Le plaisir masculin-évolution
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Le plaisir masculin-évolution



  1. #1
    Aqualung

    Le plaisir masculin-évolution


    ------

    Bonjour à tous,

    J'ai hésité entre poser ce sujet en débat ou en sexualité. Mais je me posais une question sur l'évolution du plaisir masculin par rapport à la sélection naturelle.

    Bien que je sois biochimiste, je possède de mauvaises notions au sujet de l'évolution.

    Néanmoins, j'ai lu qu'on soupçonnait fortement la prostate être l'équivalent du point G masculin. La prostate étant à l'origine d'orgasmes beaucoup plus intense que par le sexe en lui même.

    D'un point de vue évolutif, comment expliquer qu'un caractère poussant favoriser les relations sexuelles anales ait été gardé ou sélectionné? Cela (d'un point de vue naif) aurait plutôt tendance à être défavorisant d'un point de vue de la reproduction/sélection non?



    merci de votre réponse

    -----

  2. #2
    vilveq

    Re : Le plaisir masculin-évolution

    Bonjour,

    Bien que le sexe d'un individu est fixé lorsque le spermatozoide rencontre l'ovule, jusqu'environ 7 semaines de grossesse, on observe le développement d'un appareil génital indifférencié.

    Donc voilà sans doute l'explication.
    C'est la même chose que 'pourquoi les hommes ont-ils des tétons', etc ..

    Bien à toi

  3. #3
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Le plaisir masculin-évolution

    Salut,

    Et sans préjuger de la validité de ce qui est dit dans le premier message, d'un point de vue évolutif, un caractère peu utile ou inutile peut être sélectionné s'il est un effet secondaire d'un effet utile, si la supression de l'effet secondaire serait "couteuse" et s'il n'exerce pas lui-même une influence négative sur d'autres effets (ou trop négative).

    Dans le cas particulirr cité, il est manifeste (suffit de regarder autour de soit) que cet effet n'empêche pas les gens de faire des enfants. Il n'y a donc pas de raison d'avoir une forte pression évolutive.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  4. #4
    noir_ecaille

    Re : Le plaisir masculin-évolution

    Ces mêmes caractères secondaires "inutiles" peuvent fortuitement devenir activement utiles à un moment de l'histoire évolutive d'une espèce. A vérifier : il paraîtrait qu'un veuf chinois aurait réussi à allaiter son enfant avec son propre sein bien masculin. Vrai ou faux ? S'il ne s'agit pas d'une légende urbaine, c'est que la nature offrirait parfois de belles et bonnes surprises.

    Concernant la prostate et le plaisir masculin, ce même "surplus" de plaisir peut fortement varier au sein d'une population -- voire être pour tel ou tel individu du déplaisir. Il n'y a pas de règle, uniquement des contingentement de caractéristiques.

    N'oublions pas aussi qu'au cours de l'évolution, il n'y a pas toujours eu des mâles et de femelles bien séparés -- à un moment il n'y avait pas de mâle ni femelle du tout, même. Le sexe et la sexualité sont un caractère émergent. Chez la plupart des plantes, les deux sexes sont portés par le même individu. Chez les animaux c'est l'inverse. Entre les deux et au-delà : on trouve de tout, y compris asexué.

    Dans le même état d'esprit, constat suivant : le clitoris hypertrophié des hyènes femelles, qui a pour effet secondaire de rendre la mise bas très pénible. A quoi sert cette sur-dimension clitoridienne à l'espèce ? Réponse scientifique : on l'ignore

    C'est un peu la même chose côté plaisir prostatique : on ignore pourquoi/comment c'est advenu dans l'histoire de notre espèce.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. [Exercice] Hypogonadisme masculin
    Par invitedd60a00b dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/10/2009, 20h03
  2. Probleme de plaisir masculin
    Par inviteec9215de dans le forum Contraception, gynécologie, grossesse et sexualité
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/07/2009, 07h48
  3. Masculin ou féminin.?
    Par ClaudeH dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/06/2008, 12h13
  4. Plus vieux fossile masculin
    Par invitef18a6d1c dans le forum Paléontologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 08/01/2004, 12h43