Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Chasse et conservation...




  1. #1
    kinette
    Une récente étude menée en Angleterre montre que les terres où est pratiquée la chasse sont généralement gérées d'une façon favorable à la biodiversité, et qu'il existerait donc une relation positive entre chasse et conservation.

    Les propriétaires de terres où sont pratiquées des chasses telle la chasse à courre au renard ou la chasse à tir hébergent une faune plus diverse que celles où n'est pas pratiquée la chasse, d'après une étude anglaise. Au moment où la chasse à courre est attaquée vivement en Angleterre, cette étude est bienvenue pour ceux qui souhaitent que cette chasse reste légale.

    L'idée que la chasse puisse être bénéfique à la biodiversité n'avait pas été évaluée précédemment, déclarent les scientifiques ayant mené cette étide. Le féroce débat sur de tels sports a généralement été centré sur les points de conflits de la cruauté et du contrôle des nuisibles.

    Les bois et les haies ont fortement régressé durant les 50 dernières années en Angleterre, ainsi que les populations de mammifères, insectes et oiseaux qui y étaient associés. Beaucoup d'espèces de milieux agricole aussi, telles l'alouette et la perdrix grise, ont des populations qui ont diminué de façon dramatique et risquent de disparaître.

    A partir de photos aériennes et d'interviews de propriétaires, Nigel Leader-Williams et ses collègues de l'Université de Kent (Canterbury) concluent que les propriétaires qui autorisent la chasse sur leurs terrains laissent une plus grande part de leur propriété en bois. De plus ils ont plus eu tendance à faire appel aux subventions de l'Etat pour planter des bois ou des haies pendant les dix dernières années.

    "C'est un argument qu'on avait avancé par le passé" dit Tim Bonner, un porte-parole de la "Countryside Alliance", un groupe de représentation des personnes vivant en milieu rural basé à Londres. "La chasse bénéficie globalement à l'environnement".

    D'autres sont certains, cependant, qu'une interdiction de la chasse ne mènerait pas à des collines sans haies ni bois. "On verrait un changement de façon de gérer le terres" déclare Norman Starks, directeur des opérations du "Woodland Trust", un groupe pour la conservation basé à Grantham (UK). "Mais nous n'envisageons pas une importante perte de forêts qui ont déjà été plantées".

    Le dommage que les loisirs humains font à l'environnement est bien connu. Mais, ainsi que le montrent les dernières études, ils peuvent aussi stimuler les efforts de conservation. Les safaris par exemple ont encouragés les propirétaires en Afrique Centrale et en Afrique du Sud à préserver les habitats de plusieurs espèces en voie de disparition.

    Et cette année l'association Nature Conservancy, un groupe pour la conservation qui gère près de 50 milions d'hectares de terres et d'eau dans le monde entier, va autoriser la chasse au cerf sans permis dans plusieurs de ses réserves au USA.

    Oldfield, T. E. E., Smith, R. J., Harrop, S. R. & Leader-Williams, N. Field sports and conservation in the United Kingdom. Nature, 423, 531 - 533, (2003).
    K.

    -----

    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  2. Publicité
  3. #2
    kinette
    Qu'en pensez-vous?
    Personnellement je dirais que dans le cas de l'Angleterre ça peut être assez évident (pays très peuplé, urbanisé et cultivé...).

    Ensuite pour le cas de la France, je dirais que les effets sont variés.
    Si on considère le cas des zones humides, ceraines ont effectivement été conservées grâce à la chasse. Toutefois dans certains endroit le milieu a été un peu trop uniformisé pour favoriser les espèces gibier, au détriment d'autres espèces.

    Et tout dépend des types de chasse pratiqués...

