Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 45

Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..



  1. #1
    FT12

    Exclamation Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..


    ------

    Bonjour,
    J’aimerais connaître votre opinion sur le syndrome NIMBY (à savoir « Not In My BackYard = pas dans mon jardin) qui, pour faire simple, est une réaction de la population exprimant une opposition ferme à tout projet d’implantation d’équipement à proximité de chez eux. Ce refus étant le plus souvent en contradiction avec leur opinion personnelle.
    A titre d’illustration :
    Globalement tout le monde s’accorde à dire que la pénurie des ressources fossiles va entraîner d’ici quelques années une crise énergétique mais de « très » nombreuses personnes ne veulent pas entendre parler d’éoliennes sur le territoire de leur commune et se regroupent en associations de « protection de l’environnement ».
    Autre exemple : l’opinion générale trouve positif le tri sélectif des déchets et le principe du recyclage mais là encore on trouve quasi systématiquement une opposition farouche face l’implantation de déchèterie sur les territoires communaux.
    Les exemples sont nombreux et ce syndrome est, je le constate de plus en plus, un réel frein au développement d’actions en faveur de l’environnement. En effet, les élus, sous la pression de leurs administrés renoncent bien souvent à accueillir ces divers équipements (éoliennes, déchèteries, etc.) et préfèrent conforter leur électorat et pérenniser leur mandat.
    Bien sûr, je ne vous demande pas si vous êtes pour ou contre ce syndrome mais j’aimerais connaître votre avis quant à la réelle influence de ce NIMBY sur les problématiques environnementales et les enjeux planétaires. Je travaille depuis 7 ans pour une agence de l’environnement en Haute-Normandie et ce syndrome commence à avoir raison de ma foi et surtout de ma motivation…
    Merci pour vos réponses

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    aym

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    le problème est à mon avis plus complexe que le NIMBY ...

    durant des décennies on a promis et (plus ou moins) "imposer" "pour leur bien" des "solutions" a leurs problèmes sans en voir les bénéfices et subir les inconvénients ...
    exemple : la route à 4 voies c'est super pratique et rapide mais pas pour celui qu'ona expatrié pour 2 sous!

    bref aujourd'hui les gens sont méfiants !! et en plus on vient foutre dans leurs jardins des éoliennes dont vont profiter leurs enfants soit! , mais surtout l'industriel qui l'aura construite ... les régions ou se sont les habitants eux-memes qui ont investis posent moins de problemes !

    la pédagogie et une réelle implication des gens permettra l'implantation des énergies renouvelables
    même si je suis persuadé de leurs utilités j'apprécirais pas forcement que quelqu'un vienne mettre un poteau de 150 m a coté de chez moi sans contrepartie... or aujourd'hui les riverains ne payent pas l'electricité moins chère non ?

    Une éolienne non,
    Mon éolienne oui !
    Dernière modification par aym ; 05/01/2005 à 13h42.

  4. #3
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Pour la pédagogie, c'est évident qu'elle est utile mais reste encore le doute concernant son efficacité. Je bosse dans la communication environnementale tout en participant à de l'opérationnel de terrain et je constate que bien souvent on ne "touche" que des personnes déjà sensibilisées. Et le paradoxe que je constate également, c'est que même ces personnes sensibilisées sont porteuses du syndrome NIMBY. Je ne juge pas mais j'essaie de ne pas croire que les "bons conseils environnementaux" sont toujours bons pour les autres mais jamais pour soi, et ceci à tous les niveaux, du particulier en passant par l'élu communal jusqu'aux dirigeants de nations...
    Et d'autre part que veut dire "une réelle implication des gens permettra l'implantation des énergies renouvelables"? L'implication est nécessaire, c'est évident, mais comment l'obtient-on? (je n'attend pas forcémment une réponse car si elle existait, nous n'en serions pas là

  5. #4
    aym

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    je parle surtout d'une implication financière !

  6. #5
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par aym
    je parle surtout d'une implication financière !
    On est bien d'accord...On se confronte toujours à un aspect financier et là...c'est le drame!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    r17777

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    oui tout à fait .... il faut lancer Les fonds d'investissement éoliens et autres en france....
    c'est ce qui c'est passé au danemark y'a quelques années....
    l'état danois à fait passer une lois qui oblige les promoteurs éoliens à laisser les "LOCAUX" entrer dans le capital j'usque 30% environ je crois.....
    Le nimbiste hautement investit contre un projet, que ce soit une éolienne, un centre de réinsertion pour mineurs ou tout simplement un stade de foot (bruit le dimanche, quartier rempli de bagnol,cannette de bierre dans la haie...etc , restera toujours contre le truc une fois installer. Et c'est tout simplement Humain, un peu de la régréssion infantile, mais on le fait tous un jours non?

