Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 57

Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?



  1. #1
    mr green genes

    Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?


    ------

    Bonjour à tous !

    Lorsqu'on conseille aux gens de se faire des avis sur un sujet scientifique, on leur recommande généralement d'aller lire les articles publiés dans les revues du domaine concerné. Ou bien lors d'un débat sur un forum internet, chacun exige de son interlocuteur qu'il cite des sources à l'appui de son argumentaire. Si le dit débat porte sur un sujet scientifique, ce sont des articles scientifiques publiés dans les revues peer reviewed qui seront exigées.

    Et en effet, ça semble évident, quelle meilleure source de connaissance que les publications des experts du domaine, validées par leurs pairs, au terme d'un processus rigoureux ? Ce n'est pas moi qui vais dire le contraire, mais je me pose quand même la question de savoir s'il est vraiment pertinent pour un non initié de se lancer dans la jungle des publications scientifiques.

    Je voudrais d'emblée exclure du débat le cas où un profane va lire un article qu'il n'est pas du tout en mesure de comprendre. Si je ne suis pas formé à la physique, il est évident que je ne vais pas "me renseigner" sur la physique quantique en me lançant vaillamment sur google scholar pour y dénicher des articles. N'importe quelle publication sur la quelle je tombe, je serai largué en rase campagne au bout de trois lignes d'abstract bien sûr, c'est trop compliqué, trop pointu, les outils mathématiques sont trop complexes, et sont trop indispensables à la compréhension. C'est évident, dans ce cas de figure ça ne sert à rien de lire les articles, il faut passer par la vulgarisation.

    Mais il existe beaucoup d'articles qui sont accessibles au grand public, moyennant quelques efforts, et, souvent, une formation rudimentaire en statistiques. Tout ce qui est épidémiologie, par exemple, est en général assez lisible et digeste. Pas forcément dans les détails, et sans être forcément capable de refaire les calculs, et avec sans doutes quelques zones d'ombres sur quelques notions qui sont un peu plus pointues ou un peu moins intuitives, mais l'idée générale reste quand même accessible.

    Par exemple, si je veux savoir si la psychanalyse est efficace pour traiter la schizophrénie, si je veux savoir si le glyphosate est dangereux pour l'humain, si je veux savoir si l'agriculture bio donne de meilleurs rendements que le conventionnel, si je veux savoir si les produits laitiers donnent le cancer, si je veux savoir si les antidépresseurs sont efficaces... je vais pouvoir facilement trouver des articles sur le sujet, et ces articles je vais être capable de les comprendre. Pas dans le détail ni en profondeur, comme dit plus haut, mais si je lis ces articles, je vais être capable de comprendre quelle question les auteurs se sont posés, comment ils s'y prennent dans leur étude pour tenter d'y répondre, quelles ont été leurs résultats, quels biais peuvent limiter leur validité, et quelle conclusion ils en tirent au final.

    Cela peut sembler suffisant pour se faire une idée approchée de ce que dit la science sur tous ces sujets. Mais le problème c'est que il me semble que c'est assez illusoire. Car la science est un processus cumulatif, et le savoir qu'elle créé n'émerge pas d'une étude en particulier, mais de l'ensemble des travaux produits sur un sujet, et du regard que porte la communauté scientifique.

    Alors comment faire si je veux sa voir "que dit la science ?" sur un sujet donné, c'est à dire "quelle est le consensus scientifique sur tel sujet ?". Ce qu'il faudrait pouvoir faire, c'est d'arriver à faire une synthèse de tous ces travaux, afin de comprendre dans quelle direction ils pointent. Mais je crois que c'est très dur à faire pour un non initié justement. Si je lis une étude, difficile pour moi de savoir si ses résultats sont un cas isolé, ou si ils confirment une tendance généralement observée dans les autres études. Un temps j'ai cru que les méta analyses pouvaient remplir ce rôle, et qu'elles permettaient justement de faire la synthèse des travaux sur un sujet particulier. Mais même les méta analyses, c'est pas magique. Elles peuvent être bien conduites ou mal conduites, la méthodologie utilisée pour pooler les résultats n'est pas nécessairement dénuée de biais, des biais de publications peuvent compliquer le tout... bref, même une méta analyse ne fait pas forcément un résumé du consensus existant sur une thématique donnée.

