Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?



  1. #1
    Teknic

    Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonjour à tous,

    j'avais déjà évoqué avec certains d'entre vous la longévité des potentiomètres. Par exemple en audio: des condensateurs placés en amont, voire en aval, permettent de limiter le vieillissement des potentiomètres en stoppant les tensions continues.


    Mais l'utilisation de condensateur n'est pas toujours possible, principalement quand on utilise des tensions continues comme dans le cas suivant:

    Afin de contrôler certaines fonctions d'un ATmega328, j'utilise les potentiomètres comme commandes en tension qui attaquent les 6 entrées AD.
    Dans ce cas le circuit est très habituel (schéma comme ici: http://cq.cx/pics/int-pot.png): la "patte 1" du potentiomètre est reliée au Gnd, la "patte 3" est reliée au 5Volt et la "patte 2" est relié a une entrée analogique. Rien de nouveau sous le soleil.

    Aussi j'ai une approche à vous soumettre: Puisque les entrées analogiques ne sont pas lues en permanence, ne serait il pas judicieux d'alimenter les potentiomètres uniquement lorsqu'on en a besoin?

    On pourrait alors relier la "patte 3" du pot à une sortie I/O de l'ATmega, cette sortie ne passant à l'état haut que lorsqu'on lit l'entrée analogique.

    Vous me suivez toujours? Il me semble qu'en limitant le temps de mise sous tension du potentiomètre, on peut le préserver et améliorer sa longévité. En théorie en tout cas cette affirmation me paraît tout à fait juste.

    Mais en pratique cela est plus compliqué, surtout si on veut lire les entrées analogiques très souvent, pour mon projet la fréquence de rafraichissement doit être de plusieurs dizaine de Hertz. Ce qui engendrerait autant de "spikes", pics ou pollution malheureuse qui viendraient attaquer la piste du potentiomètre...

    Aussi cette idée vous paraît-elle aussi bonne en pratique qu'en théorie? Et surtout pensez vous que cela permettrait de véritablement améliorer la longévité des pots?

    Merci pour vos points de vue.

    -----

    Dernière modification par Teknic ; 28/06/2017 à 21h22.

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Bonsoir,
    Ce qui use un potar ce sont surtout les manipulations, le reste se règle en utilisant des potentiomètres de bonne qualité, donc pas des pistes carbone premier prix.
    http://potentiometers.com/potcomFAQ.cfm?FAQID=19.
    Donc amha faux problème.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  4. #3
    f6bes

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Citation Envoyé par Teknic Voir le message

    Aussi j'ai une approche à vous soumettre: Puisque les entrées analogiques ne sont pas lues en permanence, ne serait il pas judicieux d'alimenter les potentiomètres uniquement lorsqu'on en a besoin?


    Aussi cette idée vous paraît-elle aussi bonne en pratique qu'en théorie? Et surtout pensez vous que cela permettrait de véritablement améliorer la longévité des pots?

    Merci pour vos points de vue.
    Bjr à toi,
    Hum , j'ai un ampli audio avec SES potentiométres ( grave , médieum ,aigu...volume , balance) donc c'est de l'ANALOGIQUE.
    Comment je fais s'ils ne sont pas "alimentés". en PERMANENCE ?
    C'est des diviseurs de tension...faut bien qu'il y ait une tension sur ceux çi !! Sinon j'ai pas de signal en...sortie ! Donc idée
    à remiser dans les archives.
    Il y a potentiométre et POTENTIOMETE.


    La qualité a un ....prix.
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  5. #4
    Teknic

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Re,

    1 - je sais qu'il faut éviter les potentiomètre bas de gamme. Ce n'est pas la question.

    2- En suivant ta logique JR et si c'est un faux problème alors l'utilisation de condos en audio analogique pour stopper les courants continus dans les pots seraient inutiles... :/

    3- F6bes, je parle de potentiomètres qui attaquent un MICRO-CONTROLEUR.

  6. #5
    terriblement

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Salut,

    à mon avis ce qui use ton potentiomètre avec ton montage c'est quand on est en début de course, regarde combien de courant traverse ce pauvre potentiomètre...

    Remarque à ton 2- : le but n'est peut être pas de tenter de prolonger la vie du potentiomètre, mais est peut etre simplement fonctionnel, pour le montage qui suit/précède

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    f6bes

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Citation Envoyé par terriblement Voir le message
    Salut,

    à mon avis ce qui use ton potentiomètre avec ton montage c'est quand on est en début de course, regarde combien de courant traverse ce pauvre potentiomètre...