    La population danoise voit entrer des ronds dans leur porte monnaie....
    je ne dit pas qu'il faut acheter le silence des gens, mais je dit plutôt qu'une population qui recolte quelques retombée économique, perçoit plus vite l'attrait environnemental...

    je ne suis pas un libéral, mais je pense que les énergies renouvelables s'incrive dans un cycle vertueux, et ça les financier l'ont bien compris.

    pourquoi devrait-on se plaindre d'un système qui apporte un plus en matière de survie, et qui en plus céer de la richesse?

    je pense que l'éducation scientifique peu éviter ce genre de réaction .... rappeler que nous nous trouvons que sur un ptit caillou au millieux de tout . il faudrait Cloner Hubert Reeves et les faire circuler dans les écoles....il fait très bien passé le message de l'immensité des choses dans lesquels nous ne formont qu'une fraction d'un détail....

    le principe fondamental de Lavoisier devrait être obligatoirement connue et compris pour pouvoir passer au lycée....
    car on trouve encore beaucoup de "feu de pneu" dans ces arrières cours, et leurs responssables sont perssuadés que cette matière disparait belle et bien ....!!!!
    en fait lavoisier permet de comprendre que tout changement à une influence sur autre chose, et que l'invisible ne veut plus dire innexistant..... combient de gens penssent encore que la polution c'est dabord les sacs plastiques sur les plages, et ne savent pas que la plus grosse marée noir est au dessus de nos tête?

    il y'a malheureusement un autre syndrome .... encore plus dangeureux à mon avis c'est le "NIMTOO" soit " not in my time of office" ==> pas durant ma durée de mandat......

    les deux réunis ça fout un beau bordel.....à nous de voter pour la personne la plus proche de ces idées....
    en france on connais bien liberté, égalité et c'est très bien,mais on délaisse un peu Fraternité d'une manière général, sauf lors d'évènement "spectaculaire" comme ce tsunami de noel....
    on est dans une société de paraitre, on à créer que des St thomas .... que l'on rend aveugle volontairement encore un peu plus chaque jours....
    Dernière modification par r17777 ; 05/01/2005 à 14h37.

  9. Publicité
  10. #7
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Bonjour,

    Le syndrome Nimby existe, mais ce n'est pas forcément le frein le plus fort à l'implantation de certains équipements. Exemples :
    - j'ai visité une ferme éolienne en Pyrénnées Atlantiques. Le maire était à 100 % pour, les administrés aussi, aucune association anti ne s'est créée, et le frein (retard de plusieurs années) est venu ... de la Diren (direction régionale de l'environnement).
    Je n'ai pas entendu parler de refus de déchetteries (mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas). En revanche, j'ai surtout entendu parler de refus d'incinérateurs. Ce que je comprends : un incinérateur, c'est beaucoup de camions, de mouettes, éventuellement d'odeurs, etc. sans parler des respects des normes parfois approximatives. De plus, beaucoup de régions ont négligé le tri et la réduction à la source des déchets en misant sur le tout incinérateur... résultat, refus des populations, d'autant plus depuis le scandale de l'incinérateur de Gilly sur Isère.

    Je travaille depuis 7 ans pour une agence de l’environnement en Haute-Normandie et ce syndrome commence à avoir raison de ma foi et surtout de ma motivation…
    L'éducation est un long chemin...
    Petite remarque : il est normal que les gens aient des réactions de défense s'ils n'ont que les inconvénients sans les avantages. AInsi, les communes où sont implantées les éoliennes sont souvent pour (taxe professionnelle oblige), alors que les communes voisines, qui "bénéficient" de la vue sans aucune retombée économique, sont logiquement moins motivées. C'est une tendance humaine que tu ne pourras pas changer... donc le mieux est de faire en sorte que les projets profitent à tous.

