Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?



  1. #1
    Sifo-Dyas

    L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?


    ------

    Bonjour

    Depuis quelques jours (28 avril 2011) est paru au journal officiel un étrange décret, celui de l'autorisation du purin d'ortie comme spécialité peu préoccupante (si le lien ne marche pas, voir la pièce jointe plus bas). Je passe rapidement sur le but de ce genre de texte, pour m'intéresser à son contenu.

    Et là, grosse surprise !

    On lit en toutes lettres dans ce texte officiel, ceci :

    RECETTE DE FABRICATION ET CONDITIONS D’UTILISATION
    DU PURIN D’ORTIE (PNPP no 2011-01)
    [...]
    3. Laisser macérer 3 à 4 jours à 18o C pour obtenir un effet insecticide et fongicide.
    [...]
    Utilisations préconisées
    1. Usage fongicide : notamment contre le mildiou.
    2. Usage insecticide : principalement contre les pucerons, les acariens.


    Or, nulle part je ne trouve (si vous avez des références sérieuses, merci) de résultats probants montrant scientifiquement que la macération d'orties a un effet fongicide efficace, pas plus qu'elle n'est insecticide ou acaricide. Je note d'ailleurs une confusion entre "usage insecticide" et "les acariens" qui ne sont pas des insectes. Cela fait très amateur, c'est le moins que l'on puisse dire.

    Cette croyance en l'efficacité du purin d'ortie pour autre chose que pour son utilisation comme fertilisant (due à sa richesse en ammoniaque) a pour origine les textes des propagateurs de la bio-dynamie. Rien n'est scientifique là-dedans, et voilà que l'État nous pond un texte officiel reprenant ces idées. Étonnant.

    On se retrouve pour moi dans le même cas que pour l’homéopathie. L'État fait une chasse justifiée aux marchands de poudre de perlimpinpin, mais en même temps accorde sa bienveillance aux produits homéopathiques en acceptant que ceux-ci n'aient pas à prouver leur efficacité.

    En bref, pensez-vous que l'État puisse autoriser par décret la vente d'un produit en se basant sur des effets non prouvés mais écrits noir sur blanc dans un texte officiel ? Ne serait-il pas plus simple qu'il dispense d'AMM les produits réllement non toxiques (pas question de faire pareil avec certains produits "bio" réellement insecticides et ayant des effets non négligeables sur la faune) en demandant aux fabricants et vendeurs l'inscription obligatoire "Produit peu dangereux aux effets non scientifiquement prouvés" ? Cela permettrait aux jardiniers suivant les principes de la bio-dynamie d'avoir accès à certaines préparations, et n'obligerait pas le législateur à décréter des effets non prouvés.

    -----
    Images attachées Images attachées
    Cordialement. Sifo-Dyas

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Cendres
    Modérateur

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  5. #3
    Sifo-Dyas

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    On se demande si le "journaliste" qui a pondu l'article (en fait, qui a mis en forme une dépêche de l'AFP) a bien lu le décret, puisque celui-ci est daté du 28 avril 2011 alors que l'article indique le 5 mai 2011...

    On lit dans l'article "L'arrêté autorisant la commercialisation du purin d'ortie, interdite en France depuis plusieurs années, est paru, jeudi 5 mai, au Journal officiel" alors que le purin d'ortie n'a jamais été interdit, seule sa vente comme produit phytosanitaire l'est.

    L'article reprend l'idée selon laquelle la recette indiquée serait farfelue, alors qu'elle est un quasi copier-coller des recettes que l'on trouve sur divers blogs. Comparer par exemple dans la "recette officielle", la durée et la température de macération recommandée, avec l'indication dans la recette disponible sur cette page, c'est ... assez étonnant !

    Citation Envoyé par recette officielle
    3. Laisser macérer 3 à 4 jours à 18 °C pour obtenir un effet insecticide et fongicide.
    Citation Envoyé par site jardinage
    Laissez macérer 3-4 jours à 18° C pour l'utiliser comme répulsif.
    De plus, l'ASPRO prend les devants en qualifiant par la voix de M. Lyphout, le produit officiellement autorisé de "piquette d'ortie complètement inefficace". Effectivement, si certains scientifiques s'intéressaient au produit, ils ne pourraient valider ses propriétés insecticides, acaricides ou fongicides, mais cela n'est pas dû à la durée de macération, mais à l'absence de ces effets.

    D'ailleurs, le président de l'ASPRO a l'honnêteté de le signaler (voir ici): "«On sait bien que le purin d’ortie n’est pas insecticide, au besoin peut-être insectifuge» qui éloigne les insectes et aide ainsi la plante à se défendre, a-t-il ajouté."