    Et puis encore faut-il être capable de "hiérarchiser" les études en fonction de leur design, leur qualité, ce qui n'est pas toujours intuitif. Parfois c'est assez simple (un RCT donne un niveau de confiance bien plus élevé qu'une corrélation observée dans une étude observationnelle) mais parfois c'est plus compliqué et le béotien qui se retrouve face à plusieurs résultats contradictoire peut avoir du mal à savoir lequel doit emporter son adhésion.

    Il faut également pouvoir replacer les études dans un contexte plus général. Par exemple en médecine / épidémiologie / nutrition, je peux lire que tel aliment donne le cancer de la prostate, je peux lire beaucoup d'articles qui vont dans ce sens, et être convaincu, pour de bonnes raisons, mais passer à côté du fait que l'effet néfaste concerne les très hautes doses, et qu'en fait l'aliment n'est pas dangereux dans un régime normal, ou bien je peux passer à côté du fait que cet aliment a aussi un effet protecteur sur les cancers colorectaux, qui sont bien plus mortels que ceux la prostate, et que l'aliment est au total bon pour la santé.

    Bref tout ce long pavé pour dire que pour plein de raisons, le profane peut se retrouver à passer totalement à côté de ce que dit la science sur un sujet auquel il s'intéresse, alors même qu'il fait l'effort de lire les publications scientifiques du domaine. Et je me demande donc jusqu'à quel point il est pertinent pour un profane de lire directement des papiers scientifiques quand il veut se documenter sur un sujet.

    Qu'en pensez-vous ? Le profane doit-il se contenter de la vulgarisation ? Est-il pertinent pour lui de lire des articles scientifiques, et si oui sous quelles conditions peut-il se livrer à cet exercice pour qu'il reste fructueux ?


    Merci d'avance, et désolé pour le gros pavé

    TLDR d'ailleurs j'ai trouvé le pavé tellement gros que j'ai mis en gras les passages importants pour saisir l'essentiel de mon message

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    fred3000gt

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Je trouve ta question très pertinente pour y être souvent moi-même confronté...

    Je pense que pour se faire un avis, la lecture de Wikipedia est suffisante.... et si quelque chose n'est pas clair, ce forum est parfait.. pour éclaircir... (bon, parfois ca embrouille aussi un poil).

    Personnellement, je ne commence à lire les publis qu'une fois que j'ai parfaitement compris la page wiki, mais à ce stade c'est rarement pour me faire un avis mais plutot car c'est devenu un sujet de recherche pour moi et j'ai besoin de données plus pointues. Et c'est vrai que beaucoup de publis sont parfaitement compréhensibles quand le wiki est bien acquis...

  4. #3
    Anathorn

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Ça fait toujours plaisir de lire des bonnes questions.
    Même si les réponses ne sont pas évidentes pour autant.
    Personnellement, je pense que la méthode doit précéder le contenu.
    C'est à dire que dans cette jungle inédite (dans l'histoire) d'informations noyées dans les infox, il faut commencer par savoir comment s'y prendre.
    Car commencer directement, sur un sujet où l'on a un faible bagage, par des études brutes de coffrage, ce n'est pas réservé à tout le monde.
    Ce qui précède tout, c'est de s'appuyer sur un esprit critique.
    Malheureusement, on peut constater que ce n'est pas réservé a tout le monde de disposer de cette qualité avant d'aborder les sujets scientifiques, forcément complexes, où on doit savoir déléguer sa confiance à différents intervenants.
    A la question initiale, je répondrais donc : ça dépend à quel type de profane on a affaire.

    S'il est déjà un "pratiquant" (ce n'est pas une religion) de la méthode scientifique et possède déjà une conformation intellectuelle suffisamment entrainée à assimiler du contenu scientifique, il peut se plonger direct dans des études brutes (bien que ce soit parfois rébarbatif de faire comme ça directement).
    Si ce n'est pas le cas (et comment pourrait-il le savoir, c'est l'un des problèmes qui peuvent l'amener à avoir les yeux plus gros que le ventre) il est préférable qu'il s'adresse à un site vulgarisé de confiance, type futura.
    Mais là, il doit savoir exercer son jugement dans la hiérarchisation des sources (encore un problème).