  11. #8
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Effectivement Cécile je suis d'accord sur le fait qu'on ne changera pas la nature humaine et que des actions innovantes et remarquables existent déjà et fonctionnent. Mais justement, je travaille actuellement sur un DVD qui répertorie et décrit de nombreuses actions innovantes en matière de développement durable (exemples européens, français et régionaux) et force est de constater que des actions positives en matière de développement durable il en existe mais elles tiennent à 95% de la volonté d'1 élu ou d'un groupe d'élus. Il faut à l'élu un certain courage politique et être convaincu de ses opinions pour "imposer" un aménagement, une action,...qui va dans le sens de l'intérêt général. Je ne prône évidemment pas une dictature de "l'écologisme" mais force est de constater que peu d'élus ont le courage de prendre leurs responsabilités quand il s'agit de faire passer un projet pour l'intérêt général et pour le long terme. Et pour travailler tous les jours à leur contact, j'ai même tendance à comprendre la frilosité de certains...Je constate effectivement tous les jours que le syndrome NIMTOO couplé au NIMBY nous plonge dans un ronronnement bien confortable...Dormez, tout va bien!...
    J'essaie vraiment de chasser de mon esprit cette vision pessimiste qui me gâche un peu le plaisir de mon boulot mais force est de constater que la réalité est tout autre...Please help meeee!!!!!

  12. #9
    Lord M

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Une fameuse combinaison que voila : NIMBY + NIMTOO = on évolue jamais ! Halala, une bonne vieille dictature et on en parle plus de tous ces raleurs. Je plainsante, détendez-vous.

    Je comprends tout à fait ton désaroi FT12, mais je ne vois pas trop quoi dire qui pourrais te réconforter. Un endroit ou tout le monde accepterait de bon coeur un progrès ne travaillant qu'au bien être de l'humanité n'est selon moi pas du tout d'actualité. Moi je travaille dans l'alimentaire, et on constate le même phénomène.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  13. #10
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    M'ouais...c'est vrai que ça ne me réconforte pas vraiment
    Bon en fait pour tout avouer, ce désarroi m'est apparu alors que je présidais un jury pour une soutenance d'étudiants en école de commerce sur le thème du développement durable. Les sujets étaient sur l'avenir du pétrole, la viabilité économique des énergies renouvelables, le commerce équitable et la certification des entreprises. Ces étudiants ont 20 ans et leur discours m'a vraiment désespéré. Ils sont tous "pour" le commerce équitable, "pour" les énergies renouvelables, "pour" une alternative au pétrole, "pour" la certification et la labellisation des entreprises et des produits. Le problème est qu'ils considèrent tous (mais vraiment TOUS) que cela doit venir des politiques ou des industriels. Pour eux, le contexte économique est tel que les particuliers n'ont qu'un faux libre arbitre sur le choix de leur mode de vie (habitudes de consommation énergétique, habitudes alimentaires,...). Le pire, c'est qu'ils avaient conscience qu'avec la généralisation de tels arguments on allait droit dans le mur...Ils m'ont stupéfaits. A 30 ans j'avais l'air d'un vieux crouton avec mes idées pseudo "écolo"...Il y a même un étudiant qui m'a demandé:"mais est-ce-que tout va vraiment plus mal qu'avant?" et un autre: "penser aux générations futures, c'est génial, mais penser à notre génération ce serait déjà pas si mal"...Ils ont stupéfaits l'ensemble du jury et on se devait de les noter sur la force de leur argumentaire et leur expression orale...Ils ont tous eu une bonne note
    Tout cela pour revenir au fait que la pédagogie est essentielle mais il faut vraiment s'y prendre de bonne heure. Je pense que depuis les années 70 (émergence du concept de développement durable) on a déjà manqué deux générations qui n'auront pas eu d'éducation à l'environnement durant les premières années de leur scolarité.On commence seulement à rattraper le temps perdu...Good luck!

  14. #11
    Lord M

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Et oui ! J'ai à peu près cet age, et je vois très bien quel peut être le point de vue de ces étudiants. En fait ils sont "pour" le commerce équitable, les énergies renouvelables... Mais en général les gens ne sont pas conscients que cela doit impliquer un changement de leur propres habitudes. A savoir : augmentation du prix de la nourriture (si on mange pour aussi peu cher, c'est qu'il y a une exploitation abusive derrière), du prix des transport (c'est bien beau les alternatives au pétrole, mais qui les finance ?)... Résultat dès qu'on nous présente la facture, on se dégonfle. On préfère alors en général continuer selon nos petites habitudes, et remettre à plus tard les changements.