    En bref, même les partisans de l'utilisation de ce produit se refusent à lui accorder le statut d'insecticide, mais l'État le fait par décret, c'est très étonnant, d'où ma question sur cette nouvelle facette de la législation : l'État décrète des résultats scientifiques, même quand aucune étude n'a pu les valider !
    Cordialement. Sifo-Dyas

  6. #4
    lebiologiste2

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    c'est assez étonnant, dans le pays où l'on ai supposé être arnaqué le plus souvent d'une manière intelligente et non assez bêbête (comme dans mon pays) ...ça parait hyper idiot!...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    noir_ecaille

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Honte sur la France...

    "Scientifiquement", ça prouve au moins une chose : la Terre peut redevenir plate par suffrage majoritaire
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. #6
    stefjm

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Bah, je ne sais plus quel état d'Amérique avait fixé la valeur exacte de pi à 3.
    Comme en France, on fait comme en Amérique avec un temps de retard...
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  10. Publicité
  11. #7
    BioBen

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    C'était un peu plus compliqué que ça, mais c'était dans l'Indiana :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Indiana_Pi_Bill

  12. #8
    invite986312212
    Invité

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    je ne vois pas tellement de raisons de s'offusquer: le décret autorise la commercialisation du purin d'orties (c'est son objet) et par ailleurs signale des utilisations possibles. Mais en fait les gens qui vont l'acheter en feront ce qu'ils voudront. S'ils s'en servent comme fongicide, ils verront ce que ça donne et en tireront eux-mêmes les conséquences.

    On se retrouve pour moi dans le même cas que pour l’homéopathie. L'État fait une chasse justifiée aux marchands de poudre de perlimpinpin, mais en même temps accorde sa bienveillance aux produits homéopathiques en acceptant que ceux-ci n'aient pas à prouver leur efficacité.
    mais là on n'est pas sur un produit remboursé par la sécurité sociale, donc pourquoi faudrait-il prouver son efficacité? La seule chose qui importe c'est son inocuité vis à vis de l'environnement puisque ce produit est destiné à être épandu sur les cultures.

  13. #9
    ventilopomme

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    bah si on peut concevoir ces produits comme des placebos , pourquoi ne pas les utiliser plutot que des molecules tres cheres a concevoir et qui bien souvent tout en soignant une maladie en generent une autre ...
    exclu à jamais du présent

  14. #10
    Sifo-Dyas

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Citation Envoyé par ambrosio Voir le message
    mais là on n'est pas sur un produit remboursé par la sécurité sociale, donc pourquoi faudrait-il prouver son efficacité?
    L'État est là pour protéger le consommateur de la publicité mensongère, et non pour en créer lui-même.

    Et encore une fois (je n'ai pas dû insister assez dans le message initial) ce n'est pas le fait que ce produit soit vendu qui est étonnant, mais le fait que le décret lui attribue officiellement des effets qui ne sont pas prouvés.

    C'est la porte ouverte à l'attribution de propriétés non prouvées par l'état à tout le catalogue des "préparations" de la bio-dynamie. Si on attribue au purin d'ortie les propriétés que Steiner lui attribuait il y a presque un siècle, pourquoi ne pas attribuer aux autres préparations qu'il a inventées les effets qu'il leur attribuait ?

    Verra-t-on bientôt un décret nous stipulant officiellement que la "silice de corne" (lire ici), c'est-à-dire du cristal de roche broyé, agit en polarité avec la bouse de corne et qu'elle est une sorte de " pulvérisation de lumière " qui apporte une qualité lumineuse (cristalline) aux plantes et atténue les tendances aux maladies, à raison de 4 grammes par hectare ? Ne riez pas, les pseudo propriétés du purin d'ortie qui plaisent autant à ceux qui au Ministère sont chargés d'élaborer les textes officiels sont issues du même cerveau que celui qui a pondu la préparation "silice de corne".
    Cordialement. Sifo-Dyas

  15. #11
    Sifo-Dyas

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Citation Envoyé par ventilopomme Voir le message
    bah si on peut concevoir ces produits comme des placebos , pourquoi ne pas les utiliser plutot que des molecules tres cheres a concevoir et qui bien souvent tout en soignant une maladie en generent une autre ...
    Le débat ne porte aucunement sur les molécules utilisées en médecine.

    De plus, aucun placébo reconnu comme tel n'a jamais fait l'objet d'un décret lui attribuant des propriétés qu'aucune étude n'a montrées.

    Quand l'état fera paraître un décret autorisant la vente d'eau sucrée comme anti-cancéreux en spécifiant noir sur blanc cet effet, là on sera dans le même cas.
    Cordialement. Sifo-Dyas

  16. #12
    jeangab62

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Citation Envoyé par Sifo-Dyas
    Cette croyance en l'efficacité du purin d'ortie pour autre chose que pour son utilisation comme fertilisant (due à sa richesse en ammoniaque)
    d'ailleurs, a t'on réellement une idée du pouvoir fertilisant souvent vanté ?
    j'ai beau cherché, mis à part de l'affirmation péremptoire, je n'ai pas trouvé grand chose comme preuve scientifique.

