Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

BASF versus abeilles




  1. #1
    curieux
    La commercialisation de l'insecticide distribué par BASF et soupçonné par les apiculteurs de tuer leurs abeilles vient d'être suspendue.
    Le directeur de BASF est mis en examen.
    Les études sur la nocivité de l'insecticide sont contradictoires.
    Qui de BASF et des apiculteurs a raison?

    Gaucho et régent TS , est-ce le même produit?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    John78
    Bonjour

    Les insecticides et autres phytosanitaires sont nocifs pour l'homme, il doit y avoir 1000 études partout dans le monde qui le démontre. Et les premiers touchés sont les agriculteurs et leurs familles.

    L'histoire de ces abeilles c'est médiatique, mais allez faire un tour en Beauce ou dans la plaine Picarde et essayer de trouver des papillions, des hannetons, des sauterelles and Co : il n'y a presque plus rien. La biodiversité des insectes a été laminée partout où l'agriculture industrielle existe.

    Il serait vraiment temps de concevoir l'agriculture d'une autre façon.

    A+
    John

  4. #3
    kinette
    John je suis globalement d'accord avec ce que tu dis.

    Par contre:
    Les insecticides et autres phytosanitaires sont nocifs pour l'homme, il doit y avoir 1000 études partout dans le monde qui le démontre. Et les premiers touchés sont les agriculteurs et leurs familles.
    Ca me fait juste poser une question (c'est pas une attaque): dans le cas de la toxine Bt il me semble qu'aucune toxicité chez l'homme n'a pu être mise en évidence non?

    K.
    PS: sinon y a la lutte biologique...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.


  5. #4
    John78
    Citation Envoyé par kinette
    Ca me fait juste poser une question (c'est pas une attaque): dans le cas de la toxine Bt il me semble qu'aucune toxicité chez l'homme n'a pu être mise en évidence non?

    Apparemment oui, mais tu penses que dans le cas du maïs Bt il n'y aucun autres traitements phytosanitaires ?
    Le problème c'est la logique agronomique, tant que l'on donnera la priorité absolue à la productivité, il n'y aura pas de considérations pour l'environnement et la santé publique. Une autre politique agricole est pourtant possible et souhaitable pour le bien de tous.

    A+
    John

  6. #5
    kinette
    Apparemment oui, mais tu penses que dans le cas du maïs Bt il n'y aucun autres traitements phytosanitaires ?
    Ah non je n'ai jamais dit ça!!! (en plus les cultures de maïs et l'environnement, entre les angrais, le drainage, l'irrigation... ).
    J'ai bien pensé que tu penserai tout de suite aux plantes transgéniques, mais moi je pensais plus à l'utilisation de la toxine Bt en agriculture "classique" (elle est d'ailleurs autorisée en agriculture bio).

    voili,

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPL
    Gaucho et régent TS , est-ce le même produit?
    Le Gaucho c'est de l'imidaclopride et le Régent, du Fipronil.
    Bon, dit comme cela, ça n'apporte pas grand chose, mais c'est pour dire que ce sont 2 insecticides totalement différents.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. #7
    curieux
    Merci JPL pour ta réponse.
    Je ne comprends pas très bien car je croyais qu'on accusait aussi le Gaucho de décimer les abeilles.

    Quant à la réponse "les insecticides , c'est pas bien, ça détruit la biodiversité" Je la trouve un peu rapide.
    J'utilise bien des insecticides chez moi.
    Je ne suis pas écologiste à ton crin et si on trouve un moyen de nous débarrasser des moustiques vecteurs du paludisme ou de termites qui détruisent nos maisons j'ai plutôt tendance à applaudir des deux mains.

    Le problème est plutôt:
    quelles sont les normes de mises sur le marché de produit genre Gaucho et Régent?
    Comment peut-on laisser planer un doute sur leur nocivité pour les insectes "non nuisibles".
    Vous dites, insecticides nocifs pour l'homme? Dans quelles mesure?
    Au moment ou l'on traite les plantations? (à ce moment là cela veut dire nuisible pour toute la faune)
    Au moment où on consomme les produits? (ça me parait plus douteux)

    Je pense que vouloir éviter tout traitement de plante est une solution de riche. Je suis davantage favorable à une agriculture raisonnée (ni "tout... tout" ni "rien...rien")

