Affichage des résultats du sondage: doit ton mettre des limites a la science?

Votants
16. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • oui, c'est néccesaire

    7 43,75%
  • non, pourquoi en mettre?

    8 50,00%
  • sans avis, ou sans véritable posistion

    1 6,25%
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

doit-on donner des limites à la science ?



  1. #1
    equation

    doit-on donner des limites à la science ?


    ------

    j'espere que le topic n'as pas deja été crée si c'est la cas vous pouvait le sumprimer, mes avant m'indiquer le lien car j'ai pas trouver.

    personnellement je pense que l'on doit pas donner de limite au rechercher possible de la science quelque soit la moral, l'éthique et tout...
    je pense par exmeple a la manipulation des embryon humain et en allant plus loin la fabrication de chimére, le cloanage enfin tous se qui dérange.

    toute recherche est bonne a prendre mes sans que la science devienne un pretexe bien sur

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invité576543
    Invité

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Bonjour,

    On peut ne pas mettre de limite à la science, en tant que connaissances, i.e., tout sujet est acceptable. Mais il est raisonnable de mettre des limites (morales, éthiques, ou simplement économiques!) aux moyens mis en oeuvre pour obtenir ces connaissances. La nuance est très importante ici.

    Cordialement,

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Oui, c'est un point de divergence avec le docteur Mengele.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    equation

    Re : doit ton donner des limites a la science

    aux moyens mis en oeuvre pour obtenir ces connaissances. La nuance est très importante ici.
    les limites englobe les moyen mise en pratique.
    donc dit autrement , vau til mieux sarcrifier une conaissance au prix d'une certaine éthique ou moral.

    pour moi c'est clair le savoir est plus important que tout.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    bardamu

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Citation Envoyé par equation
    les limites englobe les moyen mise en pratique.
    donc dit autrement , vau til mieux sarcrifier une conaissance au prix d'une certaine éthique ou moral.

    pour moi c'est clair le savoir est plus important que tout.
    Salut,
    si je dois t'ouvrir le crâne pour voir comment fonctionne ton cerveau tu es d'accord ? Vu mes talents de chirurgien (CAP boucherie) Tu auras environ 99,99% de chance de mourir mais ce sera pour la science, ou plus précisément pour ma science.

  8. #6
    invité576543
    Invité

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Citation Envoyé par equation
    les limites englobe les moyen mise en pratique.
    donc dit autrement , vau til mieux sarcrifier une conaissance au prix d'une certaine éthique ou moral.

    pour moi c'est clair le savoir est plus important que tout.
    Bonjour,

    Pourrais-tu clarifier, expliquer, pondérer, ...? Tel quel c'est plus qu'effrayant!

    Cordialement,

  9. Publicité
  10. #7
    Yoyo

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Est-ce que les limites ne devraient pas surtout etre mise au niveau des applications de la recherche?

    Yoyo

  11. #8
    Cécile

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Il me semble évident que les limites doivent être mises aussi bien au niveau des modalités de la recherche que de leurs applications. L'exemple de la biologie et de la médecine est le plus parlant (sur quels "matériaux" a-t-on le droit de travailler en bio, quelles sont les modalités de l'expérimentation humaine, etc.). L'exemple des expérimentations des Nazis et des Japonais lors de la première guerre mondiale, comme l'indique JPL, est la caricature de ce qui peut être fait lorsqu'aucune limite n'existe, mais nos propres démocraties ne sont pas exemptes de pratiques inacceptables.

    Equation, jamais je ne te rejoindrai lorsque tu affirmes que "la connaissance est plus importante que tout".

    Ensuite, la questions qui se pose est bien sûr "qui pose les limites ?" Les scientifiques eux-mêmes ? La société via ses représentants démocratiques ? Des comités du type "comité d'éthique ? (mais dans ce cas, comment sont choisis ses membres ?). Personnellement, je pense que la société, donc les élus, ont un droit de regard sur ce qui se fait en sciences. C'est le principe même de la démocratie, je ne vois pas pourquoi la science serait une zone de non-droit.

