Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Mémoire... temporelle



  1. #1
    Anduriel

    Mémoire... temporelle


    ------

    Bonjour à tous,

    Oui c'est une beau pléonasme.
    En fait j'aimerais que lorsqu'on ait appuyé sur un bouton X seconde et sur un second Y secondes, une led s'allume, sachant que l'appuie sur chaque bouton peut être différé.

    Il faut donc que j'arrive a enregistrer le fait que j'aie appuyé ces X et Y secondes, enregistrer le fait que j'ai activé X et/ou Y, puis utiliser un AND pour allumer la led.

    J'ai pensé à charger un condensateur, pour rendre un transistor passant et puis... rajouter du sucre et un peu sel?

    J'ai tenté de chercher des PIC ou montages qui pouvaient faire ça, sans résultat, donc j'aimerais savoir si vous pouviez m'éclairer.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    bobflux

    Re : Mémoire... temporelle

    Différé c'est 3 secondes ou 4 jours ?

    Disons qu'un microcontroleur, faut apprendre à s'en servir, mais pour ce genre de choses c'est pratique...

  4. #3
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Mémoire... temporelle

    Bonjour,
    Charger un condensateur au travers d'une résistance lors de l'appui sur le bouton et utiliser un comparateur pour dire si X secondes sont passées. La sortie du-dit comparateur met à 1 une bascule RS.
    Il faut 2 circuits de ce type, en X et Y, plus un ET et un circuit de remise à zéro (décharge les capas + ràz des bascules).
    Problème : courants de fuite des condensateurs et absorbés par les entrées des comparateurs. Si La précision sur la durée de X et Y n'a pas à être trop grande ou si les délais en "demi-charge" ne sont pas trop longs, ça ira.

    C'est aussi faisable en µC : tu as deux variables x et y. Tant que BPx est allumée, tu incrémentes x toutes les milli-secondes (par ex), de même avec y. Si x>X et y>Y, on allume la led.

    C'est aussi faisable en logique câblée, avec un principe similaire : une horloge (de fréquence qqcq connue) génère un signal qui attaque 2 compteurs, un pour X et un pour Y. Les compteurs sont validés par l'appui sur les boutons poussoirs. Si on a assez compté sur les deux, on allume la led. Pas de problème de temps mort, on peut attendre longtemps entre les "différés". La précision peut être excellente.


    PS : Joliment grillé par Bob'.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  5. #4
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Merci pour ces trois propositions.

    Différé c'est quelques secondes.

    J'aimerais que la solution ne consomme pas trop, j'imagine que sur les trois les deux dernières consomment plus à générer tout le temps un signal?

    La précision souhaitée n'est pas trop élévée, de quelle ordre de grandeur parle-t-on pour la premiere solution? (Si j'estime qques secondes le temps de charge)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Citation Envoyé par Anduriel Voir le message
    Merci pour ces trois propositions.

    Différé c'est quelques secondes.

    J'aimerais que la solution ne consomme pas trop, j'imagine que sur les trois les deux dernières consomment plus à générer tout le temps un signal?

    La précision souhaitée n'est pas trop élévée, de quelle ordre de grandeur parle-t-on pour la premiere solution? (Si j'estime qques secondes le temps de charge)
    Edit: pour le solution 1, un trigger de Schmitt ferait l'affaire? Je sais pas s'il y a une autre possibilité.
    Re Edit: désolé, j'ai fait citer au lieu de éditer...

  8. #6
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Mémoire... temporelle

    J'aimerais que la solution ne consomme pas trop, j'imagine que sur les trois les deux dernières consomment plus à générer tout le temps un signal?
    Si tu choisis bien les composants, ce qui consommera le plus sera la led. Pour la première solution, le circuit de commande se contentera d'un petit mA.
    Pour les autres, la consommation sera proportionnelle à la précision (en fait, à la fréquence de l'horloge).

