Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Branchement d'un microcontrôleur à chaud.



  1. #1
    SofEvans

    Branchement d'un microcontrôleur à chaud.


    ------

    Bonjour,

    Je ne sais pas si mon titre est vraiment explicite.
    Voici mon soucis :

    J'ai réalisé un schéma électrique dans lequel une partie du circuit est amovible.
    Or, il se trouve que dans cette partie amovible il y a un PIC.

    Je réalise donc maintenant que lorsque je retirerais cette partie amovible, puis la remettrais dans le circuit, cela équivaudrait à un branchement à chaud du PIC.
    Je crois savoir que la plupart de ces composant ne sont absolument pas friands de ce genre de manipulation.

    Existe-t-il une méthode pour brancher/débrancher un PIC à chaud sans le torturer à chaque fois ?

    Je précise au cas où, l'alimentation est du 5V 1A, et il y a d'autre PIC qui ne devrait pas être gêné par le circuit amovible.

    Voici le schéma électrique.

    idee - Copie - Copie.jpg

    Qu'en pensez-vous ?

    Merci de votre lecture, bonne journée.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lpt1com2

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Je ne vois pas la pièce jointe, et je ne connais pas les PIC.
    Mais si tu mets une constante de temps suffisante sur la pin reset (ou équivalent), les I/O seront
    en haute impédance, le temps que l'alimentation s'établisse.
    Ca ne devrait pas être très différent d'une mise sous tension classique.

  4. #3
    Pierrre

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    bonjour

    pas de pb a priori si PWRTE est bien configure

    A+

  5. #4
    DAUDET78

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Le problème, ce n'est pas trop l'alimentation, mais les broches d'entrées/sorties. Si tu ne peux pas utiliser la combine USB (les broches 0V et 5V sont plus longues et font contact en premier), il faut éviter d'alimenter ton circuit par une pin et le 5V (les diodes de clamping se feront un joyeux plaisir de le faire !).
    Aussi, il faut mettre une résistance de protection (1K) en série avec chaque broche d'entrée/sortie
    Il faut mettre aussi une 100 ohm en série sur le 5V . Ceci pour éviter l'appel de courant sur le 5V par le condensateur de découplage. L'idéal étant qu'un régulateur de tension soit inclus dans la partie amovible
    J'aime pas le Grec

  6. #5
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Lors d'une opération de hot-plug, l'établissement de tout les contacts d'un connecteur s'étale sur une durée qui peut dépasser quelques centaines de ms et se faire avec plusieurs micro-coupures.
    Le principal problème est celui signalé par Daudet, le risque de destruction des circuits si le GND et l'alimentation ne sont pas établit en premier.
    Par exemple un signal puis le 5V, le circuit d'alimentation se refermant par le 5V, le circuit est mort. Ce problème est généralement résolu par un connecteur spécifique. Quand par hasard tout c'est bien passé de ce coté, s'il s'agit d'une électronique avec micro-contrôleur, il faut une bonne gestion du reset.
    On risque également de planter le système hôte à cause du courant d'appel.
    Il existe des circuits spécialisés pour gérer les trois problèmes liés au hot-plug, (Séquencement de l'alimentation, limitation du courant d'appel et gestion du reset) Par exemple : http://cds.linear.com/docs/en/design-note/dn319f.pdf

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    RISC

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Salut,

    +1 sur les commentaires de FABANG et DAUDET.
    Connectes tu uniquement les alimentations ?
    Ta source sera une pile ou un régulateur de tension derrière le secteur ?
    Si tu as aussi des E/S sur le connecteur, la difficulté, si on veut respecter les spécifications électriques (Vss-0.3V < Vin < Vdd+0.3V) c'est que les alimentation devraient être connectée AVANT les E/S à la mise sous tensionau branchement et deconnectées APRES les E/S au débranchement

    a+
    Ma marotte ? les microcontrôleurs ;=)

  9. Publicité
  10. #7
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Bonsoir,

    Alors, je vais essayer de répondre du mieux et surtout à tout le monde.

    * En premier lieu, actuellement, je ne peux pas utiliser la combine USB.
    Le connecteur est tel que cela m'est impossible.
    Bien sûr, on pourrais changer de connecteur, mais il faut que ce dernier soit ultra plat, c'est a dire 1 à 2 mm d'épaisseur (allez, 3 à tous casser).

