Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Réalisation d'un testeur de cablâge prise.



  1. #1
    ld.remi

    Thumbs up Réalisation d'un testeur de cablâge prise.


    ------

    Bonjour,

    Je solicite votre aide car après une semaine de creusage de tête, je tourne encore et toujours en rond.

    Je voudrai develloper un banc de test pour le cablage de shunts sur une prise.

    Explication:

    Des shunts sont disposés entre deux contacts d'une prise et j'aimerai develloper une carte electronique qui vérifie que ces shunts est disposé entre les bon contacts de cette prise. Il y a 50 shunt differents sur differents contacts
    prise.GIF

    Au debut j'ai simplement pensé faire:
    Sans titre.JPG
    Mais dans ce cas la, on peut brancher les shunts n'importe comment et le temoin s'alume.
    Alors je me suis dit qu'il fallait les tester un par un d'ou l'utilisation d'un registre à decalage ou un compteur decimal qui ballayerais à haute fréquence la continuité entre les differents contacts.
    rg.JPG
    Mais les leds recoivent trop peut d'energie car elles sont allimentées avec un raport cyclique 1/50.
    J'ai ensuite voulu garder en memoire la derniere valeur mesurée avec une bascule D mais je n'ai pas réussie à trouver la solution.
    Je suis maintenant partie sur l'utilisation d'un PIC et de registre à decalage afin de d'afficher les érreurs de cablage sur un afficheur plutot qu'avec des leds.
    Mais je dois avouer que les registres a décalage serialisateur et déserialisateur sont un mystère pour moi, et je ne trouve pas comment les cascader. j'ai eu beau écumer les forums, je ne trouve rien. je ne cherche peut étre pas au bon endroit.
    J'ai pensé au 74HC164 et au 74HC164 mais je serai obligé de rajouter une porte inverseuse non?
    Aujourd'hui j'en suis là, et je suis perdu...
    shema.JPG

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    J'ai eu une autre idée:
    Nom : registres+D.JPG
Affichages : 93
Taille : 25,6 Ko
    avec des bascules D par niveau

  5. #3
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    actives par niveau*

  6. #4
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Bonjour,

    J'aimerai savoir si il y a une fréquence critique où je peux travailler.
    Et si vous voyez des érreurs sur ce shéma.
    Tropique, comme je sais que tu a déja travailler sur des tests de continuités, qu'en penses-tu?

    Cordialement,
    Rémi

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Tropique

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Il manque beaucoup de détails importants pour donner un avis pertinent.
    Par exemple, s'agit-il de découvrir des connections totalement aléatoires entre n'importe quelles broches du connecteur, ou de vérifier que le cablage est conforme à un schéma préétabli?
    Dans ce cas, ce schéma est-il toujours le même?
    S'il est différent, les différences sont elles totalement aléatoires, ou les shunts sont présents/non-présents seulement parmi un nombre de positions possibles.
    Le test doit il être uniquement qualitatif, ou doit-il également prendre en compte un aspect quantitatif (résistance de contact, d'isolement, etc).
    Etc....
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. #6
    bobflux

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Le plus simple est d'utiliser un uC avec suffisamment de broches d'IO (au minimum une par pin plus le blindage).

    On peut configurer les pins comme :
    - entrée avec ou sans pullup/pulldown
    - sortie

    On prend chaque pin.
    On la met en sortie et on envoie un 1 dedans. On met toutes les autres pins en entrée avec pulldown, et on regarde ce qu'on reçoit.
    On obtient donc toutes les liaisons.

    Il suffit de comparer avec la config souhaitée... l'avantage du uC est que c'est reprogrammable, tu peux mettre un affichage sympa, etc.

    > Le test doit il être uniquement qualitatif, ou doit-il également prendre en compte un aspect quantitatif (résistance de contact, d'isolement, etc).

    Certes !

  10. Publicité
  11. #7
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Je vais essayer de faire un effort sur mes explications. =)
    On doit verifier que le cablage est conforme a un schéma préétabli.
    Ce schéma est toujours le même.
    Et ce test est qualitatif mais j'aimerai plus tard réfélchir à un test quantitatif. Isolement ( sous 350V ) et résistance. Mais pour l'instant je me conscentre sur la continuité.

