Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 142

Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.



  1. #1
    shokin

    Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Salut tout le monde,

    ne trouvez-vous pas que nous consommons plus qu'assez ?

    que ce soit en papier (je ne suis pas le modèle ), en carburant, en fastfood, etc.

    Ou la création d'emploi, le maintien de travail est un alibi pour maintenir le niveau de consommation actuel (excessif) ?

    L'ECONOMIE DU GASPILLAGE

    Qu'est ce que gaspiller ? « Dépenser avec profusion, consommer sans discernement ». Essayons, à partir de cette définition, qui est tout à fait officielle, de voir ce qu'il en est de « gaspiller » dans la réalité économique et sociale.

    LE « GASPILLAGE », UNE NOTION TOUTE RELATIVE

    Qui gaspille et quoi ?

    La notion de gaspillage peut se déterminer à partir d'attitudes toutes simples. Par exemple lorsque « je prend une quantité de biens supérieure à celle que nécessite mon besoin et que j'en laisse perdre une partie parce que je ne la consomme pas ».

    Dans le langage courant le gaspillage est lié à la déperdition d'un bien ou d'un service produit mais qui ne satisfait finalement aucun besoin… on dit qu'il a été « fabriqué en pure perte ». Pourtant, à y regarder de près, ce n'est pas cette conception du gaspillage qui est celle de l'économie de marché.

    Lorsque par exemple, un grande quantité de carburant est consommée au cours d'un bouchon routier, on peut dire, suivant la définition précédente, qu'il y a eu « consommation de carburant en pure perte », or pour le producteur de carburant c'est tout à fait le contraire, il a vendu de grandes quantité de carburant, c'est tout bénéfice pour lui. D'ailleurs au niveau du système économique ceci correspond à une production de bien qui a fait tourner l'entreprise, qui a pu verser des salaires et qui donc a réalisé une valeur qui a rapporté un profit, profit distribué et/ou réinvesti,…

    Autre exemple : la destruction d'une forêt peut-être perçue comme un gaspillage des ressources naturelles et une atteinte à l'environnement. Or la destruction de cette forêt permet, de faire fonctionner l'industrie du bois, du papier et le défrichement, permet de développer l'agriculture. En terme économique marchand il n'y a pas gaspillage mais au contraire accroissement de la richesse.

    Ces exemples démontrent quoi ? Simplement que le « gaspillage » est fonction de la manière dont on considère l'activité économique, que son sens est fonction des objectifs que l'on s'est fixé.

    « PILLAGE » ET « GASPILLAGE » LES DEUX MAMELLES DU SYSTEME MARCHAND

    Comment « fonctionne » la marchandise ? La marchandise est produite pour être achetée et/ou consommée par un consommateur solvable. Autrement dit, la motivation essentielle de la production de la marchandise est plus la « réalisation de sa valeur d'échange » que sa « consommation physique » (voir l'article « LA MARCHANDISATION DU MONDE »). La production est faite pour être vendue, ce qui veut dire qu'il est indifférent au producteur, et de manière générale au système, de savoir à quoi va servir ce qu'il a produit. Ainsi, deux situations bien singulières peuvent se présenter :
    soit la marchandise est vendue/achetée dans ce cas qu'elle soit consommée ou non consommée (perdue) n'a aucune importance pour le producteur et plus généralement pour le système… il n'y a pas socialement et économiquement gaspillage puisque l'objectif est atteint : la vente ;

    soit la marchandise n'est pas vendue/achetée dans ce cas il y a socialement et économiquement gaspillage puisqu'elle n'a pas rempli sa fonction, celle de valoriser le capital en réalisant sa valeur sur le marché.

    On voit donc que la notion de gaspillage, dans le cas de la marchandise est liée, plus à la réalisation de la valeur marchande qu'à la satisfaction d'un besoin.

    En effet, le cas qui consisterait à mettre à disposition d'un consommateur insolvable (qui ne peut pas acheter), un bien ou un service, est un cas absurde, est un non sens en terme marchand. Pourquoi ? Simplement parce que la marchandise n'a pas pour objectif de satisfaire un besoin, mais uniquement un besoin solvable.

    (...)

