Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

schéma veilleuse



  1. #1
    simetoile

    schéma veilleuse


    ------

    bonjour tous le monde, je voulais crée une veilleuse avec un condensateur une resistance et une led et en parallele une diode zener pour pas qu'elle crame, car je fais le circuit sur le secteur de la maison soit du 220 V, le condensateur sera de 470 nf, premiere question puis je faire sans risque le circuit sur une platine d'essai sans soudure, deuxieme question quelles seront les valeurs de la resistance et de la led et de la diode zener, merci de vos réponses

    -----
    Images attachées Images attachées  

  2. Publicité
  3. #2
    gienas
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Bonjour simetoile et tout le groupe

    L'utilisation des plaques à trou, est "permise" mais avec beaucoup de précautions à respecter scrupuleusement car les risques d'accident graves sont grands

    1- fixer la plaque à une table isolante par des serre joints,
    2- ne toucher à rien sous tension,
    3-couper la prise avant d'intervenir,
    4-mettre un fusible de petit calibre en série.

    Si tout ceci n'est pas assurable par toi, laisse tomber

    Concernant le schéma, la Zener est en danger, car non protégée de surintensités à la mise en route. Le mieux est de la supprimer, et de la remplacer par une diode "ordinaire" (1N400X), directement en parallèle avec la LED, mais en opposition (tête-bêche comme sur ton schéma).

    Supprimer la résistance en série dans la LED, et la mettre en série avec le condensateur. 10 ohms me paraît faible, je verrais mieux au moins 47 ohms, voire plus.

    Le condensateur 400V est un peu "juste". Il serait mieux de prendre 630V et surtout une qualité X2 faite pour bien supporter le secteur 230V. Les condensateurs normaux ne sont pas destinés à cet usage, et supportent mal la présence permanente du secteur.

  4. #3
    abracadabra75

    Re : schéma veilleuse

    Bonjour.
    J'ajouterais aux judicieux conseils de genias, que tu veux évidemment te servir de ton montage. Il faut alors qu'il soit dans un boitier assurant la sécurité.
    Tu parles d' une veilleuse. Si c'est pour une chambre d' enfants, tout doit être en plastique, avec des fils inarrachables.
    Par expérience, la réalisation électronique n'est rien, la mise en boîte(!) correcte et FIABLE, bien plus difficile à réaliser.

    Le 220, c'est génial, mais létal!
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  5. #4
    Tropique

    Re : schéma veilleuse

    Hello

    100% d'accord avec Gienas, c'est le bon sens même; juste un commentaire en plus: pour ce type de montage à masse flottante, il est avantageux d'utiliser un pont de diodes pour travailler en double alternance.
    Deux avantages:
    -Pour une même luminosité le condo peut être 2X plus petit (220n p.ex.)
    -Il n'y aura pas de scintillement perceptible, alors qu'en simple alternance, il sera détectable dans certaines conditions
    Il suffit d'entrer le secteur dans les broches AC du pont, avec le condo et la résistance de limitation en série (je prendrais 220 ou 470 ohm, les LEDs n'aiment pas les surcourants).
    La LED est connectée directement sur les sorties + et - du pont (1A/50V).
    Enfin, un luxe pas indispensable, mais quand même, une résistance de 1M en // sur le condo permet de décharger celui-ci lorsque la veilleuse est sortie de la prise. Sans cela, c'est la roulette russe, il y a des cas où la tension dépassera 300V sur la fiche (pas dangereux, mais ouille! ).
    A+
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    gienas
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Tout à fait d'accord avec les prises de précautions dans les versions finales.

    La solution de Tropique est en effet très astucieuse. J'utilise une diode dans les lampes à incandescence pour diminuer la puissance, mais il est vrai que cela papillotte, et pourtant, l'inertie thermique du filament "arrange les choses". Les LED, elles, sont instantanées.

    Concernant le pont redresseur, 50V me paraît "léger". Je pense que 400V est un minimum, 600 seraient mieux. Les diodes non conductrices sont bien soumises aux crêtes inverses, et je ne pense pas que les ponts soient réalisés avec des avalanches contrôlées.