    K.ourre...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #3
    [RV]
    lut,

    Ce que le rapport ne souligne pas,

    Dans ma famille , il y a des chasseurs,
    alors dans leur groupe de chasse, qui se situe dans les Vosges, ils abattent entre 650 et 700 renards par an, sachant qu ceux tué se situe trop prêt des cultures ou des village.
    Ensuite ils abatent aussi les animaux malades ou blessés.
    Donc si le gouvernement interdit la chasse, et bien d'une part on serra envahie de renards et d'autres parts ils y aura beaucoup d'animaux blessé dans nos forêts, ce qui encourageraient a se reproduire certains especes nuisibles!
    Donc les chasseurs veulent et donent des limites aux animaux, ce qui leur permet de gérer le gibier dans les bois et les cultures de blé ou maïs à leur proximité.

    Voilou


  5. #4
    Cécile
    Donc si le gouvernement interdit la chasse, et bien d'une part on serra envahie de renards et d'autres parts ils y aura beaucoup d'animaux blessé dans nos forêts, ce qui encourageraient a se reproduire certains especes nuisibles!
    Je pense que personne, à part quelques jusqu'au boutistes, ne songe à interdire totalement la chasse. Ensuite, toute la question est quelle chasse, et à quelles périodes. Quant aux espèces dites nuisibles, il y a eu pas mal d'évolution là dessus : il ne faut pas voir la nature uniquement en fonction de nos intérêts d'humains. Les "nuisibles" n'ont pas à être tués simplement parce qu'ils nous dérangent parfois.

    Quant à l'étude anglaise, j'aimerais bien savoir s'ils ont eu des financements de certains groupes pro-chasse (ça me fait un peu penser à ces chercheurs financés par une marque de ketchup, qui avaient "trouvé" des substances bonnes pour la santé dans le ketchup !).

  6. #5
    kinette
    Bonjour,

    Donc si le gouvernement interdit la chasse, et bien d'une part on serra envahie de renards et d'autres parts ils y aura beaucoup d'animaux blessé dans nos forêts, ce qui encourageraient a se reproduire certains especes nuisibles!
    Cette vision des choses est par trop caricaturale.
    Le renard est une espèce qui se reproduit vite. L'effet de la chasse sur les populations de renard est faible, du fait que les animaux tués sont rapidement remplacés par d'autres. De plus les renards n'ayant pas de territoire de chasse peuvent parcourir de grandes distance: les territoires où un animal a été tué sont rapidement recolonisés (on a fait des études par rapport à la propagation de la rage: la chasse avait peu d'effet sur le nombre global d'animaux mais entraînait de plus grands déplacements de renard, et du coup un plus fort risque de propagation de la rage).
    Pour ce qui est des animaux blessés, ils ne vivent généralement pas longtemps dans la nature, et ils sont consommés non par des "nuisibles" mais le plus souvent par des espèces plus ou moins charognardes qui ne posent pas tellement de problèmes à l'homme.

    L'effet "positif" de la chasse sur les espèces gibier peut être de limiter les populations (ça dépend des plans de gestion) et d'éviter qu'il y ait des épidémies (qui peuvent entraîner des fluctuations importantes des populations).

    Donc les chasseurs veulent et donent des limites aux animaux, ce qui leur permet de gérer le gibier dans les bois et les cultures de blé ou maïs à leur proximité.
    Le problème du gibier qui endommage les cultures et les forêts est un autre problème. Actuellement, les chasseurs n'arrivent justement pas à limiter les populations dans certaines régions (ou ne le souhaitent pas d'ailleurs). Je connais le problème du sanglier dans les maïs de ma région, ainsi que celui des cerfs en forêt de Tronçais...

    Encore une fois, je pense que la tendance des deux côtés est à l'exagération, et les chasseurs exagèrent les effets "positifs" de la chasse pour la gestion des populations.

    Par contre, et c'est ce que souligne l'article que j'ai reporté, la chasse peut être une motivation pour des propriétaires pour gérer leur propriété de façon plus "écologique".

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    John78
    Bonjour


    Citation Envoyé par [RV
    ]Donc si le gouvernement interdit la chasse, et bien d'une part on serra envahie de renards et d'autres parts ils y aura beaucoup d'animaux blessé dans nos forêts, ce qui encourageraient a se reproduire certains especes nuisibles!
    Je pense que personne, à part quelques jusqu'au boutistes, ne songe à interdire totalement la chasse.