    @Pierrre
    D'accord, merci de l'info, je note la gestion logiciel à faire.

    @fabang
    Le lien que tu as donné mets en applications un système avec la combine usb (connecteur alim plus long que les autres).
    Je vais continuer à lire (je suis lent à la lecture, surtout en anglais avec tout les termes inconnu) et le garder sous le coude, ca peut pas me faire de mal.

    @RISC

    Connectes tu uniquement les alimentations ?
    Ta source sera une pile ou un régulateur de tension derrière le secteur ?
    Non, je connecte 4 fil au minimum.
    +5V, 0V, Rx (uart), Tx(uart).
    Il y a un 5eme fil mais qui ne sert que d'interrupteur pour détecter la mise en place du circuit.

    Ma source est un régulateur 5V 1A (lui même alimenté par une LiPo 2S).

    Voici un schéma simplifié de ce qui va être mis en jeu.
    Si vous avez vraiment besoin du schéma complet, je le mettrais (c'est juste que c'est un gros bazar).

    numerique - simplifie.png

    Si tu as aussi des E/S sur le connecteur, la difficulté, si on veut respecter les spécifications électriques (Vss-0.3V < Vin < Vdd+0.3V) c'est que les alimentation devraient être connectée AVANT les E/S à la mise sous tensionau branchement et deconnectées APRES les E/S au débranchement
    Le problème, ce n'est pas trop l'alimentation, mais les broches d'entrées/sorties. Si tu ne peux pas utiliser la combine USB (les broches 0V et 5V sont plus longues et font contact en premier), il faut éviter d'alimenter ton circuit par une pin et le 5V (les diodes de clamping se feront un joyeux plaisir de le faire !).
    Bon, c'est probablement encore une idée idiote, mais pourquoi ne pourrais-t-on pas mettre de transistor (ou des mosfet tant qu'on y est) sur les deux fils I/O (Rx et Tx) coté pic ? Les transistor serait commandé par le PIC 18F et bloquerait le passage du courant.
    Ensuite, grâce a la détection du circuit amovible, on attends un peu et on rends les transistor passant.

    @DAUDET78

    Aussi, il faut mettre une résistance de protection (1K) en série avec chaque broche d'entrée/sortie
    Il faut mettre aussi une 100 ohm en série sur le 5V . Ceci pour éviter l'appel de courant sur le 5V par le condensateur de découplage. L'idéal étant qu'un régulateur de tension soit inclus dans la partie amovible
    Okay pour les résistance, mais pourquoi mettre un régulateur de tension dans la partie amovible ? Il tiendra quel rôle ?

  11. #8
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Pour dire que les connecteurs USB sont gros, tu dois penser au type A mais les type mini-B et micro-B sont petits, et hot plug si tu regardes attentivement les broches, tu verras qu'elles ont des longueurs différentes même sur le micro-B.

  12. #9
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Pour dire que les connecteurs USB sont gros, tu dois penser au type A mais les type mini-B et micro-B sont petits, et hot plug si tu regardes attentivement les broches, tu verras qu'elles ont des longueurs différentes même sur le micro-B.
    Je suis bien d'accord, mais le soucis c'est que le connecteur se trouve dans le puits du chargeur d'une réplique d'arme.
    Je n'ai pas spécialement la place pour mettre de l'usb (et mécaniquement, je sais pas comment ça tiendrait), d'où l'idée d'un connecteur de carte sim.

    J'ai lu (et surtout vu) pas mal de schéma, et a chaque fois il y avais le fait de mettre les fils long et court dans le connecteur.
    Je me demande donc si ce n'est pas possible d’émuler ce comportement de cette manière ?

    numerique - simplifie.jpg

    RC4 serait au niveau logique 0 tout le temps (donc les mos sont bloquant).
    Quand le chargeur n'est pas inseré, RC3 est à 0 aussi.

    Si je veux communiquer avec le pic chargeur, je regarde RC3 et si RC3 = 1, alors je mets RC4 à 1 aussi.
    Si RC3 = 0, alors je mets RC4 à 0.

    Ensuite, lorsque je réintroduit un chargeur, seul le fils 5V, 0V et le fil de test (RC3) sont sous tension.

    Ça évite bien d'envoyer du jus sur les pin I/O non ?