    Cependant personnelement je serais prèt à faire des efforts, si j'avais l'assurance que les industriels ne continuent pas derrière à faire autant de bénéfices. Par exemple si on me certifiais que ma facture d'électricité va augmenter de 5% après l'installation d'éoliennes, mais que parrallèlement EDF va faire une marge inférieure de 5% dessus, ca me botterait déjà plus.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  15. #12
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Bonjour,

    Je rencontre souvent l'argument suivant : "Je suis prêt à faire des efforts pour l'environnement, à conditions que je ne sois pas le seul, sinon ça ne servira à rien et les autres profiteront de mes efforts" ? Prenons un exemple : j'utilise énormément le vélo et les transports en commun pour mes déplacements, souvent parce que c'est plus pratique, mais aussi par conscience écolo (les fois où il pleut, j'aimerais mieux prendre la voiture, mais je me force un peu). Et quand je vois à côté mes voisins prendre leur voiture pour 800 mètres, les 4*4 qui pullulent, ou les p'tits jeunes qui conduisent "à la sportive" en consommant un max, ça me gonfle. J'ai l'impression de faire des efforts pour rien, et il me faut toute ma conscience environnementale pour ne pas préférer mon p'tit confort.
    J'ai l'impression que tes étudiants sont pareils, sauf qu'ils choisissent le découragement plutôt que le militantisme. Peut-être sont-ils plus lucides que nous, car le militantisme ne mène parfois pas à grand chose.
    C'est pourquoi les gens aiment bien les lois contraignantes (surtout vis-à-vis des industriels) : tout le monde est à la même enseigne, il n'y a pas les couillons et les profiteurs.

  16. Publicité
  17. #13
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Merci Cécile, t'as réussi à me faire sentir moins seul... moi aussi je renonce à ma voiture pour faire les 2 km qui me séparent de mon boulot, mais effectivement quand il pleut, je hais l'écocitoyenneté (humour of course!...). Bon en fait je me demande si on peut vraiment fondamentalement changer les choses. L'aspect économique l'emportera toujours devant l'intérêt environnemental collectif, ça j'en suis persuadé...Pour moi la fin du pétrole est cruciale mais ne changera pas fondamentalement les choses; elle ne fera qu'accélérer un processus déjà entamé à savoir la séparation entre les pauvres et les riches qui,eux, auront les moyens de se payer un ticket pour l' "Arche de Noë". Les lobby énergétiques continueront à exploiter le pétrole (ou autre ressource renouvelable) et à en tirer de l'argent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une goutte. Bien sûr le prix du baril flambera mais on acceptera tous (si on peut se le permettre bien sûr) de payer le litre de gasoil 2 ou 3 euros. Il suffira juste de partir un peu moins loin en vacances ou encore de renoncer à prendre sa voiture pour aller chercher le pain. Quant à ceux qui ne pourront s'offrir les dernières gouttes d'or noir, je les vois mal partis...Quand, enfin, il n'y aura plus une goutte de pétrole, les lobby de l'énergie mettront sur le marché les techniques alternatives qui sont, bien sûr, pour l'instant mises à l'ombre de façon tout à fait consciente...Je ne me fait aucun soucis quant à l'aspect technique qui sera employé pour suppléer au pétrole. C'est le coût économique et finalement social qui me chagrine beaucoup plus et qui me fait poser beaucoup de questions. Mais après tout...qui vivra verra...

  18. #14
    Pierre de Québec

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par FT12
    ... les lobby de l'énergie mettront sur le marché les techniques alternatives qui sont, bien sûr, pour l'instant mises à l'ombre de façon tout à fait consciente...Je ne me fait aucun soucis quant à l'aspect technique qui sera employé pour suppléer au pétrole. C'est le coût économique et finalement social qui me chagrine beaucoup plus et qui me fait poser beaucoup de questions. Mais après tout...qui vivra verra...
    Je ne suis pas d'accord avec ton "mises à l'ombre de façon tout à fait consciente". Toutes les formes d'énergies alternatives ont leurs places au soleil mais d'innombrables problèmes viennent en pénaliser le coûts d'utilisation. Et même si une nation décidait d'éliminer le pétrole et de forcer l'usage des énergies alternatives (sous-entendu propre, sans effet de serre etc.), cette nation se pénaliserait vis-à-vis les autres nations qui, elles feront tourner leur économies à moindre coût avec le pétrole.