    Non non beaucoup de gens veulent juste ouvrir la chasse 15 jours par ans, seulement le mercredi matin de 8 à 11h et bien sur avec des plombs en caoutchouc voire des fléchette car ca pollue le plombs.
    Il y a malheureusement beaucoup trop de jusqu'au boutiste, et dans chaque camp. C'est ça le soucis.


    Ensuite, toute la question est quelle chasse, et à quelles périodes.

    D'accords mais pour ça il faut des études scientifiques académiques comme celle indiquée par Kinette, non ?


    Quant à l'étude anglaise, j'aimerais bien savoir s'ils ont eu des financements de certains groupes pro-chasse

    Ah ben oui forcément, encore des chercheurs ripoux à la solde du lobby pro-chasse. Un grand classique.....


    A+
    John

    Correction de la balise de citation, Damon

  9. #7
    Cécile
    ca pollue le plombs.
    Oui, ça pollue beaucoup, et c'est interdit dans certains pays.

    Ah ben oui forcément, encore des chercheurs ripoux à la solde du lobby pro-chasse. Un grand classique.....
    Les mélanges des genres sont de moins en moins rares dans le milieu scientifique (cf. l'exemple sur le ketchup, mais il y en a d'autres). Et lorsque des études vont pile poil dans le sens d'un des deux camps, il est légitime de se poser la question. Mais je n'ai pas la réponse.

  10. Publicité
  11. #8
    Yoyo
    Citation Envoyé par Cécile
    Les mélanges des genres sont de moins en moins rares dans le milieu scientifique (cf. l'exemple sur le ketchup, mais il y en a d'autres). Et lorsque des études vont pile poil dans le sens d'un des deux camps, il est légitime de se poser la question. Mais je n'ai pas la réponse.
    Bon c'est pas vraiment dans le sujet, mais juste pour vous signaler un article de new scientist sur le sujet Research funded by drug companies is 'biased'

    D'apres une etudes les recherches subventionnees par les compagnies pharmaceutiques ont 4 fois plus de chance d'etre positives pour le produit que des recherches menees sans sponsor.... :?
    (etudes realisee sur 30 rapports scientifiques)
    "What we found was that in almost all cases there was a bias - a rather heavy bias - in favour [of a drug] when the study was industry funded,"
    yoyo

  12. #9
    John78
    C'est très sérieux je trouve l'amalguame entre industrie pharmaceutique, producteurs de Ketchup et "la chasse".

    Je vais vous dire, la chasse se passe très bien des études scientifiques pour faire sa "promotion". La meilleure vitrine de notre loisir c'est pas ça. Le brame du chevreuil commence. Sortez de chez vous et écoutez. Il y en a partout. 20 ans en arrière on en voyait presque pas. Ca, c'est notre meilleure vitrine et nos meilleurs arguments. Et je ne crois pas que les chevreuils mâles sont sponsorisés par l'industrie pharmaceutique ou dopé au ketchup.

    A+
    John

  13. #10
    kinette
    Hello,
    Euh juste en passant, je croyais que le chevreuil aboyait et le cerf brâmait (?)...

    Pour le dopage au ketchup des chevreuils, faudrait tout de même faire une étude, on ne sait jamais...

    Bon sinon en postant ceci je ne souhaitais pas qu'on retombe dans le sempiternel débat chasse/anti-chasse.

    K.rabine.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    kinette
    Sinon pour la question de savoir si l'étude était commandée par des chasseurs, je ne pense pas qu'il faille tout de suite le prendre si mal (pourquoi sur ce genre de sujet faut-il que tout le monde soit si chatouilleux ).
    Dans l'autre sens quand un scientifique montre un impact négatif de la chasse ou préconise de limiter la chasse, certains hurlent alors que c'est un écolo, qu'il est manipulé par des lobbys environnementalistes...