  10. Publicité
  11. #8
    Cécile
    quelles sont les normes de mises sur le marché de produit genre Gaucho et Régent?
    Le problème pour le Régent est qu'il n'a pas eu une vraie autorisation de mise sur le marché, mais une autorisation provisoire, donc moins sévère qu'une réelle AMM.
    Comment peut-on laisser planer un doute sur leur nocivité pour les insectes "non nuisibles".
    Ce sont des produits à la fois très toxiques et présents en très très faibles quantités. On en est à mesurer des nanogrammes (milliardièmes de grammes. Il y a autant de nanogrammes dans un milligramme que de milligrames dans un kilo !). Donc très difficile à analyser. D'où les doutes.
    Vous dites, insecticides nocifs pour l'homme? Dans quelles mesure?
    Ce sont notamment les études animales qui le montrent : on injecte à des animaux et on voit ce que ça donne, puis on extrapole à l'homme. Ensuite, quand on repère des pesticides dans la nature, on peut (en gros) en déduire ce que l'homme consomme. Il me semble que des études épidémiologiques montrent aussi une plus grande probabilité de certains cancers chez les agriculteurs.
    Le problème est qu'on peut rarement dire : tel cancer est dû à telle cause. C'est un grand nombre de causes (dont certaines génétiques) qui causent les cancers. Mais de plus en plus de personnes disent que les quantités de pesticides dans la nature ont un impact notable sur notre santé.

    Je pense que vouloir éviter tout traitement de plante est une solution de riche. Je suis davantage favorable à une agriculture raisonnée (ni "tout... tout" ni "rien...rien")
    Je ne suis pas sûre que l'agriculture raisonnée apporte grand chose, vu qu'une partie notable de ses préconisations sont déjà des obligations réglementaires.

  12. #9
    JPL
    Je ne comprends pas très bien car je croyais qu'on accusait aussi le Gaucho de décimer les abeilles.
    Oui, le Gaucho a été le premier à être mis en cause par les apiculteurs.
    Quant à ta position sur les insecticides, je suis globalemant d'accord. Le seul problème est que les fabricants poussent à la roue parce que leur seul objectif c'est de vendre ce qu'ils produisent.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  13. #10
    dom's
    Lisez cela...

    http://www.lefigaro.fr/sciences/20040302.FIG0034.html


    Plutôt instructif. Il y a aussi sur cette page un lien qui décrit rapidement l'apiculture. Il est intéressant à lire aussi.

    En fait, les deux articles jettent le trouble sur le lien Régent/hécatombe des abeilles.

    L'espèce Apis mellifera est considérée comme une espèce en déclin, très vulnérable à divers parasites et maladies. Et c'est vrai que ces deux paramètres peuvent très bien expliquer une grande partie de la mortalité observée.
    Non pas que je veuille défendre le régent, loin de là. Mais j'ai le sentiment encore que dans cette histoire, le "coupable" a été désigné bien vite.

  14. #11
    JPL
    Ce n'est pas inintéressant. Toutefois il y a un certain nombre de pièces du dossier qu'il ne cite pas. Remarquons aussi que ses recherches ont été financées au début par Rhône-Poulenc. Ceci n'implique aucune malhonnêteté de sa part dans son opinion, mais on sait bien que l'origine du financement peut influer, même inconsciemment, sur l'objectivité. Il y a eu un précédent à propos de l'amiante.
    Un dossier important sur le Fipronil sera publié courant mars dans Futura-sciences.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #12
    John78

    Ils sont forts au Figaro. On prend un chercheur inconnu sur le sujet (et personne ne se pose la question du pourquoi), financé en partie par Rhone Poulenc, président du groupe Francais des pesticides (ne riez pas) et ô miracle ce chercheur remet complètement en question la problématique posée ces insecticides... Risible, mais venant de ce canard plus rien ne m'étonne.

    A+
    John

  16. #13
    kinette
    Effectivement c'est étrange...
    Une chose m'étonne aussi avec ces insecticides d'enrobage de graines: mettons que les vendeurs de ce produit aient raison (hum...) et qu'on ne les retrouve pas au niveau du pollen, donc que les abeilles ne soient pas touchées... qu'en est-il de la faune du sol (déjà tellement touchée par tout ce qui s'accumule dans le sol, je me rappelle avoir discuté avec un pédologue qui pense que la situation est réellement préoccupante, dans certaines cultures, on ne trouve même plus de vers de terre en faisant du carottage. Entre le cuivre qui s'accumule, les autres métaux souvent utilisés comme agent de nucléation des produits phytosanitaires, et les herbicides et autres pesticides, les sols agricoles ne sont pas gâtés...)?
    Et que se passe-t-il pour les animaux granivores (parce que bon, le tournesol enrobé, on ne me fera pas croire qu'il n'est pas mangé par quelques rongeurs, pigeons et autres sangliers...)?

