Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

probleme sur le fonctionnement d'un aop



  1. #1
    Albert-cosmoff

    probleme sur le fonctionnement d'un aop


    ------

    bonjour a tous et bonne année bien evidemment

    dans le schema ci joint , l'AOP ( u4 ) ne possede pas de +vcc et - vcc mais uniquement +vcc et la masse , donc pour que l'AOP fonctionne V+ doit etre = V- .

    Dans mon sujet , on dit que V+ = 3 v , le probleme c'est que v- ne peut pas etre egal a 3v ( pour moi ) ,
    le condenteur C4 permet de mettre une tension continu au borne de V- mais le condensateur ne peut pas se charger au dessus de la tension d'entrée qui est le signal envoyé par l'ultrason ( et qui est un signal tres faible )

    donc l'AOP fonctionne pas?

    eclairer moi s'il vous plait

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. #2
    jiherve

    Re : probleme sur le fonctionnement d'un aop

    Bonsoir,
    Ici c'est un montage classique d'un AOP en alim asymétrique, l'entrée + doit être polarisée à Vcc/2 par le pont R5,R6 et C4 sert à bloquer cette polarisation et au couplage AC avec le transducteur. Rien que du classique!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  3. #3
    Zenertransil

    Re : probleme sur le fonctionnement d'un aop

    Exactement, c'est comme ça qu'on procède quand on a qu'une alimentation asymétrique!

    Un AOP ne possède pas de borne d'alim positive et de borne d'alim négative, c'est un abus de langage, il a une borne la plus positive et une borne la plus négative! Lui, il n'en sait absolument rien s'il est alimenté en -15/+15V ou en 0/30V, et d'ailleurs... Il s'en fout.

    Pour un fonctionnement linéaire, la tension de sortie pourra se promener partout entre les deux tensions d'alim, à quelques volts ou dixièmes de volt (rail to rail) près, qui sont les tensions de déchet de l'AOP et qui lui sont propres.

    Il faut fixer la référence d'amplification, car à la base, un AOP est un amplificateur différentiel. On peut placer cette référence où on veut: en alimentation -15/+15V, on peut la mettre à 10V. Mais c'est complètement con, parce que si on amplifie un signal alternatif, il ne pourra jamais dépasser 5V au dessus de la référence (on atteint la tension d'alim positive) alors qu'il pourrait atteindre -20V sous la référence! Du coup, on est malin, et on place la référence pile au milieu des deux tensions d'alim, c'est là qu'on pourra avoir l'amplitude de sortie la plus grande avant écrêtage.

    C'est un ampli inverseur, donc la référence, on l'applique sur l'entrée "+". Si on avait une alimentation symétrique, le point milieu de l'alim, ça serait le 0V: c'est pour ça que dans 90% des montages avec un ampli inverseur, l'entrée + est à la masse! (si on est en -12/+12, le 0v, c'est à dire la masse, est bien entre les deux). Mais là, on a une alimentation asymétrique: 0/Vcc. Alors la tension Vcc/2 n'est pas directement disponible, on la crée. Comme l'entrée d'un AOP n'absorbe presque aucun courant, deux bêtes résistances suffisent: c'est la raison d'être de R5 et R6, qui polarisent l'entrée + à la demi-tension d'alim!

    Oui mais le problème, c'est qu'on a donc sur la sortie du transducteur une tension continue égale à Vcc/2... Et il déteste ça! Il faut la bloquer, et pour bloquer une composante continue on met un condensateur série: il se charge à la valeur de cette composante et ne transmet que les variations, c'est à dire la composante alternative: le signal utile (même principe que le mode "AC" d'un oscilloscope). Ca, c'est pour l'entrée. Côté sortie, c'est pareil: notre signal amplifié se promène quelque part entre 0 et +Vcc et il est centré sur Vcc/2! Il est donc référencé à Vcc/2 et non à la masse, et pour ce qui suit, il faut le référencer à la masse: on met un deuxième condensateur série (on ne le voit pas ici) qui va fonctionner de la même manière: en sortie, on aura un signal amplifié alternatif centré sur °V.



    Pour résumer (et reprendre la réponse de jiherve), l'amplificateur étant alimenté en asymétrique, il a besoin d'une composante continue pour fonctionner. On la crée avec R5 et R6. Mais ce qui précède ainsi que ce qui suit ne doit surtout pas être soumis à cette tension continue: on met des condensateurs pour l'empêcher d'aller au-delà de là où elle est utile.

    Bonne soirée!

Discussions similaires

  1. Radiateur - problème de fonctionnement
    Par EllaEnch dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/10/2012, 11h00
  2. Problème fonctionnement IR2177
    Par Alphaelec847 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2009, 14h46
  3. Probleme de fonctionnement de PIC 877
    Par Elbuey76 dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 29/06/2008, 16h13
  4. Problème de fonctionnement de microphone
    Par vickygaleresinfo dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/04/2007, 09h00
  5. [Thermique] problème fonctionnement chaudière à gaz
    Par amogasiddhi dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/02/2007, 11h07
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.