    La précision souhaitée n'est pas trop élévée, de quelle ordre de grandeur parle-t-on pour la première solution? (Si j'estime qques secondes le temps de charge)
    Si tu fais ça avec tes gros doigts plein de cambouis, je dirais de 5 à 10% ; si tes doigts ne sont pas trop boudinés, tu descendras à 3 ou 5%. Demande les doigts de fée de madame et tu tombes à 1%, "voir mieux".
    C'est pour la première solution. Pour les autres, La précision sera fonction de la fréquence d'horloge (et de sa précision intrinsèque). Facile d'atteindre la ppm. Il sera un rien plus complexe de faire mieux, mais c'est tout de même faisable.


    PS : réflexion faite, tu peux t'en tirer avec une basse conso avec la dernière solution. Et même une très basse conso si tu accepte de perdre qq °% de précision, ce qui n'a pas l'air de poser problème.
    PS2 : l'édition n'est possible que pendant 5minutes.
    PS3 : oui : il faudra 2 triggers : un en X et un en Y pour détecter si les capa sont suffisamment chargées ou non.
    Dernière modification par Antoane ; 15/05/2011 à 10h46.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  9. Publicité
  10. #7
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Mmm par contre l'AO s'alimente en +/- 15V, je ne dispose que de 12V...
    Je vais devoir me retrancher sur les deux dernieres solutions en fait...

  11. #8
    bobflux

    Re : Mémoire... temporelle

    Il faut que tu décides si tu veux ou non te mettre aux microcontroleurs.

    > 'AO s'alimente en +/- 15V, je ne dispose que de 12V...

    On en trouve qui s'alimentent en 3v, 5v, 12v, etc... mais il faut choisir le bon.

  12. #9
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Bon, je pars dans l'optique d'utiliser un AO, peu importe lequel.

    J'aimerais qu'à un certains temps Td, la comparateur bascule.
    Mon but est de déterminer C1, R1, R2, R3.
    Je me dis que R1 et R2 sont déterminer par ce que peut supporter l'AO en intensité, R3 je ne sais pas trop.

    Ensuite je veux déterminer C1. J'ai mis en pièce jointe ce que j'ai fait, mais étant donné que je ne connais pas le comportement initial de l'AO, je ne sais pas si je dois considérer +Vsat ou - Vsat.
    Dans mon schéma, la décharge n'est pas prise en compte, je verrai ça plus tard.

    Pouvez vous me dire comment déterminer R1 R2 R3 et que faire pour C1 dans mon cas?

    Merci
    Dernière modification par Tropique ; 15/05/2011 à 14h53.

  13. #10
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Voila la PJ!
    Images attachées Images attachées

  14. #11
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Mémoire... temporelle

    Sans doute faut-il lire R2=R4 ?
    Tu choisis R2 et R3 pour que le courant les traversant ne soit pas trop grand. Comme ici, la consommation est déterminante, tu peux les prendre entre 100k et 1M. Tu les choisis aussi bien sur en fonction de la quantité d'hystérésis voulue.
    En fait, ici, l'hystérésis n'est pas vraiment nécessaire : la sortie du comparateur commande l'entrée d'une bascule RS. L'intérêt sera surtout d'éviter les "oscillations" ; pas vraiment important.

    Dans le choix de C1 et R1, l'important est la constante de temps R1*C1, à choisir en fonction de Td. Plus R1 sera faible, plus l'énergie nécessaire pour charger C1 sera grande, mais plus R1 sera grande et plus le système sera sensible au bruit. C'est donc un compromis : 1µF et quelque Mohm me paraissent assez raisonnable.
    Il faut aussi compter sur le courant de fuite du condensateur, qui peut être assez élevé dans le cas d'un condensateur chimique => R1 pas trop grande.
    Pense aussi que la précision initiale d'une telle capa est de 10 voir même 20%, il faudra donc sans doute prévoir un ajustement.

    L'AOP sera alimenté en asymétrique : 0/12V, et non en +/-15V. Par suite, +Vsat vaudra ~10V et -Vsat~2V.