    Quant aux limites portées aux applications de la science, j'imagine que tout le monde est d'accord... du moins sur le principe. Reste à fixer ces limites

  12. #9
    ananda

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Chalut la foule,

    Vieux débat mais (qui sera) toujours d'actualité. L'expression "mettre des limites au nom de l'éthique, de la morale" me gêne, dans la mesure où nous en serions encore à l'âge de pierre s'il n'y avait pas eu de "transgressions" (ex:chirurgie sur cadavre), transgressions qui n'ont été que des remises en question de préjugés et autres jugements de valeur d'une société à un moment donné. Quant aux rôles des politiciens, le problème, c'est que souvent ils ne comprennent rien à rien en science, et le fossé a même tendance à se creuser entre ceux qui savent ("les spécialistes") et le "l'homme de la rue"...Perso, j'aurais du mal à accepter le fait qu'un responsable politique interdise des recherches en biologie (on parle de "moratoire" dans ce genre de cas), alors même qu'il ignore le fait que, quand il mange par exemple une tomate, il mange aussi de l'ADN). Attention, je ne dénigre pas par principe le rôle tenu par les politiciens, mais comment traiter, gérer et au besoin interdire dans un domaine scientifique de plus en plus "inintelligible" pour le quidam ? Et pour finir observez l'incompréhension totale du "principe de précaution" qui est mis à toutes les sauces (d'ailleurs toi qui me lit, je fais le pari que tu n'as rien compris au principe de précaution, envoie moi un Private si tu connais la définition ).

    Allez, A+

    Ananda

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Je ne répondrai pas au sondage ainsi posé. Aucune réponse ne m'est acceptable. A l'image de tout référendum ou sondage, me direz-vous....

    Cordialement,

  14. #11
    GillesH38a

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    L'idée qu'il ne faut mettre aucune limite ne rencontrera pas beaucoup de partisans je pense, il doit y avoir 90 % de provoc dans le premier post.

    Reste que j'ai moi-même été très perturbé par certaines questions très concrètes. Un exemple : la mise au point de vaccins contre le SIDA. Pour etre testé,il faut accepter l'idée de l'essayer sur une population. Meme si le vaccin ne provoque rien de grave, il faut quand même laisser cette population prendre des risques de contamination pour tester son efficacité ! Alors pour sauver des millions de personne doit-on prendre le risque d'en sacrifier quelques dizaines?

  15. #12
    ananda

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Alors pour sauver des millions de personne doit-on prendre le risque d'en sacrifier quelques dizaines?
    Au nom du principe de précaution, bien sûr que non !

  16. Publicité
  17. #13
    Aigoual

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Bonjour,

    Cela a été déjà dit plus haut, mais cela vaut la peine de le répéter.
    Il ne faut pas confondre connaissance et moyens de la connaissance.

    Si la science c’est la poursuite de la connaissance, alors non, il n’y a probablement pas de limite. Et s’il y a limites, il est probable que l’exploration des limites n’en a pas (savoir pourquoi on ne peut pas savoir, c’est aussi savoir…)

    En revanche, si la science inclut moyens et applications de la connaissance, alors oui, il y a des limites (des frontières) que l’on ne doit pas dépasser, même si elles sont variables selon les sociétés dans le temps.

    Pour répondre à Ananda, le "principe de précaution" correspond à l’une de ces frontières, telles qu’elles sont définies par le politique, représentant légitime de la sensibilité d’une société à une époque donnée.

    L’utilisation de la première bombe atomique correspondait à une autre frontière, appartenant à une autre sensibilité collective, à une autre époque. D’une certaine manière, c’était également un "principe de précaution" par économie comptable de vies humaines.

    Tel que formulé, il n’est donc pas possible de répondre au sondage, sauf à dériver dans l’idéologique, voire dans le religieux.

    Amicalement,

    Aigoual.

  18. #14
    Aigoual

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Bonjour Ananda,

    Et oui, comment tu le dis, "topic glissant…"
    … d’où mes préventions au sujet du sondage.

    Il n’y a évidemment pas de jugement de valeur concernant l’établissement de ces frontières passant d’un extrême à l’autre en quelque cinquante ans.

    L’examen de ces valeurs revient de droit (de manière "légitime" tel que je le précise) au politique et/ou au religieux (même au risque de l’idéologique)
    Mais ce point n’est pas du ressort de la science.

