Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Entre une antenne et un mélangeur



  1. #1
    hbc

    Entre une antenne et un mélangeur


    ------

    Bonjour,

    Vous avez devant vous un câble d'arrivée d'antenne accordée avec son connecteur en 50 Ohms, et un montage de récepteur mono bande 7 Mhz, que vous attaquez au niveau du mélangeur en 50 Ohms ...


    Vous avez également devant vous:
    A- un filtre de bande, étroit du 4ème ordre de 200 Khz
    B- un atténuateur 2, 6, 10db, et
    C- un filtre notch réglé sur la fréquence de sortie du mélangeur 10,7 Mhz

    A et C ont été peaufinés, et réglés à l'analyseur de spectre.

    Toutes les entrées et sorties sont normalisées et présentent une impédance de 50 ohms, l'ensemble est prévu pour recevoir de la HF ( en l'occurence du 40 m / 7 Mhz), tous les éléments sont en boitier blindé copper clad, entrées et sorties en fiches coax SMA, ces éléments sont donc tous passifs; il n'y a aucun préampli HF dans le coup !

    La question est:
    comment placer en série ces éléments devant se succéder à partir de l'arrivée de l'antenne et jusqu'au mélangeur ?

    Par exemple CBA, CAB, ou ACB, ou....BCA,... ou...?

    Je sèche

    Si vous pouvez me conseiller et argumenter votre proposition.

    Merci

    Cdlt

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    se sont des éléments linéaires, l'ordre importe peu tant que tout cela reste linéaire.

    C'est la première fois que je vois que l'on cherche à couper la bande de sortie du mélangeur avant de l'attaquer...
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  4. #3
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour.

    En général, il est sage de placer un atténuateur entre un filtre et un mélangeur.
    Le mélangeur (en fonction de son modèle) est susceptible de présenter tous les signaux sur tous les ports.
    Le filtre rejette toutes ces fréquences, sauf celle à recevoir. Il risque d'y avoir des réflexions de signaux vers le modulateur qui reviendront se combiner avec les signaux internes au mélangeur, la sommation est imprévisible.
    Il en va de même du filtre notch en sortie du mélangeur, un peu de protection avec un atténuateur ne peut pas faire de mal.

    Il faut aussi éviter de connecter un antenne directement sur un filtre, si l'antenne est un peu désaccordée, le gabarit de filtrage risque d'êtrre affecté.

    Après, il est peu logique d'empiler des éléments passifs avant un mélangeur, car la sensibilité est réduite, il vaudrait mieux prévoir un peu d'amplification avant la cascade devant le mélangeur.

    Il faut aussi faire un bilan de la puissance du signal à recevoir pour rester dans le domaine de fonctionnement nominal du mélangeur. Un mélangeur n'est pas un élément linéaire, mais on l'utilise dans la zone où il est linéaire.

    P.S. : quel est le contexte : examen, devoir maison, intérêt personnel, ...?

  5. #4
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir,

    Le contexte est celui d'un jeune retraité qui, ayant du temps, construit un récepteur radio pour son plaisir et ses loisirs. Le 7 Mhz est un bon challenge pour moi, et peut-être pas que !

    Une bande OM de 200 Khz bien peuplée, et où le bruit est élevé CPL, bandes broadcast de part et d'autre etc. Le filtrage est donc vital. L'amplification y est superfétatoire comme sur 80 m, en revanche sur 21, 28 et 50 Mhz clairement utile.
    L'antenne est un doublet 7Mhz accordé, oui j'ai un grand jardin ! Un beau filtre en pi avec self à roulette est aussi présent.
    Les tores du filtre de bande sont des Amidon de 50-6, elles ne sont pas saturées, mais avec elles seules je n'étais pas satisfait du résultat.
    Le filtre notch est réglé sur la fréquence FI du mélangeur et placé en amont du mélangeur, il est prophylactique.

    En fait j'ai fait CBA, mais je suis à l'écoute d'expérimentateurs car l'expérimentation nous fait découvrir des éléments nouveaux.

    @ Calculair j'ai bien écrit en série entre antenne et mélangeur ! Si tu ne connais pas, va apprendre, tiens du lourd pour toi
    https://martein.home.xs4all.nl/pa3ake/hmode/index.html

    A vous lire

    Cdlt

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir.