    En rapport avec le sujet de la discussion, le syndrome "pas dans ma cours" est aussi fort présent ici au Québec. Dernièrement, un important projet de port méthanier a été abandonné dans une petite ville au paysage fort pittoresque; la population ne voulant rien savoir d'un port méthanier et des réservoirs de stockage. Dans ce là, je crois que la fort mauvaise réputation de "beaux parleurs" du coté industriel pour qui tout est toujours beaux, sécuritaires, sans pollution etc à cette-ci jouer contre eux.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  19. #15
    Mikhail
    Invité

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par Pierre de Québec
    Utilisez les mots comme vous l’entendez mais, je vous en prie, faites-moi comprendre quelque chose.
    A lire attentivement:
    http://forums.futura-sciences.com/sh...t=22719&page=1

  20. #16
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par FT12
    L'aspect économique l'emportera toujours devant l'intérêt environnemental collectif, ça j'en suis persuadé...
    Je suis moins pessimiste que toi. Les gens sont quand même pleins de bonne volonté quand ni leur argent ni leur confort ne sont en cause. Ca peut paraître minuscule, mais personne n'est obligé de faire le tri de ses déchets, et pourtant la majorité des gens le font (plus ou moins bien, mais c'est une question d'explications mal faites). Et quand les gens exigent que les normes soient de plus en plus strictes, ils savent bien au fond d'eux qu'ils le payeront financièrement (par exemple pour les voitures). Ce qu'ils ne veulent pas, comme je l'ai dit, c'est être les couillons qui font les efforts pour que les autres puissent flamber.
    Pour l'intérêt environnemental collectif, je trouve que certaines choses avancent. L'Europe pousse beaucoup (les normes européennes s'imposent à tous, et sont souvent plus strictes que les normes précédentes de chaque pays). Bien sûr, c'est trop lent, mais toute action d'envergure est très très lente. Et puis il y a des domaines où ça ne va pas bien (biodiversité, par exemple). Mais on ne peut pas dire non plus que tout empire.

  21. #17
    BertrandR

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par Cécile
    Je suis moins pessimiste que toi. Les gens sont quand même pleins de bonne volonté quand ni leur argent ni leur confort ne sont en cause. Ca peut paraître minuscule, mais personne n'est obligé de faire le tri de ses déchets, et pourtant la majorité des gens le font (plus ou moins bien, mais c'est une question d'explications mal faites). Et quand les gens exigent que les normes soient de plus en plus strictes, ils savent bien au fond d'eux qu'ils le payeront financièrement (par exemple pour les voitures). Ce qu'ils ne veulent pas, comme je l'ai dit, c'est être les couillons qui font les efforts pour que les autres puissent flamber.
    Pour l'intérêt environnemental collectif, je trouve que certaines choses avancent. L'Europe pousse beaucoup (les normes européennes s'imposent à tous, et sont souvent plus strictes que les normes précédentes de chaque pays). Bien sûr, c'est trop lent, mais toute action d'envergure est très très lente. Et puis il y a des domaines où ça ne va pas bien (biodiversité, par exemple). Mais on ne peut pas dire non plus que tout empire.
    Je suis d'accord avec toi Cécile sur la bonne volonté des gens en tous cas d'une majorité d'entre eux. Ce qui me chiffonne avec le syndrome NIMBY c'est souvent l'incompatibilité qui est mise en avant entre développement économique et intérêt environnemental collectif, alors que beaucoup d'exemples montrent que les 2 sont compatibles. Pour le domaine que je connais le mieux l'éolien, c'est un fait que l'industrie de l'éolien a créé plus 40 000 emplois directs en Allemagne et contribuée significativement à la réduction des émissions de CO2.
    L'économie libérale mondiale en est arrivée à un tel point que dès que l'on parle de développement économique c'est suspect et cela veut dire dans l'inconscient collectif que certains vont s'en mettre plein les poches au détriment des autres. C'est plus ou moins la réalité car l'économie capitaliste repose sur le profit, mais ce qui me gêne c'est que cet argument est très souvent mis en avant pour les projets environnementaux, alors que c'est une réalité pour la très grande majorité des activités humaines actuellement. La grande majorité des opposants à l'éolien avance cet argument de l'enrichissement de certains sur le dos de pauvres victimes, mais eux même ne sont pas dérangés par le fait qu'ils roulent en voiture et font le plein chez Total (ou autres pétroliers) dont les bénéfices de l'année 2004 dépasse les 9 milliards d'euros sans compter les plus valus sur les stock-options, les dividendes distribués etc...
    Je me demande si on ne demande pas plus de "probité" pour les projets environnementaux que pour les autres activités, mais l'effet pervers est que cela constitue un frein à "l'économie environnementale" qui est en concurrence avec les solutions classiques.

