Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Médecine allopathique : science dure ou molle ?



  1. #1
    invité6543212033

    Talking Médecine allopathique : science dure ou molle ?


    ------

    Salut à tous !

    Derrière cette question se cache une question plus profonde, la médecine allopathique n'est-elle pas une science spéciale si proche de l'éthique qu'il faut prêter au serment d'Hippocrate !

    Dans ce cas, même si c'est dure comme science peut-on dire que la médecine allopathique est une science molle ?! Elle connaît peu d'échecs mais il faut avouer que des fois çà couille ... donc pour la reproductibilité on y est pas !
    Suis-t-elle le rasoir d'Ockham qui veut que l'hypothèse la plus simple soit la meilleure ... je ne le pense pas !
    Et même dans les cursus scolaire la médecine allopathique est mise à part de la science en générale pourtant elle se base sur des stats, de la biochimie, de la biologie, de l'anatomie, etc ... peut-on dire que la médecine allopathique est un croisement de sciences !?
    Quand à l'effet placébo cela reste un grand mystère qui marche plus ou moins bien selon les individus et selon le goût du placébo ... sans parler de nocébo et d'effets secondaires souvent indésirables ... !?
    Enfin pourquoi dit-on médecine allopathique au lieu de "science" allopathique (on dit bien neuroscience) sachant que de part le monde il existe différentes médecines plus ou moins efficaces comme la médecine chinoise sachant que la médecine allopathique se révèle la meilleure !

    Voilà

    Cordialement,

    El bouffon the magnifique !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Déplacé dans la section débat, plus approprié.
    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    ... la médecine allopathique n'est-elle pas une science spéciale si proche de l'éthique qu'il faut prêter au serment d'Hippocrate !
    Son "application" demande de préter serment pas son "étude".

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    ... donc pour la reproductibilité on y est pas !
    ...
    elle se base sur des stats...
    Ce n'est pas une reproductibilité systématique, c'est une reproductibilité dont les stats non montrent qu'elle n'est pas du au hasard.

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Suis-t-elle le rasoir d'Ockham qui veut que l'hypothèse la plus simple soit la meilleure ... je ne le pense pas !
    Pourquoi ne suit elle pas le rasoir d'Occam ?

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Et même dans les cursus scolaire la médecine allopathique est mise à part de la science en générale pourtant elle se base sur des stats, de la biochimie, de la biologie, de l'anatomie, etc ... peut-on dire que la médecine allopathique est un croisement de sciences !?
    C'est l'application de plusieurs sciences qui sont apprises suivant les cursus, la médecine étant étudiée lors d'un cursus scolaire par ceux qui veulent devenir médecins comme l'astro-physique est étudiée par ceux qui veulent devenir astrophysiciens (ou que ça interesse).

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Enfin pourquoi dit-on médecine allopathique au lieu de "science" allopathique (on dit bien neuroscience) ...
    On dit neuro-science pour l'étude de la neurologie et neurologie pour la pratique de la médecine neurologique (ce qui permet de les différencier) mais on aurait pu l'appeller n'importe comment : il n'y a pas le mot sciences dans mathématiques.

  4. #3
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Son "application" demande de préter serment pas son "étude".
    Mais l'application de la Physique ne demande pas de prêter serment, pourtant c'est la bombe thermonucléaire et autres mininukes !

    Ce n'est pas une reproductibilité systématique, c'est une reproductibilité dont les stats non montrent qu'elle n'est pas du au hasard.
    D'accord puisque c'est des stats, çà veut dire qu'il nous manque de l'information ... !

    Pourquoi ne suit elle pas le rasoir d'Occam ?
    Désolé pour l'orthographe, j'ai hésité ! et devant une pathologie l'hypothèse la plus simple est toujours retenu ? Je doute que ce soit aussi simple ! , d'ailleurs même entre spécialistes ils ne sont pas toujours d'accord !

    C'est l'application de plusieurs sciences qui sont apprises suivant les cursus, la médecine étant étudiée lors d'un cursus scolaire par ceux qui veulent devenir médecins comme l'astro-physique est étudiée par ceux qui veulent devenir astrophysiciens (ou que ça interesse).
    Oui mais il faut avouer que la médecine allopathique mélange plus de disciplines différentes que les autres sciences !