  8. #6
    abracadabra75

    Re : schéma veilleuse

    Si vous pouviez m'indiquer comment faire une miniature, je vous donnerais un schéma très astucieux et hyper-simple qui consiste à remplacer 2 des diodes du pont de redressement par 2 zéners (1,3W courantes) de la tension finale à obtenir (à un quasi-chouille près).
    Je l' utilise partout où il n'y a pas besoin de beaucoup d' intensité, et où la sécurité n'est pas remise en cause.
    Je dessine mes schémas a l'aide d'Isis (de Protéus): donc si quelqu'un sait comment maniper...je vous l' envoie.
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  9. Publicité
  10. #7
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    Précision supplémentaire, pour la résistance de 1Mohm en // sur le condensateur, soit tu prend une 1W type PR01 qui supporte la tension secteur et sinon 2 résistances en série type 1/4W qui à elles 2 tiendront la tension de service.
    Ne met surtout pas une résistance 1/4 ou 1/2W en // sur le condo, elle risque la destruction.
    Tu prends de la gaine thermo pour isoler l'assemblage de tes 2 résistances en série.
    Le condo classe X2 ne se justifie pas dans ce cas puisque le montage est un générateur de courant il vaut bien mieux prendre des condensateur en polyester métallisé type série 370 de chez BC pour cela.
    Le condensateurs classe X2 est un condensateur d'anti-parasitage en entrée de 230V et c'est son impédance particulière qui est mise à profit dans les filtrage.

    hulk

  11. #8
    Tropique

    Re : schéma veilleuse

    Concernant le pont redresseur, 50V me paraît "léger". Je pense que 400V est un minimum, 600 seraient mieux. Les diodes non conductrices sont bien soumises aux crêtes inverses,
    Tant que la LED est branchée, les diodes du pont ne voient jamais plus de qques volts à leurs bornes; dans le cas où le circuit est ouvert, il est possible qu'elles grillent, mais c'est sans conséquence puisqu'à ce stade la veilleuse est déjà HS, et si elles se court-circuitent, le condo limitera le courant
    Le condo classe X2 ne se justifie pas dans ce cas puisque le montage est un générateur de courant il vaut bien mieux prendre des condensateur en polyester métallisé type série 370 de chez BC pour cela.
    Le condensateurs classe X2 est un condensateur d'anti-parasitage en entrée de 230V et c'est son impédance particulière qui est mise à profit dans les filtrage.
    Il se trouve que 99% des condos branchés sur le secteur servent à du déparasitage, donc il est logique qu'ils aient une faible réactance parasite, mais ce n'est pas ce que signifie la classe X. Celle-ci a uniquement à voir avec la sécurité, en particulier la surtension maximale permise: 4KV pour X1, 2.5KV pour X2 et 1.2KV pour X3. Peu de condos 630V auraient des chances de survie dans un test de qualification X (en plus, il s'agit d'impulsions ayant des des dV/dt de 2KV/µs).
    Un autre aspect est la fiabilité à long terme: lorsque la valeur de crête de la tension alternative appliquée dépasse environ 150V, le seuil de corona est franchi, et deux fois par cycle des microdécharges vont se produire dans les interfaces et inclusions gazeuses du bobineau des armatures. Ces décharges sont trop faibles pour être détectées et causer des problèmes directement, mais à long terme, il va se se produire une accumulation d'espèces très réactives comme de l'ozone et de l'oxygène monoatomique qui vont dégrader le diéléctrique et finir par provoquer un défaut catastrophique avec risque d'incendie et de court-circuit sur le secteur.
    Les condensateurs de classe X sont bien évidemment immune à ce type de dégradation, contrairement aux modèles à film plastique d'usage général.
    Pour des raisons de sécurité, il est donc essentiel de n'employer que des X pour les applications secteur (et Y pour les connections vers les parties métalliques accessibles)
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  12. #9
    gienas
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Merci Tropique pour ces informations très précises sur la classe X, dont je n'avais pas les détails, mais qui m'expliquent le nombre de cadavres non X que j'ai vus, et qui souvent, étaient pourtant du 630V