    En fait j'ai fait CBA,
    Je dirais plutôt ABC. L'usage est de suivre le cheminement du signal.
    Donc, en partant de l'antenne : filtre de bande, atténuateur, filtre notch 10.7 MHz (réjecteur à 10.7 MHz).

    Il faudrait essayer un peu d'attenuation entre le notch et la mélangeur. Mais, il faudrait peut-être prévoir un peu d'amplification avec toutes ces atténuations.

    Bonnes expérimentations, et bienvenue dans le monde de la radio.

  8. #6
    penthode

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    le fonctionne ment en "upconverter" n'est pas indispensable à 7 mégas

    il va demander de redescendre en 455
    les gens épanouis sont reconnaissables: ils n'ont pas le temps de faire chier les autres

  9. Publicité
  10. #7
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir Gwinver merci de ta réponse

    En fait dans l'intervalle , j'ai fait AB sans C. J'atténue à 9,5 db après le filtre de bande comme tu le proposes et le prévoit Elekraft sur le K1. Sur le K1 l'atténuateur commutable est de 14 db !
    J'ai toujours quelques oiseaux.

    Le mélangeur est actif il présente 0,2 micro volts de sensibilité.
    J'ai pas mal lu Joseph J Carr, presse anglophone et ses bouquins parus chez Elektor autour de 2000/2003. L'overloading est la plaie et l'éther radio est de plus en plus chargé.
    Carr exprime qu'il faut filtrer avec vigueur ce mélangeur.

    J'avoue au final que la question est: où mettre le notch de façon optimale ?

    Pour le reste merci pour la bienvenue, je t'avoue que j'ai pris le virus en 1973 avec une boîte Phillips, et que je n'ai jamais arrêté depuis.
    J'ai construit des kits Beric (partie réception de la technique de la BLU de F6CER, VHF et UHF sur plans de la revue Megahertz, et des trucs Elektor comme le filtre parole numéro double d'été vers 2000.
    J'utilise des DSP BF de BHI Ltd, mais si rien n'est fait en amont ils ne peuvent pas faire des miracles !

    Aujourd'hui mon soucis est de trouver où faire graver des cuivres, j'habite maintenant dans le 42, et là.... bah nada. Avant j'étais à Paris.

    Gtronic et Districompo offrent pas mal de ce que je recherche, et j'ai un vendeur de compo à St Etienne très sympa mais plutôt généraliste. SV1AFN en Grèce.

    A te lire

    Cdlt

  11. #8
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir Penthode,

    Tu as raison, mais après ce mono bande j'ai l'intention de faire sur des fréquences plus élevées, telles 18 et 50/52 Mhz voire 70 Mhz.

    Au lieu de commuter des bobines, je commuterais des tuners.

    Mais là c'est bien trivial ma question, où mettre le notch ?

    Cdlt

  12. #9
    penthode

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    un notch se monte dans la chaine FI en conception analogique traditionnelle.

    là , tu renverse la table pour poursuivre ton idée (peut être valable)

    à partir de ça , à toi d'innover et expérimenter
    les gens épanouis sont reconnaissables: ils n'ont pas le temps de faire chier les autres

  13. #10
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir.

    Ici, si j'ai bien suivi, il s'agit d'un notch filter destiné à rejeter la fréquence FI. Il y a deux possibilités, sur l'entrée signal du mélangeur ou sur l'accès OL.
    Mais, on peut considérer des "notch" à d'autres fréquences en fonction des oiseaux.
    S'il y a menace de CPL; il faudrait pouvoir évaluer s'il n'y a pas pollution de l'OL.
    HBC, tu parles d'oiseaux, comment se manifestent t'ils, sont-ils issus du montage ou captés par l'antenne?

    Après, il y aura un filtre de canal dans la chaîne, ce qui pourrait faire encore un peu de ménage.

  14. #11
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir,

    @ Gwinver merci pour ton aide.
    Oui c'est un notch à placer entre l'antenne et l'entrée signal du mélangeur.
    En fait je suis à la chasse aux oiseaux, il m'en reste peu à virer, avec l'atténuateur et le filtre 4ème ordre le ménage est déjà bien efficace. J'avais une ombre faible d'image de RFI tôt le matin, l'atténuateur l'a virée.
    Toutes les platines sont sous copper clads fiches coax, alim plus via by-pas et ferrite sur les liaisons au circuit imprimé, donc déjà pas mal blindé le montage.
    Le notch est histoire de bloquer des signaux HF autour de la fréquence de la FI à 10,7 Mhz et pouvant hétérodyner, bien que je ne vois pas comment ils pourraient passer le filtre 4ème ordre. Dans le doute j'ai fait le notch.
    Ils se manifestent par des sifflements à l'accord sur une station de broadcast, ou parfois certains soirs je reçois la radio la voix de l'espérance qui s'étale sur 20 ou 30 Khz, à partir de 7,200 Mhz et en montant en fréquence, la limite d'excursion est à 7,280 Khz.

