Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

présomption d'innocence



  1. #1
    pilet14

    présomption d'innocence

    A propos du tir de l'ourse Cannelle dans les Pyrénées, je vous rappelle qu'il existe un principe dans le droit français qui s'appelle présomption d'innocence, tant que ce chasseur n'aura pas été reconnu coupable pour le tir de cet ours, il est présumé innocent.

    Il me semble que les peines et amendes encourrues sont largement dissuasives...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Jahrool

    Re : présomption d'innocence

    Lol un animal quelqu'il soit avec une balle dans le bid, chez moi y a pas photo, le chasseur est "INNOCENT"

    Non mais "permets moi de te dire" c'est n'importe quoi....

  4. #3
    poussifeu

    Re : présomption d'innocence

    Ce fil ne pose aucune question scientifique ou autre. Il s'agit juste d'une argumentation certes juste mais pas justifiée.

    Franchement quel interet d'autant plus qu'il existe un topic spécial ours dans le même sujet ("Environnement et ecologie").


    ....n'importe quoi !!! effectivement.
    La politique ne vaut que pour le présent, alors qu'une équation est éternelle
    A. Einstein

  5. #4
    ananda

    Re : présomption d'innocence

    Salut !

    Puisqu'on parle de présomption d'innocence, on peut parler aussi de légitime défense : je veux dire que si j'étais à la place du chasseur et que la dernière représentante de la sous-espèce des ours des Pyrénées me fonçait dessus, je la calmerai tout de suite, sans réfléchir au drame écologique résultant... Mais bon, on ne sait pas vraiment si ça s'est passé comme ça (que des témoignages) : laissons à la Justice trancher, car il ne faut pas vendre la peau de l'ours (vous connaissez la suite)

  6. #5
    pilet14

    Re : présomption d'innocence

    Il semble que la légitime défense est été reconnue... ce qui est étrange dans l'affaire c'est l'absence totale de réaction de la part des médias dans cette affaire.

    Je ne demande pas des excuses mais au minimum que l'on reconnaisse avoir été un peu loin...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Solène

    Re : présomption d'innocence

    Lol un animal quelqu'il soit avec une balle dans le bid, chez moi y a pas photo, le chasseur est "INNOCENT"
    T'a raison...après tout c'est qu'une bete et nous superpuissants que nous sommes nous pouvont tout à fais nous permettre ce genre de petit plaisir...
    Oui aux chasseurs braconniers tant qu'on y est !! Eux aussi ils sont innocents ????????
    Excuse moi mais ce genre de réflexion me tape vraiment sur les nerfs

  9. Publicité
  10. #7
    pi-r2

    Re : présomption d'innocence

    à présomption d'innocence je réponds principe de précaution: pour éviter ce genre d'incident , interdisons les fusils
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !

  11. #8
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par pilet14
    Il semble que la légitime défense est été reconnue... ce qui est étrange dans l'affaire c'est l'absence totale de réaction de la part des médias dans cette affaire.
    Je ne demande pas des excuses mais au minimum que l'on reconnaisse avoir été un peu loin...
    Le fond du problème n'est, à mon sens, pas à ce niveau.
    En effet, si celui qui a appuyé sur la queue de détente l'a fait en état de légitime défense, c'est ... parce qu'il était là; c'est parce qu'il était là ......... où il ne fallait pas.
    Il était là où il ne fallait pas, non pas au sens juridique, mais au sens de l'élémentaire évidence :
    on ne fait pas une battue au grand gibier sur un territoire où par ailleurs on se donne tant de mal pour sauvegarder les ours
    Parce que forcément, à un moment ou à un autre, il faut s'attendre à ... une rencontre.
    Et je dis cela en toute liberté, compte tenu que j'ai également dit par ailleurs qu'à mon sens "nos" ours, et même disons les ours dans les Pyrénées sont condamnés. Ils sont condamnés parce que justement on ne se donne pas les moyens de les pérenniser.
    Aussi réintroduire à grands frais des ours, et, dans le même temps permettre les battues de grand gibier sur le même territoire, c'est vouloir une chose et son contraire. C'est au mieux : faire semblant.
    Seulement voilà, si on veut éviter ce genre de "rencontres", comme les ours se "promènent" pas mal, cela veut dire qu'il faut interdire tout simplement les battues dans toutes les Pyrénées, du moins dans les biotopes à ours. Et cela aucun gouvernement ne se le permettra compte tenu du lobby chasse, et notamment du lobby des chasseurs en battue.
    Donc en fait, la quadrature du cercle.
    Car l'équation est simple :
    ours + battue = forcément bavure
    ours + interdiction de battue = impossible, car impuissance des pouvoirs publics.