    Dans les dernières études qui peuvent paraîtres étranges, un article de Freckleton et al. dans les "Proceedings of the Royal Society..." qui montrerait que les OGM augmentent la biodiversité (si si, ils l'ont dit...).
    (je peux transmettre l'article à qui est intéressé).


    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  17. #14
    Damon
    Salut,

    Je suis preneur pour l'article.

    En ce qui concerne Gaucho et Regent, j'ai tout de même l'impression qu'on cherche un peu à noyer le poisson (un peu de la même façon qu'avec l'augmentation des cancers de la thyroïde et Tchernobyl), en ce sens que de rès nombreux apiculteurs ont vu une dimnution de la population de leur ruches depuis pas mal d'année, mais cette dépopulation est devenue très importante dans les années qui ont suivi les application de ces insecticide, qui plus est les apiculteurs à proximité de champs traités par ces substances sont plus fortment touchés, cela ne signifie bien sur pas de façon formelle qu'il y a un lien de cause à effet, mais je ne crois pas non plus à une coincidence.

    D'autre part les enjeux économique sont tels qu'une étude faite par les intéressé sur le plan économique ne peut être prise qu'avec la plus grande caution.

    On constate dans cette affiare comme dans de nombreuses autres , similaires au niveau structurel, que l'on écoute que peu les plaignants.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  18. #15
    Damon

    Re : BASF versus abeilles

    Du nouveau :

    http://info.france2.fr/france/3556127-fr.php

    Du lait contaminé par l'insecticide Régent TS

    Du Fipronil, la molécule active de l'insecticide Regent TS, a été décelé dans un échantillon de lait en Vendée
    C'est ce qu'a révélé une expertise demandée par la justice et dévoilée vendredi par l'Association des victimes de pesticides agricoles.
    L'avocat de l'association affirme que l'expertise "prouve que le Regent est bien présent dans la plante". Selon lui, le lait analysé provenait de vaches nourries à l'ensilage de maïs traité au Regent.
    Me Bernard Fau estime que ces analyses contredisent les affirmations du fabricant qui présente le produit comme non rémanent dans la plante.
    Dans un rapport daté du 11 mai, le service central d'analyses du CNRS à Lyon avait détecté du Fipronil dans des échantillons de margarine et d'huile de tournesol, prélevés dans le commerce. Les deux propriétaires successifs de la marque Regent, Bayer CropScience France et BASF Agro ont été mis en examen dans l'enquête sur l'insecticide qui, selon les apiculteurs, serait responsable d'une surmortalité des abeilles.
    L'autorisation de commercialisation du Regent a été suspendue par le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard le 23 février.
    Mis à part cela, tout va très bien madame la marquise...

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  19. #16
    JPL

    Re : BASF versus abeilles

    Un des problèmes soulevés (voir mon dossier sur le Régent) était justement le fait de savoir si le maïs destiné à l'ensilage, et provenant de semences traitées au Régent, pouvaient contenir du Fipronil (non selon le fabricant parce que non rémanent).
    Je n'ai pas les chiffres, mais il est probable que les concentrations trouvées dans le lait sont très faibles et présentent un risque négligeable (mais c'est à voir de près).
    Le plus important est que cela démontre que le Fipronil se retrouve bien dans les graînes de la plante adulte, si on peut prouver que le Fipronil n'a pas une autre origine alimentaire que le maïs. Et cela ne va pas être facile, parce qu'en effet le fabricant contre-attaque sur ce point en disant que le Fipronil peut provenir d'une autre source (ce qui, entre parenthèses, n'est pas plus rassurant !).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #17
    Np81

    Talking Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par JPL
    Le plus important est que cela démontre que le Fipronil se retrouve bien dans les graînes de la plante adulte, si on peut prouver que le Fipronil n'a pas une autre origine alimentaire que le maïs. Et cela ne va pas être facile, parce qu'en effet le fabricant contre-attaque sur ce point en disant que le Fipronil peut provenir d'une autre source (ce qui, entre parenthèses, n'est pas plus rassurant !).
    Ca démontre rien du tout ! Franchement le traitement de semences qui se retrouverait dans le lait au final, ça me paraît sûrement pas la cause première. Je crois beaucoup plus à l'hypothèse d'une autre source. Rappeleons 2 choses importantes : 1) le fipronil n'est pas un insecticide systémique, c'est-à-dire qu'il ne migre pas dans la plante ou très peu.
    2) le fipronil est un insecticide très utilisé (je crois même que c'est le plus utilisé dans le monde), notamment pour des usages véterinaires. Allez voir un véto pour votre chien qui a des puces ou des tiques, la solution miracle qu'il vous préconisera : "Frontline" (du fipronil quoi). Bien que cet insecticide soit interdit sur les vaches laitières, je serai pas étonné que...