    Remarque à ton 2- : le but n'est peut être pas de tenter de prolonger la vie du potentiomètre, mais est peut etre simplement fonctionnel, pour le montage qui suit/précède
    Bj rà toi,
    Reste à savoir ce que consomme l'entrée du processeur . Donc meme en DEBUT de course...y a certainement RIEN de dramatique !
    Ce qui peut etre DANGEREUX pour un potar c'est de le monter en RESISTANCE ..variable. (C'est pas le cas)
    Dans ce cas ( R variable) en début de course il en prend...plein les dents et dans bien des cas...ça...fume !

    @Tecknic: reste à savoir quelle valeur de courant l'on veut stopper ? Faut pas tenter le diable ! Mais des potar ( cas général) . supporte tranquillement
    qq millis de début.
    C'est les FROTTEMENTS et usure des pistes ( manoeuvres, poussiére de carbone.)
    qui détériore bien plus les potar.
    Nota: si on fait un systéme de "commutation" encnore faut il que le systéme de commutation n e provoque pas à ,son tour, des défauts de ...contatct.
    On reporte les ennuis ...ailleurs .
    Bonne journée
    Dernière modification par f6bes ; 29/06/2017 à 08h25.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  9. Publicité
  10. #7
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Teknic Voir le message
    Re,

    2- En suivant ta logique JR et si c'est un faux problème alors l'utilisation de condos en audio analogique pour stopper les courants continus dans les pots seraient inutiles... :/

    .
    On trouve en effet chez certains fabricants(Tyco je crois) des indications préconisant de placer la tension la plus positive sur le curseur (electrolyse du contact ?), les autres (BOURNS et consort) ne préconisent que le respect des puissance/tension/courant max; En general les capas en serie en audio sont plutôt là pour couper le continu vers l'ampli et rien d'autre!
    Ceci dit il existe tellement de pratiques magiques en audio que cela en serait une qui ne me surprendrait pas car bizarrement les fabricants d'alim labo ou d'appareils de mesures ne semblent pas au courant de cette "astuce".
    JR
    PS : en ce moment je je bricole avec des tubes et bien sur je place une capa en série avec mes potars pour qu'ils n'aient pas à encaisser la tension plaque(250V moyen) mais ça c'est du bon sens.
    Dernière modification par jiherve ; 29/06/2017 à 10h12.
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  11. #8
    sandrecarpe

    Re : Longévité des potentiomètres et uc: un approche judicieuse?

    Salut,
    En audio, sur un montage comme celui-ci par exemple (c'est un contrôle actif du volume) :
    900cavc300.png

    J'ai trouvé deux raisons de la présence des condensateurs C1 et C2.
    La première est qu'ils empêchent les bruits de craquements quand on manipule le potentiomètre (source).
    La seconde raison (d'après Douglas Self dans Small Signal Audio Design) est que C2 empêche le courant de polarisation d'entrée de l'AOP de remonter par le potentiomètre, et C1 bloque la composante continue.

    J'ai aussi lu certaine fois pour d'autres montages (mais le principe est le même), que ces condensateurs bloquent la composante continue afin d'allonger la durée de vie du potard

  12. #9
    Teknic

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonsoir,

    bah oui par exemple on peut trouver ça sur Sonelec:

    https://www.sonelec-musique.com/elec...r_liaison.html


    "Pourquoi mettre un condensateur dans le trajet du signal ?
    - Pour empêcher un potentiomètre de réglage (de volume par exemple) de cracher
    La présence d'une tension continue sur un potentiomètre est en effet fortement déconseillée, si vous voulez que ce dernier ait une durée de vie décente. A noter qu'il faut quasiment toujours mettre un condensateur à l'entrée du potentiomètre (extrémité), comme à sa sortie (curseur), car une tension continue peut parfaitement venir de l'étage qui précède ou de l'étage qui suit. "

  13. #10
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Re
    Bien sur et pour tout ce qui doit régler du continu on fait comment !
    Il existe bien un effet mais il ne semble frapper qu'en audio et pas sur une alim de labo ni sur les potar d'un GBF ni sur ceux des oscillo ni sur ceux nombreux présents sur une planche de bord d’aéronef étrange non ?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  14. #11
    f6bes

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Re
    Bien sur et pour tout ce qui doit régler du continu on fait comment !
    Il existe bien un effet mais il ne semble frapper qu'en audio et pas sur une alim de labo ni sur les potar d'un GBF ni sur ceux des oscillo ni sur ceux nombreux présents sur une planche de bord d’aéronef étrange non ?
    JR
    Salut Jherve,
    Je suis bien embéter pour commander en tension mes varicaps !
    Cordialement
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  15. #12
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonjour,

    Cela tombe bien il ne passe aucun courant dans les varicap, et si le schéma de la commande (pot, résistances, varicap ) est bien fait et dans les règles de l'art , il n'y a strictement aucune raison pour que le potentiomètre vieillisse seulement parce qu'il est connecté à une source DC , ce sont des salades !! ... bien sur si on fait passer 500 mA par le curseur d'un potar alors qu'il est fait pour 10 mA maxi , plus rien ne va ... !!
    C'est une question de spécification du potentiomètre rien d'autre ... Seule l'usure mécanique du potentiomètre est a prendre en compte ..
    a PLUS
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  16. Publicité
  17. #13
    f6bes