    Citation Envoyé par pi-r2
    à présomption d'innocence je réponds principe de précaution: pour éviter ce genre d'incident , interdisons les fusils
    Sur ce point je réponds : c'est un peu beaucoup et de toutes façons socialement et politiquement irréalisable dans notre Pays.
    Et personnellement je ne le souhaite pas.
    J'ai donc analysé plus haut ce qu'il aurait fallu faire.
    Comme on ne le fera pas, il faudra s'habituer à voir de temps en temps "tomber" un ours.

    Reste que tout de même, les chasseurs devraient privilégier des modes de chasse plus modernes tels que l'approche et l'affût, et que les responsables cynégétiques devraient tout mettre en oeuvre pour une organisation "raisonnable" de la chasse dans les territoires à ours.
    Le veulent-ils, je n'en suis pas sûr. Le peuvent-ils : là je suis sûr que non.
    Cordialement
    Maurice
    PS. Je précise, compte tenu de ce que je suis assez connu dans le monde de la chasse, que je ne suis pas farouchement contre les battues. Je le suis telles qu'elles sont (in)organisées dans notre Pays, monopolistes et intolérantes et très perturbantes sous divers aspects.

  12. #9
    pilet14

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par Solène
    T'a raison...après tout c'est qu'une bete et nous superpuissants que nous sommes nous pouvont tout à fais nous permettre ce genre de petit plaisir...
    Oui aux chasseurs braconniers tant qu'on y est !! Eux aussi ils sont innocents ????????
    Excuse moi mais ce genre de réflexion me tape vraiment sur les nerfs
    Que pensez vous de la mort d'un agriculteur roumain suite à l'attaque de ce même animal "innoffensif"?

    La survie de l'ours est compromise en France depuis 50 ans, pourquoi s'acharner pour rien?

    J'aimerais voir une même mobilisation pour l'anguille ou le moineau domestique à Paris!

  13. #10
    Solène

    Re : présomption d'innocence

    Que pensez vous de la mort d'un agriculteur roumain suite à l'attaque de ce même animal "innoffensif"?
    Je ne dis pas que cet animal est innofensif. Ce que je dis c'est que si on devais éliminer tous les animaux dangereux pour l'homme afin d'assurer notre sécurité et bien la catastrophe serai toute autre que la mort d'une personne mais toute aussi dangereuse.

    La survie de l'ours est compromise en France depuis 50 ans, pourquoi s'acharner pour rien?
    Le probleme est que justement il n'y a eu aucun "acharnement" à sauver cette espèce. Il n'y a eu, comme l'a cité eterlou66, que des tentatives contradictoire qui dès le début ne laissaient que guère de chances à l'ours. Or aujourd'hui, seul un véritable acharnement de la part des humains pourra aider des espèces menacées à survivre

    J'aimerais voir une même mobilisation pour l'anguille ou le moineau domestique à Paris!
    Tout à fait d'accord avec toi. Je ne prone pas plus la sauvegarde des ours que de n'importe quelle autre espèce.

  14. #11
    paulb

    Re : présomption d'innocence

    Bonjour,
    En fait, la mort de cette pauvre Cannelle n'est qu'un détail (comme dirait M. Le Pen) dans le drame de l'invasion territoriale par l'homme au détriment de la biosphère. La conséquence visible de cette invasion est la disparition d'espèces que l'homme prive de leur habitat. Les premières victimes sont les grands mammifères qui ont besoin d'un grand espace sans discontinuité pour être suffisamment nombreux pour ne pas risquer la dégénérescence et la disparition qui en résulte.