    Dans la chaîne FI qui suit il y a un filtre à quartz.

    A te lire

    Cdlt

  15. #12
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour,

    Hier soir sur 7205 Khz vers 23h00 je recevais RFI, là c'est normal.

    En revanche, ce matin j'ai découvert que j'avais moins d'oiseaux. En fait j'ai mon vieux Métrix MX430 qui me sert de vu-mètre avec deux câbles d'une trentaine de centimètre; il était débranché. Pourtant il entre dans la platine FI par un by-pass, je le rebranche et là oiseaux ! Là le progrès est flagrant, c'est bien meilleur.

    Toutefois, il me reste sur 7075 Khz un signal bien pêchu, des salves intermittentes, du transfert de données ? Je ne sais pas.

    Plus haut entre 7200 et 7240 Khz, j'ai un bruit en plusieurs endroits qui me rappelle le bruit que faisait l'autoradio au temps jadis quand sur les petites ondes ont mettait en route l'essuie-glaces.

    Je vais balayer la bande en alimentant avec des piles au lieu de l'alim secteur, afin de voir si j'ai des différences. Je ferai un retour de ce test.

    Cdlt

  16. Publicité
  17. #13
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Je viens de balayer la bande en alimentant par piles. Aucune différence, j'ai toujours 7075 Khz les salves intermittentes, et "l'essuie glace" vers 7200/7400 Khz.

    Je reçois parfaitement les stations d'OM européens. La propagation est très bonne encore ce matin sur 7 Mhz.

    Il reste la question de la position du filtre notch accordé sur la FI à placer entre l'antenne et le mélangeur.

    Cdlt

    Cdlt

  18. #14
    penthode

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    peut-on voir le schéma ?
    les gens épanouis sont reconnaissables: ils n'ont pas le temps de faire chier les autres

  19. #15
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour.

    7.075 MHz, c'est très proche de la fréquence de FT8 : 7.074 MHz assez actif et de celle du JT65 : 7.076 MHz qui est moins actif.
    Il s'agit de modes numérique à recevoir en BLU, l'effet peut donc être reçu sur une gamme un peu plus large en fonction du type de démodulation utilisé.
    Le son rendu peut faire penser à des parasites.


    7.2 à 7.4 c'est les radio ondes courtes, assez puissantes, en AM, donc balayant assez large.

  20. #16
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    bonjour ,

    je n'avais pas compris le problème rencontré.

    S'il faut éviter des intemodulations au niveau du mélangeur , alors je mettrai l'atténuateur des l'entrée du mélangeur Cela minimise l'émission des fréquences FI et celle de l'OL.

    Apres le filtre de bande FI . Mais la bande FI sera réfléchie et retraversera l'atténuateur. Pour ce qui me concerne une FI vers 10,7 MHz pour recevoir du 7 MHz n'est pas tres favorables en raison des intermodulations entre signal , OL et le spectre FI.

    Il reste a traiter OL , Je connaissais le problème de l'intermodulation de l'OL avec la bande signal de réception ( Dans le domaine du Faisceau Hertzien j'ai eu quelques surprises) La question qui se pose est bien de laisser sortir par l'antenne ces signaux ou de risquer de les renvoyer vers le mélangeur déphasés.

    Enfin il faut porter une attention particulière entre la bande à recevoir et la largeur de bande de la FI...Il y a un risque de chevauchement de ces bandes et cela n'est pas du tout favorable...

    Il faut bien étudier le plan de fréquences de ce dispositif ...





    Citation Envoyé par hbc Voir le message
    Je viens de balayer la bande en alimentant par piles. Aucune différence, j'ai toujours 7075 Khz les salves intermittentes, et "l'essuie glace" vers 7200/7400 Khz.

    Je reçois parfaitement les stations d'OM européens. La propagation est très bonne encore ce matin sur 7 Mhz.