    C'était juste une question il me semble, pas une accusation.

    K.lme
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    Cécile
    Merci, Kinette.
    C'était en effet une question. Et si, comme c'est le plus probable, cette étude n'a aucun lien avec un quelconque groupe de chasse, je suis tout à fait prête à accepter ses conclusions.

    Cécile, ni pour, ni contre, bien au contraire

  16. #13
    John78
    Citation Envoyé par kinette
    Sinon pour la question de savoir si l'étude était commandée par des chasseurs, je ne pense pas qu'il faille tout de suite le prendre si mal (pourquoi sur ce genre de sujet faut-il que tout le monde soit si chatouilleux ).

    Kinette, tu sais très bien pour travailler dans un département d'écologie académique que ni l'ONCFS, ni les départements faunes sauvages de l'INRA ou des Universités sont financés, commandés ou je ne sais quoi d'autre par le fameux "lobby de la chasse". Ou le "lobby vert peu importe. Tout ça c'est de la polémique stérile. En France, UK ou ailleurs.

    A moins que tu ne sois toi même financée par une marque de Ketchup...

    A+
    John

  17. #14
    kinette
    Oui John, effectivement cette étude a été faite par des chercheurs d'une université...
    Donc a priori ça doit être une étude indépendante (même si les universités anglaises ont il me semble plus souvent que les françaises des financements extérieurs (?) ).

    A moins que tu ne sois toi même financée par une marque de Ketchup...
    John, je te prie de faire attention à ne pas divulger trop d'information... tu risque de nous empêcher de déposer le brevet (cf. les pigments rouges des yeux des drosophiles) .

    K.etchup...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #15
    Anthracite
    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, ça pollue beaucoup, et c'est interdit dans certains pays.
    Ben oui, le plomb en or serait bien supérieur à tout égard !

    1) Pour le consommateur de gibier qui se pète une dent sur le plomb ; voilà presque de quoi se payer une couronne ou, au moins, un plombage.
    2) Pour la nature ; c’est presque inoxydable et ça pollue moins.
    3) Au point de vue balistique ; le coup de fusil (ce serait le cas de le dire !) porte plus loin, le rapport surface/poids étant nettement meilleur… et donc la perte d’énergie cinétique moindre sur une même distance.
    4) Pour le gibier ; de moins grand risque d’infection et de décès « non récupérable » par le chasseur.
    5) Pour l’emploi; une nouvelle occupation crée : récupérateur en plombs d’or et dieu, mais il ne le dira pas, sait combien de « plomb » est répandu inutilement dans la nature par des chasseurs maladroits…
    6) Pour le promeneur ou le ramasseur de champignons : le soir, il pourra, à l’aide d’une lame de rasoir, lui, ou encore mieux : sa petite amie, il faut joindre l’utile à l’agréable, récolter des masses de « plombs » incrustés dans son arrière train…
    7) Les incrustations, bien lustrées, en or dans le paysage, ou la carrosserie des voitures, est d’un effet artistique certain…
    0

    Qui préfère cela à l’utilisation de l’uranium appauvri, allez savoir pourquoi ?

  19. #16
    Anthracite
    A l’orée du bois où je vais chercher des champignons, s’érige un « établissement » (bar !?) nommé « La Bécasse. »*

    Ce lieu étant, semble-t-il, surtout destiné aux chasseurs malheureux qui pourront, ensuite, raconter à bobonne qu’ils ont tiré la bécasse toute la matinée.

    Or, si les aimables créatures, hôtesse de ces lieux, marquent un enthousiasme tout commercial vis à vis de l’argent, nul doute que l’or les motiveraient d’avantage…

    Mais que dire du bête plomb, métal vil par excellence…
    Nul doute que cette, fort malhonnête, proposition provoquerait une grève subite de ces volatiles compréhensifs au demeurant…

    0

    * Non, ça ne s’invente pas…

  20. #17
    Cécile
    Pour info, d'autres pays ont renoncé au plomb. Pourquoi pas nous ?