    Enfin, rappelons l'utilité du fipronil en traitement de semences : anti-taupins. L'avantage comme tout traitement de semences, c'est que c'est un traitement localisé et donc moins polluant que d'autres appliqués par voie aérienne. Dans certaines zones, c'est malheureusement indispensable. Et la suppression du Régent aura certainement des conséquences écologiques beaucoup plus graves car les traitements alternatifs sont terriblement dévastateurs pour toute la faune et flore du sol... Les vers de terre n'en réchappent pas !
    Rappelons aussi que le Régent a été la cause de surmortalités ponctuelles des abeilles du fait d'un problème de process d'enrobage des semences générant une émission de poussières (de fipronil) importante au semis. Des études très bien faites l'ont démontré.
    La baisse des populations des rûchers constatée sur du long terme, c'est un autre problème non résolu à ce jour et probablement multifactoriel : produits phytos mal appliqués, pratiques apicoles dangereuses (utilisation de coumaphos), problèmes sanitaires des rûchers etc. Certains accusent également les gros apiculteurs qui importent des souches d'abeilles de tous les pays et donc des maladies de faire de dégâts.
    Enfin c'est un sujet très polémique et mieux vaut prendre avec précaution tout ce qui a été dit dans les médias et par certains politiques (au fait De Villier est un C..., oups pardon les modérateurs, ça m'a échappé).

  21. #18
    John78

    Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par Np81
    Ca démontre rien du tout ! Franchement le traitement de semences qui se retrouverait dans le lait au final, ça me paraît sûrement pas la cause première. Je crois beaucoup plus à l'hypothèse d'une autre source.


    Laquelle ?



    Et la suppression du Régent aura certainement des conséquences écologiques beaucoup plus graves car les traitements alternatifs sont terriblement dévastateurs pour toute la faune et flore du sol... Les vers de terre n'en réchappent pas !

    Parceque dans les champs de maïs actuel tu va essayer de nous faire croire pendant une milli-seconde que la faune et la flore n'ont pas déjà été dévastée ??? Se n'est même plus de la désinformation, c'est de la propagande, il n'y a pas d'autres mots !


    A+
    John

  22. #19
    kinette

    Re : BASF versus abeilles

    Bonjour,
    Je viens de rechercher quelques infos sur le sujet...

    Enfin, rappelons l'utilité du fipronil en traitement de semences : anti-taupins.
    Utilité réelle ou traitements exagérés?


    La faute au taupin
    Y. M. [11 mai 2004]

    Le Gaucho et le Régent sont utilisés pour éliminer les taupins, des petits coléoptères tout ordinaires dont les larves grignotent les racines de maïs et de tournesol. On les trouve surtout dans les champs installés sur d'anciennes prairies ou dans les monocultures. C'est pourquoi le recours systématique aux insecticides dans d'autres circonstances est contesté. Les apiculteurs font observer à juste raison que, dans les cantons où il y a un bon commercial, tous les agriculteurs traitent leurs cultures contre le taupin. A l'Inra, des experts de l'agriculture raisonnée comme Alain Saulas estiment que bon nombre d'agriculteurs pourraient s'en passer, tandis qu'Yves Blot, le spécialiste du taupin, assure que les pesticides sont indispensables et qu'il est très difficile de prévoir les attaques avant le semis.
    http://www.gauches.net/article1025.html

    Deux articles qui me semblent intéressants:
    http://www.beekeeping.com/articles/f...daclopride.htm
    http://www.beekeeping.com/intoxications/be_cruiser.htm

    K.ultures
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. #20
    Bufo v

    Re : BASF versus abeilles

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Np81
    Ca démontre rien du tout ! Franchement le traitement de semences qui se retrouverait dans le lait au final, ça me paraît sûrement pas la cause première.
    Peut importe le flacon...pourvu qu'on ait l'ivresse !

    L'avantage comme tout traitement de semences, c'est que c'est un traitement localisé et donc moins polluant que d'autres appliqués par voie aérienne.
    Et bien on aimerait y croire, mais on attend toujours les études objectives qui nous le démontrerait.

