Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Détermination des trois paramètres qualifiant un filtre (cas de l'audio et de la cabine Leslie)



  1. #1
    Opal-vox

    Détermination des trois paramètres qualifiant un filtre (cas de l'audio et de la cabine Leslie)

    Bonsoir,

    Avec une cabine Leslie, il peut s'agir selon les cas d'un filtrage passif ou actif.
    Je cherche à décrire précisément ce filtrage. L'inconvénient c'est que je n'ai pas de cabine sous la main, et que les sites qui donnent quelques caractéristiques de base sur la Leslie ne sont pas aussi précis que je cherche à l'être.

    J'ai souligné en rouge dans mon cours que c'était d'abord le choix des HP qui déterminait le filtre choisi par la suite. Je ne me souviens plus avec précision pourquoi cet ordre de choix. Il faut savoir que pour une 122 le HP de grave est un 15"., cela vous aidera donc peut-être pour répondre à mes questions (que j'ai souligné) et m'aider ainsi à déterminer les caractéristiques du cross-over d'une Leslie.
    Après pour les trompes, je n'arrive pas à trouver la dimension, pourquoi n'est elle pas indiqué dans les docs ?
    Et il y a parfois une reverb avec une leslie. Elle sort par des HP de 6x9" (=6 HP de 9" ???), provenant de l'ampli principal qui a été splitté entre la reverb et le crossover
    http://www.tonewheels-organ-shop.com...2,%20222RV.pdf



    Vous le savez sans doute, les trois paramètres d'un filtre sont : sa fréquence de coupure, sa pente/ordre, et son nom

    - La fréquence de coupure de la Leslie se situe en général autour de 800Hz
    A cette fréquence ont alors une atténuation entre -3 dB ou -6dB.
    Apparemment, cela varie parce que deux HP ne génèrent pas toujours des ondes en phase, et la distance séparant leurs centres acoustiques doit être très inférieur à la longueur d'onde à transmettre.
    Cependant, cette idée de centre acoustique concerne le filtrage audio en général. Et je ne suis pas sûr qu'elle soit pertinente dans le cas de la Leslie. Ou plutôt, je ne sais pas comment l'adapter à cette machine. En effet, contrairement à une enceinte classique, les HP de la Leslie sont dos à dos.
    Donc comment déterminer l'atténuation en dB au niveau du crossover ?

    -la pente ou ordre
    J'ai éventuellement ce schéma de la 122 d'où l'on pourrai peut-ête tirer des information sur les cellules de filtrage ? :
    http://www.theatreorgans.com/hammond...cs/122mn-a.pdf


    - Le nom
    Comment déterminer la valeur du coefficient de surtension au niveau de la fréquence de coupure ?


    Voyez-vous d'autres éléments important que j'aurai négligé concernant ce filtrage

    Enfin à votre avis, quels sont les différences fondamentales (au niveau de ces trois caractéristiques , voire ailleurs) entre le filtre répartiteur d'un système de diffusion et celui d'un ampli pour instrument ?



    en espérant ne pas trop en demander , un grand merci , bonne journée !

    -----

    Dernière modification par Opal-vox ; 10/06/2015 à 12h10.

  2. #2
    PIXEL

    Re : Détermination des trois paramètres qualifiant un filtre (cas de l'audio et de la cabine Leslie)

    tu demandes des infos qui n'existent probablement pas

    les équipements de l'époque étaient conçus avec un logiciel de CAP , maintenant oublié...

    qui donnait des résultats irrégulier selon l'utilisateur , mais parfois très bons.

  3. #3
    Opal-vox

    Re : Détermination des trois paramètres qualifiant un filtre (cas de l'audio et de la cabine Leslie)

    hello merci pour ta réponse !

    je comprends que mes question puissent sembler anachroniques. Bien entendu, les dénominations d'ordre/de pente, ainsi que le nom spécifique d'un filtre, n'existaient sans doute pas à l'époque. Mais, hormis peut-être le coefficient de surtension , je ne vois pas bien en quoi l'approche que je propose est totalement impensable pour le cas du filtre d'une Leslie. Pour faire une analogie, il ne me semble pas qu'il soit forcément illégitime d'étudier Homère avec des concept du XXI e siècle. Deux de mes questions (la 1ere et la dernière) sont d'ailleurs plus générales et relève davantage de lacunes de ma part sur des notions de base.

    J'ai par ailleurs parfaitement conscience que la démarche de l'inventeur était avant tout expérimentale. Il est évident que les amélioration positives qu'il a pu apporter à son invention commençaient d'abord par des tentatives infructueuses, plutôt que sur sur l'utilisation de connaissances techniques n'existant pas à l'époque.

    Ceci dit ta réponse est compréhensible, mais mes question peuvent dans ce cas aussi trouver des réponses en raisonnant sur les Leslie plus modernes.
    Dernière modification par Opal-vox ; 10/06/2015 à 15h16.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Effet de spatialisation d'une cabine Leslie
    Par Opal-vox dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/06/2015, 21h02
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 15/06/2015, 02h47
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 13/03/2015, 10h27
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 05/03/2015, 23h04
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 02/03/2015, 15h55