Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Limite temporelle ?



  1. #1
    metrox

    Limite temporelle ?


    ------

    Salut à tous!
    J'ai une question-réflexion:
    Selon planck:
    la plus courte longueur est: l=1,61624.10^(-35)m.

    Selon A. Einstein:
    la vitesse la plus rapide est: c=3.10^8 m/s.

    Que représenterait un temps inférieur à t= l/c = 5,38.10^(-44) s?

    Etant donné que rien ne pourrait se mouvoir dans un temps plus court que celui donné ci-dessus?

    Qu'en pensez-vous?

    Maxime

    -----

  2. #2
    matthias

    Re : Limite temporelle?

    Ca s'appelle le temps de Planck. Mais je m'abstiendrai de donner toute interprétation physique pour ne pas dire d'âneries.

  3. #3
    metrox

    Re : Limite temporelle?

    D'accord
    Je n'en vais jamais entendu parler...

    Maxime

  4. #4
    matthias

    Re : Limite temporelle?

    Ca te fait toujours une nouvelle base pour effectuer des recherches ("temps de Planck" sur Google donne beaucoup de réponses), même si je ne doute pas que les physiciens du site ne viennent te donner plus d'explications d'ici peu.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Gwyddon

    Re : Limite temporelle?

    Attention :

    La longeur que tu as exhibée n'est pas la plus petite longueur possible, c'est la plus petite longueur telle que en-deça de celle-ci, la physique actuelle ne sais rien dire. De même pour le temps de Planck : en deça de ce temps, on ne sait rien dire pour l'instant.

    Alors peut-être que ce sont les plus petites longueurs spatio-temporelles (c'est le cas en gravité quantique à boucle), mais dans d'autres théories (comme celle des cordes il me semble) ce n'est pas le cas.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. #6
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Limite temporelle?

    Bonjour.
    J'ai entendu dire par Pierre "Carignan" lors de l'une de ces conférences qu,il y a une longueur d'onde limite(vers les petites échelles de longueur) et une fréquence limite
    correspondante et qu'au dela la lumiere(ou l'onde électromagnétique) se transforme en une particule.
    Je ne peut pas vous donnez des détails sur cette particule.
    La longueur qui vous intrigue est peut-etre cette
    plus petite longueur d'onde.
    Pierre "Carignan" est directeur de l'observatoire du mont Cosmos a Saint-Elzéar,Québec,Canada.
    Espérant avoir répondu a au moin une partie de votre question,salut.

  8. #7
    invite14532198711
    Invité

    Re : Limite temporelle?

    Salut Metrox, et les autres,

    Une question de taré comme j'adore! Une telle question remet en cause la notion d'infini si on y reflechi un peu. Soit on ne possede pas la connaissance permettant de passer outre la constante de mr Plank, soit on se contente de savoir que l'on peu ralentir que jusqu'a cette valeur, car au dela c'est le 0. Le 0 serait donc encadré de +l et -l (l étant la distance exprimé par Plank). On ne peu aisi pas mesurer (sauf théorie) ce qui est entre 0 et +/-l. Sujet à mettre en casse tete, du moins pour moi.

  9. #8
    Bertrand50120

    Re : Limite temporelle?

    Comme je l'ai précisé dans ma présentation, je ne suis pas scientifique donc n'attendez pas de moi un raisonnement à base d'équations. Néanmoins, j'ai mon idée sur la notion de temps et d'infini.

    L'infini semble logique et en même temps il semble irréel. Logique parce que (en tant que non-scientifique) et je l'appellais la "théorie des portes". Il doit bien exister un autre nom, bref... Je m'explique. Derrière un point dans le temps passé ou futur on peut trouver (ou simplement imaginer) un "avant" et un "après". Ce qui est valable pour l'infini dans le passé et le futur l'est donc aussi au niveau de l'infiniment petit et de l'infiniment grand. Concernant l'univers, prenons un point au hasard, même à plusieurs millions d'années-lumière de la Terre, appliquons-lui des coordonnées x, y et z: nous avons matérialisé ce point. Rien ne nous empêche dans ce cas de dire que ce point est "une porte" vers une zone géographique plus éloignée. Et ainsi de suite comme une suite infinie de chiffres... Cette belle logique s'est pourtant toujours heurtée chez moi à la notion d'impossibilité. J'ai du mal à croire à cette notion d'infini...

    J'en arrive donc au très controversé livre des frères Bogdanoff "Avant le Big Bang". Il a beau avoir été jeté au feu comme pour un bel autodafé, il n'en demeure pas moins qu'il m'apporte des réponses à des questions que je me pose depuis tout gamin. Je ne dit pas qu'ils ont raison mais leurs hypothèses sur le temps et l'univers en général me convient mieux qu'une simple notion d'infini. Je ne crois plus au Big Bang à un instant "t" d'une ligne temporelle infinie. Je crois au contraire à une physique "quantique" différente de la nôtre à l'échelle humaine qui aurait régit un point sensible de notre univers avant ce fameux big-bang.

    Pour reprendre les paroles de St-Augustin citées dans le livre des Bogdanoff: "L'univers ne s'est pas fait dans le temps mais avec le temps". A savoir que le temps tel que nous le connaissons serait une création du Big Bang mais le Big Bang ne se serait pas fait dans un temps "réel" au nôtre. Si tel est le cas, l'univers serait bien en constante expansion mais pas dans un univers géographique à trois dimensions et temporel tel que lui-même. Il serait en progression dans ce que Einstein appelait (dixit les Bogdanoff dans leur livre): l'"ailleurs". Terme que je n'aime guère car trop science fiction qui de plus ne veut rien dire. Je lui préfèrerai à la rigueur celui d'"autre dimension" mais là aussi...

    Quoiqu'il en soit, vous me pardonnerez cette facilité, mais savoir que notre univers se serait créé - non pas à partir de rien - mais à partir d'une dimension "quantique" dans laquelle le temps serait effectivement différent du nôtre voire même "absent", et que, ce même univers évoluerait au delà de ses limites dans un "ailleurs" formé de la même physique quantique - tout au moins ayant les mêmes apparences mais vous aurez compris dans l'infiniment grand cette-fois ci - me permet enfin d'éliminer ces notions d'infini qui, quoique logiques sur le principe, n'en demeuraient, pour moi, pas moins impossibles.

Discussions similaires

  1. porte temporelle ?!
    Par melchisedec dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2006, 20h34
  2. La dilatation temporelle... :(
    Par Plasma dans le forum Archives
    Réponses: 32
    Dernier message: 16/02/2006, 16h27
  3. moyenne temporelle ?
    Par Flyingsquirrel dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/03/2005, 18h08
  4. Particule temporelle
    Par Kelm dans le forum Archives
    Réponses: 12
    Dernier message: 17/11/2004, 16h36