    ... les traitements alternatifs sont terriblement dévastateurs pour toute la faune et flore du sol... Les vers de terre n'en réchappent pas !
    Là nous solmmes bien d'accord ! Ce qui n'empêche nullement de continuer les épandages massifs, envers et contre tout logique de prise en compte, ne serait-ce que de la santé publique. Et il n'est même plus besoin d'évoquer le fameux "principe de précaution", c'est déjà derrière nous...

    Rappelons aussi que le Régent a été la cause de surmortalités ponctuelles des abeilles du fait d'un problème de process d'enrobage des semences générant une émission de poussières (de fipronil) importante au semis. Des études très bien faites l'ont démontré.
    La baisse des populations des rûchers constatée sur du long terme, c'est un autre problème non résolu à ce jour et probablement multifactoriel : produits phytos mal appliqués, pratiques apicoles dangereuses (utilisation de coumaphos), problèmes sanitaires des rûchers etc.
    Que d'autres facteurs se sur-rajoutent paraît clair. Mais est-ce bien un argument pour nier les effets de ces deux produits (ce que font sans vergogne les fabriquants). Et puis erreur de process ou pas, le fait est là. Même si à ce jour cela se limitait à cet "éventuel accident" quelles garanties que les fameuses poussières voudront rester sagement scotchées sur les grains dans l'avenir ? De plus, scotché ou non, le produit reste présent et il ne va pas s'auto-escamoter par un coup de baguette magique.

    Bufo v

  24. #21
    JPL

    Re : BASF versus abeilles

    Désolé. Je suis en vacances et je ne dispose que de conditions parcimonieuses de connexion. Donc je serai bref. Je rappelle que la découverte de Fipronil dans un échantillon de lait provient d'une expertise demandée par le juge Guary dans l'affaire du Régent.
    Voir http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news4068.php
    Le Fipronil n'est pas à proprement parler un insecticide systémique. Mais toute la question, qui est sur le fil du rasoir pour diverses raisons (intérêts divergents du fabricant et des apiculteurs, difficulté du dosage des faibles quantités) est de savoir si oui ou non il y a un transport faible mais significatif dans la sève.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  25. #22
    Np81

    Angry Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par John78
    Laquelle ?
    Les sous-entendus que je fais en parlant des usages vétérinaires du fipronil me paraissent clairs...
    Citation Envoyé par John78
    Parceque dans les champs de maïs actuel tu va essayer de nous faire croire pendant une milli-seconde que la faune et la flore n'ont pas déjà été dévastée ???
    J'ai l'impression que tu comprends pas vraiment ce que je dis... D'abord je n'ai jamais dit ça. Je dis simplement que les autres méthodes de lutte insecticide dans le sol sont terriblement plus nocives. Tu n'empecheras pas les agriculteurs de lutter contre les parasites qui détruisent leurs cultures. Les traitements de sols sont tous très violents. Va voir les effets d'un traitement au carbofuran par exemple et puis on reparlera des effets du fipronil en traitement de semences... De plus, pour répondre à ta question, je pense que tu exagères un peu beaucoup mais peut-être est-ce simplement parce que tu parles de choses que tu connais très mal. Je ne pense pas que tu mettes beaucoup les pieds dans les champs de maïs ou d'autres cultures d'ailleurs... Si tu as l'occasion va faire un jour un inventaire faunistique et floristique, des profils culturaux, etc. Tu risques d'être surpris. Qu'il y ait des désordres écologiques liés à l'agriculture c'est indéniable mais sors un peu de tes caricatures ! Tous les agriculteurs ne sont pas des devastateurs écologiques ! Les terres stériles ça existe mais n'en fais pas une généralité.
    Citation Envoyé par John78
    Se n'est même plus de la désinformation, c'est de la propagande, il n'y a pas d'autres mots !
    Ca c'est une attaque que je n'admets pas. J'ai simplement voulu apporter d'autres éléments pour alimenter le débât et relativiser certaines conclusions un peu trop rapides. Mais bon j'ai l'impression que tu ne veux écouter qu'une seule voix.

  26. #23
    Np81

    Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Je viens de rechercher quelques infos sur le sujet...