    Concernant le pont, après analyse tu as parfaitement raison. Mon "raisonnement" se basait sur la connexion directe du pont sur le réseau, ce qui n'est pas vrai

    Je suis curieux de voir le schéma d'abracadabra75, mais ne sais pas l'aider dans le dessin

  13. #10
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse



    Désolé mais je ne suis absolument pas d'accord ni avec les uns ni avec les autres, vous dites vraiment n'importe quoi et vous melangez tout!
    J'ai surpris ce topic en déjeunant ce midi et là je n'ai pas le temps de vous démontrer vos erreurs mais dès ce soir je vais remettre de l'ordre dans ces affirmations d'apprentis sorciers.
    On n'avance pas des choses quand on n'est pas sur surtout lorsqu'il s'agit du secteur et on n'affirme pas des bétises sur les normes X ou Y juste parcequ'on a ouvert un jour un catalogue commercial sur les condo.
    Ce schéma est parfaitement utilisable d'ailleurs et tel quel.

    A ce soir...


    HULK

  14. #11
    abracadabra75

    Re : schéma veilleuse

    J' ai fait un crobar à l'aide de paint: il nest pas génial, mais on voit mieux qu' un long discours: c'est un pont 'normal' (son nom exact m'échappe) légèrement modifié
    Voici comment il fonctionne: pendant une demi alternance, une diode 'normale' redresse le courant, la zéner qui lui fait face travaille comme une diode ordinaire, et l'autre zéner vient limiter la tension à sa valeur nominale.
    La résistance R1 déchargera le condensateur C1 à la mise hors tension. R2 limite le courant de court circuit à la mise sous tension.
    Pour C1 (celui dont on utilise l'impédance pour faire chuter la tension) j'utilise 0,470µF ou 1µF suivant l' intensité demandée. C2 est le condensateur de filtrage.
    Les zéners sont des diodes 1,3 Watt.
    Je n' ai jamais fait le calcul, mais on obtient une tension de l' ordre de Vzen - 0,6 v (chute dans les diodes normales.
    La résistance R2 ( environ 100 ohms, non critique, mais pas moins) est placée à cet endroit pour commodité du dessin: elle est en série, donc peut être mise là où c'est le plus commode (dans sa ligne)

    ATTENTION: ce montage n'étant pas isolé du secteur ne doit en aucun cas être employé s' il y a risque un jour ou l'autre de rentrer en contact avec le montage qui suit cette alimentation: on risque d'entrer en contact avec la phase, POTENTIELLEMENT MORTELLE§
    Images attachées Images attachées  
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  15. #12
    Tropique

    Re : schéma veilleuse

    Bêtises? Juste un exemple au hasard...
    6.2 Corona discharges
    The air inside the microgaps that are normally present in and around the capacitor (e.g. inside
    and between the films, near the corners) may get ionized, leading to a destructive process called
    corona effect.
    This occurs when the intensity of the electric field in the capacitor exceeds the dielectric rigidity of
    the air. In these conditions, small corona discharges take place, producing two undesirable effects:
    Removal of the film metallization edges, and thus drop of capacitance.
    Occasionally, structural damages caused by the bombardment of the film with ions and electrons
    might occur as well. This produces a reduction of the breakdown voltage level of the
    dielectric, and eventually might give rise to a short-circuit or fire.
    The voltage at which this phenomenon starts is called corona starting voltage VCD. Its value is determined,
    above all, by the internal construction of the capacitors (which determines the field
    strength at the edges); it also depends, to a lesser extent, on the thickness of the dielectric. This
    voltage limit can be raised, in particular, by using internal series connection designs. However, if a
    capacitor is used below VCD, no corona effect will be observed and the corresponding degradation
    can be neglected (see section 3.2.2).
    (Epcos, film capacitors general information)

    Ici aussi il y a qques infos:
    http://my.execpc.com/~endlr/line-filter.html
    Et bien d'autres, plus académiques, sur le web...
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  16. Publicité
  17. #13
    abracadabra75

    Re : schéma veilleuse

    Je vais me risquer à poser une question, quitte à me faire eng....(j'implore l' indulgence des spécialistes...)
    Est-ce que les condo classe X2 ne sont pas les condensateurs dits 'autocicatrisants', en cas de la 'discharge' de l' ami Tropique?