    Par contre pour l'Europe je suis moins confiant, dans le domaine agricole la politique agricole commune subventionne nettement plus l'agriculture productiviste que l'agriculture respectueuse de l'environnement. Un bovin élevé en herbage est beaucoup moins subventionné qu'un bovin nourri avec des aliments industriels. Pour la normalisation européenne il faut aussi être méfiant, certaines normes sont tellement lourdes à appliquer qu'elles interdisent tout développement de solutions respectueuses de l'environnement.

    Bertrand.

  22. #18
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par BertrandR
    Par contre pour l'Europe je suis moins confiant, dans le domaine agricole la politique agricole commune subventionne nettement plus l'agriculture productiviste que l'agriculture respectueuse de l'environnement. Un bovin élevé en herbage est beaucoup moins subventionné qu'un bovin nourri avec des aliments industriels. Pour la normalisation européenne il faut aussi être méfiant, certaines normes sont tellement lourdes à appliquer qu'elles interdisent tout développement de solutions respectueuses de l'environnement.
    Tu as raison pour l'agriculture, je n'avais pas ce domaine en tête.
    Mais pour l'eau, l'effet positif me semble clair : plusieurs pays (dont le France) se sont faits taper sur les doigts car ils n'avaient pas respecté les obligations en matière de raccordement au réseau d'eaux usées et de performances des stations d'épuration. Les vleurs limites sur l'eau potable ont été sévérisées (on compte enfin non seulement les pesticides totaux mais aussi les résidus de décomposition de ces pesticides, souvent autant voire plus nocifs. Avant, il suffisait de casser ces pesticides sans se préoccuper des sous produits).
    Dans le domaine de l'énergie que tu connais bien, il me semble que c'est dans le cadre de l'Europe que la France a obligation de 21 % d'électricité renouvelable d'ici à 2010 (certes, ça m'étonnerait qu'elle le respecte). Et les futures normes plus contraignantes sur les pollutions des voitures sont européennes, aussi.
    Bref, y'a du bon et du moins bon, mais surtout du bon, j'ai l'impression.

  23. Publicité
  24. #19
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    C'est vrai qu'il y a du bon dans la réglementation (et plus particulièrement européenne) mais les résultats concrets sont sensiblement divergents. Pour reprendre ton exemple, Cécile, sur les normes de potabilités de l'eau, j'ai eu le triste privilège d'avoir eu à réaliser pour le compte de la DIREN (donc l'état), une étude sur les teneurs en produits phytosanitaires dans les captages d'eau potable. Il faut quand même savoir que même si les molécules recherchées sont de plus en plus nombreuses, cette part est nettement inférieures à la quantité totale de molécules utilisées dans l'agriculture. Mais bon, ça c'est un "détail"...Le problème c'est qu'effectivement, nous avons effectué cette étude, effectivement nous avons trouvé des zones de la région où les teneurs en produits phyto étaient plus qu'alarmante (surtout en atrazine). De plus, cette région se trouve être celle de la région où le taux de leucémie est le plus fort. Les résultats semblaient fort intéressants et en tout cas méritaient de s'y attarder. Le rapport à été rendu il y a 5 ans et depuis...plus rien...
    Pour en revenir au NIMBY, car je me suis un peu éloigné du sujet, je pense effectivement que l'ensemble des gens est assez sensibilisé et ont une connaissance des grands enjeux (biodiversité, énergie,...). Le problème c'est qu'il y a un décalage entre "vouloir bien faire" et "faire". Le respect de l'environnement, dans le sens général du terme, demande des concessions énormes de la part des nations, des entreprises, des particuliers. Ces concessions auront obligatoirement un impact économique dont personne ne veut entendre parler et qui n'est peut-être pas supportable par tout le monde (ex: pays en voie de développement comme les pays de l'Europe de l'Est par exemple). Il est de plus en plus courant de parler de "décroissance soutenable" face à la "croissance" des pays développés. Mais qui dit "décroissance" dit forcément "moins de production" et là...C'est le drame!... Qui acceptera de mener une politique de décroissance dans un contexte de mondialisation où un système binaire domine : abandon ou intensification. Et le paradoxe du NIMBY se trouve là. Les implications des changements de comportement sont telles qu'il est normal de rencontrer une réticense énorme face aux techniques alternatives (que ce soit dans le domaine de l'énergie avec les éoliennes, dans le domaine de l'agriculture avec la diminution des intrants, etc.). Pour vosu dire, même au sein de mon agence nous ne faisons pas de management environnementa parce que...ça coute cher et ça consomme du temps de travail...CQFD

  25. #20
    Lord M

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Merci cecile de nous avoir remonté le moral

    Moi aussi je fais mon possible : je me déplasse en tram et à pied, je trie ce que je peux de mes ordures. Comme vous j'ai aussi le sentiment que ca ne sert à rien quand on voit le nombre de gens qui n'ont aucune conscience écologique. Mais c'est pas grave, ce n'est que le début. Je suis convaincu que l'évolution de la société ira dans notre sens.