    Les espèces de grands mammifères qui sont dans cette situation sont bien plus nombreuses qu'on ne le croît, même en Afrique. Sans la chasse organisée (eh oui) qui limite les prélèvements et les parcs naturels (protégés par des gardes armées de mitraillettes) il y a belle lurette qu'il n'y aurait plus une grosse bête en Afrique! Même cette situation périlleuse ne pourra résister longtemps à l'énorme pression démographique et le braconnage qui procure la "viande de brousse" aux populations affamées.
    Alors, les loups des Alpes et les ours des Pyrénées sont des pauvres bêtes qui sont déjà bien au-dessous du cheptel garantissant la survie sans dégénérescence et seraient bien plus tranquilles dans un zoo à attendre leur disparition.
    Tout ça est d'une tristesse infinie, mais il paraît qu'il serait malséant de freiner la prolifération humaine par des méthodes anti-démocratiques.
    Amicalement paulb.

  15. #12
    ltaillan

    Re : présomption d'innocence

    Bonjour,

    Je ne suis ni contre ni pour la chasse mais j'ai une question qui me trotte dans la tête.
    L'homme dans notre société (moderne ??) n'a plus besoin de chasser pour survire depuis bien longtemps, alors est-ce que la chasse en europe ou au moins en france, est-elle néfaste ou non pour la survie de certaines espèces (comme l'ours) ?

  16. Publicité
  17. #13
    meteor31

    Re : présomption d'innocence

    Je m'étais promis de ne plus intervenir dans les sujets concernant la chasse ,mais tant pis je remets mon grain de sel.
    Excusez-moi tous mais où est vraiment le problème?
    A partir du moment où la chasse est autorisée et bien ,c'est une activité humaine et comme les autres activités il y a des accidents ou des bavures qui se produisent.
    Si faute il y a eu , elle doit être sanctionnée suivant les lois en vigueur ,ni plus ,ni moins.
    Il est vrai que si le chasseur ,à partir du moment où il était là,a été attaqué ,il devait bien se défendre à moins de subir une mort assez atroce qui de toute façon aurait été mise en exergue contre la présence de l'ours dans les Pyrénées.
    Et puis si les pouvoirs publics veulent vraiment réintroduire cette espèce ce ne sont pas les ours qui manquent dans l'est de l'Europe et on pourrait en acheter quelques uns supplémentaires.
    Cela s'est il fait?
    Je crois bien que non.
    Notre ministre de l'environnement qui verse des larmes (de crocodile) sur Cannelle devrait plutôt être un peu clair dans sa politique et agir en conséquence.

    Allez ce n'était qu'une parenthèse.

  18. #14
    Solène

    Re : présomption d'innocence

    Et puis si les pouvoirs publics veulent vraiment réintroduire cette espèce ce ne sont pas les ours qui manquent dans l'est de l'Europe et on pourrait en acheter quelques uns supplémentaires.
    La réintroduction est une chose mais qui dit réintroduction dit mesures du gouvernement pour que l'espèce ne disparaisse pas nouveau afin d'éviter en quelque sorte un echec à la "thérapie" (la prévention n'ayant jusqu'à maintenant été qu'un vaste champs de belles phrases...).
    Tout ce que j'espère c'est que le gouvernement ne soit pas "soulagé" de la disparition de cette dernière ourse, qui le déresponsabilise aujourd'hui de la sauvegarde de l'espèce, et encore plus s'il ne souhaite pas la réintroduire...

  19. #15
    meteor31

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par Solène
    La réintroduction est une chose mais qui dit réintroduction dit mesures du gouvernement pour que l'espèce ne disparaisse pas nouveau afin d'éviter en quelque sorte un echec à la "thérapie" (la prévention n'ayant jusqu'à maintenant été qu'un vaste champs de belles phrases...).
    Tout ce que j'espère c'est que le gouvernement ne soit pas "soulagé" de la disparition de cette dernière ourse, qui le déresponsabilise aujourd'hui de la sauvegarde de l'espèce, et encore plus s'il ne souhaite pas la réintroduire...
    C'est bien ce que je dis, en dehors des bonnes paroles ,il faudrait qu'on prenne ,dans un sens ou dans l'autre ,de vraies mesures le plus possibles pérennes.
    Or c'est un peu l'indécision et la paralysie.
    Enfin je ne suis pas dans les hautes sphères pour voir ce qui se décide,mais,au vu des résultats, j'y vois de moins en moins clair dans les politiques environnementales de nos décideurs (en place ou en attente)


    à plus

  20. #16
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    Effectivement, il me semble qu'on pourrait admettre de dire :
    - soit on se donne les moyens pour pérenniser les populations d'ours.
    - soit, toute honte bue, on attend gentiment la mort du dernier, voire on se réjouit d'une bavure qui précipite le processus.