  13. #10
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    C'est beaucoup plus compliqué que ça. L'extraction est aussi dangereuse que l'insertion (Dans les deux cas il y a risque de destruction). Avec un connecteur classique l'ordre d'établissement (ou de disparition) des contacts est inconnu, peut se faire avec une succession de contacts et de coupures, et prend du temps (prévoir au moins 500ms).
    Donc pour que ton astuce fonctionne, il faudrait attendre au moine 500ms avant d'activer RC4. Mais comment faire à l'extraction?
    D'autre part les connecteurs utilise généralement des contacts dorés qui n'ont aucun pouvoir de coupure (Ça ne veut pas dire qu'ils ne supportent pas beaucoup de courant), c'est à dire que le courant ne doit pas s'établir avant que le contact ne soit fermement établit. D'ou l'existence de circuit qui temporise l'application de la tension et limite le courant d'appel. Le problème existe aussi à l'extraction. La seule solution le connecteur dédié à l'insertion/extraction à chaud plus une électronique qui va avec.
    Regarde bien la forme des contacts d'une carte à puce, identifie l'affectation des contacts, et tu remarqueras que l'insertion s'effectue dans un sens particulier.
    JE pense que la masse se connecte en premier et se déconnecte en dernier.

  14. #11
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    D'accord, merci pour les précisions.

    Le soucis qui se pose à moi, c'est que je n'ai pas trouver de connecteur hot swap mince.
    Je dois donc soit trouver une autre méthode pour stocker le nombre de bille dans un chargeur (et pouvoir mettre à jour l'info ainsi que la récupérer) ou je dois bidouiller quelque chose qui puisse convenir aux contraintes que tu m'exposes.

    Dans l'ordre d'idée de la dernière proposition, voici ce que je me suis dit :

    Le connecteur sert à faire en sorte que l'alimentation (- et +) soit branché avant les autres mais aussi soit débranché après.
    Il faut aussi temporiser l'alimentation le temps que le connecteur soit bien en place.

    En prenant en compte cela, voici ce a quoi j’aboutis :

    numerique - simplifie - Copie.png

    Il manque encore les résistances sur les fil coté circuit amovible (désolé daudet).

    (situation initial).
    En fait, les fil 5V, Rx et Tx sont bloqué lorsque le circuit n'est pas présent.
    Lorsque j'insère le circuit, je le détecte via l'état bas sur RC4.
    A ce moment, j'attends 500 ms avant de mettre RC3 sur l'état haut afin d'alimenter le circuit amovible.

    Une fois que l'alimentation est faite, j'attends d'avoir besoins de communiquer avec le pic chargeur.
    Quand cela arrive, je mets RC5 sur l'état haut afin de rendre Rx et Tx opérationnelle.
    Une fois la communication fini, je mets RC5 sur l'état bas, coupant ainsi Rx et Tx.

    Dans cet état, je peux donc enlever la partie amovible, cela se détectera sur RC4.
    Je mets RC3 (5V) sur état bas et je me retrouve donc dans la situation initial, à savoir que j'attends que le circuit soit connecté.



    Bien sûr, il existe des failles avec ce système :
    Si j’enlève le chargeur alors que le pic réplique et le pic chargeur communique, je risque alors de flinguer les composant.
    Cependant, les deux pic ne communique qu'a deux occasions :

    Lorsque le chargeur est inséré :
    Le pic réplique envoie un code au pic chargeur pour lui dire qu'il vient d'être mis en place.
    Le pic chargeur renvoie le nombre de bille en réponse.

    Lorsqu'un coup a été tiré :
    Le pic réplique envoie un code au pic chargeur pour lui dire de décrémenter le nombre de bille dans le chargeur.

    Or, à moins d'un accident, il est fort peu probable que le chargeur soit enlevé.
    De plus, ce ne sont pas de longue communication.
    110 baud et le pire que l'on puisse faire.

    En prenant en compte le fait que le pic réplique n'as que 2 ordre à donner (donne moi le nombre de bille / décrémente), il me suffit donc d'un bit.
    Quand au pic chargeur, les midcap ne dépasse pas 200 coups et les hicap dépasse rarement 500 coups. On peut donc tabler sur 8/9 bit.
    Si je calcul bien, il me faut donc (avec les bit start/stop) transmettre 14 bit au max, soit 0.13s à 110 baud. (j'imagine qu'il faut aussi prendre en compte le temps de permutation des mosfet).