    Et puis, tant que j'y suis.... : s'il existe une classe X2 , c'est qu'il existe une X1.
    Quelles en sont alors les caractéristiques et l' emploi?
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  18. #14
    Tropique

    Re : schéma veilleuse

    Les condensateurs de type X peuvent être de plusieurs technologies; celles à film (métal déposé sur le plastique) utilisent en général le processus d'autocicatrisation comme défense contre les agressions, mais il existe des technologies à feuilles qui doivent ressortir à d'autres phénomènes pour assurer la sécurité.
    Dans mon post précédent, j'ai déjà résumé les tensions supportées par les différentes classes, si tu veux plus de détails, tu peux aller voir ici (page 2):
    http://www.epcos.com/web/generator/W...alStandart.pdf
    Pourquoi ces condensateurs doivent-ils supporter de telles tensions?
    Voici qques éléments de réponse:
    http://www.wima.com/flammability.htm
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  19. #15
    abracadabra75

    Re : schéma veilleuse

    Mille excuses envers Hulk: je n' avais pas vu qu' il avait répondu à la 2ème partie de ma question
    Il n'y a que dans le dictionnaire où 'réussite' vient avant 'travail'.

  20. #16
    simetoile

    Thumbs up Re : schéma veilleuse

    bonjour tous le monde merci de vos réponses, avant de vous repondre je suis passé au magasin d'electronique et je lui ai montré le schéma il ma dit que ça ne causé auqu'un probléme pour le faire, donc je vais le monter demain et prendre une photo pour voir si tout est ok, je voulais préciser que j'ai un ami qui a fabriqué une alimentation branché sur le secteur 220 V sur une platine d'essai sans soudure variable 9 V 500 mA cout de l'alim 10 euros. Merci de vous réponses
    si vous voulez le schéma je peux vous l'envoyer

  21. #17
    gienas
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    citation simetoile
    j'ai un ami qui a fabriqué une alimentation branché sur le secteur 220 V sur une platine d'essai sans soudure variable 9 V 500 mA
    Je pense que ce dont parle ton ami, n'a rien à voir avec ton schéma. Avec cette intensité, l'alimentation comporte très probablement un transfo, qui isole du secteur, et donc protège des risques que j'évoquais.

    Concernant le schéma et sa réalisation, je t'invite à consulter le forum ce soir. Nous attendons des précisions de HULK28 qui n'avait pas l'air content.

  22. #18
    simetoile

    Thumbs up Re : schéma veilleuse

    oui le schéma dont je vous parle comporte un transfo, d'accord attendons les infos de hulk

  23. Publicité
  24. #19
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    Citation Envoyé par gienas

    Concernant le schéma, la Zener est en danger, car non protégée de surintensités à la mise en route. Le mieux est de la supprimer, et de la remplacer par une diode "ordinaire" (1N400X), directement en parallèle avec la LED, mais en opposition (tête-bêche comme sur ton schéma).

    Supprimer la résistance en série dans la LED, et la mettre en série avec le condensateur. 10 ohms me paraît faible, je verrais mieux au moins 47 ohms, voire plus.

    Le condensateur 400V est un peu "juste". Il serait mieux de prendre 630V et surtout une qualité X2 faite pour bien supporter le secteur 230V. Les condensateurs normaux ne sont pas destinés à cet usage, et supportent mal la présence permanente du secteur.

    Désolé pour tout à l'heure mais je ne peux pas laisser passer des inepties sans réagir.

    Tout d'abord resituons le débat, ici il s'agit d'un montage "bricolage" certe astucieux et universellement connu mais bricolage quand même.
    Alors quand j'en vois certain qui lance les normes des condos classe X et Cie en veux-tu en voilà il faut être sérieux 2s!

    Ce montage fait appel à la réactance du condensateur et au risque de passer pour un rabat joie, impédance, résistance et réactance même si ça sonne pareil c'est pas toujours le facteur...

