est très restrictif ; ça signifie que ni les enfants ( qui n'ont pas de devoirs "légaux") ni les animaux n'auraient de droits?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite765732342432
    Invité

    Re : être vivant= avoir des droits?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    C'est très restrictif ; ça signifie que ni les enfants ( qui n'ont pas de devoirs "légaux")
    Peu importe l'aspect légal.
    Les enfants sont capables de respecter des devoirs (même si à une certaine période, ils ont tendance à l'oublier ). De plus il font partie d'une espèce globalement capable de respecter des devoirs.

    ni les animaux n'auraient de droits?
    Effectivement, c'est ce que je voulais dire.
    Je me donne un devoir moral de respecter les animaux (selon certaines limites: les insectes piqueurs et autres pucerons n'ont, par exemple, pas mes faveurs ). Mais je ne leur donne aucun droit intrinsèque.

    Comment d'ailleurs concilier un quelconque droit à un animal quand on voit le massacre de mouches, moustiques ou papillons que fait le moindre vacancier en prenant sa voiture, sans que personne ne s'en émeuve ?

  9. #7
    mh34

    Re : être vivant= avoir des droits?

    Bonjour
    Il semblerait pourtant que le législateur ne soit pas d'accord avec vous ; la maltraitance à un animal peut conduire à des peines de prison.
    Vous trouvez ça anormal?
    A partir du moment où un être vivant exprime des sentiments et souffre, il n'y a aucune raison de ne pas lui donner un minimum de droits...dont celui, élémentaire, de ne pas être maltraité.
    Mais là, on va partir à mon avis dans le "non scientifique" total, et je ne vois pas bien comment recentrer le débat sur des faits objectifs.
    Ceci dit, pour les insectes piqueurs, je suis d'accord avec vous, mais c'est tout à fait subjectif...

  10. Publicité
  11. #8
    Alzen McCAW

    Re : être vivant= avoir des droits?

    bonjour,

    même processus de réflexion que Faith:
    • avant (sans) l'Humain la nature se débrouille toute seule
    • avec l'Humain pensant naissent, entre autres "concepts", des droits et voir plus: des devoirs ; qu'il confère à l'Ensemble E de ce qui l'entoure, lui compris...
    de mh34:
    Il semblerait pourtant que le législateur ne soit pas d'accord avec vous ; la maltraitance à un animal peut conduire à des peines de prison.
    Vous trouvez ça anormal?
    "regardez ou lisez mieux" Faith n'a jamais dit le contraire ; l'être humain "bien fait" confère des droits par exemple à l'Animal, à la Nature (environnement); c'est parce qu'il y a des humains qui se comportent comme des abrutis, que l'Homme est obligé de légiférer, pour dicter une conduite harmonisée dans une conjoncture
    Dernière modification par Alzen McCAW ; 10/11/2008 à 09h08. Motif: faute frappe
    Attention, vivre c'est mortel...

  12. #9
    invite765732342432
    Invité

    Re : être vivant= avoir des droits?

    Merci à Alzen McCAW d'avoir déjà répondu en partie, je vais compléter un peu selon mon opinion.
    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    lui donner un minimum de droits...dont celui, élémentaire, de ne pas être maltraité.
    Le droit élémentaire, c'est le droit de vivre. Ce droit n'existe pas pour les animaux, ni dans les lois ni dans les faits (animaux tués pour la nourriture, par les transports, par la construction ou par l'agriculture et ce qu'il y a autour ou même simplement par ce qu'ils nous "dérangent").

    En contrepartie, nous estimons qu'il n'est pas moral de faire souffrir "inutilement" un animal. Sauf que c'est une morale très aléatoire qui ne s'inquiète pas trop des escargots (délicieux mais qui subissent un traitement peu charitable avant d'être mangé) ou des oies pour le foie gras (délicieux également) et qui s'inquiète encore moins des insectes qui profitent d'une bouffée d'insecticide bloquant lentement leurs vois respiratoires...

    Bref, il n'existe aucun droit réels accordés aux animaux, il n'existe qu'un devoir moral imposé aux humains (et je suis d'accord pour que l'on impose ce devoir, qui me semble important et qui sera l'une des premières choses que j'apprendrai à mes enfants)

    J'insiste sur ce point: Dans le cas dont tu as parlé, la loi ne donne pas de droits aux animaux, mais des devoirs aux humains. Ce qui est très différent.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. tpe : congeler et decongeler un etre vivant sans sequelles
    Par toutouille dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/07/2009, 14h28
  2. Avoir raison et être dominant.
    Par philname dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/07/2008, 22h49
  3. Une expérience imaginaire : la création d’un être vivant.
    Par DJS dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 22
    Dernier message: 26/09/2006, 13h17
  4. Le virus : un être vivant ?
    Par miukychan dans le forum Biologie
    Réponses: 59
    Dernier message: 31/01/2006, 20h55