    Il reste la question de la position du filtre notch accordé sur la FI à placer entre l'antenne et le mélangeur.

    Cdlt

    Cdlt
    Dernière modification par calculair ; 11/06/2021 à 08h02.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  21. #17
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour Gwinver,

    Merci pour tes précisions sur 7074/7075, c' est vrai que je n'y connais rien sur le FT8 et le JT65. La CW et le RTTY ça je reconnais à l'oreille!
    Les nouveaux modes numériques sont une de mes nombreuses carences
    Je vais me documenter sur le sujet.

    Resterai donc les bruits d'essuie-glace reçues en bas de la bande broadcast dont j'ignore la provenance, il me semble les avoir entendus en début de bande vers 7040/7080 Khz.
    Lors des essais ce matin tout était éteint dans la maison, pas de fluocompactes; certes la box, frigo et congélateur en marche, pas de clim. Donc je cherche toujours.

    Cdlt
    Dernière modification par hbc ; 11/06/2021 à 08h12. Motif: orthographe

  22. #18
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    @ Calculair, Bonjour,


    Je suis désolé, je te prie de m'excuser mais je n'ai rien compris à ton dernier message.

    Si tu avais la gentillesse de reformuler

    Merci

    Cdlt

  23. Publicité
  24. #19
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Re bonjour,

    Sur l'aspect théorique des choses :

    Le mélangeur est un dispositif non linéaire . C'est normal pour fabriquer la FI.

    Il faut bien étudier tous les produits d'intermodulation d'ordre 2 et 3 à minima pour vérifier qu'ils ne tombent pas dans la bande FI

    Pour minimiser ce risque, l'atténuateur tu le mets entre l'arrivée signal et l'entrée du mélangeur. Ainsi la réflexion sur les filtres sera atténuée de 2X la valeur de l'atténuateur avant de retrouver la non linéarité du mélangeur.

    Ce qui m'inquiète dans le dispositif est la FI à 10,7 MHz pour une réception à 7 MHz . J'ai regardé rapidement les risquent d'intermodulation gênantes, j'avoue que je n'ai rien vue... mais je ne garantie rien... Quelle est la largeur de bande de la FI ? , je suppose que le filtre de bande à 7 MHz coupe rapidement.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  25. #20
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    @ Calculair

    Le mélangeur actif a une sensibilité de 0,2 micro V, il est en supradyne, VCO 17/ 17,2 Mhz

    Le filtre de bande fait 200 Khz à pente très raide 4ème ordre, à 6,6 et à 7,6 Mhz il est au niveau seuil de bruit _80 db, ondulation 2/3 db

    Le filtre FI à 10,7 Mhz c'est 4 Khz

    L'atténuateur fixe est de 9,5 db

    Cdlt

  26. #21
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    pour info

    Si tu définis la sensibilité pour un S/B de 10 dB

    Le bruit thermique inévitable pour les 4 kHz de bande est de - 167,8 dBW

    Le facteur de bruit d'un mélangeur standard est de 10 dB

    L'attenuateur de 10 dB sur l'arrivée signal est de 10 dB. ( 9,5 dB déclaré ....)

    Le bruit en sortie mélangeur sera donc -147,8dBW

    Compte tenu de la définition de la sensibilité S/B = 10 dB, le niveau reçu min = -137,8 dBW

    Sur 50 ohms sauf erreur de calcul je trouve 0,02 micro volt.... soit 20 dB plus bas que ton estimation

    J'ai supposé les pertes des filtres de bandes négligeables ( au mieux tu perds 3 à 5 dB )
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  27. #22
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Merci de ne pas tenir compte de ce Post....Il y a une erreur

    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    pour info

    Si tu définis la sensibilité pour un S/B de 10 dB

    Le bruit thermique inévitable pour les 4 kHz de bande est de - 167,8 dBW

    Le facteur de bruit d'un mélangeur standard est de 10 dB

    L'attenuateur de 10 dB sur l'arrivée signal est de 10 dB. ( 9,5 dB déclaré ....)

    Le bruit en sortie mélangeur sera donc -147,8dBW

    Compte tenu de la définition de la sensibilité S/B = 10 dB, le niveau reçu min = -137,8 dBW

    Sur 50 ohms sauf erreur de calcul je trouve 0,02 micro volt.... soit 20 dB plus bas que ton estimation

    J'ai supposé les pertes des filtres de bandes négligeables ( au mieux tu perds 3 à 5 dB )
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  28. #23
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir.