    C'est en m'appuyant sur cela que je me dit que le système, bien que présentant des failles, peut être viable (du moins jusqu'à l'accident).

    On pourrait même imaginer ne laisser passer le 5V que quand on veut communiquer et une fois la communication fini, on le coupe après avoir coupé Rx Tx.
    Je me demande par contre si cela est bon pour le µc de se faire éteindre/activer comme ça.

    Si j'ai bien suivi ce que tu as dit, sur les 3 problèmes (Séquencement de l'alimentation, limitation du courant d'appel et gestion du reset), seul la gestion du reset reste à faire.
    Par contre, je ne vois pas bien à quoi le reset me servirais dans mon application. J'ai loupé quelque chose ou le reset m'est inutile ?

  15. #12
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Ce que je voulais dire, c'est que tu pouvais réaliser une partie du connecteur hot plug. Si j'ai bien compris tu utilises un socket pour carte sim ou carte à puce coté arme, et coté chargeur tu réalises les empreintes des contacts en circuit imprimé. Donc rien ne t'empêches de faire en sorte que l'empreinte GND soit plus longue et se fasse en premier, ensuite l'empreinte alim et enfin les contacts de com.
    Et à la déconnexion, ça fonctionne aussi très bien, retrait des com, puis de l'alim et enfin de la masse.
    sim.jpg

  16. Publicité
  17. #13
    jiherve

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Bonjour,
    Tu te casses la tête pour rien, il suffit de placer des résistances en série avec tes fils de communication 1k ou 2K devrait faire l'affaire et cela ne pourrira pas trop la vitesse de transfert.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  18. #14
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Effectivement fabang, c'est la seul possibilité qu'il m'est apparu quand j'ai essayé de simuler le connecteur.
    Par contre, la plupart des contact ne se feront pas en coulissant mais en se rapprochant face a face.

    C'est un ""détail"" que j'ai omis de mentionner, je comprends donc maintenant pourquoi nous n'étions pas totalement sur la même longueur d'onde.
    Je m'en excuse, je ferais plus attention à l'avenir sur les points important.

    Tu as effectivement bien deviné que j'allais mettre le contacteur sim sur la réplique, et faire une empreinte CI sur le chargeur.
    L'empreinte CI sera sur le dessus du chargeur, et le contacteur tout au fond du puits du chargeur.
    Ils seront donc face a face jusqu’à ce qu'ils se touche et fasse contact.
    Je me suis dit que tordre la pattes GND pour que celle-ci fasse contact avant pourrait être une piste, mais je suis franchement un peu réticent car je me demande si mécaniquement c'est viable (la patte pourrait reprendre sa forme d'origine ou bien casser si la structure est trop fragilisé).

    De plus, comment je pourrais détecter si un chargeur est mis en place ? J'utilise la 5eme pin du connecteur pour cela, à moins qu'il y ait une astuce.

    @jiherve

    J'avoue volontiers qu'une telle simplicité me séduit franchement.
    Une résistance sur Tx, une autre sur Rx et au final une sur 5V, et basta, le rêve.

    Mais fabang est très convaincant, et ce que je lis sur internet va dans ce sens.
    Ces résistances éviteront-elle vraiment la destruction ou l'usure prématuré du circuit (que ce soit une parcelle du circuit ou le circuit dans son intégralité) ?
    Je suppose que la simplicité de mon montage rends cela possible, mais j'aimerais comprendre pourquoi.

    @fabang
    Est-ce que l'idée de la bidouille que je propose est cohérente ?
    Dernière modification par SofEvans ; 10/12/2014 à 12h06.

  19. #15
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Petite précision par rapport à ton schéma (fabang) : je n'ai pas 8 connexion mais que 6.

  20. #16
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    S'il n'y a pas trop de choses non décrites autour du pic, la solution de Jiherve convient. Dans la doc du pic, au niveau des paramètres électriques tu trouveras le courant maximum admissible sur n'importe quelle broche du pic en situation de latchup. Ça devrait être de l'ordre de quelques mA. Cela te permet de calculer la valeur minimale de la résistance à mettre en série. La valeur trouvée devrait rester compatible avec une vitesse com raisonnable. Une tempo l'ordre de la seconde avant de commencer à émettre des données fiabilisera la communication. Et si l'entête du message n'est pas ambigüe, du peux te passer d'un signal de détection de présence.
    J'ai juste un doute sur la qualité du contact à plat sur le connecteur SIM, la course élastique dans ce sens est faible. Ça va nécessiter une mécanique assez précise.