    Il y a pas mal d'obstacles quand on veut s'instruire sur un sujet en partant de rien.
    Mais la méthode qui fait progresser, ça part de l'humilité (on ne commence pas a se fabriquer des modèles perso avant d'avoir un minimum englobé un sujet), puis de la méthode (hiérarchisation des sources).
    C'est la volonté, même la détermination de respecter ça qui fait la différence dans l'acquisition du savoir.
    Dès qu'on oublie ces deux principes, on peut partir en sucette.
    Mais tout profane qui respecte ces impératifs peut prétendre pouvoir se plonger dans des articles scientifiques.
    Ça ne signifie pas qu'il comprendra tout, ça signifie qu'il ne partira pas en vrille dans des délires.

  5. #4
    FC05

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par mr green genes Voir le message

    Mais il existe beaucoup d'articles qui sont accessibles au grand public, moyennant quelques efforts, et, souvent, une formation rudimentaire en statistiques. Tout ce qui est épidémiologie, par exemple, est en général assez lisible et digeste. Pas forcément dans les détails, ...
    C'est souvent dans les détails que se cache le problème.

    Par exemple, si je veux savoir si la psychanalyse est efficace pour traiter la schizophrénie, si je veux savoir si le glyphosate est dangereux pour l'humain, si je veux savoir si l'agriculture bio donne de meilleurs rendements que le conventionnel, si je veux savoir si les produits laitiers donnent le cancer, si je veux savoir si les antidépresseurs sont efficaces... je vais pouvoir facilement trouver des articles sur le sujet, et ces articles je vais être capable de les comprendre. Pas dans le détail ni en profondeur, comme dit plus haut, mais si je lis ces articles, je vais être capable de comprendre quelle question les auteurs se sont posés, comment ils s'y prennent dans leur étude pour tenter d'y répondre, quelles ont été leurs résultats, quels biais peuvent limiter leur validité, et quelle conclusion ils en tirent au final.
    Pas forcement, tout dépend de l'erreur qui a pu être commise, parfois l'analyse repose sur des biais qui ne sont pas évidents.

    Il y a longtemps il y avait un débat sur les méthodes d’apprentissage de la lecture (méthode syllabique / globale).
    Il y avait une étude sérieuse qui disait que la globale était mieux que la syllabique. L'étude était bien faite, refaite, les données solides.

    Alors on a adopté cette méthode en France, et ça a commencé à coincer.

    En fait l'étude était une étude US et en anglais le phonème (ce qu'on dit) et très souvent différent du graphème (ce qu'on écrit) alors qu'en français c'est assez rare (De Broglie, seconde ...).

    Il a fallu des années à de "grand spécialistes de la pédagogie" pour se rendre compte de la source du problème !
    Ceci est en partie lié à l'aveuglement du milieu (tout ce qui vient des US est parole divine ), mais aussi à l'apparente solidité des preuves.

    Mais le problème c'est que il me semble que c'est assez illusoire. Car la science est un processus cumulatif, et le savoir qu'elle créé n'émerge pas d'une étude en particulier, mais de l'ensemble des travaux produits sur un sujet, et du regard que porte la communauté scientifique.
    Ben oui ...

    Alors comment faire si je veux sa voir "que dit la science ?" sur un sujet donné, c'est à dire "quelle est le consensus scientifique sur tel sujet ?". Ce qu'il faudrait pouvoir faire, c'est d'arriver à faire une synthèse de tous ces travaux, afin de comprendre dans quelle direction ils pointent. Mais je crois que c'est très dur à faire pour un non initié justement. Si je lis une étude, difficile pour moi de savoir si ses résultats sont un cas isolé, ou si ils confirment une tendance généralement observée dans les autres études. Un temps j'ai cru que les méta analyses pouvaient remplir ce rôle, et qu'elles permettaient justement de faire la synthèse des travaux sur un sujet particulier. Mais même les méta analyses, c'est pas magique. Elles peuvent être bien conduites ou mal conduites, la méthodologie utilisée pour pooler les résultats n'est pas nécessairement dénuée de biais, des biais de publications peuvent compliquer le tout... bref, même une méta analyse ne fait pas forcément un résumé du consensus existant sur une thématique donnée.
    Le consensus scientifique étant par essence mouvant, une méta analyse n'est pas forcement le mieux, une étude en désaccord peut être la première d'une série qui fera basculer le consensus, ou pas !