    Je vous rappel que Z=R+jX et modZ=(R²+X²)^2

    Z: Impédance R:résistance etX:Réactance

    De plus X=1/2*pi*f*C

    Et Ieff=2*pi*f*C*Ueff

    Donc quand on a Ieff on a facilement C.
    Ca c'était juste pour dire que l'histoire de la zéner qui claque à la mise sous tension, non, puisque c'est la réactance de C et non la résistance qui agit.

    C'est aussi pour cela que le condensateur dans cette situation ne délivrera pas plus de courant qu'il ne peut.

    Il est dans ce cas un géné de courant.

    Rôle de la diode zéner:

    Au cours de la demi-période négative, la diode zener D2 fonctionne comme une diode ordinaire en sens passant et elle permet d'éviter que la tension inverse ne devienne trop forte aux bornes de la LED.

    La résistance de 10 ohms est là pour fixer le courant de la led qu'il est souhaitable de calculer en prenant bien en compte que nous avons à faire à un redressement mono-alternance et que c'est le courant moyen qu'il faut utiliser dans les calculs.

    Quand à l'usage des plaques à trous sans soudures, là vous faites fort de conseiller un tel truc.
    On peut aussi rouler en moto en T-shirt, c'est "permis" ça aussi.

    Allons, tout sauf ça, quand même.

    Quand je lis aussi montage "masse flottante", quelle masse flottante?

    Met ton doigt... comme tu dis à la fin de tes post, et tu vas voir si la masse est encore "flottante".
    Parle de phase tout court.

    Bon, la remarque sur le pont est juste, il vaut mieux travailler en bi-alternance.

    Pour conclure par le plus pénible, les classes de condensateurs.
    Je ne répèterai pas le début du post où parler de norme est ici une hérésie, mais il faut savoir qu'aujourd'hui quasiment tous les condos prévus pour fonctionner sur le secteur sont auto-cicatrisables (sinon le fabricant il en vend plus!), la norme de classe X1,X2,X3 n'est là que pour garantir tel ou tel validation VDE,UL,CSA et j'en passe.
    Ce n'est pas la classe qui détermine le choix d'un condensateur mais sa technologie suivant l'application.

    Ensuite selon la norme souhaitée on fixe les choix de classes.
    Prend un X2 de 100V et met le sur le secteur tu verras le résultat!

    Il faut choisir la tension de services (Umax ET pas Ueff) avec une sécurité de 50% pour s'assurer le maximum de sécurité, voilà le vrai choix à faire.

    Bon voilà, ce que je voulais dire.

    Eviter d'affirmer que tel ou tel montage est nase sans le démontrer ou argumenter.
    Eviter les conseils style je joue avec le 230V dans ma baignoire et même pas peur, alors que chaque année des centaines de gens restent "collés" aux fils.
    Eviter les réflexes "je met de la norme sur mon condo comme ça le reste aussi y s'ra à la norme."

    C'est pas pour le plaisir de vous ennuyer, mais je suis convaincu qu'il en restera quelque chose quand vous mettrez sous tension 230V.

    HULK

  25. #20
    gienas
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Bonsoir HULK28 et tout le groupe

    Je ne souhaite pas polémiquer le moins du monde, et ne vais surtout pas mettre de l'huile sur le feu.

    Je souhaite seulement rectifier deux points que je ne peux laisser passer.

    1- je ne vois pas où il est conseillé d'utiliser des plaques à trous sur le 230V. Si tu lis bien mon premier post, c'est bien tout le contraire.

    2- revenant à la Zener en danger, je le maintiens. Tu considères uniquement le régime établi, alors que je faisais allusion à la mise sous tension qui donne lieu à une intensité théoriquement infinie, dans la mesure où le branchement peut faire passer de 0 à U crête en un temps nul. Si l'on a la malchance d'être dans l'alternance positive, la jonction de la Zener va fondre. Là, je parle de vécu.

    Je ne souhaite pas m'exprimer sur les autres aspects de ta virulente réponse. Ceci est ma dernière intervention dans ce fil.