  17. Publicité
  18. #13
    Sifo-Dyas

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Citation Envoyé par jeangab62 Voir le message
    d'ailleurs, a t'on réellement une idée du pouvoir fertilisant souvent vanté ?
    j'ai beau cherché, mis à part de l'affirmation péremptoire, je n'ai pas trouvé grand chose comme preuve scientifique.
    La macération décompose les protéines végétale en azote ammoniacal, d'où l'odeur, rendant plus bio-disponible cet azote. La longue transformation des tissus végétaux en humus, puis la longue minéralisation de l'humus par les bactéries du sol sont court-circuitées par ce procédé : on obtient très rapidement l'azote sous une forme assimilable par les plantes.

    Selon les sources, on trouve 4 à 8 grammes de protéines pour 100 grammes d'ortie fraîche. Les spécialistes en chimie des protéines peuvent calculer précisément combien cela fait d'azote, mais en gros on doit être pour 1.5 kg d'ortie dans 10 litres d'eau aux alentours de 30 grammes d'azote. Soit la même quantité qu'avec 100 grammes d'ammonitrate.

    Si l'on désire apporter 50 unités d'azote, ces 10 litres de purin peuvent fertiliser 20 m².

    L'utilisation de 10 litres de purin est donc spectaculaire pour un petit jardin cultivé sans engrais, mais il n'y a rien de magique là-dedans, puisqu'on a soudain le même apport que 50 U d'azote issues d'un engrais azoté "chimique".

    Bien sûr, ces unités ont été prises sur la nature, le purin ne crée rien mais déplace la fertilité du biotope naturel vers le jardin.

    De plus, il faudrait aussi calculer les autres éléments que le purin permet de transférer de la nature vers le jardin, éléments que l'ortie a puisés dans le sol, et qu'après macération, le jardinier apporte à ses plantes suivant le principe du transfert de fertilité.

    Quoi qu'il en soit, si l'ortie a été choisie par Steiner dans ses théories c'est avant tout parce qu'elle est une mauvaise herbe très courante chez lui (comme la consoude). C'est une pure coïncidence si elle est riche en azote. S'il avait été originaire de ma région (Provence) jamais il n'aurait eu cette idée, et ce serait le purin de laurier, de romarin ou de canne de Provence qui aurait été utilisé. Et qui aurait été aussi une source d'azote ammoniacal.

    Amusez-vous à faire fermenter d'autres plantes ou les tontes de votre pelouse, vous obtiendrez aussi une solution contenant quelques grammes ou dizaines de grammes d'azote ammoniacal.

    De là à dire que cela en fera des insecticides ou des fongicides, il y a un pas.
    Cordialement. Sifo-Dyas

  19. #14
    jeangab62

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    je te remercie pour ces précisions sur la teneur en azote, mais comme tu le dis, c'est un peu déshabiller Pierre pour rhabiller Paul (tout comme le BRF).
    pour le reste, je suis pleinement en accord avec ta position.

  20. #15
    Xoxopixo

    Re : L'État peut-il décréter des résultats scientifiques ?

    Bonjour,

    je pense qu'il y a méprise concernant les intentions du décret.
    Si je me souviens bien, il a été question d'interdire l'usage, la vente et la divulgation de la recette du Purin d'Ortie.

    J'imagine que beaucoup de personnes ont demandé à ce que le purin d'ortie soit
    exempté du même traitement que l'on impose désormais aux recettes médicamenteuses de tous poils, jugées dangereuses pour la santé du consommateur.
    Concernant celles-ci la reglementation semble justifiée.
    Mais pas concernant le purin d'ortie.

    Le purin d'ortie a donc été reclassé au rang de spécialité non préoccupante.

    Je vois que la voie de la raison a été suivie.
    Il n'y a aucun mal à utiliser ce produit, ni danger avéré.

    Si celui-ci devait s'avérer insectifuge ou fongifuge, pour je ne sais quelle raison, tant mieux.
    S'il ne l'est pas tant pis.
    Mais il a nénanmoins, comme souligné par Sifo-Dyas, des qualités fertilisantes interresantes puisque "non chimique", et ma foi, fait aussi partie de notre patrimoine culturel.

    Bien qu'il pue.
    C'est comme le camenbert.

Discussions similaires

  1. Actu - Tempel 1 : les résultats des survols des deux sondes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/03/2011, 18h25
  2. forme des éléments à l'état naturel
    Par cvanbeers dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/03/2011, 01h40
  3. peut-on passer de l'etat solide à l'etat gazeuze?
    Par sbayra dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/06/2009, 01h08
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 09/01/2007, 09h31
  5. SOHO : 10 ans d'observation du Soleil et de résultats scientifiques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/12/2005, 14h33