Stockage énergie électrique
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Stockage énergie électrique



  1. #1
    gts2

    Stockage énergie électrique


    ------

    Bonjour,

    Le rapport RTE 2023 pour 2050 vient de sortir et du point de vue du stockage de l'éolien et du solaire, il parie sur les STEP et les batteries, les autres options (thermique, H2) sont juste indiquées.

    Quelqu'un sait-il si on a avancé sur cette question de stockage ?

    -----

  2. #2
    SULREN

    Re : Stockage énergie électrique

    Bonjour,
    Comme il n’y a pas foule, je me permets d’intervenir.

    Le rapport RTE mentionne surtout les batteries et les STEP peut-être parce qu’il se focalise sur le stockage de l’énergie électrique en vue de sa restitution sous forme d’énergie électrique afin de palier l’intermittence du solaire et de l’éolien et de pouvoir maintenir l’équilibre entre consommation et production.
    Peut-être aussi parce que batteries et STEP ont un rendement stockage-restitution plutôt bon, comparées à d’autres formes de stockage.

    Dans d’autres documents ils doivent parler des modes de stockage (sans restitution sous forme électrique) qui permettent de faciliter le maintien de l’équilibre entre consommation et production
    Je fais allusion, lorsqu’il y a excès de production, à la possibilité de produire à partir d’énergie électrique des matières dont on n’a pas besoin de suite, mais plus tard.
    Il faut donc les stocker, ce qui engendre un petit coût, mais cela présente l’avantage de réduire la consommation future d’énergie électrique et donc de faciliter l’équilibre production-consommation dans le futur (effet de lissage).

    Par exemple : EDF encourage les particuliers à produire ce genre de stock en leur offrant un tarif avantageux, dit « heures creuses », qui correspond aux périodes où la consommation est faible.
    On stocke de l’eau chaude dans un cumulus électrique, on pompe de d’eau de puits vers des cuves de stockage, on fait sa lessive de suite plutôt que d’attendre quelques heures, etc.

    Les industriels bénéficient aussi de tarifs variables pour les inciter à consommer plus pendant les périodes de surproduction d’électricité et moins (voire zéro, si cela inclut le délestage) pendant les périodes de déficit de production.
    Et dans bien des cas ils peuvent faire cela sans éprouver de gêne ni supporter de coûts de production supplémentaires.
    Ils bénéficient donc pleinement du tarif bas de ces heures creuses.
    (Je pourrais en citer des exemples dans l’industrie, que j’ai connus, voire que j’ai moi-même créés).

  3. #3
    gts2

    Re : Stockage énergie électrique

    Bonjour,

    Merci pour la réponse, en lisant d'un peu plus près, ils utilisent en effet abondamment la "flexibilité" avec du pilotage dynamique (il m'avait semblé qu'à l'introduction des Linky c'était d'ailleurs un argument, mais je n'en ai pas retrouvé trace)

  4. #4
    SULREN

    Re : Stockage énergie électrique

    Bonjour,

    Nous avons tous bien compris que le souhait de supprimer l’utilisation des combustibles fossiles allait entraîner le développement de la consommation d’électricité et donc le développement de sa production :
    - A partir d’énergie nucléaire, mais qui est rejeté par beaucoup de pays,
    - A partir d’énergies renouvelables, dont certaines sont malheureusement frappés d’intermittence.

    CETTE INTERMITTENCE VA NECESSAIREMENT CONDUIRE :
    -1) A augmenter encore la flexibilité dans les échanges internationaux d’électricité.
    Afin de lisser les écarts de consommation jour-nuit, les phénomènes d’intermittence, et aussi les conséquences des pannes.

    -2) A imposer aux consommateurs d’énergie électrique de fortes contraintes de flexibilité.
    - Cela m’a semblé déjà bien avancé dans les grands procédés industriels physico-chimiques que j’ai connus.
    - Cela reste encore très limité au niveau des particuliers et des petites entreprises.
    A noter :
    - Que la flexibilité dite « heures pleines-heures creuses » qui a été introduite il y a des dizaines d’années, n’avait pas pour but de compenser l’intermittence, mais de lisser un peu la consommation qui présentait de trop gros écarts entre le jour et la nuit.
    - Que le compteur Linky ouvre la porte à des contraintes plus serrées de flexibilité, mais qu’il n’a pas encore reçu les moyens d’agir. Certes il commande le contact « heures pleines-heures creuses » et le tarif correspondant.
    Mais il faudrait qu’il applique un tarif bien plus variable et qu’il ait accès à la commande des disjoncteurs de nos tableaux électriques. A développer.

    - 3) A être capable de produire de fortes quantités d’énergie électrique à partir de «stocks d’énergie»,
    ayant eux-mêmes été préalablement créés à partir d’énergie électrique lorsque celle-ci était surabondante.
    Il suffit que la matière stockée soit capable d’entrainer elle-même un alternateur, ou de permettre le fonctionnement d’un moteur, d’une turbine, etc, qui entraîne un alternateur.
    C’est le sujet proposé dans le post d’ouverture.
    Le rapport RTE a cité les principales catégories.