  26. #21
    monnoliv

    Re : schéma veilleuse

    Ca c'était juste pour dire que l'histoire de la zéner qui claque à la mise sous tension, non, puisque c'est la réactance de C et non la résistance qui agit.
    Comme Gienas le dit, ce que tu développes est bon en régime établi, pas en transitoire. En transitoire, il faut obligatoirement prendre (au minimum) pour se placer dans le pire des cas 240*racine(2)/Zzener = Izener = courant énorme. Conclusion, ça pète. En tout cas c'est pas viable à long terme, tu ne maîtrises pas le courant.
    C'est tout le problème de ce genre de montage à condensateur: le démarrage (courant) et l'extinction (tension résiduelle).
    A+
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  27. #22
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    salut,

    moi non plus je ne cherche pas à polémiquer mais juste à expliquer que quand tu dis, je te cite:

    "L'utilisation des plaques à trou, est "permise" mais avec beaucoup de précautions à respecter scrupuleusement car les risques d'accident graves sont grands"

    tu reconnais implicitement une telle probabilité et donc "permis" n'est pas jouable à mon avis.

    Quant à la théorie du courant "infini", non car si c'était le cas les condos d'un filtre en entrée d'alim qui sont mis en parallèle directement sur l'entrée secteur provoquerai inmanquablement la fusion du fusible d'entrée.
    D'ailleurs avez vous remarquer que ce type de montage ne possède jamais de fusible de protection?
    Alors pourquoi me direz vous?
    Parceque dans ce cas c'est le condensateur qui impose le courant et non pas la charge!

    C'est précisément là toute la nuance.

    La réactance toujours elle veille au grain... dans ce cas précis.

    Désolé de m'alourdir sur ce sujet mais c'est visiblement utile.

    HULK

  28. #23
    Jack
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Quant à la théorie du courant "infini", non car si c'était le cas les condos d'un filtre en entrée d'alim qui sont mis en parallèle directement sur l'entrée secteur provoquerai inmanquablement la fusion du fusible d'entrée.
    Je n'ai pas une expérience particulière sur ce sujet mais j'ai décortiqué le fonctionnement d'une alim à découpage travaillant directement à partir du secteur et pouvant fournir environ 140W.
    Ce que je peux en dire c'est que le courant d'appel est limité par une VDR, la capa de filtrage étant de valeur relativement faible (220µF).
    Le fusible est donc ainsi protégé.

    Sans cette VDR, comme le dis gienas, le courant d'appel pourrait être très important à la mise sous tension si le condensateur était déchargé.

    A+

  29. #24
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    Oui sauf que dans ce cas c'est le condensateur réservoir de 220µ/400VDC dans ton cas qui crée l'appel de courant (continu puisqu'après le pont redresseur).
    Je suppose que tu veux évoquer une CTN (inrush current de 5 ou 10 ohms à 25°) en série sur l'entrée plutôt qu'une VDR (varistance) ressemblant à une capa type Y de couleur jaune ou rouge;

    Moi je parlais du condensateur de 330n ou 470n en // sur l'entrée secteur.
    C'est un filtre en PI avec self de mode commun.
    De plus tu remarqueras que le fusible est temporisé dans ton cas probablement F=2AT;

    @+

    HULK

  30. Publicité
  31. #25
    Jack
    Modérateur

    Re : schéma veilleuse

    Je suppose que tu veux évoquer une CTN (inrush current de 5 ou 10 ohms à 25°) en série sur l'entrée plutôt qu'une VDR (varistance)
    C'est effectivement un thermistance. A priori plutôt une CTP.

    De plus tu remarqueras que le fusible est temporisé dans ton cas probablement F=2AT;
    Oui bien sur, mais ce n'aurait pas été suffisant.

    Moi je parlais du condensateur de 330n ou 470n en // sur l'entrée secteur.
    470n ça peut déjà provoquer un appel de courant non négligeable.