    Et puis encore faut-il être capable de "hiérarchiser" les études en fonction de leur design, leur qualité, ce qui n'est pas toujours intuitif. Parfois c'est assez simple (un RCT donne un niveau de confiance bien plus élevé qu'une corrélation observée dans une étude observationnelle) mais parfois c'est plus compliqué et le béotien qui se retrouve face à plusieurs résultats contradictoire peut avoir du mal à savoir lequel doit emporter son adhésion.
    Le béotien ne peut pas hiérarchiser. Quand on voit comment les "spécialistes" arrivent à se fourvoyer.


    Il faut également pouvoir replacer les études dans un contexte plus général. Par exemple en médecine / épidémiologie / nutrition, je peux lire que tel aliment donne le cancer de la prostate, je peux lire beaucoup d'articles qui vont dans ce sens, et être convaincu, pour de bonnes raisons, mais passer à côté du fait que l'effet néfaste concerne les très hautes doses, et qu'en fait l'aliment n'est pas dangereux dans un régime normal, ou bien je peux passer à côté du fait que cet aliment a aussi un effet protecteur sur les cancers colorectaux, qui sont bien plus mortels que ceux la prostate, et que l'aliment est au total bon pour la santé.
    Je me permet de penser que dans certains domaines il faut rester très prudent. J'ai l’impression qu'il me faudrait faire 10 repas par jour pour consommer les produits miracles qui m’éviteraient toute maladie et bien entendu dépenser 3 fois mon salaire en obole à tous prêtres autoproclamés de la religion du bien-être.

    Qu'en pensez-vous ? Le profane doit-il se contenter de la vulgarisation ?
    Je dirai oui, mais le vrai problème est qu'il n'y a jamais vraiment eu de journaliste scientifiques capables de faire le travail, et ça empire, les rédactions étant de moins en moins nombreuses.
    Que des généralistes à tendance littéraire, ce qui n'aide pas.
    Et trop souvent la vulgarisation peut-être orienté (j'ai quelques réserve sur certain youtubeurs ... mais je ne vais pointer personne ).


    La science n'est pas faite pour faire de l'actualité.
    Mais bon, ce n'est que mon avis.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    En fait l'étude était une étude US et en anglais le phonème (ce qu'on dit) et très souvent différent du graphème (ce qu'on écrit) alors qu'en français c'est assez rare (De Broglie, seconde ...).
    Bien que ce soit hors sujet je ne me privera pas de citer ce que disait mon prof d’anglais dans son premier cours en 6e (au sens français, pas belge) :

    En anglais, si un mot s’écrit élastique il se prononcera sans doute caoutchouc !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Pour revenir à des choses plus sérieuses, dans pas mal de domaines scientifiques j’ai besoin d’un "médiateur", car je ne peux pas y aborder une publication scientifique directement. Le problème des médiateurs, c’est qu’ils ne sont pas tous bons et fiables.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. Publicité
  10. #7
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Bonsoir

    Je n'ai pas tout lu dans le détail (faute de temps), mais le sujet est très intéressant.

    Voici mon avis (du moins pour les domaines de la santé et de la biologie) de scientifique de métier, particulièrement sensible à la fragile culture scientifique de la population en général :

    La lecture d'articles scientifiques par le profane est à mon avis assez peu pertinente, pour plusieurs raisons :

    -les articles scientifiques n'ont jamais (et c'est l'évolution naturelle de la recherche, je suppose, de continuer a bâtir un mur avec des briques de plus en plus petites) été aussi pointus. Les grands principes et les grandes découvertes ont été, pour la plupart, déjà publiées, et le niveau de détail auquel les scientifiques s'attaquent est la plupart du temps tout à fait anecdotique pour le profane. Très difficile, à moins d'être spécialiste, de remettre la pertinence d'un travail de recherche dans son contexte général. Imaginons que pour apprendre l'orgue, je commence par lire une documentation de la régulation de l'alimentation électrique de la console de commande.