    De même FT12, ne te décourage pas. Même si les résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances, je pense qu'un tout petit résultat vaut mieux que pas de résultat du tout. Il parait peut être négligeable vu d'ici, mais avec le temps, il se sera peut être amplifié pour devenir un phénomène majeur.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  26. #21
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    je suis d'accord avec ton analyse, FT12.
    Mais le changement de mentalité est le plus long à obtenir. Or, jusqu'il y a peu (disons les années 60-70), la croissance et la production étaient les seuls critères, car on sortait de guerre et de période de pénurie réelle. Moins de 50 ans, c'est peu pour changer la manière de penser... même si c'est beaucoup compte tenu des dégâts possibles.

  27. #22
    pilet14

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    En comptant le nucléaire, nous sommes à 75% d'énergie renouvellable alors à quoi servent ces nouveaux pylones défigurant nos paysages...

    Si les éoliennes ne présentent que des avantages, que celles-ci soient installées en ville et pas dans nos campagnes.

  28. #23
    Cécile

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par pilet14
    En comptant le nucléaire, nous sommes à 75% d'énergie renouvellable alors à quoi servent ces nouveaux pylones défigurant nos paysages...

    Si les éoliennes ne présentent que des avantages, que celles-ci soient installées en ville et pas dans nos campagnes.
    Le nucléaire n'est pas une énergie renouvelable, même l'Agence internationale de l'énergie l'admet.
    Il existe quelques éoliennes à Londres. Mais ce n'est pas une énergie spécialement adaptée à la ville, ne serait-ce qu'à cause des règles de sécurité (distance minimum entre une éolienne et une habitation, en cas de chute).
    Il faut utiliser chaque énergie là où elle est le plus efficace. D'autres énergies renouvelables sont adaptées à la ville, par exemple la distribution de chaleur géothermique n'est rentable que pour les habitations denses (le réseau coûte cher).
    Tu n'imagines pas de l'hydroélectricité en plaine. Pourquoi veux-tu des éoliennes en ville ?
    Enfin, il faut arrêter le syndrome "ils viennent nous polluer". Les grandes villes accusent ceux des campagnes de venir les polluer avec leurs voitures, les ruraux accusent les urbains de venir leur donner leurs déchets... en fait, il faut chacun accepter de ne pas vivre en autarcie et d'accepter un peu des nuisances de l'autres (sans oublier qu'on envoie aussi ses propres nuisances à l'autre), de telle façon que les nuisances totales soient les plus faibles possibles. C'est ça, lutter contre le Nimby.

    AU fait, c'est amusant, les pro-nucléaires ralent contre les éoliennes, mais pas contre les panneaux à haute tension. Or, plus d'énergie décentralisée, c'est aussi moins de panneaux à haute tension.
    Dernière modification par Cécile ; 14/01/2005 à 09h49.

  29. #24
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par pilet14
    En comptant le nucléaire, nous sommes à 75% d'énergie renouvellable alors à quoi servent ces nouveaux pylones défigurant nos paysages...

    Si les éoliennes ne présentent que des avantages, que celles-ci soient installées en ville et pas dans nos campagnes.
    Merci Pilet14, tu illustres parfaitement le syndrome NIMBY avec ce message. Je ne critique absolument pas ton avis, c'est juste que j'ai du mal à comprendre...
    Il y a un véritable consensus global vis-à-vis des grands enjeux environnementaux planétaires (biodiversité, énergie,...) mais curieusement, c'est au sein même des "défenseurs de l'environnement" que nous trouvons les dissentions les plus importantes. Ce qui m'amuse, c'est que la plupart des associations ou comités anti-éoliens se prétendent défendre l'environnement. Mais de quel environnement s'agit-il? Le leur ça c'est bien évident...Quant à l'intérêt général, j'ai des doutes...Bref, je ne m'apesantirai pas sur les éoliennes car ce n'était pas mon propos à la base. Mais il est vrai que le NIMBY est particulièrement bien exprimé à travers le mouvement anti-éolien.