    A+

  32. #26
    Tropique

    Re : schéma veilleuse

    Comme le dit Gienas, inutile de polémiquer, surtout face à quelqu'un dont les certitudes s'assimilent plus à de la foi religieuse qu'autre chose.
    Les forumeurs jugeront d'eux-même...
    Pour ma dernière intervention sur ce post, je vais tout de même épingler un ou deux... détails (restons gentils).
    Ensuite selon la norme souhaitée on fixe les choix de classes.
    Prend un X2 de 100V et met le sur le secteur tu verras le résultat!
    Pour faire l'expérience, il faudrait se procurer un X2 de 100V, ce qui risque d'être difficile: la tension nominale de ces composants est liée à la tension du secteur sur lequel ils sont employés, avec une certaine marge de sécurité; cela signifie que la tension la plus basse disponible est de 125V (Canada & USA). Et même là, en pratique les condensateurs X2 sont quasiment toujours spécifiés à 250V AC.
    Cela dit, même si l'on branchait un condensateur X2 de 125V sur le secteur 230V, il ne se passerait pas grand chose en pratique, en tout cas pas dans l'immédiat: la tension de test impulsionnelle est la même pour toutes les Vn de la classe X2 (2500V), donc la rigidité diéléctrique est suffisante; ce n'est que pour de longues périodes qu'il risque d'y avoir des problèmes.
    Par contre, si l'on tente l'expérience inverse, brancher un condo de 630V sur une tension de 2.5KV, on va détruire le condo instantanément dans au moins 80% des cas.
    Met ton doigt... comme tu dis à la fin de tes post, et tu vas voir si la masse est encore "flottante".
    La masse de cette alim doit rester flottante: elle ne peut pas être réunie à la masse d'un autre montage; p.ex., elle ne peut pas être utilisée pour alimenter le circuit de controle de gate d'un triac relié au secteur.
    la norme de classe X1,X2,X3 n'est là que pour garantir tel ou tel validation VDE,UL,CSA et j'en passe.
    Certes, mais ces certifications garantissent que le composant pourra être branché sans danger sur le secteur, ce qui n'est sûrement pas sans importance.
    Si ces condos sont également appelés "safety capacitors", ce n'est pas pour rien.
    Quant à la technologies, plusieurs sont utilisable pour cette application: traditionnellement, c'était plutot le papier, métallisé et/ou imprégné alors qu'actuellement, la mode est plutot au polypropylène, même si le papier reste utilisé par certains fabricants. Et il y a encore d'autres diéléctriques utilisables: mylar, céramique, voire double film.
    De même pour la nature des électrodes: il y a toujours des modéles à feuilles pleines, même si les diéléctriques métallisés sont plus fréquents; il y a même des modèles à "carrier film".
    Et dans le cas d'électrode en feuille, pas question d'autocicatrisation.
    Point final pour moi.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  33. #27
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    Je clos ici le débat.

    HULK

  34. #28
    simetoile

    Smile Re : schéma veilleuse

    salut tout le monde, bon apparement hulk na pas répondu, mais j'ai trouvé le site sur internet du schéma avec les expliquations, sur google, taper diode zener, et aller sur, lelectronique.com- Toutes les ressources(cours, montages...,

  35. #29
    simetoile

    Smile Re : schéma veilleuse

    salut tout le monde, j'ai trouvé le schéma que je vous ai donné sur internet, google, diode zener, lelectronique.com - Toutes les ressources(......
    ils donnent toutes les expliquations.

  36. #30
    invite03481543

    Re : schéma veilleuse

    Citation Envoyé par simetoile
    salut tout le monde, j'ai trouvé le schéma que je vous ai donné sur internet, google, diode zener, lelectronique.com - Toutes les ressources(......
    ils donnent toutes les expliquations.
    Si cette "abondante" explication te suffit alors...
    effectivement j'ai vraiment perdu mon temps à répondre à ton post.
    Le reste du site est tout aussi passionnant d'ailleurs...

    Pour le moins tu pourrai nous dire le résultat de ton montage et ce que tu as finalement analysé de tout ceci.



    HULK

Discussions similaires

  1. [Thermique] Problème de veilleuse chaudière
    Par Lunatik2a dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2007, 15h50
  2. [Thermique] Pb veilleuse chaudière Frisquet
    Par karadoc64 dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/08/2007, 22h09
  3. [Thermique] Veilleuse en panne
    Par manwe dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2007, 08h14
  4. Pas d'Allumage veilleuse...
    Par Adan75 dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/12/2006, 21h06
  5. problème d'allumage de veilleuse
    Par Nomys dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2005, 16h40
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.