    Sans vouloir revenir sur ce que certains -et j'ai été de ceux là- ont déjà développé, il est évident que, jusqu'à ce jour on a fait semblant, et, pire qu'on continuera à faire semblant, compte tenu des divers lobby interdisant tout approche sérieuse du problème.
    Et donc personnellement, la mort dans l'âme, je préférerais qu'on arrête de faire semblant, et donc qu'on arrête cette farce.
    Comme l'ont dit certains, il y a des espèces également menacées, pour ne pas dire déjà en voie de disparition.
    Mais, et ce mais est important, si pour ces dernières on se donnait les moyens, on pourrait les sauver.
    Je pense notamment à certains tétraonidés, tels le grand tétras et le lagopède par exemple.
    Ce sont des espèces qui ne créent aucun problème, mais dont le grand public se fiche, sans doute tout simplement parce qu'il ne les connaît pas.
    Alors, bien sûr, on ne peut mettre dans le berceau de nos enfants une peluche de grand tétras pour créer une phénomène quasi amniotique comme celui dont bénéficie nounours (et qui, à mon avis, est la cause principale de ce que le grand public s'intéresse à l'ours et non à d"autres espèces. Remarquez le déjà : le loup ou le lynx intéressent moins vulgum pecus). Mais déjà on pourrait basculer les budgets ours sur ces espèces, tel les tétraonidés dont la sauvegarde est raisonnablement possible.
    Je suis un pragmatique.
    Et je fais un constat : l'ours n'a aucune chance parce qu'on ne s'en donne pas les moyens, et parce qu'on ne peut s'en donner les moyens dans notre société.
    La mort dans l'âme, j'y renonce.
    Toutes mon énergie se reporte sur le "faisable", le "possible".
    Ne perdons plus ni notre temps, ni notre argent.
    Cordialement
    Maurice
    Dernière modification par eterlou66 ; 06/12/2004 à 06h03. Motif: "méchante" faute d'orthographe

  21. #17
    Solène

    Re : présomption d'innocence

    La mort dans l'âme, j'y renonce.Toutes mon énergie se reporte sur le "faisable", le "possible".Ne perdons plus ni notre temps, ni notre argent.
    Excuse moi mais c'est très défaitiste comme conclusion... et j'ai pas très envie de me raisonner à accepter que ta conclusion soit en fait réaliste.
    Moi j'ai une question : que pouvons-nous faire en tant que citoyens pour que des mesures soient réellement prises par le gouvernement. C'est vrai je ne vois pas beaucoup de gens s'indigner contre la disparition croissante des espèces, alors ce serais quoi la solution à notre échelle de citoyens parce que tant qu'on reste bien sage, et bien le gouvernement lui il va pas se fouller... J'ai la facheuse impression que trop de gens ont une confiance aveugle envers les décisions prises, décisions qui, on l'a vu plus haut n'aboutissent jamais. La démocratie est à mes yeux bien loin de la définition qu'on lui donne.
    Alors si on commence à abandonner pour l'ours, eh bien on abandonne pour tout non ?
    J'avoue que je suis perdue et ce sentiment d'impuissance est des plus exaspérants...