    Sur 50 ohms sauf erreur de calcul je trouve 0,02 micro volt.... soit 20 dB plus bas que ton estimation
    En fait, Hbc n'avait pas donné le critère de sensibilité.
    Le mélangeur est actif il présente 0,2 micro volts de sensibilité.
    Au niveau du bruit:
    Le bruit thermique inévitable pour les 4 kHz de bande est de - 167,8 dBW
    Le calcul n'est pas si simple pour cette bande de fréquence. Jusqu'à environ 100 MHz, le bruit thermique est inférieur à d'autres sources de bruit atmosphérique, cosmologique, galactique etc. ... comme indiqué en figure 2 de ce document de l'ITU.

    https://www.itu.int/dms_pubrec/itu-r...2-S!!PDF-E.pdf

    Le signal reçu comporte donc trois composantes : le bruit thermique, les autres bruits et le signal utile. Le facteur de bruit va dégrader le bruit thermique, les autres signaux (utile et autres bruits) ne sont pas affectés par le facteur de bruit. Au final, comme les autres bruits sont supérieurs au bruit thermique, le rapport S(signal utile)/B(bruits thermiques + autres bruits) du signal reçu est moins dégradé que ce que laisse supposer le facteur de bruit.

    C'est aussi expliqué dans ce document d'un radio amateur.
    https://f6bva.pagesperso-orange.fr/b...B/Bruit_V6.pdf


    Edit : je viens juste d'apercevoir le dernier post de Calculair, je ne pense pas que cela impacte celui-ci.
    Dernière modification par Gwinver ; 11/06/2021 à 17h50.

  29. #24
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonsoir Gwinver,

    Merci pour les infos, je connais le papier de F6BVA, je vais lire celui de ITU.INT

    Dans ma chasse aux oiseaux, j'ai avancé depuis mon lever à 04h30.

    J'ai testé piles/alim secteur, pas de différence.

    Par contre l'entrée vicieuse via l'entrée vu-mètre m'a scotché.

    Je corrige en passant, mon VFO va de 17,7 à 17,9 !

    Bon clairement actuellement après pas mal d'essais j'en suis à antenne >filtre de bande > atténuateur comme meilleur résultat. Le pauvre filtre notch a passé sa journée à se balader, j'ai le sentiment quand même que le vu-mètre est au plus bas lorsque le notch est juste après l'arrivée d'antenne.
    C'est assez diffus, le Métrix est sur 0,5 v continu. Le maxi en réception est à 0,3 v.

    Sans le notch, sans station reçue vers 7,200 Khz le Métrix a l'aiguille sur 0,01 v. Si je débranche l'antenne l'aiguille tombe légèrement 0,0075/ 0,008 v
    En remettant l'antenne avec le notch je descends encore, j'atteins au mieux entre 0,005 et 0,006 v.
    Dans la configuration notch au pied de l'antenne il me semble que je suis au plus bas à 0,005 v.

    J'ai un microampère mètre prévu a mettre en lieu et place du Métrix, avec shunt et résistance de tarage, c'est prévu. C'est vrai que si c'était fait j'aurais des mesures autrement plus fines et lisibles !
    Je vais voir si j'ai le courage ce soir.

    @ Calculair le mélangeur présente une figure de bruit de 5 db à 45 Mhz, le gain de conversion est de 17 db. Le signal HF d'entrée max recommandé est de -25 dbm

    A vous lire

    Cdlt

  30. Publicité
  31. #25
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Estimation de la sensibilité définie avec S/B = 10 dB


    1) Niveau du bruit thermique

    Pb = K T B
    K = 1,38 x 10-23 m2 kg S-2 K-1
    T := 300 °K
    B = 4000 Hz ( bande FI )

    Pb = 10 Log ( 1,38 X10-23 x 300 x 4000 ) = - 167,8 dBW

    2) Bruits naturels

    Les bruits naturels , y compris les bruits liés à l’activité humaine, peut être assimilé à un facteur de bruit de l’ordre de 50 dB

    Le bruit d’origine atmosphérique et humaine est à l’entrée du récepteur ( en bas du feeder ) de -117,8 dBW. Ce bruit va subir l’affaiblissement de l’atténuateur de 10 dB

    Le bruit total à l’entrée du mélangeur est
    – 167,8 dBW + -117,8 dBW donc approximativement -118dBW