  12. #8
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Je tiens a précisé que je suis parti sur l'utilisation de bascules

  13. #9
    Tropique

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par ld.remi Voir le message
    Je vais essayer de faire un effort sur mes explications. =)
    On doit verifier que le cablage est conforme a un schéma préétabli.
    Ce schéma est toujours le même.
    Et ce test est qualitatif mais j'aimerai plus tard réfélchir à un test quantitatif. Isolement ( sous 350V ) et résistance. Mais pour l'instant je me conscentre sur la continuité.
    Dans ce cas, une solution est simple et efficace (qualitative uniquement) est de s'inspirer de ce type de testeur:
    http://www.google.be/patents?id=DG47...20open&f=false

    Une source de courant qui alimente une chaine de LEDs.
    Plusieurs variantes sont possibles en fonction principalement de la facilité avec laquelle on veut pouvoir localiser un défaut.
    Si c'est juste un test GO/NO GO, cela peut-être très simple.
    En gros, les shunts doivent se trouver en série dans la chaine de LEDs, et il faut aussi autant de LEDs additionnelles que de broches normalement libres.
    De cette manière, n'importe quel défaut, circuit ouvert, court-circuit ou inversion sera détectable
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  14. #10
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Dans ce cas, une solution est simple et efficace (qualitative uniquement) est de s'inspirer de ce type de testeur:
    http://www.google.be/patents?id=DG47...20open&f=false
    Wouaw le mec qui à inventé ca m'inpressionne. Simple mais très efficace.
    Mais ca ne me plait pas trop pour ce que j'ai a faire, j'ai deja 54 led sur mon boitier, j'ai pas envie d'en rajouter 54 afin de verifier où sont fait les cours-circuits.

    Et finnalement est ce que mon schéma utilisant des bascules D par niveau vous sembles juste?

  15. #11
    Tropique

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par ld.remi Voir le message
    Et finnalement est ce que mon schéma utilisant des bascules D par niveau vous sembles juste?
    En supposant que tu gères le timing correctement, cela te permettra de vérifier qu'il y a au moins des shunts aux endroits prévus, par contre ça ne pourra pas vérifier l'absence de shunts on courts-circuits où il ne doit pas y en avoir
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  16. #12
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par bobfuck Voir le message
    Le plus simple est d'utiliser un uC avec suffisamment de broches d'IO (au minimum une par pin plus le blindage).
    Si je pouvais utiliser un µC avec suffisament de de broche'IO se serai le réve! mais en trouver avec 108 ...

    j'ai pensé a sérialiser-deserialiser mais dans le temps impartie je ne serai pas capable de mener le projet a terme.

  17. Publicité
  18. #13
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    En supposant que tu gères le timing correctement, cela te permettra de vérifier qu'il y a au moins des shunts aux endroits prévus, par contre ça ne pourra pas vérifier l'absence de shunts on courts-circuits où il ne doit pas y en avoir
    Merci Tropique,
    C'est ce que je voulais.
    Mais par contre qu'est ce que tu entend par timing?

  19. #14
    Tropique

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par ld.remi Voir le message
    Mais par contre qu'est ce que tu entend par timing?
    Avec ton système, tu appliques tes signaux sur clock et data simultanément. La plupart des flip-flops ont un setup time non nul, ça ne fonctionnera pas.
    Il faut que tu introduises un retard sur chacune des clock.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  20. #15
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Avec ton système, tu appliques tes signaux sur clock et data simultanément. La plupart des flip-flops ont un setup time non nul, ça ne fonctionnera pas.
    Il faut que tu introduises un retard sur chacune des clock.
    Je n'ai peux être pas très bien compris,
    mais m'utilisation de bascule D active sur "niveaux" ne contourne pas ce petit désagrément?
    Nom : Bascule_niveau.JPG
Affichages : 52
Taille : 15,9 Ko

  21. #16
    Tropique

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Dans ce cas, le problème va être reporté à la fin du créneau de mesure: il va falloir un hold time de 0.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  22. #17
    bobflux

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par ld.remi Voir le message
    Si je pouvais utiliser un µC avec suffisament de de broche'IO se serai le réve! mais en trouver avec 108 ...
    Pourquoi 108 ? Tu as 54 pins plus le blindage du connecteur non ?

  23. #18
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Dans ce cas, le problème va être reporté à la fin du créneau de mesure: il va falloir un hold time de 0.
    A mince, je n'y avait pas pensé!
    Et ca, ca se résoud comment?

  24. Publicité
  25. #19
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Citation Envoyé par bobfuck Voir le message
    Pourquoi 108 ? Tu as 54 pins plus le blindage du connecteur non ?
    Je ne suis pas sure de comprendre ce que tu dit mais si c'est le cas
    Le probléme avec ta solution c'est que si un shunt est posé entre les deux mauvaises broche cela ne le detecte pas.

  26. #20
    PA5CAL

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    Bonjour

    Cette problématique a déjà été soulevée sur le forum il y a quelques années, et à l'époque j'avais montré un exemple de réalisation capable de détecter dans le même temps une coupure, un court-circuit ou une erreur de câblage.

    Si ça peut t'inspirer...
    Dernière modification par PA5CAL ; 15/05/2012 à 13h29.

  27. #21
    bobflux

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    > Le probléme avec ta solution c'est que si un shunt est posé entre les deux mauvaises broche cela ne le detecte pas.

    Si, si...