    -la lecture d'articles scientifiques ne permet absolument pas d'appréhender le consensus scientifique. Exemple extrême mais parlant, sur le Covid-19, environ 150 000 papiers sont sortis, on peut lire de tout et son contraire, et surtout l'inverse, des choses pertinentes et des articles totalement délirants (car il fallait profiter du filon). Si l'on fait la moyenne non pondérée de tout ça, on doit être pas loin de zero. Impossible d'y retrouver les grandes lignes, et c'est même difficile pour un scientifique de métier lorsqu'il s'agit de son domaine.

    -pour cette raison, le profane n'est probablement pas capable de démêler le vrai du faux, le pertinent du non pertinent, car si n'importe qui peut publier n'importe quoi via des systèmes de publications libres, on peut également retrouver n'importe quoi dans les revues à comité de lecture.


    Donc, dans les grandes lignes, le profane ne devrait pas lire d'articles scientifiques car non seulement c'est peu abordable, mais en plus c'est contre productif.

    Comme cela a été dit plus haut, le journalisme scientifique est particulièrement lamentable en France, à de très rares exceptions près. On ne peut même pas compter sur futura-sciences pour relater une publication correctement sans se planter dans l'interprétation ou le contexte une fois sur deux (sauf exceptions).

    A partir de ces constats, le meilleur moyen selon moi pour le profane de faire de la vraie science, c'est wikipedia (surtout en anglais) qui reflète souvent très bien le consensus, est relativement bien sourcé, et dans lequel les controverses sont souvent mises en évidence. La seconde option, un peu moins dans le consensus, un peu plus spécifique, mais à lire avec vigilance quand même, ce sont les articles de type Review, eventuellement meta analyses.
    La vie trouve toujours un chemin

  11. #8
    jiherve

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    bonsoir
    moi je dirais oui si la lecture est celle de bonnes revues de vulgarisation. Cela rejoint la problématique de l'autre fil culture et science. Un honnête homme du XXIeme siècle doit connaitre une bonne partie des humanités classiques et de la science. La compréhension du monde est à ce prix.
    Mais ce n'est que mon avis et n'engage que moi.
    JR
    PS: les journalistes sont pour la plupart incultes dans les deux domaines, écoutez les parler!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  12. #9
    Avatar10

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Je ne vois pas l'utilité pour un profane de lire des articles scientifiques puisque ceux ci sont par essence techniques et demandent déjà une connaissance plus ou moins approfondie du sujet lu, ce qui ne rentre pas dans le cadre de ce qu'est un profane.
    Si un profane veut savoir ce que dit le consensus scientifique, il faut qu'il fasse le travail minimum du journaliste, recouper les sources de la vulgarisation, le wiki anglais est en général bien mieux fait que le français pour ça. Alors il peut quand même lire les articles scientifiques, n'ont pas en globalité, mais juste le nombre de citations, ça peut lui donner une idée si le sujet est plus ou moins bien approuvé par les collègues techniciens, et même sur ce plan là, il y a des bémols, mais bon, pour une approche du consensus, ça peut le faire...
    Il est illusoire de penser ce faire une idée, en tant que profane, du consensus en lisant de tels articles...
    Dernière modification par Avatar10 ; 04/09/2021 à 20h41.

  13. #10
    agitateur

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    moi je dirais oui si la lecture est celle de bonnes revues de vulgarisation.
    Je pense saisir l'enjeux, dans un domaine spécialisé et dans un autre forum ( enfin, une petite partie, le sous forum technique ).
    Je pense, je crois ( peut être je me trompe ) qu'à me lire on peut faire la part des choses entre les vérités universelles ( qui ne devraient même pas se discuter ) et mes positions personnelles ( qui après tout sont l'affaire de chacun et pour ainsi dire situées à la frontière de la connaissance universelle non discutable ).