    Je crois me souvenir (si quelqu’un peut être plus précis que moi, je prends volontiers) que les politiques et militaires américains de l’époque avaient demandé son avis à Einstein concernant l’utilisation de l’arme atomique.
    Il n’a pas répondu en tant que scientifique, mais en tant que simple citoyen, en fonction de ses convictions propres.
    Et c’est normal : comment aurait-il pu faire autrement ?

    Il faut faire très attention de respecter les limites respectives à chaque domaine, sans prévalence, faute de quoi, les dérives meurtrières ne sont jamais vraiment loin (l’histoire en témoigne tellement douloureusement…)
    Ce n’est pas de l’exclusion ou du jugement. C’est de l’honnêteté, au sens philosophique du terme, c’est à dire l’épreuve du vrai et du faux au regard du doute, reconnu comme tel.

    Amicalement,

    Aigoual.

  19. #15
    Aigoual

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Salut Ananda,

    Zut…
    Ton propos a disparu.
    Du coup, ma réponse risque de ne pas être bien comprise.

    Si tu es à l’origine du retrait, peut-être pourrais-tu resituer ?
    Sinon, ce n’est pas grave.

    Amicalement,

    Aigoual.

  20. #16
    Cécile

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Citation Envoyé par Aigoual
    Je crois me souvenir (si quelqu’un peut être plus précis que moi, je prends volontiers) que les politiques et militaires américains de l’époque avaient demandé son avis à Einstein concernant l’utilisation de l’arme atomique.
    Il n’a pas répondu en tant que scientifique, mais en tant que simple citoyen, en fonction de ses convictions propres.
    Et c’est normal : comment aurait-il pu faire autrement ?
    Il me semble qu'aucun politique ni militaire n'a rien demandé à Einstein. C'est lui qui a envoyé une lettre suppliant de ne pas utiliser la bombe, et il n'a pas été écouté.
    (A vérifier)

    Citation Envoyé par Ananda
    L'expression "mettre des limites au nom de l'éthique, de la morale" me gêne, dans la mesure où nous en serions encore à l'âge de pierre s'il n'y avait pas eu de "transgressions" (ex:chirurgie sur cadavre), transgressions qui n'ont été que des remises en question de préjugés et autres jugements de valeur d'une société à un moment donné.
    Oui, mais c'est quand même la société avec ses valeurs qui doit décider, pas les scientifiques. Pourquoi seul le domaine scientifique échapperait-il au droit de regard de la société ? Je rappelle quand même que nous sommes en démocratie, et que nous ne pouvons pas comparer les valeurs de cette démocratie avec les décisions péremptoires des autorités (notamment religieuses) de l'époque.
    Quelle transgression accepterais-tu, Ananda, au nom de la connaissance ?

    Enfin, d'un point de vue purement utilitaire : l'image de la science n'est déjà pas si bonne dans notre société, alors si un jour des chercheurs transgressaient sérieusement les règles éthique et que le grand public l'apprenne, imaginez ce que cela donnerait...

  21. #17
    Argyre

    Re : doit ton donner des limites a la science

    Citation Envoyé par equation
    les limites englobe les moyen mise en pratique.
    donc dit autrement , vau til mieux sarcrifier une conaissance au prix d'une certaine éthique ou moral.

    pour moi c'est clair le savoir est plus important que tout.
    Je peux concevoir une idéologie plaçant le savoir comme une valeur fondamentale bien au-dessus d'autres valeurs, y compris dans certains cas de l'éthique.
    Néanmoins, il ne faut pas oublier que le savoir n'est rien sans celui ou ceux qui le possèdent. Autrement dit, il faut quelqu'un ou quelque chose qui "sait" et qui peut exploiter ce savoir, le savoir mis dans un livre qui ne sera jamais ouvert ne sert à rien, de même que le savoir appris par coeur par un idiot.
    Le plus absurde serait celui qui enverrait un astéroïde géant détruire toute vie sur Terre, juste pour "savoir" les effets réels qui seraient observés, lui-même mourrant d'isolement sur la Lune quelques années plus tard ...
    En extrapolant un peu, on se rend compte que le savoir obtenu par la force ou par la destruction entraîne la perte de moyens et de ressources humaines pour l'obtention d'autres savoirs. Et donc, en maximisant le bonheur de l'humanité, il est probable qu'on favorise au mieux les conditions de découvertes nouvelles et donc de nouveaux savoirs.
    Bref, respecter l'éthique revient finalement à respecter les porteurs du savoir, qui du coup auront des activités de découvertes plutôt que des activités de guerre ou des replis sur soi, ce qui permet au final d'augmenter les savoirs.