  22. #18
    meteor31

    Re : présomption d'innocence

    Tu sais Solène ,de façon un peu lapidaire,malheureusement, ce qui préoccupe la majorité des gens c'est leur portefeuille.
    Et c'est normal ,c'est ce qui leur permet de vivre et de s'acheter leur subsistance.
    Concernant les animaux ,il suffit de voir ce que les hommes se font entr'eux pour comprendre qu'ils n'ont aucune chance.
    Ce qu'on peut faire c'est retarder l'échéance mais ce n'est que du bricolage.
    Ton exaspération est compréhensible.Mais que faire?
    La seule chose que je vois pour le moment ,c'est faire partie d'associations ,ou en fonder une, pourquoi pas,pour la création d'un véritable parc national (et pas naturel) interdit à la chasse et aux promeneurs (ou alors encadrés par des guides assermentés).
    Car comme dirait l'autre :l'union fait la force et le poids des associations est plus important que le poids d'une personne seule qui proteste dans un forum.(ce n'est pas une critique)

    à plus

  23. Publicité
  24. #19
    louarn

    Re : présomption d'innocence

    En poussant la réflexion de manière un peu provoquante, ne peut on pas voir dans ce problème de l'ours des Pyrénées un processus naturel d'extinction d'espèce ? Il me semble que le nombre d'espèces vivantes ne soit pas fixe et déterminé, mais qu'il évolue en fonction des pressions exercées par l'environnement, comme de la compétition entre les espèces. Pour une race d'ours éteinte, combien de nouvelles espèces de bactéries apparues (lire Stephen Jay-Gould) ?.
    Par ailleurs, nous regardons ces disparitions d'espèces avec nos yeux d'Hommes modernes, de moins en moins en contact avec la vie sauvage. Si nous voulons vraiment vivre au voisinage de (et non pas cohabiter avec) l'ours, nous devons en accepter toutes les conséquences (respecter son territoire, accepter les nuisances qu'il génère). Mais je ne pense pas que nos sociétés modernes soient prêtes à ça.

  25. #20
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par Solène
    Moi j'ai une question : que pouvons-nous faire en tant que citoyens pour que des mesures soient réellement prises par le gouvernement.
    Pardonne-moi, mais pour militer dans le monde de la chasse depuis près de 30 ans, je puis te dire qu'aucun gouvernement, de droite, de gauche ou même vert, ne fera jamais rien de sérieux pour l'organisation rationnelle de la chasse dans notre pays.
    J'ai dit quel était le problème de la battue sur des territoires à ours.
    Aucun gouvernement n'a la capacité de prendre les mesures nécessaires sur ce point pour la sauvegarde des ours.
    Il faudrait qu'une "pression" s'exerçant dans l'autre sens aussi forte que celle exercée par la lobby des chasseurs en battue pour espérer obtenir un semblant de réponse. Nous en sommes aujourd'hui franchement très très loin. Et je ne vois pas le moindre espoir de ce côté là.
    cordialement
    Maurice

  26. #21
    meteor31

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par louarn
    En poussant la réflexion de manière un peu provoquante, ne peut on pas voir dans ce problème de l'ours des Pyrénées un processus naturel d'extinction d'espèce ? Il me semble que le nombre d'espèces vivantes ne soit pas fixe et déterminé, mais qu'il évolue en fonction des pressions exercées par l'environnement, comme de la compétition entre les espèces.
    L'homme fait effectivement partie de la nature et comme tout élément naturel il a une action sur cette nature.
    Mais après son action la nature reste la nature ,modifiée certes mais c'est tout de même la nature(que de répétitions!)
    Ceci dit l'homme est d'avantage (pas complètement) maître de son destin que les autres espèces vivantes.En tous cas il pourrait du jour au lendemain ou presque faire disparaître de nombreuses espèces vivantes.Par exemple il pourrait faire disparaître tous les éléphants d'Afrique en quelques jours.
    Il ne le fait pas et globalement il protège beaucoup d'espèces menacées et cette volonté est unique dans le genre animal.
    Tout n'est donc pas perdu ,globalement l'humanité commence à s'apercevoir qu'elle ne peut pas tout faire ,que sa maison est toute petite et que quelques animaux sauvages ne sont pas forcément inutiles.

