Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

puissance aux bornes d'une résistance



  1. #1
    cosmoff

    puissance aux bornes d'une résistance


    ------

    Bonjour,

    j'ai un circuit avec une source de tension analogique de 50hz reliée en série avec une résistance.

    la puissance aux bornes de la résistance est : P = U*I [ 0.5 + 0.5*cos(2wt) ]

    mais j'ai du mal à savoir ce que ca signifie, c'est l’énergie transformé en chaleur dans la résistance toutes les 1/(2*50) secondes ?

    merci d'avance pour vos éclaircissement.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    DAUDET78

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par cosmoff Voir le message
    la puissance aux bornes de la résistance est : P = U*I [ 0.5 + 0.5*cos(2wt) ]
    Tu sors d'où cette formule pas magique ?
    J'aime pas le Grec

  4. #3
    DAT44

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Bonjour,
    aux bornes d'une résistance la tension et le courant sont toujours en phase donc P=U x I.

    Tu a un schéma global du montage ?
    Dernière modification par DAT44 ; 13/03/2017 à 12h29.

  5. #4
    cosmoff

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    Tu sors d'où cette formule pas magique ?
    formule de trigo cos(a)*cos(a) = 0,5+0,5cos(2a)
    et j ai v(t)=Ucos(wt) et i(t)=Icos(wt)
    d ou p(t)=u(t)*i(t)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    cosmoff

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par DAT44 Voir le message
    Bonjour,
    aux bornes d'une résistance la tension et le courant sont toujours en phase donc P=U x I.

    Tu a un schéma global du montage ?
    oui c est en phase je suis d accord, le schema n est pas necessaire c est juste une source de tension analogique reliee en serie avec une resistance

  9. #6
    invite39886733

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Code:
    cos(a)*cos(a) = 0,5+0,5cos(2a)
    T sur de ton coup sur ca?

  10. Publicité
  11. #7
    CaptainDoc

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Salut
    En effet, p(t) = u(t)*i(t).
    Ici, R de déphase pas ton courant, donc p=u*i.
    Donc si tu traces ta puissance dite instantanée, elle aura une forme en cosinus classique. En valeur efficace, tu en déduis ton énergie en kwh si tu as envie (je sais pas si c'est cette puissance qui t’intéresse). Par exemple, pour une puissance eff de 100W (Ueff=50V et Ieff=2A) tu consommeras 0.1KWh si tu le laisses en fonctionnement.

  12. #8
    cosmoff

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par hulk69 Voir le message
    Code:
    cos(a)*cos(a) = 0,5+0,5cos(2a)
    T sur de ton coup sur ca?
    oii tout a fait sur

  13. #9
    cosmoff

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par CaptainDoc Voir le message
    Salut
    En effet, p(t) = u(t)*i(t).
    Ici, R de déphase pas ton courant, donc p=u*i.
    Donc si tu traces ta puissance dite instantanée, elle aura une forme en cosinus classique. En valeur efficace, tu en déduis ton énergie en kwh si tu as envie (je sais pas si c'est cette puissance qui t’intéresse). Par exemple, pour une puissance eff de 100W (Ueff=50V et Ieff=2A) tu consommeras 0.1KWh si tu le laisses en fonctionnement.
    tu ne reponds pas a ma question

  14. #10
    DAUDET78

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par cosmoff Voir le message
    oii tout a fait sur
    Ben , tu as tort
    P = U*I [ 0.5 + 0.5*cos(2wt) ] C'est faux . Si tu es sûr de ton coup, dépose un brevet . Ta fortune est faite !
    J'aime pas le Grec

  15. #11
    Antoane
    Responsable technique

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Bonjour,

    mais j'ai du mal à savoir ce que ca signifie, c'est l’énergie transformé en chaleur dans la résistance toutes les 1/(2*50) secondes ?
    C'est l'idée.
    La source de tension sinusoïdale, c'est, en gros une source de tension qui vaut parfois +V parfois -V et parfois 0.
    Lorsque la tension est proche de zéro, la puissance dissipée dans la résistance est nulle : P=0²/R~0.
    Lorsque la tension vaut +V, la puissance dissipée est positive : P = +V²/R.
    Lorsque la tension vaut -V, la puissance dissipée est positive aussi : P = (-V)²/R.

    Conclusion : la puissance dissipée est pulse (parfois elle vaut zéro, parfois non) et de pulsation 2*w. > c'est ce que montre ton cos(2wt)
    La puissance n'est jamais négative, ce qui est garanti par le cos²(wt)=(1+cos(2wt))/2.

    Nota : on ne parles pas de la puissance aux bornes d'un composant, mais de la puissance perdue, ou dissipée par ce composant.