  21. #17
    jiherve

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Re
    les resistances c'etait pour RX TX.
    Comme il n'y a pas d'information sur l'existence au non de latch up sur le PIC se limiter à une résistance dans l'alim me séduit moins.
    Une piste possible serait d'inclure un petit LDO avec soft start pour la partie chargeur,cela sera un peu meilleur que le switch mos qui commutera un peu trop sec.
    http://www.analog.com/static/importe...ts/ADP7105.pdf
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  22. #18
    fabang

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Le PIC12F1572 semble assez solide, dans la datasheet le clamp current est donné pour 20mA, Page 240 de
    http://www.mouser.com/ds/2/268/40001723A-315793.pdf
    Donc pas de problème avec des résistances de 1K.
    Pour que le circuit démarre correctement, il faut respecter la condition D004 (Page 243).
    L'alimentation doit mettre moins de 100ms pour atteindre 5V par exemple, bien entendu c'est monotonique.
    Là il faut quand même maitriser un peu l'établissement de la tension, sachant que la connexion ressemble à une série de faux contacts qui s'étale sur une durée de quelques centaines de ms.
    La détection d'insertion par présence d'une masse comme tu proposais au début permet, après tempo, au µC maitre de générer le signal enable du LDO (Comme celui proposé par jiherve). Le LDO peut être résidant sur la carte maitre.

  23. Publicité
  24. #19
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Hello,

    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    S'il n'y a pas trop de choses non décrites autour du pic, la solution de Jiherve convient.
    Voici le dernier schéma. Hormis le système pour le hot-swap, il est complet.
    Je suppose donc que c'est ce que tu dit par "pas trop de chose" ?

    numerique - Copie.jpg



    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Dans la doc du pic, au niveau des paramètres électriques tu trouveras le courant maximum admissible sur n'importe quelle broche du pic en situation de latchup. Ça devrait être de l'ordre de quelques mA. Cela te permet de calculer la valeur minimale de la résistance à mettre en série. La valeur trouvée devrait rester compatible avec une vitesse com raisonnable.
    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Le PIC12F1572 semble assez solide, dans la datasheet le clamp current est donné pour 20mA, Page 240 de
    http://www.mouser.com/ds/2/268/40001723A-315793.pdf
    Donc pas de problème avec des résistances de 1K.
    Merci à vous deux (j'ai failli me tromper en plus :/ ).

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Une piste possible serait d'inclure un petit LDO avec soft start pour la partie chargeur,cela sera un peu meilleur que le switch mos qui commutera un peu trop sec.
    http://www.analog.com/static/importe...ts/ADP7105.pdf
    JR
    Merci de la piste, mais j'aimerais éviter de rajouter trop de composant.
    Si un mosfet peut faire l'affaire, cela m'arrangerait beaucoup, d'autant plus qu'il faut que le contact se fasse en moins de 100 ms.

    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Pour que le circuit démarre correctement, il faut respecter la condition D004 (Page 243).
    L'alimentation doit mettre moins de 100ms pour atteindre 5V par exemple, bien entendu c'est monotonique.

    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Là il faut quand même maitriser un peu l'établissement de la tension, sachant que la connexion ressemble à une série de faux contacts qui s'étale sur une durée de quelques centaines de ms.
    La détection d'insertion par présence d'une masse comme tu proposais au début permet, après tempo, au µC maitre de générer le signal enable du LDO (Comme celui proposé par jiherve). Le LDO peut être résidant sur la carte maitre.
    Ok, donc je garde ce système, mais les deux mos de rx/tx peuvent être remplacer par des résistance de 1K ?


    numerique - simplifie - Copie.png


    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    Une tempo l'ordre de la seconde avant de commencer à émettre des données fiabilisera la communication. Et si l'entête du message n'est pas ambigüe, du peux te passer d'un signal de détection de présence.
    Une seconde me parait un peu trop pour mon application. Quelles serait les inconvénient réelles d'attendre qu'une demi seconde une fois que VSS et VDD sont ok sur le pic chargeur (12F) ?

