Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Problème codeur optique Stegmann années 80



  1. #1
    Patoche-17

    Problème codeur optique Stegmann années 80


    ------

    Bonjour à tous,

    Je bataille avec cette bestiole.

    Il se compose d'un disque gradué de 250 traits/tour.

    D'un coté un "émetteur" constitué de 2 diodes alimentées en parallèle.
    Je les ai testées avec mon multimètre et j'ai 3,3 V dans un sens et 1,4 V dans l'autre sens.
    Cela me parait normal mais ai je raison ?

    Coté récepteur j'ai deux dipôles mais je ne sais pas de que composant il s'agit.
    Ils ressemblent aux émetteur cités plus haut.
    Au niveau connexion, il y a 3 broches (1 commun et 1 sortie par dipôle)

    Comment les tester ?

    Il me semble qu'en fonctionnement normal, il doivent être passants quant il sont éclairés par l'émetteur mais est ce exact?

    Merci de votre aide précieuse.

    Salutations

    Pat

    -----

  2. #2
    zibuth27

    Re : Problème codeur optique Stegmann années 80

    bonjour,

    la référence du codeur aiderait !

    codeur des eighties: tu pourrais avoir des lampes subminiatures, j'en ai vues de 3-4mm de diamètre, j'aurais juré des diodes une fois montées
    Il semblerait qu'il y ait détection du sens de rotation (2 sources/détections et une fente rotative)
    en tous cas, il doit y avoir source de lumière et récepteur (pas de risques jusque là)
    la source peut être en lampe incandescence ou en LED.
    Pour discriminer, on peut le faire avec une source non destructive (5V max avec une résistance série limitant à 20mA (250ohms) ou une source limitée en courant.
    Appliquer à tous les dipoles, dans les deux sens à chaque fois
    si ce sont des lampes, on pourrait les voir briller dans les deux sens, en tous cas la tension aux bornes sera la même dans les deux sens, entre zero (quelques dizaines de mV) et inférieure à 5V (je doute que des lampes aient eu une tension inférieure, si tu as des doutes, réduis la tension d'alim à 3V pas de risques en 5V pour diodes ou transistors, car ce sont des dipoles et donc la base en cas de phototransistors n'est pas accessible)
    si ce sont des diodes dans un sens elles conduiront et la tension sera de 1,8 à 2,5V (et elles seront visibles se ce ne sont pas des infrarouges) dans l'autre la tension devrait être de 5V.
    Une fois identifiées les sources et leur polarité éventuelle, les autres dipoles seront les récepteurs (photodiodes ou phototransistors). Augmenter la résistance série à 4,7kohms et mesurer la tension aux bornes du dipole en faisant tourner lentement le codeur, la tension doit être bien différente lampe occultée ou visible du récepteur (en effet le récepteur absorbe plus de courant quand il est éclairé). Inverser la polarité d'alimentation du récepteur, puis adapter la résistance de charge.

    Maintenant je ne fais que conseiller, si l'objet est très délicat (ou cher) il faut prendre plus de précautions limitation plus faibles de tensions-courants, voire temps d'application des courants, je raisonne pour cas "classiques"

    il manque des précisions sur la mesure faite : c'est un multimètre à aiguille ou digital ? les volts sont lus en position ohmmètre ???
    la mesure est curieuse, quelle est la ddp réellement appliquée ? as-tu vu une lumière ?

    saluts

Discussions similaires

  1. Codeur Optique Rotatif
    Par billbolbol dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/03/2013, 08h05
  2. Moteur CC 12v + microcontrôleur + codeur optique
    Par eripsa dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/01/2012, 15h43
  3. sortie codeur optique
    Par phenri dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/01/2007, 08h18
  4. codeur optique à partir d'une souris
    Par Reno dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/12/2004, 06h44
  5. Tachymetre a codeur optique
    Par fab dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/11/2003, 22h42
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.