    Le facteur de bruit du mélangeur est de l’ordre de 10 dB

    Ce qui conduit à un bruit équivalent de -108 dBW

    3) Sensibilité prévisible

    Comme on cherche un S/B de 10 dB, le signal doit avoir le niveau -98 dBW à l’entrée du mélangeur

    La sensibilité à ce niveau est donc de 1,7 micro volt

    Au niveau de la sortie du feeder ( avant l’atténuation ) le niveau du signal doit être 10 dB supérieur soit 5,3 microvolt.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  32. #26
    calculair

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Re bonjour,

    L'attenuateur de 10 dB à l'entrée du mélangeur dégradé évidemment les performances.

    Un ampli d'antenne à faible bruit bien sur permettrait d'améliorer les choses. Pour ce qui me concerne je savais que l'on faisait attention de ne pas faire rayonner OL, pour ce qui concerne la FI , je n'ai pas rencontrer ce problème car la FI n'était pas proche de la bande à recevoir. Ces précautions étaient surtout pour ne pas provoquer des brouillages.

    J'ai vu que le mélangeur avait un F = 5 dB , ce qui permet de gagner sur la sensibilité calculée, soi 1 microvolt à l'entrée du mélangeur

    Remarque Les 50 dB de bruit parasite sont un peu fifometrer a partir de données de UIT . Selon le lieu de ton installation , cela peut être meilleur de 10 à 15 dB je pense. J'ai plus l'expérience en hyperfréquence ou ce type de bruit sont tres faibles et sont incluses dans les marges d'erreur.




    Citation Envoyé par calculair Voir le message
    Estimation de la sensibilité définie avec S/B = 10 dB


    1) Niveau du bruit thermique

    Pb = K T B
    K = 1,38 x 10-23 m2 kg S-2 K-1
    T := 300 °K
    B = 4000 Hz ( bande FI )

    Pb = 10 Log ( 1,38 X10-23 x 300 x 4000 ) = - 167,8 dBW

    2) Bruits naturels

    Les bruits naturels , y compris les bruits liés à l’activité humaine, peut être assimilé à un facteur de bruit de l’ordre de 50 dB

    Le bruit d’origine atmosphérique et humaine est à l’entrée du récepteur ( en bas du feeder ) de -117,8 dBW. Ce bruit va subir l’affaiblissement de l’atténuateur de 10 dB

    Le bruit total à l’entrée du mélangeur est
    – 167,8 dBW + -117,8 dBW donc approximativement -118dBW

    Le facteur de bruit du mélangeur est de l’ordre de 10 dB

    Ce qui conduit à un bruit équivalent de -108 dBW

    3) Sensibilité prévisible

    Comme on cherche un S/B de 10 dB, le signal doit avoir le niveau -98 dBW à l’entrée du mélangeur

    La sensibilité à ce niveau est donc de 1,7 micro volt

    Au niveau de la sortie du feeder ( avant l’atténuation ) le niveau du signal doit être 10 dB supérieur soit 5,3 microvolt.
    En science " Toute proposition est approximativement vraie " ( Pascal Engel)

  33. #27
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour Calculair,

    Tout d'abord merci pour toutes ces informations, les calculs et l'aide que tu m'apportes.

    Je ne suis pas aussi performant que toi sur le sujet, et tu circules entre les unités db, dbm, dbw avec une facilité dont hélas je ne dispose pas. Tu es un pro, je ne suis qu'un amateur, mais avec ma lenteur et du temps je progresse.


    Concernant le bruit thermique, j'avais en mémoire cet ordre de grandeur, ton calcul me rend moins passif intellectuellement. Globalement je savais que ce bruit descendait au fur et à mesure que l'on monte en fréquence sur la partie 3 > 50 Mhz. L'influence de largeur du canal je la connais par l'expérimentation. En l'état je pense que mon filtre à quartz à 4 Khz est un peu large en sortie de mélange. En général c'est plutôt du 2 / 2,4 Khz (roofing filter) puis ampli puis nouveaux filtres selon le type de démodulation, CW, SSB, NBFM, etc... Mon montage n'est pas encore arrivé à ce niveau de sophistication. J'y travaille, l'encombrement est tel sur cette bande que des problèmes de sélectivité se feront jour prochainement.