    Edit : attention aux notations : dans ta formule "P = U*I [ 0.5 + 0.5*cos(2wt) ]", U et I sont les valeurs crête de la tension et du courant. P est la puissance dissipée à chaque instant (on la note plus généralement p(t) ). La puissance moyenne vaut alors <P> = U*I /2 = Ueff * Ieff. Donc tout va bien.
    Dernière modification par Antoane ; 13/03/2017 à 14h20.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  16. #12
    Antoane
    Responsable technique

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Re. Pour ceux dont les cours de maths sont loin : https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...ction_formulae
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  17. Publicité
  18. #13
    Gérard

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Et pourquoi se compliquer la vie alors que pour un système sinusoïdal, p = u*i*cosphi. Nous parlons d'une résistance, cosphi = 1.
    Il est difficile de faire plus simple.

  19. #14
    f6bes

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par Gérard Voir le message
    Et pourquoi se compliquer la vie alors que pour un système sinusoïdal, p = u*i*cosphi. Nous parlons d'une résistance, cosphi = 1.
    Il est difficile de faire plus simple.
    Bsr à toi,
    Je peux donc m'arréter de me gratter la tete !!!
    Bonne soirée

  20. #15
    cosmoff

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Bonjour,


    C'est l'idée.
    La source de tension sinusoïdale, c'est, en gros une source de tension qui vaut parfois +V parfois -V et parfois 0.
    Lorsque la tension est proche de zéro, la puissance dissipée dans la résistance est nulle : P=0²/R~0.
    Lorsque la tension vaut +V, la puissance dissipée est positive : P = +V²/R.
    Lorsque la tension vaut -V, la puissance dissipée est positive aussi : P = (-V)²/R.

    Conclusion : la puissance dissipée est pulse (parfois elle vaut zéro, parfois non) et de pulsation 2*w. > c'est ce que montre ton cos(2wt)
    La puissance n'est jamais négative, ce qui est garanti par le cos²(wt)=(1+cos(2wt))/2.

    Nota : on ne parles pas de la puissance aux bornes d'un composant, mais de la puissance perdue, ou dissipée par ce composant.

    Edit : attention aux notations : dans ta formule "P = U*I [ 0.5 + 0.5*cos(2wt) ]", U et I sont les valeurs crête de la tension et du courant. P est la puissance dissipée à chaque instant (on la note plus généralement p(t) ). La puissance moyenne vaut alors <P> = U*I /2 = Ueff * Ieff. Donc tout va bien.
    merci c'est tres bien expliqué

  21. #16
    Gérard

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bsr à toi,
    Je peux donc m'arréter de me gratter la tete !!!
    Bonne soirée
    Bonsoir à toi,
    Je ne peux pas m'avancer, ça dépend du nombre de cheveux, de la présence éventuelle de poux, de l'âge du capitaine ...
    Au plaisir de te lire.

  22. #17
    Antoane
    Responsable technique

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Gérard Voir le message
    Et pourquoi se compliquer la vie alors que pour un système sinusoïdal, p = u*i*cosphi. Nous parlons d'une résistance, cosphi = 1.
    Il est difficile de faire plus simple.
    Et comment tu démontres cette formule ?
    Bonne soirée.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  23. #18
    antek

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Et comment tu démontres cette formule ?
    Faut démontrer P=UI maintenant !?
    Chmiman, sort de ce corps . . .

  24. Publicité
  25. #19
    Antoane
    Responsable technique

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Pas P=UI, le cos(phi).

    Encore que P=UI en passant par les équations de Maxwell, c'est très joli. Je l'ai fait en cours, ils ont rien compris
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  26. #20
    Gérard

    Re : puissance aux bornes d'une résistance

    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Bonsoir,

    Et comment tu démontres cette formule ?
    Bonne soirée.
    Si maintenant il faut démontrer ce qui est admis depuis longtemps, on n'est pas sorti de l'auberge.
    Et puis moi, je la prends pour argent content sans démonstration.

    Sur ce, bonne nuit.

Discussions similaires

  1. [Analogique] Puissance dissipée aux bornes d'une résistance
    Par ioro dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/06/2016, 08h55
  2. [Analogique] Tension aux bornes d'une résistance de 0Ohm
    Par ioro dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/11/2015, 10h29
  3. résistance entre deux bornes de phase ?!
    Par TheConfident dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/05/2014, 07h25
  4. calculer la tension au bornes d'une résistance
    Par zboub_zboub dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 11/06/2012, 18h53
  5. Tension aux bornes d'une résistance
    Par maximust11 dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/03/2010, 23h27
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.