    Le problème est que ça ne fait pas de différence entre un shunt, un court-circuit ou une résistance de valeur quelconque mais pas trop élevée, puisque ça ne mesure pas la résistance. Et qu'on est en basse tension donc pas de tests d'isolement, etc.

  28. #22
    ld.remi

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    boujour,
    merci PA5CAL, j'avais trouvé ce topic mais je pense que mon niveau en electronique ne m'a pas permis de le comprendre! =)
    bobfuck, pourrais-tu me montrer un exemple de ton résonnement?
    Et Tropique, comment se débrouiller pour avoir un Hold time de 0?

  29. #23
    bobflux

    Re : Réalisation d'un testeur de cablâge prise.

    OK.

    On va supposer que le uC est en 5V (arduino par exemple).

    Chaque pin d'io peut avoir les modes suivants :
    - sortie : envoie 0V ou 5V sur la pin avec une impédance de l'ordre de 500 ohms.
    - pullup : envoie 5V sur la pin avec une impédance de l'ordre de 50 k ohms
    - entrée seule : lit l'état de la pin (tension proche de 5V = 1, proche de 0V = 0)

    Le mode "entrée" fonctionne en même temps que les autres : par exemple, si ton port est configuré en sortie ou en pullup et que tu envoies un bit 1 (+5V), mais que la broche est physiquement connectée à la masse, le uC va envoyer du courant mais la tension sur la broche sera proche de 0V, donc la lecture du port donnera un "0".

    Maintenant, les détails.

    Mettons que ton connecteur a 4 broches pour simplifier.
    Tu prends un uC et tu relies 4 pins d'IO (broche d'entrée/sortie en français) aux 3 broches du connecteurs. On va les appeler 1,2,3,4

    Le uC configure :
    - pin 1 sortie niveau 0
    - pin 2 et 3 et 4 en entrée avec pullup

    La lecture des pin 2 à 4 donne "0" si elles sont connectées à la broche 1, et "1" si elles sont connectées à rien (le pullup tire l'entrée déconnectée au 5V).

    Si on a pin2=0 on sait donc que les pins 1 et 2 sont reliées ensemble.
    Si on a aussi pin3,4 = 1 on sait que les pins 3,4 ne sont pas reliées avec les pins 1,2 (mais elles pourraient être reliées entre elles)

    On recommence pour toutes les pins (chacune en sortie l'une après l'autre) et on en déduit lesquelles sont reliées.

    Avantages de cette façon de faire :
    - simplicité (il te faut un arduino mega, des fils, et un programme simple)
    - reprogrammable (ie, les conneries de débutant ne produisent pas de séances de soudage/modifications fastidieuses)
    - universel
    - tous les circuits qui seraient à reproduire à 1 exemplaire par broche du connecteur à tester sont dans le chip !

    Inconvénients :
    - ne teste pas en haute tension ni à fort courant
    - ne mesure pas l'impédance
    - peut considérer une résistance parasite (résidu de flux, etc) comme une connection ou un court-circuit

    On peut transformer quelques-uns de ces inconvénients en avantages, en transformant chaque broche en entrée analogique "maison".

    Supposons qu'on ajoute entre chaque sortie et la masse un petit condensateur, puis une résistance entre la pin du uC et la pin du connecteur.

    Le processus devient :

    - mettre toutes les pins en sortie et à 0V pour décharger tous les condensateurs
    - mettre toutes les pins en entrée (sans pullup)
    - mettre une pin en sortie à 5V
    - surveiller les pins d'entrée et noter quand elles passent de 0 à 1

    Le courant qui sort par la broche du uC passe dans le connecteur et dans toutes les pins reliées à celle qui est en sortie, et charge les divers condensateurs. Si on mesure le temps nécessaire pour que chaque condensateur passe de 0V à la valeur de seuil qui donne un niveau 1 (pas très précis mais suffisant) on a une vague idée de la résistance :

    - si le condensateur se charge vite, la résistance est faible : la connection semble bonne
    - si il se charge lentement, la résistance est forte : soit la connection est à revoir, soit il y a un peu de saloperie vaguement conductrice entre 2 pins qui ne devraient pas être reliées, à nettoyer avant le test en HT.
    - si il se charge quasiment pas, il n'y a pas de connection.

    Plus clair ?
    Dernière modification par bobflux ; 16/05/2012 à 13h38.

Discussions similaires

  1. Cablage prise HDMI
    Par AWATEFF dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/03/2012, 21h33
  2. realisation d'un testeur de phase
    Par le solar dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 17/05/2011, 05h33
  3. câblage prise RJ45 ???
    Par renard57 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/04/2009, 12h24
  4. Tournevis testeur sur prise de terre?
    Par tipablo dans le forum Électronique
    Réponses: 29
    Dernier message: 11/12/2006, 22h20
  5. Cablage d'une prise réseau murale
    Par oursgenial dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/05/2006, 11h35
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.