    Concernant le bruit naturel, après avoir résidé 20 ans à Paris où les choses étaient infernales, j'imaginais qu'en province les choses diffèreraient nettement. J'ai pu observé qu'hélas même en Auvergne il y avait pas mal de bruit. Il est vrai qu'ici aussi il y a plein de réseaux de toutes sortes Je pense que tu vois juste avec 35/40/50 db.

    L'atténuateur de 10 db se montre vraiment utile en complément du PBF, c'est un peu fou d'atténuer, mais si je n'atténue pas, j'ai beaucoup de stations reçues, beaucoup trop et surtout des signaux qui n'ont rien à faire dans ma petite plage expérimentale de réception de 220 KHZ. Avant de poser mes questions ici j'en étais arrivé à me demander si je ne devrais pas mettre en plus un passe bas ! En revanche je dois me refaire un atténuateur, avec des niveaux différents, ma solution actuelle est assez grossière, je l'avoue.

    Concernant ton point 3) sur la sensibilité prévisible je suis moins à l'aise. Si tu pouvais développer un peu tes calculs cela m'aiderais, j'aimerais exploiter au mieux le mélangeur, 0,2 micro V et 17 db de conversion.

    Enfin concernant l'amplification HF sur l'entrée à mon stade de connaissances réduites, en HF à 7 Mhz, toutes mes lectures insistent sur la non linéarité des amplis à fortiori avec une CAG, l'idée serait de faire plutôt en excluant l'amplification, sauf sur des appareils traitant des fréquences au delà des 20 Mhz. A 28 voire 50 Mhz un ampli sélectif en fréquence s'impose, les largeurs de bandes 1,5 à 2 Mhz y génèrent trop de pertes d'insertion.

    Merci de voir ici un état de mes modestes compétences, le forum est idéal pour s'ouvrir à la connaissance et les compétences d'autrui.

    Je ne prétends pas construire mieux que Rhode et Schwarz c'est certain, mais juste avoir un appareil satisfaisant au fonctionnement.
    Merci d'être allé au bout de ce post, je suis bavard !

    Cdlt
    Dernière modification par hbc ; Hier à 07h53. Motif: orthographe

  34. #28
    Gwinver

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour.

    j'ai beaucoup de stations reçues, beaucoup trop et surtout des signaux qui n'ont rien à faire dans ma petite plage expérimentale de réception de 220 KHZ
    Il fat être prudent au niveau des signaux "qui n'ont rien à faire dans cette place". Les radioamateurs utilisent beaucoup de modes en plus de la phonie et du morse. Un son "étrange" n'est pas forcément un signal qui n'a rien à faire dans la bande. Il est vrai que 4 kHz n'aide pas, i vaudrait mieux descendre vers les 2 kHz.

  35. #29
    hbc

    Re : Entre une antenne et un mélangeur

    Bonjour Gwinver,

    Tu as raison quant à la prudence sur les signaux, tes précisons antérieures m'ont d'ailleurs appris ce qu'étaient les FT8 et JT65.

    En fait, avant que de venir échanger ici, j'avais fait un inventaire assez précis en comparant les signaux de l'appareil en développement, avec ceux reçus sur un pocket OC, et un Sony ICF2001.
    L'exemple type en broadcast était RFI image le matin, et RFI à sa place le soir à partir de 23h00 vers 7205 Khz. Je trouvais aussi des chinoiseries issues du gate way radio Pékin en plein dans la zone radio-amateurs. Tout cela est réglé maintenant, je dirais que ma passoire a des mailles de plus en plus fines ! En fait cela commence à bien fonctionner, reste l'histoire de radio la voix de l'espérance, mais ça c'est un seul soir de la semaine, qui me fait un "blanketing", SIC Joseph J Carr.

    Donc je dois monter mon microampère mètre et virer le Métrix, j'ai eu la flemme hier soir. Je pourrais alors fournir des mesures plus précises et comparer ABC, CBA, et autres.

    Cdlt

Discussions similaires

  1. Echange place PACES Antenne CRETEIL pour Antenne TORCY
    Par grandjugo dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/08/2018, 14h17
  2. Commmunication entre l'antenne relais et le téléphone?
    Par boy30 dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/02/2015, 15h49
  3. Réponses: 11
    Dernier message: 26/02/2012, 07h36
  4. Comparaison entre antenne yagi et biquad
    Par maestro88 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/10/2010, 08h48
  5. Lien entre puissance d'une antenne et son débit
    Par Sunjojo dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/04/2009, 10h09
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.