    On dit neuro-science pour l'étude de la neurologie et neurologie pour la pratique de la médecine neurologique (ce qui permet de les différencier) mais on aurait pu l'appeller n'importe comment : il n'y a pas le mot sciences dans mathématiques.
    Oui mais les maths sont une discipline spéciale qui ne se base pas sur l'expérience !

    Cordialement,

    DarkOctani !

  5. #4
    myoper

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    En gros, oui a tout et la je précise un peu :
    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    ...devant une pathologie l'hypothèse la plus simple est toujours retenu ? Je doute que ce soit aussi simple ! , d'ailleurs même entre spécialistes ils ne sont pas toujours d'accord !
    On retient a priori l'hypothèse qui colle le plus au tableau clinique et paraclinique et qui a le plus haut niveau de preuves (scientifiques, quoi d'autre ?).

  6. #5
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Donc on est d'accord ! , la médecine allopathique n'est pas une science propre mais un mélange assez large et savoureux de différentes disciplines car l'être humain est ce qu'il y a de plus important pour certains et pour d'autres nan ... ! c'est très interdisciplinaire comme discipline ... peut-être pourrait-il en être de même pour d'autres disciplines comme la biophysique ou l'épigénétisme mais cela viendrait se greffer à la médecine allopathique sans compter la psychiatrie, la psychologie et les neurosciences qui devraient toutes faire partie de la médecine allopathique !

    Cordialement,

    DarkOctani !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    myoper

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    On peut en tout cas le voir comme ça car il est vrai que c'est surtout une utilisation de sciences ...

  9. Publicité
  10. #7
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Toi tu veux un plus un ! Alors je te le donne !

    +1 Myoper mais j'aurais bien voulu que çà fasse un débat constructif évidemment !

    @ +

    DarkOctani !

  11. #8
    Cécile

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Par certains côtés, la médecine est une science : on observe, on fait des hypothèses (diagnostics), on agit (traitement) et on regarde les résultats des actions... Mais par d'autres, ça n'a rien d'une science : le savoir-faire empirique du médecin compte parfois plus que son raisonnement, le même traitement sur deux personnes ayant la même maladie aura des résultats différents, l'empathie joue sur le résultat...

  12. #9
    invite986312212
    Invité

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    (...) la médecine allopathique n'est pas une science propre mais un mélange assez large et savoureux de différentes disciplines (...)
    "médecine allopathique" est un terme utilisé par les tenants de l'homéopathie et d'autres médecines dites alternatives pour dénigrer la médecine dite aussi conventionnelle.

  13. #10
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par ambrosio Voir le message
    "médecine allopathique" est un terme utilisé par les tenants de l'homéopathie et d'autres médecines dites alternatives pour dénigrer la médecine dite aussi conventionnelle.
    Ah bon ? Et comment tu l'appelle la médecine "scientifique" alors ... ?

    Cordialement,

    DarkOctani le retour !

  14. #11
    mh34

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Et comment tu l'appelle la médecine "scientifique" alors ... ?
    Plutôt "médecine conventionnelle", non?

  15. #12
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Plutôt "médecine conventionnelle", non?
    Et comparé à la médecine chinoise comme l'acupuncture pour arrêter de fumer ... il paraît que çà marche, on appelle çà médecine conventionnelle ???

    Cordialement,

    DarkOctani le retour !

    EDIT : çà n'a rien de conventionnelle suivant les pays !

  16. Publicité
  17. #13
    myoper

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    ...l'acupuncture pour arrêter de fumer ... il paraît que çà marche, on appelle çà médecine conventionnelle ???
    Quand une méthode "marche", elle est intégrée a la médecine allo-conventionelle, qu'elle que soit sa provenance.

  18. #14
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Quand une méthode "marche", elle est intégrée a la médecine allo-conventionelle, qu'elle que soit sa provenance.
    Donc y'a bien allo (y'a quelqu'un au bout du fil ? ) c'est déjà un début mais pourquoi pas pathique comme pathologie ???

    Cordialement,

    DarkOctani !

  19. #15
    gmb

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    il y a une ambiguité dans l'utilisation du suffixe "pathe" "pathie"

    une maladie des nerfs est une neuropathie,
    une maladies des os est une ostéopathie,

    une certaine catégorie de ...soignants par des méthodes portant sur les os et les articulations se disent "ostéopathes"

    ...mais un psychiatre n'est pas un "psychopathe" !