    On connaissait déjà :
    Le stockage sous forme physique-mécanique :
    - Energie potentielle de pesanteur :
    C’est ce que nous faisons quand nous remontons les poids de notre comtoise, ou de notre coucou Forêt Noire.
    Les producteurs d’électricité l’appliquent à bien plus grande échelle en remontant l’eau d’un bassin inférieur vers un bassin supérieur (le fameux STEP).
    Il y a de fortes chances que cela restera leur mode de stockage préféré.

    - Energie potentielle élastique :
    Par exemple stocker de l’énergie en bandant le ressort moteur des barillets de pendules, pour les faire fonctionner une à deux semaines en totale autonomie, voir une année pour les pendules dites « 400 jour ».
    Pas applicable à l’échelle de la production électrique.

    Ou bien créer un stock d’air comprimé capable d’entraîner ensuite un moteur-alternateur. Mais le rendement de l’opération compression détente n’est pas très bon.

    - Energie cinétique :
    Lancer à grande vitesse un lourd rotor tournant sous vide et sur paliers magnétiques.
    Sous une forme moins évoluée ce type de rotor a servi il y a plus d’un siècle à propulser des autobus.
    Applicable éventuellement à de la production électrique locale.

    Le stockage sous forme thermique :
    Ce sont les cumulus d’eau chaude des particuliers. Mais ils ont pour but de répondre à la flexibilité heures pleines-heures creuses et pas à restituer de l’énergie électrique (ce serait possible par batteries de thermocouples, mais sans intérêt pratique).

    Le stockage sous forme chimique :
    - Electro-chimique :
    Ce sont les batteries d’accumulateurs, depuis ceux au plomb connus depuis la nuit des temps, jusqu’aux plus modernes (lithium-ion, sodium-soufre…) et avec l’espoir d’en voir de nouveaux types apparaître.
    Elles ont le grand avantage de restituer directement de l’énergie électrique (en tension continue), sans recours à un groupe moteur-alternateur.
    Elles ont l’inconvénient de faire souvent appel à des métaux rares.
    C’est le mode de stockage appelé à un bel avenir, avec les STEP, ….comme l’a dit RTE
    Chacun de nous aura un beau stock d’énergie dans la batterie de sa voiture, pour se déplacer, ou pour produire du 230 V alternatif pour son habitation, en cas de situation critique.

    - Energie chimique type hydrocarbure :
    Production à partir d’énergie électrique :
    D’hydrogène pour restitution ultérieure d’énergie électrique par pile à combustible
    Production de méthane ou d’autres hydrocarbures qui alimenteront un moteur thermique.
    Pour cette raison il n’est pas sûr que le moteur thermique disparaisse, même si les combustibles fossiles ne sont plus utilisés.

    - Energie chimique type nucléaire, fission ou fusion :
    Enrichissement d’uranium par centrifugation à partir d’énergie électrique, en ne faisant tourner (si c’est possible) les centrifugeuses que lors de périodes d’électricité abondante. En fait on rejoint là la flexibilité demandée aux industriels, vue plus haut.

    + toutes autres suggestions espérées sur les modes de stockage

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    gts2

    Re : Stockage énergie électrique

    Citation Envoyé par SULREN Voir le message
    Enrichissement d’uranium par centrifugation à partir d’énergie électrique, en ne faisant tourner (si c’est possible) les centrifugeuses que lors de périodes d’électricité abondante. En fait on rejoint là la flexibilité demandée aux industriels, vue plus haut.
    Celle-là je n'y avais pas pensé !

  7. #6
    LogOut

    Re : Stockage énergie électrique

    voir le retour d'expérience de la centrale d'el Hierro : eolien + step
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Centra..._d%27El_Hierro
    http://euanmearns.com/an-independent...-hydro-system/
    https://www.europeanscientist.com/fr...na-pas-reussi/

    c'est pas très brillant comme résultat
    Nullius in verba

  8. #7
    titijoy3

    Re : Stockage énergie électrique

    Citation Envoyé par LogOut Voir le message
    voir le retour d'expérience de la centrale d'el Hierro : eolien + step
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Centra..._d%27El_Hierro
    http://euanmearns.com/an-independent...-hydro-system/
    https://www.europeanscientist.com/fr...na-pas-reussi/

    c'est pas très brillant comme résultat
    Grace à l'éolien et à la step l'ile produit entre 40 et 50% de sa consommation totale en Enr tout en produisant de l'eau douce avec seulement cinq éoliennes de 2.3 MW et tu trouves que ce n'est pas brillant ?
    Dernière modification par titijoy3 ; 28/09/2023 à 20h01.
    Maaaagnifiiiiique ! tout ça n'a aucune importance..

  9. #8
    antek

    Re : Stockage énergie électrique

    Il me semble que ce n'est pas ce qui était prévu, même sans tenir compte du coût.
    L'électronique c'est comme le violon. Soit on joue juste, soit on joue tzigane . . .

Discussions similaires

  1. Stockage de l'énergie thermique - restitution électrique
    Par UtilisateurDuNord dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/12/2022, 17h43
  2. Stockage d'énergie électrique avec un TRAIN!
    Par ecolami dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 58
    Dernier message: 05/07/2015, 23h12
  3. différent stockage d'énergie (électrique)?
    Par canary dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/02/2006, 17h22
  4. différent stockage d'énergie (électrique)?
    Par canary dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2006, 13h52
  5. Stockage de l'énergie électrique
    Par invited494020f dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 22
    Dernier message: 08/01/2006, 22h36