    Pour le message d’entête, ok, mais si je veux commander depuis le 18F le mos qui alimentera le 12F, alors j'ai besoin d'une détection. Donc le message d’entête n'est plus vital.

    Citation Envoyé par fabang Voir le message
    J'ai juste un doute sur la qualité du contact à plat sur le connecteur SIM, la course élastique dans ce sens est faible. Ça va nécessiter une mécanique assez précise.
    La mécanique de rétention des chargeurs est assez précise, il y a peu de jeu.
    Pour info, j'ai eu un jour une réplique qui refusait de tirer quand le chargeur était enclenché. En appuyant sous le chargeur pour bien plaquer le chargeur au fond du puits, cela fonctionnait. J'avais donc un jeu suffisamment important pour empêcher le fonctionnement.
    J'ai utiliser du carton de chocapic pour corriger cela, et la réplique fonctionne.
    Le jeu n'avait que l'épaisseur d'un carton de chocapic.
    Donc, on peut partir du principe que le jeu maximum trouvable à l'endroit du connecteur ne sera que d'à peine 1mm.
    J'ai regardé : les broches ont une hauteur d'un millimètre (environ), donc cela devrait être possible.


    Merci à tous de votre aide !

  25. #20
    _asm_

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Hello SofEvans,
    Par curiosité, je peux juste te demander quel logiciel tu utilises pour tes schémas ?

  26. #21
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    ...

    Paint

    ...

    patapersivouplai.

  27. #22
    RISC

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Salut,

    As-tu prévu des petites capa de découplage 0.1uF en aux bornes des alim des PICs pour les impulsions de bruit courtes ?

    a+
    Ma marotte ? les microcontrôleurs ;=)

  28. #23
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Hello,

    Selon le schéma en #19 : http://forums.futura-sciences.com/at...ique-copie.jpg

    J'ai mis des condensateur de 10µF pour les alimentations des PIC, et 10µF pour les entrés analogique (je viens de m'apercevoir qu'il faut que j'en rajoute un sur AN0 du pic afficheur).
    Les deux autres condensateur sont ceux du régulateur et j'ai suivi à peu près la datasheet du régulateur.

    Entre ce que tu me demande et ce que j'ai mit, on à un écart de 10 fois.
    J'avoue que pour avoir fixé la valeur des condensateurs de découplage, j'y suis allé au doigt mouillé.
    J'ai notamment vu un post dans lequel on disait cela.

    10µF, c'est acceptable comme capacité ou bien faut vraiment plus petit ?

  29. #24
    RISC

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Salut,

    Attention...il ne faut pas confondre le découplage haute fréquence et basse fréquence.
    Les 2 sont nécessaires sur les alimentations. Pour les broches d'entrées analogiques / digitales, il ne faut surtout pas un chimique...sinon tu vas dégrader de façon importante les signaux d'E/S (les mesures sont faites avec une charge de 50pF, voir chapitre 27.11.2 de la datasheet du PIC18F24K22).

    Autre chose : il ne faut surtout pas mettre un chimique sur une entrée analogique (ou même une autre broche) car dans ton cas tu risque de mettre les PICs en latchup...car tu violeras le paramètres D004 (montée et descente des alim) : à aucun moment les broches d'E/S ne sont autorisées à dépasser Vdd+0.3V ou Vss-0.3V.
    Les broches d'E/S ayant des courants de leakage très faible, à la disparition de l'alimentation, tu risques de dépasser Vdd+0.3V.

    Je pense qu'une petit capa de 0.1uF (voire moins) serait beaucoup plus adaptée sur ta broche AN1

    Ajoutes des capas de 0.1uF entre les broches d'alimentation de chaque PIC pour le découplage HF

    a+
    Ma marotte ? les microcontrôleurs ;=)

  30. Publicité
  31. #25
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Bonjour RISC (et tous le monde).

    J'ai lu ce que tu m'as dit et j'ai cherché sur le net afin d'avoir une meilleur vision.
    D'accord pour les condos chimique à bannir (je comptais utiliser des céramiques).

    Est-ce que 0.1µF en céramique est passe-partout dans mon cas ?
    Car si cela est possible, je ne commande que celui-ci.