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Salut Patrick,
    Oui mais faut tout de meme APPLIQUER une...tension!
    Donc on ne peut "isoler" le potar.
    Par précaution j'utilise cela pour mes varicaps :
    https://img.banggood.com/thumb/water...6ad5f2c51c.jpg
    Jaime bien dormir..tranquille !!
    Bon WE
    Dernière modification par f6bes ; 30/06/2017 à 17h44.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  18. #14
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Hello,

    Salut F6bes petit joueur, tu prends ceinture et bretelles pour tenir ton pantalon ...
    C'est pas du jeux, un rhéostat bobiné bien sur .... va trouver un 10k ou un 20k bobiné et miniature!! à prix d'or !!
    Non pour des varicap cela ne sert a rien , le courant qui traverse les 10k ne doit occasionner aucune usure bien sur et le plus délicat, le curseur, ne passe aucun courant (si c'est bien fait). Il ne reste que l'usure mécanique c'est sur.
    Si c'est pour dire que les pots sont des points de non fiabilité, oui, mais c'est seulement mécanique, pas électrique si le concepteur ne déc.... pas ..
    A plus
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  19. #15
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonjour,

    "Pourquoi mettre un condensateur dans le trajet du signal ?
    - Pour empêcher un potentiomètre de réglage (de volume par exemple) de cracher
    Eh non, c'est surtout pour ne pas flinguer ou faire varier la polarisation de l'étage suivant , c'est évident non ?
    Les composants ont des spécifications :
    Un exemple parmi tant d'autres

    Et les potentiomètres de précision aussi ...celui ci est bobiné

    A plus
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  20. #16
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonsoir
    en fait tout ceci vient de l’époque des tubes où d'une part les tensions "potarisables" étaient issues d’étages ayant une composante DC importante (plusieurs centaine de volts) et d’étages amplificateurs dont la moindre variation du point de polarisation (tension grille dépendante de la résistance de cathode et de celle de fuite de la grille donc du potar si couplé en DC) était amplifié.
    Reste toutefois une possibilité d'electrolyse ou autre(wetting current) au niveau du curseur mais impossible de trouver quoique ce soit (IEE, etude universitaire ...) sur ce sujet, étrange non?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  21. #17
    Teknic

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonsoir à tous,

    alors là JR je dois avouer être scotché, l'explication historique est un bon argument. Je croyais sincèrement cette affirmation vraie. Pourtant Sonelec, un site où j'ai appris plein de choses est pour moi une source sérieuse...


    Aussi si personne ne vient te contredire il faudra me résoudre à changer mon point de vue et je t'en remercie car j'aurais appris quelque chose.

    Bon WE les gars!

  22. #18
    sandrecarpe

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Citation Envoyé par Patrick_91 Voir le message
    Bonjour,



    Eh non, c'est surtout pour ne pas flinguer ou faire varier la polarisation de l'étage suivant , c'est évident non ?
    Les composants ont des spécifications :
    Un exemple parmi tant d'autres

    Et les potentiomètres de précision aussi ...celui ci est bobiné

    A plus
    Mais aussi pour empêcher le potard de cracher.
    Vous avez jamais essayé d'appliquer un signal continue sur un haut-parleur ? Vous brancher deux fils volants sur les cosses du haut-parleur et reliez un des deux sur le générateur. Ensuite faites frotter le second fil sur l'autre pôle du générateur : ça crachotte !
    A l'intérieur du potard, c'est mécaniquement ce qu'il se passe, ça frotte.

  23. Publicité
  24. #19
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    re
    oui mais cà frotte aussi pour de l'alternatif , a moins que celui ci soit client chez Durex!
    Certains sites de fabricants de potar font état de possibilité de problème en DC, j'en ai déja fait mention mais je n'ai rien trouvé de solide sur ce sujet.
    la seule chose dont je connais avec certitude l'existence c'est le wetting current , qui est le courant minimal qui doit parcourir un contact mécanique pour que celui ci soit fiable.
    JR
    Dernière modification par jiherve ; 30/06/2017 à 20h27.
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  25. #20
    sandrecarpe

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    C'est vrai
    Mais pourtant pour moi c'est pas n'importe quoi. Un jour, j'ai eu un soucis de potard qui crachotte. C'était un quadruple potard que j'avais récupéré dans un ampli qui avait au moins 20 ans, ça m'a fait de la peine de la changer. Mais après remplacement, toujours le même soucis ! Et simplement en remplaçant les condensateurs de liaison le problème a été résolu

    Deuxième théorie tirée par les cheveux
    Peut-être que le potard ne crachotte pas pour de l'alternatif car, par chance, les coupures de la piste du potard se font lorsqu'on est proche du 0 V
    Dernière modification par sandrecarpe ; 30/06/2017 à 20h36.