    Le fait est que les sources de vulgarisation ( et souvent de pseudo vulgarisation - en nombre les sites appartenant à ces derniers mais avec une visée propagandiste basée sur du bullshit sont légions ), il y a en a énormément.
    De fait, selon sa propre sensibilité, on voit bien que chacun ( chaque profane ) va puiser sa source d'info dans le site qui rédige a priori ce qu'il a envie d'entendre. Le debunking est possible dans l'absolu, mais il suit la loi implacable de Brandolini. Et en pratique, il ne fonctionne pas. Certes, il existe des repentis, ayant après parfois 10 années retrouvé le sens de la raison et de l'esprit critique. Mais àa concerne quoi ? 0.1 % de la population, sur un sujet absolument important pour elle, et des efforts ENORMES en dehors de la sphère de compétence initiale.
    Je note aussi qu'un scientifique ( au sens large ), en dehors de son champ primaire de formation / compétence, peut avaler des couleuvres de belles tailles, et pourtant un peu diplômés ( disons ingé ou équivalent ) Dans l'exemple auquel je pense, des physiciens ( par exemple ) qui se laissent bernés en science du vivant sur des concepts de 1ere année post bac.

  14. #11
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Bonjour,

    Pour un certain nombre de publications l'intro et la conclusion sont accessibles au profane.
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  15. #12
    GBo

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Bonjour,
    Pour un certain nombre de publications l'intro et la conclusion sont accessibles au profane.
    Tout à fait d'accord. Je ne suis qu'ingénieur (de bon niveau dans la compréhension de l'anglais, c'est important) et je comprends les articles sur l'efficacité et effets secondaires des vaccins par exemple. Ca prend du temps mais ça m'a été indispensable fin 2020 tellement j'avais du mal à y croire. Et c'est agréable ensuite de décoder par soi-même le jeu de certains charlatans.
    Dernière modification par GBo ; 05/09/2021 à 19h28.

  16. Publicité
  17. #13
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    La prudence est de mise quand même en sélectionnant des articles cités par des spécialistes ou vulgarisateurs reconnus.
    Une petite anecdote sur un cas presque inverse : https://www.afis.org/Natalie-Grams-p...-de-la-science
    Des non profanes sont tout aussi avertis de lire de la litérature tout au long de leur éxistence: avec le temps et l'évolution des savoirs, le spécialiste dans un domaine peut devenir presque profane dans celui-ci
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  18. #14
    GBo

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Une spécialiste de l'homéopathie, ce n'est peut-être pas un très bon exemple

  19. #15
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Elle a fait sa révolution à ce sujet en lisant de la littérature, lis l'article, c’est assez admirable de sa part de témoigner de sa démarche: honnêteté intellectuelle et volonté d'avancer sont au rendez vous.
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  20. #16
    Avatar10

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Bonjour,

    Pour un certain nombre de publications l'intro et la conclusion sont accessibles au profane.
    Oui, mais ce n'est pas ce qui peut donner le consensus, "ce que dit la science". Il ne s'agit pas de savoir le sujet et la conclusion d'une, ou de plusieurs, étude(s), mais de connaitre le consensus.
    Il y a une différence, vous ne pensez pas?

  21. #17
    jiherve

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    bonsoir
    si elle car est revenue du coté obscur!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  22. #18
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Avatar10 Voir le message
    Oui, mais ce n'est pas ce qui peut donner le consensus, "ce que dit la science". Il ne s'agit pas de savoir le sujet et la conclusion d'une, ou de plusieurs, étude(s), mais de connaitre le consensus.
    Il y a une différence, vous ne pensez pas?
    C'est bien pour cela que j'écris "La prudence est de mise quand même en sélectionnant des articles cités par des spécialistes ou vulgarisateurs reconnus." et si dans cette communauté des dissonances se font entendre je cherche les points qui sont établis comme des intérogations et définissent les futurs champs de recherche.
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  23. Publicité
  24. #19
    mach3
    Modérateur

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes Voir le message
    Une petite anecdote sur un cas presque inverse : https://www.afis.org/Natalie-Grams-p...-de-la-science
    Dans le même genre et dans le même domaine, il y a aussi Edzard_Ernst