    à plus

  27. #22
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par louarn
    En poussant la réflexion de manière un peu provoquante, ne peut on pas voir dans ce problème de l'ours des Pyrénées un processus naturel d'extinction d'espèce ? Il me semble que le nombre d'espèces vivantes ne soit pas fixe et déterminé, mais qu'il évolue en fonction des pressions exercées par l'environnement, comme de la compétition entre les espèces. Pour une race d'ours éteinte, combien de nouvelles espèces de bactéries apparues (lire Stephen Jay-Gould) ?.
    Par ailleurs, nous regardons ces disparitions d'espèces avec nos yeux d'Hommes modernes, de moins en moins en contact avec la vie sauvage. Si nous voulons vraiment vivre au voisinage de (et non pas cohabiter avec) l'ours, nous devons en accepter toutes les conséquences (respecter son territoire, accepter les nuisances qu'il génère). Mais je ne pense pas que nos sociétés modernes soient prêtes à ça.
    Tout à fait, notamment :
    "mais je ne pense pas que nos sociétés modernes soient prêtes à ça".
    là est tout le problème
    Cordialement
    Maurice

  28. #23
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    J'ajouterais autre chose si vous le permettez :
    on parle sans arrêt de nature sans qu'il ait été jamais possible de la définir.
    Cela peut aller de la vue spinosyste ou panthéiste où l'homme ne serait finalement qu'une "marionnette" à une vue anthropocentrique, en passant par d'autres plus zoophiles (au strict sens etymologique, bien entendu, et donc non péjoratif comme on l'entend souvent aujourd'hui et qui n'aurait pas cours sur ce forum), ou simples vues anthropomorphiques, plus "modérées" sur l'animal, etc..... Ou encore d'une vue à la Rousseau, au sens rousseauïste moderne du terme.
    Bref, quelle doit être la place de l'homme et de l'animal dans cette "nature"?
    Et ainsi le "touriste" , le forestier, le berger, l'ami des animaux, le chasseur, le vététiste, etc.... auront rarement la même vue de ladite nature.
    Et il nous faut donc concilier tout cela.

    Ensuite la nature d'aujourd'hui est-elle la forêt primitive quasi totalement disparue en France et qu'on ne trouve plus que sous d'autres latitudes, mais qui est en fait une "monstruosité" car chacun mange l'autre pour ne pas être mangé, mais où l'occidental ne veut voir que le "produit" fini qui lui paraît "clean"; ou celle d'un forêt amenagée, jardinée, cultivée comme le sont nos belles forêts domaniales par ex., mais qui ne sont en fait, si l'on compare à la précédente que des artefacts, et où la lutte pour la vie y est totalement occultée, sans doute pour faire oublier à l'homme qu'en haut de la chaîne de prédation, son rôle n'est pas innocent.

    Et de la manière, un joueur de golf me dira :
    "je me suis régalé ce matin dans la nature".
    Et il aura raison, c'est "sa" nature. Mais il n"'y a pourtant rien de moins "naturel" qu'un terrain de golf.
    Et d'ailleurs, ne parle-t-on pas aujoud'hui, dans un néologisme peu convainquant de : "nature renaturée"

    Je crois donc qu'aussi le problème de l'ours est faussé ou très compliqué, ne serait-ce que par ces problèmes et la vue fragmataire, un peu comme dans un kaléIdoscope, que chacun en a, et les "intérêts" que chacun a pour cette nature, et ..... ses ours.
    Les ours victimes de la "modernité" et de nos égoïsmes respectifs? Sans aucun doute.
    Cordialement
    Maurice
    Dernière modification par eterlou66 ; 06/12/2004 à 12h22. Motif: corection coquilles

  29. #24
    invite765732342432
    Invité

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par ltaillan
    L'homme dans notre société (moderne ??) n'a plus besoin de chasser pour survire depuis bien longtemps, alors est-ce que la chasse en europe ou au moins en france, est-elle néfaste ou non pour la survie de certaines espèces (comme l'ours) ?
    La chasse n'est effectivement plus un besoin, mais elle a acquis un rôle important au sein des campagnes.

    Note: je ne parle que de la chasse en campagne (que je connais) et pas au bois (que je ne connais pas assez bien)

    Actuellement, les associations de chasse ont l'obligation de restreindre les populations de nuisibles (tels que les lapins et pigeons).
    En effet, ces animaux peuvent représenter une nuisance pour les cultures. A tel point que les agriculteurs peuvent se retourner contre les associations de chasse si une culture est ravagée par des nuisibles (et demander des indemnisations, ...)