  26. #21
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Citation Envoyé par sandrecarpe Voir le message
    Mais aussi pour empêcher le potard de cracher.
    Vous avez jamais essayé d'appliquer un signal continue sur un haut-parleur ? Vous brancher deux fils volants sur les cosses du haut-parleur et reliez un des deux sur le générateur. Ensuite faites frotter le second fil sur l'autre pôle du générateur : ça crachotte !
    A l'intérieur du potard, c'est mécaniquement ce qu'il se passe, ça frotte.
    Oui absolument !! c'est un problème mécanique , rien a voir avec la circulation d'un courant (dans les bonnes conceptions)
    ceci n'a rien a voir avec un problème électrique ..
    A PLUS
    Dernière modification par Patrick_91 ; 30/06/2017 à 20h44.
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  27. #22
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Hello,

    C'est vrai
    Mais pourtant pour moi c'est pas n'importe quoi. Un jour, j'ai eu un soucis de potard qui crachotte. C'était un quadruple potard que j'avais récupéré dans un ampli qui avait au moins 20 ans, ça m'a fait de la peine de la changer. Mais après remplacement, toujours le même soucis ! Et simplement en remplaçant les condensateurs de liaison le problème a été résolu
    Potentiellement une explication, les condensateurs commencent a fuir un tantinet et il relient des étages polarisés, forcément en bougeant le potar ça crache!! c'est sur ! !
    a PLUS
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  28. #23
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Re
    si les condos sont morts et qu'ils sont nécessaires pour les raisons évoquées plus haut(tension de sortie avec composante continue ou modification de la polar d'entrée) alors c'est normal.
    Amha et apres moults recherches ceci est une légende urbaine!
    Ceci dit si qqn trouve un article sérieux sur le sujet je suis preneur.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  29. #24
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Hello,
    En fait, tout ceci est assez compliqué bien sur, mais ce n'est pas une raison pour tout mettre sur le dos des potentiometres! Les concepteurs et la fiabilité des condensateurs y sont aussi pour quelque chose !!
    A plus
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  30. Publicité
  31. #25
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    hello,

    Mais aussi pour empêcher le potard de cracher.
    Vous avez jamais essayé d'appliquer un signal continue sur un haut-parleur ? Vous brancher deux fils volants sur les cosses du haut-parleur et reliez un des deux sur le générateur. Ensuite faites frotter le second fil sur l'autre pôle du générateur : ça crachotte !
    A l'intérieur du potard, c'est mécaniquement ce qu'il se passe, ça frotte.
    Pas du tout (a mon avis !) c'est la piste de carbone qui s'éfrite non ? c'est mécanique !!
    A plus
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  32. #26
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Re
    il existe des potar qui crachent toujours si mal conçus, ce sont les bobinés ,le curseur s'il ne comporte qu'un point de contact saute d'une spire à l'autre , par contre un modèle sérieux avec contacts multiples ne crachera pas ce type de potar furent et sont toujours utilisés dans la réalisation d'asservissements ex :
    http://www.coudoint.com/page/product...potentiometers.
    J'ai encore quelque vieux SEMIP de course!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  33. #27
    Patrick_91

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Hi ,

    Oui, les bobinés ça crache forcément !! F6bes les aime bien car électriquement ils ne craignes rien, ce qui est vrai !

    A plus
    C'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

  34. #28
    f6bes

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Salut Patrick 91,
    Si je dois piloter plus de deux varicaps...pas d'hésitation !!.
    http://www.usinages.com/attachments/...78-jpg.126698/
    J'ai jamais eu d'ennui !
    Mais qu'est ce que ça bouffe comme cuivre !!
    Bon WE
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  35. #29
    penthode

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    mais QUI utilise encore des potentiomètres

  36. #30
    jiherve

    Re : Longévité des potentiomètres et μC: un approche judicieuse?

    Bonjour,
    ben encore beaucoup de personnes car c'est tout de même un composant pratique et incontournable dès que l'on désire effectuer un contrôle/réglage. les E²pot ne sont pas près de les détrôner.
    L’électronique purement analogique existe encore, mais bien sur ceux qui la maitrise tendent à disparaitre.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2017, 18h12
  2. Potentiomètres
    Par lotto dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/11/2010, 20h35
  3. Solution wifi judicieuse ?
    Par marc.suisse dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/04/2010, 17h21
  4. Utilisation judicieuse de la relation de Chasles
    Par rwin59 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 12
    Dernier message: 27/04/2007, 16h28
  5. potentiometres et DEL
    Par neanderthal dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/03/2007, 16h44