    Quand tu dis "Ajoutes des capas de 0.1uF entre les broches d'alimentation de chaque PIC pour le découplage HF", tu veux dire "remplace les condensateur de 10µF déjà présent", non ?
    Dernière modification par SofEvans ; 13/12/2014 à 12h05.

  32. #26
    RISC

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Salut,
    Mon commentaire était uniquement ciblé sur le condensateur inadapté pour la broche AN1.
    Pour les 0.1uF tu les rajoute à ce que tu avais déjà.
    Pour les chimiques/céramiques tu suis les recommendations précédentes des autres membres
    Pour les condensateurs autour du régulateur LM2940T tu suis les recommendations du fabricant de ce composant.
    A ce stade je te recommande de refaire ton schéma et de le reposter que tout le monde puisse faire des commentaires
    a+
    Ma marotte ? les microcontrôleurs ;=)

  33. #27
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Citation Envoyé par RISC Voir le message
    Pour les 0.1uF tu les rajoute à ce que tu avais déjà.
    Rajoute ? J'aurais donc deux condensateurs (10µF et 0.1µF) sur les alimentations des PIC ?
    Je n'ai pas un important bagage électronique, mais c'est la première fois que je vois ça.

    Citation Envoyé par RISC Voir le message
    Pour les chimiques/céramiques tu suis les recommendations précédentes des autres membres
    Tu es le premier à avoir abordé le sujet des condensateurs, je ne vois donc pas à quoi tu fais référence.


    Citation Envoyé par RISC Voir le message
    Pour les condensateurs autour du régulateur LM2940T tu suis les recommendations du fabricant de ce composant.
    C'est fait.


    Citation Envoyé par RISC Voir le message
    A ce stade je te recommande de refaire ton schéma et de le reposter que tout le monde puisse faire des commentaires
    a+
    Dès que je saurais si j'ai bien compris pour l'histoire des 2 condos sur les alimentations PIC.

  34. #28
    DAUDET78

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
    Dès que je saurais si j'ai bien compris pour l'histoire des 2 condos sur les alimentations PIC.
    Chimique : efficace en dessous de 1Khz
    Céramique : efficace au dessus de 1Khz
    J'aime pas le Grec

  35. #29
    SofEvans

    Re : Branchement d'un microcontrôleur à chaud.

    Hello,

    Je vais donc garder la solution de la détection par la masse du circuit amovible.
    Un mosfet se chargera d'envoyer le 5V dans le circuit amovible après 200 ms (valeur arbitraire) et après chaque communication, il coupera l'alimentation.
    Des résistances sur Rx/Tx auront pour but d’empêcher le PIC de s'abimer/se détruire dans le cas où le circuit amovible est retiré alors qu'une communication UART est en cours.

    Pour les condensateurs, je ne comprends pas où la discussion actuelle m’emmène, alors je vais essayer de lire afin de percuter.
    Je poserais peut-être des questions sur un autre post.

    Je vous souhaite de bonne fêtes de fin d'année.

  36. #30
    Kissagogo27

    Re : Branchement d'un microcontrolleur à chaud.

    Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
    * En premier lieu, actuellement, je ne peux pas utiliser la combine USB.
    Le connecteur est tel que cela m'est impossible.
    Bien sûr, on pourrais changer de connecteur, mais il faut que ce dernier soit ultra plat, c'est a dire 1 à 2 mm d'épaisseur (allez, 3 à tous casser).
    bonjour, dans vos tolérances, on a les connecteurs des cartes SD et en plus petit le mini SD , a tenter en cannibalisant une carte et un support

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. boire chaud quand il fait chaud : idée reçue ?
    Par dgino dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 09/04/2016, 09h46
  2. Choix d'un microcontroleur / carte à microcontroleur
    Par bisou10 dans le forum Électronique
    Réponses: 29
    Dernier message: 25/10/2013, 15h33
  3. Branchement Microcontrôleur
    Par Yoshy56 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/09/2013, 09h45
  4. [Info] différence entre chaud. à cond. et chaud. à basse temp?
    Par Sebi-One dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/03/2012, 18h49
  5. branchement d'un clavier avec un microcontroleur
    Par soufiane1991 dans le forum Programmation et langages, Algorithmique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/06/2011, 16h56
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.