    Donc la chasse est sensée être encore utile, il ne faut pas lui jeter systématiquement la pierre. Tous les chasseurs ne sont pas des gens sanguinaires prenant leur pied en massacrant de pauvres bêtes sans défense...

    Interdire la chasse pourrait nécessiter l'emploi de davantage de poisons (blé empoisonné, ...) dans les campagnes... Est-ce souhaitable ?

  30. Publicité
  31. #25
    Solène

    Re : présomption d'innocence

    Tu sais Solène ,de façon un peu lapidaire,malheureusement, ce qui préoccupe la majorité des gens c'est leur portefeuille.Et c'est normal ,c'est ce qui leur permet de vivre et de s'acheter leur subsistance.
    Le seuil de la simple subsistance est largement dépassé dans nos sociétés occidentales. Les gens se préoccupent de leur portefeuilles pour satisfaire du mieux possible leur confort quotidien et ça ce n'est pas normal.
    C'est ce qui fais que les gens ne se préoccupent que d'eux c'est ce qui fais qu'aujourd'hui les gens sont si individualiste, et que disparition des espèces ou non, les gens s'en fichent surement plus que de la prochaine panne de chauffage qui va leur tomber sur le nez !

    Par ailleurs, nous regardons ces disparitions d'espèces avec nos yeux d'Hommes modernes, de moins en moins en contact avec la vie sauvage. Si nous voulons vraiment vivre au voisinage de (et non pas cohabiter avec) l'ours, nous devons en accepter toutes les conséquences (respecter son territoire, accepter les nuisances qu'il génère). Mais je ne pense pas que nos sociétés modernes soient prêtes à ça.
    Donc en effet la société moderne n'est pas prête à ça car qui dit respect des écosystèmes dit perte d'un énorme confort humain... si c'est pas de l'égoïsme...

  32. #26
    meteor31

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par solène
    Le seuil de la simple subsistance est largement dépassé dans nos sociétés occidentales. Les gens se préoccupent de leur portefeuilles pour satisfaire du mieux possible leur confort quotidien et ça ce n'est pas normal.
    C'est pas forcément vrai pour tout le monde.
    Pour ceux,nombreux, qui se préoccupent de leur confort peut-on les en blâmer?
    Tu vas découvrir de plus en plus que les gens sont égoïstes.

    Donc en effet la société moderne n'est pas prête à ça car qui dit respect des écosystèmes dit perte d'un énorme confort humain... si c'est pas de l'égoïsme...
    Tu sais les associations existent et si tu veux militer pour la sauvegarde ou la défense de ce qui te préoccupe tu trouveras plein de gens actifs et pas si égoïstes que ça.

    à plus

  33. #27
    pilet14

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par ltaillan
    Bonjour,

    Je ne suis ni contre ni pour la chasse mais j'ai une question qui me trotte dans la tête.
    L'homme dans notre société (moderne ??) n'a plus besoin de chasser pour survire depuis bien longtemps, alors est-ce que la chasse en europe ou au moins en france, est-elle néfaste ou non pour la survie de certaines espèces (comme l'ours) ?
    Je pense que les derniers résultats montrant des densités de perdrix grises supérieures à 1 oiseau par hectare contre 1 oiseau pour 50 ou 100 hectares il y a 20 ans permettent de dire qu'une chasse raisonnée et organisée peut être extrèmement profitable pour d'une part les espèces gibiers mais aussi pour les espèces protégées.

    Je me suis toujours demandé à quoi cela servait de se faire la "guerre" plutôt que de poursuivre de même objectifs.

    Comme autre exemple, je peux vous citer celui de la cigogne blanche, qui s'est fort bien adapté au biotope normand en profitant au maximum des marais entretenu toute l'année par les chasseurs de gibier d'eau.

  34. #28
    crataegus

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par Faith
    La chasse n'est effectivement plus un besoin, mais elle a acquis un rôle important au sein des campagnes.

    Actuellement, les associations de chasse ont l'obligation de restreindre les populations de nuisibles (tels que les lapins et pigeons).
    En effet, ces animaux peuvent représenter une nuisance pour les cultures. A tel point que les agriculteurs peuvent se retourner contre les associations de chasse si une culture est ravagée par des nuisibles (et demander des indemnisations, ...)