    Et dans un domaine différent : Serge Bret-Morel

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  25. #20
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Il y a aussi ceux qui savent que ce qu'ils vendent n'est pas vrai https://www.bioresonancefrance.com/d...t-d-une-seance

    Le gros soucis et que le consommateur potentiel qui chercherait des infos sur ce genre de thérapie ne trouvera pas d'études (inutile de chercher à savoir si le pipo quantique fonctionne) et que la recherche sur un moteur de recherche ne va sortir globalement que des sites ventant la pratique, sites savamment édulcorés d'avis et témoignages positifs.

    Peut-être que le plus important actuellement n'est pas de savoir lire une étude scientifique pour vérifier une information mais de chercher une source fiable et sérieuse.
    Dernière modification par Liet Kynes ; 06/09/2021 à 18h28.
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  26. #21
    jiherve

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    bonsoir
    c'est amusant ton lien, la partie mention légales est un régal!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  27. #22
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Un pur bonheur

    Perso j'aime bien aussi celui là (mais c'est HS) https://quantaform.com/

    Et un des trop rares articles pédagogique pour aider les égarés à ne pas se retrouver dans une intrication douteuse : http://www.pseudo-sciences-13.org/me...quantique.html
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  28. #23
    Anathorn

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Liet Kynes
    Il y a aussi ceux qui savent que ce qu'ils vendent n'est pas vrai https://www.bioresonancefrance.com/d...t-d-une-seance
    Ce qui est moins drôle, c'est que si ce genre de site existe, c'est parce qu'il a un public de gogos qui sont prêt à y croire...
    Mais là on ne parle plus de profanes mais #### supprimé complets.

    Citation Envoyé par Liet Kynes
    Peut-être que le plus important actuellement n'est pas de savoir lire une étude scientifique pour vérifier une information mais de chercher une source fiable et sérieuse.
    C'est ce que je disais dans ma première intervention.
    Dernière modification par JPL ; 07/09/2021 à 13h21.

  29. #24
    Mickey-l.ange

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Bonjour,

    "Ils" ne sont pas nécessairement ce que vous dites.

    Il doit même arriver à certains d'être parfois parfaitement lucides.

    Sauf sans doute quand l'irrationalité est pour eux plus gratifiante que la rationalité.
    Dernière modification par JPL ; 07/09/2021 à 13h21. Motif: Citation supprimée

  30. Publicité
  31. #25
    GBo

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    On sort trop du débat initial qui était "de savoir s'il est vraiment pertinent pour un non initié de se lancer dans la jungle des publications scientifiques"

    Pour moi c'est pertinent, car cela permet d'avoir les infos à la source. Et j'ajoute qu'il faut creuser la partie "méthodes" de l'obtention des résultats car c'est aussi important que la conclusion AMHA.
    Dernière modification par GBo ; 07/09/2021 à 12h16.

  32. #26
    yves25
    Modérateur

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    J'ai un gros doute quant à cette pertinence.
    Je vais prendre un exemple dans un domaine que je connais bien , vraiment très bien, au moins je ne dirai pas de c..ies.
    Supposons qu'un ingénieur pas spécialiste pour deux sous mais avec sa formation standard en physique veuille comprendre pourquoi il y a eu (et encore un peu) des débats sur l'existence et l'efficience de l'effet de serre... et qu'il ne veuille pas se plonger dans mon dossier
    Ca va pas être simple , non pas que le phénomène soit extrêmement compliqué mais il fait appel à des connaissances de base souvent oubliées ou insuffisamment approfondies (la convection, la turbulence moléculaire, qu'est ce que l'équilibre thermodynamique strict ou local ? entre autres)
    et on sera vite perdu entre des explications simplistes et fausses ou trop approximatives

    Et pourtant, dans mon domaine, il y a un outil de taille (dans tous les sens du mot), le rapport scientifique du Groupe 1 du GIEC... mais vous n'y trouverez pas la réponse à cette question initiale: pourquoi cette polémique et sur quoi repose t elle?
    Dernière modification par yves25 ; 08/09/2021 à 18h38.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  33. #27
    agitateur

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par GBo Voir le message
    Et j'ajoute qu'il faut creuser la partie "méthodes" de l'obtention des résultats car c'est aussi important que la conclusion AMHA.
    Dans mon champ de compétence, je lis avec attention le "matériel et méthode".
    A ce stade, au moins 1 papier sur 2 part à la corbeille si j'ose dire, je ne poursuis pas. Le résultat sera forcément sans intérêt puisque bâti sur une méthodo foireuse.