    L'AO sera utilisé en comparateur, autant donc utiliser un... comparateur, qui est un AO optimisé pour fonctionner en mode saturé.
    Dernière modification par Antoane ; 15/05/2011 à 15h14.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  15. #12
    Tropique

    Re : Mémoire... temporelle

    Il faudrait savoir quelle est la finalité du truc.
    Si c'est pour faire une sorte de serrure qui se déverouille quand on appuie les bonnes durées sur les boutons, il faut une gestion complète:
    Remise à zéro de tout après x secondes d'inactivité, détection que le bouton 1 a été appuyé un temps >tmin et <tmax qui autorise la détection du bouton 2, mesure du temps 2, et dans tous les autres cas remise à zéro: si on débute par le bouton 2, si on attend trop longtemps, etc.
    Ca fait beaucoup de choses à gérer.
    Si c'est juste s'assurer que les appuis sont plus longs qu'une certaine durée, c'est plus simple.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  16. Publicité
  17. #13
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Sans doute faut-il lire R2=R4 ?
    Ah oui au temps pour moi!
    Comme ici, la consommation est déterminante, tu peux les prendre entre 100k et 1M. Tu les choisis aussi bien sur en fonction de la quantité d'hystérésis voulue.
    En fait, ici, l'hystérésis n'est pas vraiment nécessaire : la sortie du comparateur commande l'entrée d'une bascule RS. L'intérêt sera surtout d'éviter les "oscillations" ; pas vraiment important.
    Merci pour toutes les justifications non parachutées! M'y connaissant pas trop, pourrais tu détailler ce phénomène d'hystérésis dont tu parles? J'ai quelques notions, je crois comprendre mais...
    Concernant les résistances, R3 n'est pas vraiment concernée par la consommation puisqu'elle est "derriere" V+?
    Dans le choix de C1 et R1, l'important est la constante de temps R1*C1, à choisir en fonction de Td. Plus R1 sera faible, plus l'énergie nécessaire pour charger C1 sera grande, mais plus R1 sera grande et plus le système sera sensible au bruit. C'est donc un compromis : 1µF et quelque Mohm me paraissent assez raisonnable.
    Il faut aussi compter sur le courant de fuite du condensateur, qui peut être assez élevé dans le cas d'un condensateur chimique => R1 pas trop grande.
    Je pourrais m'attarder une heure sur les ordre de grandeur, puisque je ne sais pas comment les évaluer, mais je faire confiance à l'expérience!
    Sinon concernant les fuites, qu'est ce que tu appelles "R1 trop grand", MOhm? Et si je prends un autre type de condensateur, est-ce mieux?
    L'AOP sera alimenté en asymétrique : 0/12V, et non en +/-15V. Par suite, +Vsat vaudra ~10V et -Vsat~2V.
    Comment le sais tu ?
    L'AO sera utilisé en comparateur, autant donc utiliser un... comparateur, qui est un AO optimisé pour fonctionner en mode saturé.
    Connais tu une référence, j'ai trouvé le LT1018, est-il adapté?

    Merci beaucoup!

  18. #14
    Anduriel

    Re : Mémoire... temporelle

    Citation Envoyé par Tropique
    Si c'est pour faire une sorte de serrure qui se déverouille quand on appuie les bonnes durées sur les boutons
    C'est si grillé que ça ?

Discussions similaires

  1. Particule temporelle ?
    Par metrox dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 14
    Dernier message: 20/11/2013, 06h55
  2. principe de fonctionnement d'une mémoire morte et une mémoire vive?
    Par lebiologiste2 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/09/2010, 09h52
  3. Actu - Deux bits par cellule mémoire pour le successeur de la mémoire Flash ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/02/2008, 14h45
  4. porte temporelle ?!
    Par melchisedec dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2006, 20h34
  5. Limite temporelle ?
    Par metrox dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/06/2006, 04h18
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.