  22. #18
    Pl1ciel

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    La connaissance de toute façon n'a pas de limites, seul les possibilités de l'homme en ont.
    Il faut oser, sinon on n'avance pas. Mais pas tout oser. La science est quasiment capable de nous offrir le choix de la couleur des yeux de notre enfant, mais nous ne le faisons pas pour autant... Idem pour le clonage... Les applications de la science sont déjà règlementées, mais cela n'entrave pas la recherche.
    En fait, ce sont plutôt des freins économiques qui la ralentissent. L'éthique ? On dirait que tout le monde s'en fout aujourd'hui !
    Quand on voit que des "artistes" prennent plaisir à faire ça : ################
    Dérive exceptionnelle, mais qui fait se poser des questions...

    L'adresse du site web a été supprimée : il s'agissait d'un site explicitement politique.

    JPL, modérateur
    Dernière modification par JPL ; 05/10/2005 à 22h30.

  23. Publicité
  24. #19
    ananda

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, mais c'est quand même la société avec ses valeurs qui doit décider, pas les scientifiques. Pourquoi seul le domaine scientifique échapperait-il au droit de regard de la société ? Je rappelle quand même que nous sommes en démocratie, et que nous ne pouvons pas comparer les valeurs de cette démocratie avec les décisions péremptoires des autorités (notamment religieuses) de l'époque.
    Quelle transgression accepterais-tu, Ananda, au nom de la connaissance ?
    En relisant mon post initial, tu te rendras compte que je n'ai jamais dit que les scientifiques devaient fonctionner en vase clos, pour ainsi dire "en dehors de la société". Le politique est là pour gérer la société (par définition), mais je pointais du doigt un problème concernant la compétence des politiciens en regard de la complexité de la Science, et de ses implications pratiques et aussi "ethiques". J'ajoute aussi qu'au nom du fameux "principe de précaution", on prend zero décision (ou la décision de prendre zéro décision)

    Quelle transgression accepterais-tu, Ananda, au nom de la connaissance ? Heu..voler des bonbons ? Il y a matière à réflexion concernant le clonage reproductif/thérapeutique, mais j'ai pas trop le temps de développer. Juste une chose : observe les lois différentes à ce sujet selon les pays, un peu comme si la "bioéthique" prenait un sens différent quand on franchit les frontières.

    A+

    Ananda

  25. #20
    Cécile

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Citation Envoyé par ananda
    je pointais du doigt un problème concernant la compétence des politiciens en regard de la complexité de la Science, et de ses implications pratiques et aussi "ethiques".
    Je crois que c'est vrai pour un grand nombre de sujets que doivent traiter les politiques (même si c'est particulièrement vrai en sciences). Crois-tu que quand ils doivent faire des lois sur les risques industriels ou la préservation des milieux naturels ils soient plus compétents ? C'est justement leur rôle que de s'entourer de gens compétents et variés (c'est ça la grande difficulté : ne pas entendre qu'un seul son de cloche), afin de pouvoir trancher.

  26. #21
    Quantic star

    Re : doit-on donner des limites à la science?

    Salut !!
    C'est très interressant comme question et je comprends tous les points de vue. Cependant, j'aurais tendance à penser que les limites sont nécessaires sinon certains feraient vraiment n'importe quoi...... Si tous les scientifiques avaient une morale...., il n'y aurait pas besoin de limites, mais ce n'est pas le cas, me semble-t-il ?

Discussions similaires

  1. quand doit on effectuer la recherche des limite finies et des limites infinies
    Par indilunique dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/10/2007, 10h21
  2. Réponses: 13
    Dernier message: 03/10/2007, 21h32
  3. La science doit-elle toujours être raisonnée et raisonable ?
    Par Glast dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 25
    Dernier message: 20/04/2005, 12h52
  4. Doit-on donner à manger lors d'un malaise ?
    Par jml dans le forum Secourisme spécial Croix-Rouge
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2004, 01h08