    Utilité réelle ou traitements exagérés?
    Cette question est très pertinente car en effet même si le traitement de semences gaucho ou regent est utile dans certaines situations, toutes les terres ne sont pas infestées de bestioles (taupins et autres) qui vont dévorer les plantules. Pourtant ces types de traitements c'est aussi quelque chose qui jouait grandement dans les ventes de semences, un plus commercial par rapport à des non traitées... Donc traitements exagérés ? Dans certaines zones, il est clair que OUI ! Dans d'autres, c'est la survie de la culture qui en dépend.

  27. #24
    Np81

    Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par Bufo v
    Et bien on aimerait y croire, mais on attend toujours les études objectives qui nous le démontrerait.
    C'est pourtant de la logique pure.
    Les produits phytos sont des biocides donc des produits dangereux mais dont l'utilisation reste malheureusement indispensable en agriculture dans le contexte actuel. Il est donc important que leur application permette d'atteindre la cible visée en limitant au maximum les effets secondaires néfastes. C'est un des objectifs de l'agriculture raisonnée. Le traitement de semences cherche à se rapprocher au mieux de ces objectifs.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Là nous solmmes bien d'accord ! Ce qui n'empêche nullement de continuer les épandages massifs, envers et contre tout logique de prise en compte, ne serait-ce que de la santé publique. Et il n'est même plus besoin d'évoquer le fameux "principe de précaution", c'est déjà derrière nous...
    Ben oui on est d'accord...

    Citation Envoyé par Bufo v
    Mais est-ce bien un argument pour nier les effets de ces deux produits (ce que font sans vergogne les fabriquants).
    Je ne nie pas, je ne sais pas tout simplement et rien à l'heure actuelle n'a été objectivement démontré pour nous permettre de conclure. Le principe de précaution, ok, mais soyons logiques et interdisons d'abord ce qui est le plus nocif et qui saute aux yeux.
    Cette interdiction c'est purement politique et complètement hypocrite.

    Citation Envoyé par Bufo v
    Et puis erreur de process ou pas, le fait est là. Même si à ce jour cela se limitait à cet "éventuel accident" quelles garanties que les fameuses poussières voudront rester sagement scotchées sur les grains dans l'avenir ?
    Juste pour info, les semenciers ont très rapidement réagi dès que le problème a été connu. C'est normal, ils se sont retrouvés tout d'un coup dans la ligne de mire des médias et ils défendent leur bifteck. Ils ont mis en place avec le ministère de l'agriculture une procédure de contrôles des process de traitements de semences et d'analyses d'émissions de poussières par friction pour vérifier la bonne accroche des produits. Mais ça personne n'en a parlé et c'était pourtant ça le problème principal : il n'existait aucun contrôle car personne n'avait imaginé qu'un tel problème pouvait arriver.

    Citation Envoyé par Bufo v
    De plus, scotché ou non, le produit reste présent et il ne va pas s'auto-escamoter par un coup de baguette magique.
    Non il touchera les parasites visés, il pourra être dégradé dans le sol ou en attendant peut-être tuer d'autres bestioles utiles. C'est justement l'intérêt d'un traitement qui reste localisé par rapport à un traitement de toute la surface de la culture.

  28. #25
    diazométhane

    Re : BASF versus abeilles

    Pour ceux que la structure chimique de ces composés intéresse, le gaucho est essentiellement une N-nitro imidazolidinimine, alors que le régent est un pyrrazole cyané et sulfoxylé.
    J'avoue que tous ces composés comportant des liaisons N-N ou N-O et qui sont légions parmi les insecticides et les médicaments ne soulèvent pas chez moi une confiance inébranlable.

  29. #26
    John78

    Re : BASF versus abeilles

    Citation Envoyé par Np81
    Si tu as l'occasion va faire un jour un inventaire faunistique et floristique, des profils culturaux, etc. Tu risques d'être surpris.
    Ah oui je vois heureusement qu'on peut encore compter sur l'agriculture productiviste pour préserver la biodiversité en France.... Sans compter la qualité de l'eau et l'aménagement du territoire. Merci encore... On peut faire un don aussi pour aider ses pauvres céréaliers dans la Beauce ou les maïsiculteurs en détresse dans le sudouest ???

    A+
    John

Discussions similaires

  1. antibiotiques : oral versus injections intraveineuses
    Par okert dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/06/2007, 02h57
  2. H+ versus H -
    Par invite654345 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2007, 21h17
  3. tonalité de la voix versus langage
    Par luNA8 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/11/2006, 13h15
  4. Skywatcher Versus Orion
    Par cryingfreeman54 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/11/2005, 12h24
  5. aldols versus hydratation
    Par Bastien dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/01/2005, 17h27