    Quels sont les pays qui ont déjà interdit l’utilisation des plombs de chasse ?
    - le Danemark : interdiction totale des munitions contenant du plomb, depuis le 21 janvier 1994.
    - l’Angleterre : interdiction limitée aux zones humides fréquentées par les oiseaux d’eau migrateurs, depuis le 1er septembre 1999.
    - la Finlande, la Belgique (Flandre), les Pays-Bas, la Norvège, la Suède et les Etats-Unis (depuis 1991).
    Pourquoi pas nous ? Nous aurions dû le faire depuis longtemps :
    L’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques a publié, en avril 2001, un rapport intitulé « Les effets des métaux lourds sur l’environnement et la santé », dans lequel il recommande l’interdiction des munitions de plomb dans les zones humides.
    L’accord sur les oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique et Eurasie, signé par la France en juin 1995 et en cours de ratification, prévoit dans son annexe 3 l’interdiction de la grenaille de plomb dans les zones humides pour l’an 2000.
    Rappel : les inconvénients du plomb.

    En ce qui concerne les oiseaux d’eau (et plus particulièrement les canards), de nombreuses études ont montré que :
    - la mortalité directe, due à l’ingestion de plomb est faible. Elle est importante dès l’ingestion de trois plombs ;
    - la plombémie à un effet négatif sur l’acquisition et le stockage des réserves énergétiques, d’où une possible faiblesse des oiseaux devant reprendre la migration ;
    - la plombémie ne semble pas affecter la fertilité des mâles, mais réduit celle des femelles (taille des pontes corrélée négativement à la plombémie et diminution de la taille et de la masse des œufs) ;
    - remise en circulation ultérieure dans le sang du plomb stocké dans les os.
    L’utilisation de la grenaille de plomb à la chasse est ainsi le principal responsable du saturnisme chez les oiseaux d’eau.
    Quelles quantités de plomb sont concernées ?
    Il se tire environ 250 millions de cartouches par an. La chasse en représente les ¾ (environ 6000 tonnes par an) et le ball-trap un quart (environ 2000 tonnes par an).
    Des études ont montré que 18 tonnes de plomb sont dispersées annuellement pour la seule Camargue.

  21. #18
    David Bismuth
    Bonjour à tout le monde,

    je pense que la chasse n'est pas à l'origine de la biodiversité, mais plutôt qu'elle se déroule surtout là où la faune est variée, ce qui est logique pousque l'on chasse mieux là où il y a beaucoup d'animaux.

    Il est donc de l'intérêt "égoïste" des chasseurs de limiter leur pression de chasse, et de favoriser cette biodiversité (conserver les habitats, les prédateurs, utiliser moins d epesticides car souvent les agriculteurs sont aussi chasseurs, etc ...)

    Concernant l'usage des plombs en France, je crois que cela fait partie des inombrables incohérences de ce pays et la pression de lobbies politiques et économiques qui n'existent pas ailleurs dans les pays déveoppés.

  22. #19
    Damon
    Concernant l'usage des plombs en France, je crois que cela fait partie des inombrables incohérences de ce pays et la pression de lobbies politiques et économiques qui n'existent pas ailleurs dans les pays déveoppés.
    Crois-tu vraiment que les lobbies politico-économique n'existent qu'en France ?

    J'habite en Belgique et suis suffisemment au fait de sa politique que pour savoir que c'est lors de chasses (réservée à une élite financière) que se prennent pas mal de décisions.

    Damon
    Qui a ouï pas mal à propos d'une des pires décisions prises en Belgique.
    Un EeePc ça change la vie !