    Donc la chasse est sensée être encore utile, il ne faut pas lui jeter systématiquement la pierre. Tous les chasseurs ne sont pas des gens sanguinaires prenant leur pied en massacrant de pauvres bêtes sans défense...

    Interdire la chasse pourrait nécessiter l'emploi de davantage de poisons (blé empoisonné, ...) dans les campagnes... Est-ce souhaitable ?

    Bonjour,

    A propos de l'utilité des chasseurs, il y a quand même un point qui me semble un peu hypocrite. Les nuisibles dont ils est question sont des proies d'animaux tels que les mustélidés et les rapaces abattus par des humains (maintenant il faut savoir si ce sont les mêmes personnes qui chassent proies et prédateurs)
    Il me semble aussi que des animaux élevés en cage et habitués à l'homme sont relachés quelques heures avant d'être tirés, cela ne perturbe pas l'équilibre des populations (pour ceux qui survivent aux conditions de la vie sauvage)?

    Max

  35. #29
    eterlou66

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par crataegus.oxy
    Il me semble aussi que des animaux élevés en cage et habitués à l'homme sont relachés quelques heures avant d'être tirés, cela ne perturbe pas l'équilibre des populations (pour ceux qui survivent aux conditions de la vie sauvage)?
    Max
    Il y a effectivement un problème récurrent au monde de la chasse, celui des nuisibles. Problème que le monde de la chasse est incapable d'aborder avec modernité.
    Car sur ce point précis en effet, il est évident que classer par exemple le renard nuisible quand dans le même temps on le nourrit grassement à coup de lâchers de vollailes (appelons un chat un chat; et ainsi j'appelle volaille un faisan d'élevage), est une aimable plaisanterie.
    On sait en effet que les populations de prédateurs s'auto-régulent en fonction de l'abondance des proies.
    Or, le renard n'a qu'à se servir dans les lâchers. Ce n'est franchement pas sérieux.
    Lâcher du gibier d'élevage (encore une fois de la .. volaille) et déclarer ensuite la guerre à goupil est un scandale.

    On sait également que la palombe (ou ramier) colomba palombus est abusivement classé nuisible dans certains département par les préfet uniquement pour satisfaire le lobby d'une certaine chasse conservatrice de pseudos traditions. Ces arrêtés sont au demeurant systématiquemnt cassés par les tribunaux administratifs lorsque ces derniers sont saisis, personne ne pouvant effectivement apporter la preuve des dégâts reprochés au ramier.
    Tout cela n'est donc pas sérieux, et les chasseurs, dont je suis feraient mieux d'abandonner des combats d'arrière-garde qui ne font que les desservir en les discréditant.
    La chasse a mieux à dire et sa justification intrinsèque. De grâce n'allons pas chercher le bâton pour nous faire battre dans une mauvaise argumentation
    En tout cas, comme chasseur, vous ne me verrez jamais défendre l'indéfendable, sous prétexte notamment d'"une pseudo solidarité qui conduirait à un.... "suicide" collectif.
    Cordialement
    Maurice

  36. #30
    invite765732342432
    Invité

    Re : présomption d'innocence

    Citation Envoyé par crataegus.oxy
    A propos de l'utilité des chasseurs, il y a quand même un point qui me semble un peu hypocrite. Les nuisibles dont ils est question sont des proies d'animaux tels que les mustélidés et les rapaces abattus par des humains (maintenant il faut savoir si ce sont les mêmes personnes qui chassent proies et prédateurs)
    Tu dois faire erreur: tous les rapaces sont protégés. Il en va de même pour les mustélidés (au moins la fouine, la belette. l'hermine et la martre...)

    Il me semble aussi que des animaux élevés en cage et habitués à l'homme sont relachés quelques heures avant d'être tirés, cela ne perturbe pas l'équilibre des populations (pour ceux qui survivent aux conditions de la vie sauvage)?
    Le laché d'animaux est en effet contraire au principe d'élimination de nuisibles... Disons que c'est pour que les chasseurs acceptent de payer leur cotisation et le prêt de leur Terre (Et oui, la chasse revient relativement cher...)

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. la présomption
    Par juliaroberts dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/11/2004, 07h22