  20. #16
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    il y a une ambiguité dans l'utilisation du suffixe "pathe" "pathie"

    une maladie des nerfs est une neuropathie,
    une maladies des os est une ostéopathie,

    une certaine catégorie de ...soignants par des méthodes portant sur les os et les articulations se disent "ostéopathes"

    ...mais un psychiatre n'est pas un "psychopathe" !
    Heu t'es sûr parce que moi tout ce qui commence par le suffixe "psy"
    est obligatoirement un peu psychopathe ... !

    Pour être plus sérieux on devrait dire médecine allopathe ???

    @ +

    DarkOctani en plus ce soir c'est le dernier épisode !

  21. #17
    gmb

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    je ne sais pas que te dire,
    allo, vient du grec "allos" qui se traduit par "autre", "différent", (on parle d'allogreffe par opposition à greffe autologue- on ne dit pas homogreffe !!!- quand le greffon vient d'un autre sujet que celui qui reçoit la greffe),
    pathe, pathologie, vient du grec "pathos" qui se traduit par "souffrance"

    ce qui est marrant c'est qu'en parlant d'allopathie par opposition à homéopathie, apparemment, on définit la médecine dite conventionnelle par rapport à l'homéopathie: medecine "autre"

  22. #18
    Quisit

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    je pense que c'est autre chose : allopathie est un "faux" terme inventé par et pour les homéopathes pour désigner - et en général critiquer - l'exercice de la médecine. (et pas 'la médecine conventionnelle' puisque la médecine est censée soigner-point barre- elle n'a pas à être conventionnelle et elle est ouverte à toute technique pouvant passer le test des doubles-aveugles auquel refusent de se plier les medecines dites 'alternatives' )

    Il s'agit de mettre dans une case la médecine - puisque l'homéopathie y est déjà, afin de se mettre sur un pied d'égalité : nous sommes deux médecines, dans deux boites, à égalité avec 'la médecine chinoise par ex'.

    Homéo désignant la médecine qui fonctionne en soignant par le biai de produits provoquant les mêmes symptômes que la maladie ciblée (oui ça semble débile comme ça mais c'est bien le principe de l'homéo ^^ )

    et Allopathie désigne la médecine qui soigne en utilisant des produits 'qui produisent un symptôme autre que la maladie (la guérison ou bien d'autres symptômes comme les effets indésirables)'

    on mesure bien là toute l'orientation du choix des termes. à mon sens dans tout débat contradictoire les medecins ou scientifiques devraient refuser d'emblée de se faire traiter d'allopathes, car c'est déjà rentrer dans le jeu des gogopathes

  23. Publicité
  24. #19
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Si on ne doit pas dire médecine allopathique (et mon correcteur orthographique n'indique pas de faute ! ) et qu'on doit dire médecine conventionnelle ... çà prête à confusion suivant les pays : la médecine chinoise étant à la fois conventionnelle et non conventionnelle !!?

    Comment doit-on appeler la médecine occidentale alors ???

    Cordialement,

    DarkOctani 3 la résurrection !

  25. #20
    L'ydil MyO

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Je crois que c'est tout simple, en France qu'en on parle de Medecine, et bien c'est notre bonne vieille medecine hérité de notre culture scientifique

    C'est en chine qu'il devrait se poser la question

    Plus sérieusement, tout ce qui a été dit sur l'histoire du terme allopathique est vrai et le but est évidemment de nommé (d'ailleurs tout en bloc puisque définition par opposition) pour s'affirmer.

    Donc le fait même d'utiliser ce terme de "medecine allopathique" est affirmer un point de vue sur la medecine "officielle" c'est à dire appuyer sur la recherche scientifique (d'ailleurs, c'est claire que tout ceux qui l'utilisent le font pour la critiquer et la montrer du doigt, elle, le monstre, c'est elle bhoû :P).

  26. #21
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Donc médecine occidentale çà vous convient ???

    @ +

    DarkOctani light !