    Le problème, c'est que hors de mon champ de compétence, pour aller détecter des failles dans la méthodo.....

  34. #28
    Liet Kynes

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Et pourtant, dans mon domaine, il y a un outil de taille (dans tous les sens du mot), le rapport scientifique du Groupe 1 du GIEC... mais vous n'y trouverez pas la réponse à cette question initiale: pourquoi cette polémique et sur quoi repose t elle?
    En tant que profane expérimenté dans ce statut depuis de nombreuses années, j'ai la capacité d'attendre que la polémique aboutisse soit sur un consensus soit sur la décision de chercher un consensus.. La "sagesse" du profane consiste selon mon expérience à ne pas s'interesser à la polémique -> il faudrait faire une étude la dessus

    Dans ce sens il serait bon de ne vulgariser que ce qui est significativement consensuel mais quel est le seuil de significativité au regard de la vérité dans un univers qui conclu bien souvent selon des seuils statistiques ?

    Le gros problème reste dans la violence des polémiques, je suis en train de lire le bouquin de Alexandre Moatti "Alterscience - Postures, dogmes, idéologies" pour tenter d'avancer un peu dans cette idée. D'une certaine façon pour le profane la réthorique mise sur la place publique est un avertisseur utile de l'éxistence d'une polémique. C'est un moyen de savoir que l'on ne peut pas vraiment savoir mais c'est peut-être aussi cela qui pousse une grosse partie de la population à se désintéresser des débats scientifiques puis des thèmatiques scientifiques: un sentiment de "rien de solide" à la longue qui s'instaurerait ?
    Sans questions il n'y a que des problèmes sans réponses.

  35. #29
    Anathorn

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange
    Il doit même arriver à certains d'être parfois parfaitement lucides.

    Sauf sans doute quand l'irrationalité est pour eux plus gratifiante que la rationalité.
    Donc ils sont "lucides dans l'irrationnel", selon ce qui les arrange ?
    On a pas la même définition de la lucidité...
    On est pas lucide par intermitence, on l'est ou on ne l'est pas.
    La lucidité n'est pas une caractéristique a géométrie variable.

    Citation Envoyé par GBo
    Et j'ajoute qu'il faut creuser la partie "méthodes" de l'obtention des résultats car c'est aussi important que la conclusion AMHA.
    C'est surtout la dessus que portait mon discours.
    La méthode doit précéder l'acquisition du savoir.

    Citation Envoyé par yves25
    Supposons qu'un ingénieur pas spécialiste pour deux sous mais avec sa formation standard en physique
    C'est ce que je disais aussi en précisant que tout les profanes ne se ressemblent pas.
    Qu'il est donc illusoire, comme pourrait le laisser la question initiale (qui reste fort interessante) de les mettre dans le même sac.
    Un ingénieur aura moins de chances de se fourvoyer et de s'égarer qu'un Mr lambda sans connaissance de la méthode scientifique.
    En science, il faut s'empresser de ne pas conclure.
    Et pour ça, il faut déjà le savoir.

  36. #30
    Anathorn

    Re : Le profane doit-il lire des articles scientifiques ?

    "comme pourrait le laisser croire la question initiale".
    désolé...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Recherche d'articles scientifiques
    Par Wiind dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/02/2012, 21h24
  2. Articles scientifiques
    Par Pierraut dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 34
    Dernier message: 11/07/2011, 23h32
  3. Lire la date doit être aussi simple que lire l'heure ?
    Par polynesie dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/06/2007, 13h52
  4. Articles scientifiques
    Par Znomjo dans le forum Biologie
    Réponses: 20
    Dernier message: 18/06/2007, 18h25