  30. Publicité
  31. #25
    pilet14

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Etant donné que le nucléaire n'est pas issu d'une énergie fossile et que la fission et la fusion sont des énergies parfaitement naturelles, l'énergie nucléaire est à mon avis une énergie renouvellable.

    Je ne veux des éoliennes en ville que pour une simple raison: la solidarité énergétique: 90% de l'électricité est produit en zone rurale pour être consommée en zone urbaine!!!

    Ainsi certaines régions sont complètement déficitaires dans ce domaine: région PACA, ile de France ou Bretagne

    Pourquoi imposer aux régions excédentaires en production électrique des champs éoliens?

  32. #26
    pilet14

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par FT12
    Merci Pilet14, tu illustres parfaitement le syndrome NIMBY avec ce message. Je ne critique absolument pas ton avis, c'est juste que j'ai du mal à comprendre...
    Il y a un véritable consensus global vis-à-vis des grands enjeux environnementaux planétaires (biodiversité, énergie,...) mais curieusement, c'est au sein même des "défenseurs de l'environnement" que nous trouvons les dissentions les plus importantes. Ce qui m'amuse, c'est que la plupart des associations ou comités anti-éoliens se prétendent défendre l'environnement. Mais de quel environnement s'agit-il? Le leur ça c'est bien évident...Quant à l'intérêt général, j'ai des doutes...Bref, je ne m'apesantirai pas sur les éoliennes car ce n'était pas mon propos à la base. Mais il est vrai que le NIMBY est particulièrement bien exprimé à travers le mouvement anti-éolien.
    Je trouve assez logique de s'opposer à l'ionstallation de nouveaux pylones alors qu'EDF dans ma région est en train d'enterrer toutes les lignes à moyenne et basse tension et que la Normandie dans son ensemble est largement excédentaire en production d'électricité (3 centrales électronucléaires).

  33. #27
    vince

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Bonjour

    Le jour où il n'y aura plus d'uranium, on verra si le nucléaire est une énergie renouvelable...
    « Méfie-toi des proverbes chinois »
    (Proverbe berrichon)

  34. #28
    pilet14

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Que je sache, l'uranium n'est pas la seule source d'énergie envisageable...

    Qui sait si un jour prochain nous ne pourrons pas utiliser la fission du radon ou encore simplement la fusion électronucléaire...

  35. #29
    FT12

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par pilet14
    Je trouve assez logique de s'opposer à l'ionstallation de nouveaux pylones alors qu'EDF dans ma région est en train d'enterrer toutes les lignes à moyenne et basse tension et que la Normandie dans son ensemble est largement excédentaire en production d'électricité (3 centrales électronucléaires).
    Je suis bien d'accord, personne ne dit que les éoliennes sont un moyen de produire "encore plus" d'énergie, c'est juste un moyen de diversifier les sources d'énergie afin de pouvoir palier et faire face à une crise des énergies fossiles. Etant donné que je suis normand moi-même, avec sous le nez, comme tu le dis, 3 centrales nucléaires (enfin moi j'en ai plutot 2 à 75 km de chez moi), ne trouves tu pas qu'il serait bon d'arrêter là pour le nucléaire et se tourner vers d'autres alternatives? Quant à l'enfouissement des réseaux, ce n'est pas demain la veille que tout sera enterré (en tout cas pas en Seine-Maritime). Enfin bon, pour l'aspect visuel des éoliennes et leur aspect "défigurant", cela reste une question de sensibilité personnelle mais c'est tout à fait recevable. Le problème est que si personne ne veut rien chez lui, qu'est-ce-qu'on fait?
    Ah oui j'oubliais une dernière chose et je remercie Vince de m'avoir anticipé : le nucléaire en énergie renouvelable, j'y crois moyen Quid de la quantité d'uranium disponible? Infinie?....rhhoooooo

  36. #30
    invite765732342432
    Invité

    Re : Le syndrome NIMBY aura t-il notre peau?..

    Citation Envoyé par pilet14
    Que je sache, l'uranium n'est pas la seule source d'énergie envisageable...

    Qui sait si un jour prochain nous ne pourrons pas utiliser la fission du radon ou encore simplement la fusion électronucléaire...
    Il existe une définition des énergies renouvelables:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_renouvelable

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Brun] Alimentation Ampli Aura Va50
    Par VIVALAESPANA dans le forum Dépannage
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/11/2007, 13h18
  2. Halte au feu contre les NIMBY
    Par occam dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 31
    Dernier message: 02/04/2005, 15h13