  23. #20
    Anthracite
    N’empêche, si mes « plombs en or » était une question un peu heu… alchimique, je me demande, au point de vue balistique, quel serait le substitut miracle au plomb ???
    0
    <i< Qui insiste...[/i]

  24. #21
    Cécile
    Il est clair que pour les chasseurs, le plomb est le mieux (ils n'en sèment pas partout pour le plaisir de polluer, mais parce que c'est le plus efficace).
    D'après ce que j'ai lu, la meilleure solution de remplacement serait l'acier. Mais je crois que c'est un peu moins précis que le plomb.

  25. #22
    John78
    Bonjour

    D'après ce que j'ai lu, la meilleure solution de remplacement serait l'acier. Mais je crois que c'est un peu moins précis que le plomb.
    Il s'agit d'alliage de différents métaux dont acier, fer/tungstène ou bismuth suivant le dureté et la taille du grain dont on a besoin.

    A+
    John

  26. #23
    kinette
    Bonjour,
    En fait un autre problème pour le changement de munitions est qu'il me semble qu'il faudrait aussi changer les armes elles-mêmes.
    Ca pose des problèmes non seulement économiques mais je pense aussi sentimentaux (plus pouvoir utiliser le fusil de familel transmis de génération en génération...).

    K. rabine.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  27. #24
    flo
    Bismuth, tu as dit presque exactement ce que j'allais répondre. En effet, l'homme a mon avis voit d'abord son propore intérêt et si c'est dans l'intérêt des chasseurs de protéger la biodiversité, tant mieux (pour la biodiversité).
    Peut-être que dans l'ensemble, les chasseurs voient plus l'intérêt de protéger la biodiversité, car c'est un intérêt à court terme. Pour beaucoup d'agriculteurs, c'est sans doute moins évident. On leur a tellement vanté les mérites de la mécanisation et de la chimie. Ils pensent que les haies prennent de la place et diminuent les rendements...
    Plus généralement, c'est une étude qui me rendrait plutôt optimiste pour notre pays si seulement on était certains que la population des chasseurs français et la même que celle des chasseurs anglais. Rien n'est moins sûr.
    Pour conclure, je pense que tout ceci est surtout une question de vision à long terme et d'éducation. Par exemple les chasseurs à la tourterelle du sud-ouest ne réfléchissent pas au fait qu'en massacrant les tourterelles, ils priveront les générations suivantes du plaisir de voir ces animaux, ou même de les chasser. Peut-être que s'ils avaient été capables de se limiter, on n'en serait pas venu à l'interdiction... Il y a des endroits où les chasseurs ont vu avec bonheur les populations d'animaux revenir après un contrôle sévère. Alors certes ils ont plus le droit de tuer tout ce qu'ils veulent, mais ils ont pu chasser beaucoup plus longtemps que si on n'avait rien fait (je pense notamment aux Alpes et aux chamois).

    Flo.

  28. #25
    John78
    Citation Envoyé par flo
    Par exemple les chasseurs à la tourterelle du sud-ouest ne réfléchissent pas au fait qu'en massacrant les tourterelles, ils priveront les générations suivantes du plaisir de voir ces animaux, ou même de les chasser. Peut-être que s'ils avaient été capables de se limiter, on n'en serait pas venu à l'interdiction...

    Flo,

    Les tourterrelles dans le sudouest pdt le mois de mai, se n'est pas de la chasse, c'est du braconnage. Ces quelques poignées d'énergumènes ne sont pas des chasseurs mais des braconniers. La fermeture de la chasse en France est fixée au plus tard fin-févier. Au delà, se n'est plus de la chasse.
    Ces quelques dizaines d'exités de la gachette contribuent à donner une image calamiteuse d'une pratique qui a fait, depuis deux décénies, de très importants efforts de gestion et d'adaptation aux réalités écologiques.
    Sinon je suis d'accords avec le reste de ta contrib.
    A+
    John

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Conservation de l'énergie
    Par Tropique dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/06/2007, 08h45
  2. Conservation
    Par Butter-Scotch-Tape dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/08/2005, 17h47
  3. conservation du diiode
    Par acx01b dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/10/2004, 20h57
  4. Chasse
    Par Cécile dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/10/2003, 16h05