Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Ingénieur électronique : orientation



  1. #1
    Toufinet

    Ingénieur électronique : orientation


    ------

    Bonjour tlm.

    Voilà, en fait je suis en école d'ingé en électronique et radioélectricité.
    L'année prochaine, je vais devoir choisir une des 3 orientations possibles :

    1° µ-électronique numérique
    2° µ-électronique analogique
    3° classique

    La 3ième option est en fait une plutôt orienté "conception de cartes", alors que les autres sont orientés "conception de puce"

    J'hésite entre la 1° et la 2°

    D'instinct, j'irais directement sur la 2°, d'abord car j'ai beaucoup plus de connaissance en numérique qu'en analogique.

    Un de mes profs m'a dit plusieurs choses :
    1) Des ingé en numérique, aujourd'hui, y'en a à ch*** partout
    2) Aujourd'hui, les fréquences mises en jeu dans les systèmes numériques arrivent "à saturation", et au final génèrent des problèmes ANALOGIQUES ( temps de montée, etc .. ). Donc à priori, on peut penser que l'avenir est dans l'analogique.

    Pourquoi trouve-t'on beaucoup plus facilement des ingé en numérique qu'en analogique ? Plusieurs raisons à ça, mais l'une des "principales" est que l'analogique requiert BEAUCOUP PLUS d'expérience et de pratique que le numérique ( en effet, en numérique, c'est 0 ou 1, et en analogique, c'est ... la mer*e ). De plus, il est très facile d'apprendre le numérique à travers internet, qui regorge d'infos, alors que dans l'analog ... on trouve pas grand chose ( pour pas dire "rien" ).

    Personnellement, je me sens un peu faiblar en analog, du moins beaucoup plus qu'en numérique.
    Ceci dit, je me dit que la polyvalence ne sera qu'un gros + !

    Voilà, bon, donc en fait je voulais avoir votre avis sur "l'avenir concernant la µ-électronique", et ce que vous auriez fait à ma place

    Merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Toufinet

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    un petit up ^^

  4. #3
    jiherve

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Bonsoir
    Ton prof à raison orientes toi vers l'analogique c'est d'une part plus élégant et d'autre part celui qui maitrise l'analogique domine le numérique.

    Car il est vrai que passé qqs centaines de Mhz les pb numériques sont d'essence analogique.

    C'est effectivement plus dur car s'il est possible de faire (un peu) illusion en numérique c'est quasi impossible en analogique.
    JR

  5. #4
    invite03481543

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Salut,

    je suis assez d'accord avec ton prof.

    L'analogique reste la partie ouverte vers l'avenir de l'électronique, pour les bonnes raisons citées.
    Les spécialistes dans ce domaine sont recherchés depuis qu'une époque a tout sacrifié pour le tout numérique, ce qui était évidemment un mauvais choix, et a créé une pénurie dans ce domaine indispensable.

    L'analogique c'est quoi?

    C'est avoir une approche physique du comportement des composants et de connaitre ou reconnaitre leur limites dans des situations électriques particulières.
    C'est aussi avoir un peu de goût pour les phénomènes physiques et revenir au bases fondamentales de ce métier, à savoir l'électron.

    Le numérique est important il n'y a qu'à regarder autour de soi pour s'en rendre compte, mais on s'aperçoit aussi que les 2 sont étroitement liés.
    Il y a une étroite association de ces 2 mondes.
    Aujourd'hui l'analogique connait un certain renouveau par le fait que certain ont crû que le numérique allait tout supplanter.
    L'analogique pourquoi et où?

    Tout d'abord dans l'aspect normatif avec la CEM qui impose des niveaux croissants pour que les systèmes électroniques puissent cohabiter dans un espace de plus en plus occupé.
    La CEM a mis en évidence les faiblesses de bon nombres d'équipements qui ont dû être repensés dans les règles de l'art analogique.

    Ensuite il y a les domaines de la radio et des hyper fréquences en particulier qui ont le vent en poupe.
    L'essor croissant également de la conversion d'énergie qui envahie peu à peu tous les équipements avec des fréquences de plus en plus élevées, pour satisfaire aux challenges actuels et de demain des économies d'énergies.
    Il ya aussi le vaste domaine des capteurs qui ne cesse de se développer pour être de plus en plus précis, rapide.

    L'analogique est l'indispensable frère de sang du numérique, il n'y a pas de camp à proprement parler mais plutôt une sensibilité différente.

    Je dirai l'analogique est la sciences ou rien n'est blanc ou noir, le numérique c'est l'inverse.

    @+

  6. #5
    popoye

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    salut a tous,

    Moi je pense qu'aujourd'hui, que tu fasse du numérique ou de l'analogique, tu as toujours les memes problemes (comme vous dites avec les vitesses croissantes, les considerations analogiques sont a prendre en compte en numérique) mas ca a toujours été le cas.
    Tout depend du programme, moi je sais que je fais du numérique, mais on prend en comptes toutes les considérations analogique. La seule difference, c'est qu'on utilise pas les memes technologies, et on apprend la simulation numérique (aussi bien de composants numériques qu'analogiques) alors que ceux qui font electronique analogique sont plus orienté physique des composants et moin conception....

    bref je suis peut etre pas tres clair, mais regarde bien le programme détailler (je sais que pour certaines écoles c'est pas facile a trouver), des fois le nom ne represente pas bien la formation....

    bon courage, les choix sont souvent difficiles a faire et on est toujours décu.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite03481543

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Non popoye je pense que tu te trompes.

    Les vitesses que l'on rencontre aujourd'hui dans les applications à microprocesseur dépasse le GHz, rien à voir avec les premier 80x86.
    Et surtout comme je l'ai expliqué avant l'enseignement de l'électronique était fortement analogique, le numérique était une spécialisation que l'on prenait dans les filières post bac.
    Aujourd'hui dès le BEP on aborde le µC ce qui signifie que le reste est forcément zappé.

    Les concepteurs de puces sont avant tout de formation analogique pas numérique, c'est une erreur de croire le contraire.
    @+

  9. Publicité
  10. #7
    Toufinet

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    ok, merci beaucoup pour vos avis

  11. #8
    0verflow

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Comment supprimer un message ? Je me suis trompé d'onglet en postant la réponse...
    Dernière modification par 0verflow ; 30/12/2008 à 18h37.

  12. #9
    BastienBastien
    Invité

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Bonsoir,

    Je crois qu'il a déjà fait son choix...

  13. #10
    0verflow

    Re : Ingénieur électronique : orientation

    Je crois aussi

Discussions similaires

  1. Stage apprenti-ingénieur électronique
    Par Toufinet dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/01/2008, 09h06
  2. Orientation Ingénieur après un Bac en Nouvelle-Calédonie
    Par - Paolo - dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/09/2007, 07h45
  3. Orientation Ingénieur en IA
    Par FoxTrot89 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/08/2007, 09h45
  4. Orientation physique nucléaire : énergie par fusion (ingénieur)
    Par herman dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 29
    Dernier message: 21/10/2006, 21h04
  5. orientation ingénieur en vie artificielle (partie programmation)
    Par natelle dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/08/2005, 17h31
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.