  27. #22
    Quisit

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    non ça voudrait dire que l'occident 'détient ' le principe de la médecine scientifique, alors qu'elle à vocation à l'universalité. Si la chine se dotait d'une instance d'évaluation sérieuse, avec protocole scientifique, de sa médecine, il y a de forte chances qu'il ne reste pas grand chose de chinois dans la médecine chinoise ... mais le peu qui subsisterait deviendrait un sujet d'étude pour la médecine en général qui se l'approprierait... et donc ces particularité seraient 'absorbées' dans le corpus de la medecine sur toute la planète.

    comme on a accepté le terme de medecine chinoise dans le vovabulaire courant, si un débat opposait les deux, on pourrait au pire désigner l'une de 'chinoise' et l'autre de 'conventionnelle' même si ça pose un problème sémantique (la médecine n'est pas une succession de conventions comme justement la chinoise !!!)

    par contre en aucun cas on adoptera 'allopathique' car cela voudrait dire que l'ensemble des solutions de la médecine se fait par 'des produits provoquant un symptome inverse de la maladie' ... donc situer l'ensemble de la médecine en opposition à l'homéo (ce dont elle se fout)
    par ailleurs, dans des cas comme la désensibilisation aux allergies, la medecine peut très bien recourir à des toxiques et des allergènes directement responsables de la maladie elle-même pour soigner le malade.

    donc on opposera simplement 'medecine' à 'homéopathie' ou 'phytothérapie' par exemple - inutile de dimimuer l'exercice par un autre terme

  28. #23
    L'ydil MyO

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    sauf qu'il ne faut pas nécessairement mettre tout dans le même panier, la phytothérapie s'appuie sur des principes scientifiques également, càd un cheptel de molécule ayant une action ciblée.

    Évidemment, cette discipline opère des glissements tendancieux mais c'est un autre pb !

    L'Homéopathie essaye quant à elle d'avoir une assise scientifique (dépassant le cadre ésotérique de "message moléculaire" et autre blabla mystique), qu'elle n'arrive à avoir à ce jour, notamment avec la recherche sur la mémoire de l'eau qui contrairement à ce qui ce dit continue à faire tourner la tète de certain savant... Cela dit, tout ce qui concerne ces théories ne sont que supputations et n'ont aucunes assises expérimentales.

  29. #24
    JPL

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    Citation Envoyé par L'ydil MyO Voir le message
    notamment avec la recherche sur la mémoire de l'eau qui contrairement à ce qui ce dit continue à faire tourner la tète de certain savant...
    Personnellement cela me fait tourner la tête... de l'autre côté ! Il n'y a plus personne de sérieux qui croit à la mémoire de l'eau, sauf quelques marginaux... et un prix Nobel qui n'en est pas à son premier dérapage (même si son prix fut mérité pour ses travaux passés).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  30. Publicité
  31. #25
    L'ydil MyO

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    tu parles de Luc Montagné ? celui qui isola le premier le virus du SIDA

    De quel dérapage tu parles ? je suis intéressé ! j'adore le dérapage !

    En ce moment il travail sur le rayonnement de l'ADN..... Et s'étonne qu'un filtrat (filtre de 0.2um) de solution contenant des bactéries soit recolonisée par ces mêmes bactéries plusieurs semaines plus tard !! Comique.

    Ensuite, il est persuadé qu'il existerait un rayonnement résiduel de l'ADN après forte dilution qui s'expliquerait par la présence de cage hydrique, mémoire de la présence de l'ADN qui résonnerai et rayonnerait.... Faudrait que je retrouve cette publie pour le fun

    Non, c'est vrai tu as raison, il y a beaucoup d'élucubration théorique derrière cette question alors qu'il n'y a pas l'ébauche d'une preuve...

  32. #26
    gmb

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?

    oui, ce serait intéressant si tu pouvais nous donner cette référence, non seulement pour qu'on se marre mais qu'on puisse connaître, s'il s'agit d'une revue à comité de lecture, quels sont les c... qui ont pu laisser passer cela,
    heureusement qu'il reste quelques esprits solides sur ce forum !

  33. #27
    invité6543212033

    Re : Médecine allopathique : science dure ou molle ?


Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Prépa médecine: Médical science ou Acces?
    Par mati-white dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/07/2009, 14h06
  2. Médecine ou science
    Par Carson dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/07/2008, 17h57
  3. Médecine au Sénégal après science-exp
    Par kiki_1 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/07/2007, 17h52
  4. fatigue qui dure...dure....lassitude.....
    Par tanaquille dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/05/2006, 18h59