    Le « tout jetable » est pour ainsi dire, le stade ultime de la production marchande. Il est l'expression la plus parfaite de l'indifférence qu'a le système marchand pour l'aspect matériel de la marchandise… et pour tout dire de ce qui constitue la matière première qui a servi à le fabriquer. Il est, dans la même logique, l'expression de la plus parfaite indifférence au regard de la « force de travail » qui ne lui est pas utile. Le chômeur, le retraité est l'expression d'une force de travail inutile… il est lui aussi en quelque sorte considéré comme « jetable ».(voir l'article « LA CROISSANCE, QUELLE CROISSANCE ? »)

    INTERETS ET INDIFFERENCE DU SYSTEME

    Le système sort de son indifférence lorsque les conséquences de son fonctionnement portent atteinte à ses intérêts. La sonnette d'alarme n'est jamais actionnée par lui mais par celles et ceux qui, conscient des problèmes d'environnement et d'exclusion, « mettent le doigt » sur ses contradictions. S'établit alors un rapport de force qui aboutit soit au « recyclage » dans le cas de la protection de l'environnement, soit à des « plans sociaux » dans le cas des licenciements,… mais ces mesures sont toujours prises à contre cœur… en effet, elles coûtent et sont donc en contradiction avec l'objectif du système qui est et demeure, faire de l'argent. La lutte contre le gaspillage et la pollution est assumée par le système quand… elle est rentable pour l'entreprise qui la prend en charge… ou lorsqu'elle est prise en charge par la collectivité. C'est généralement le « public », qui prend en charge les dégâts occasionnés par le « privé ».

    De plus, le système en place a un argument important, c'est que justement il est en place, il fonctionne, il a sa rationalité, ses institutions, son idéologie, ses adeptes qui sont au pouvoir…De temps en temps il « lâche du lest » pour faire retomber la pression sociale… C'est celles et ceux qui le contestent qui doivent faire… mais quoi ? et comment ?. Ceci aboutit à une sorte d'indifférence généralisée. Autrefois on disait « La vie n'est qu'un passage, Dieu nous jugera », aujourd'hui c'est : « La science trouvera bien une solution ».

    Cette indifférence, encouragée par le système, formate les esprits à une démarche mercantile immédiate et non axée sur la prise en considération du long terme. Si la satisfaction des besoins immédiats, passe, pour le plus grand nombre, dans nos pays, par l'acceptation de principes aberrants, eh bien on accepte. Quand on dit à un quelconque citoyen « Nous consommons des ressources non renouvelables qui disparaîtront dans cinquante ans », ou « la planète ne sera plus viable dans un siècle »,… c'est comme quand on dit à un gamin qui fume… « Tu auras un cancer dans quarante ans »… l'indifférence de la plupart et des politiciens en particulier (voir l'article « LES MYTHES ECONOMIQUES »)

    Le système se conforte ainsi dans sa propre aberration, conforté par l'indifférence du plus grand nombre qui se trouve confortée par l'indifférence des gestionnaires. La boucle est bouclée, le grand consensus aboutit à… ce que rien ne change et la planète dépérit… et nous avec.

    Rouler à bicyclette, trier les ordures, éviter les emballages inutiles,…sont des actions utiles mais à elles seules, elles ne résoudront pas le vrai problème qui est celui des rapports de production et de distribution des richesses… pire, ne s'en tenir qu'à ça peut servir d'alibi au système marchand qui sait se donner bonne conscience au regard de tout ce qu'il détruit… voir l'escroquerie du « développement durable ».

    Dire que le système marchand est entrain de détruire la totalité des ressources, de gaspiller au nom du principe de « rentabilité », de s'enliser dans ses propres déchets est une autre façon de dire qu'il succombe, et nous avec, aux conséquences du principe de son fonctionnement. C'est donc en toute conscience que ce système est entrain de détruire, à une échelle jamais atteinte dans l'Histoire humaine, l'éco système de notre planète et de mettre en péril la survie des générations futures. Ceci montre le caractère historiquement criminel des politiques de développement basées sur un pillage massif et un gaspillage illimité des ressources naturelles… pratiques qui ne sont condamnées par aucun code… et pour cause.

    Patrick MIGNARD
    http://www.forum-social-tarnais.org/...id_article=490

    Ou le gaspillage vous semble un mal nécessaire ?

    Shokin

    -----

    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  2. Publicité
  3. #2
    jpottiez

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    La consommation est un mal nécessaire, pas le gaspillage.

    On consomme nettement plus maintenant que dans les années 70... pourtant vous trouvez que l'emploi se porte mieux ?

    Il s'agit là de prétextes nuisibles et de considérations uniquement financières. On se base sur le seul objectif de croissance... mais ils pensent vraiment que celle-ci est infinie ?
    Comment peut-on prétendre à une croissance durable dans un univers fermé (le pays, ou mieux : la terre) ?
    Ou alors Raffarin a déjà des idées d'exploration spatiale avant l'heure...

  4. #3
    shokin

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Oué ! dommage qu'ils ne nous sortent plus que des arguments financiers (soi-disant économiques) et qu'ils ne placent pas leurs priorités aux bons endroits (notamment le bien-être de la nature).

    Toutefois, nous également pouvons modérer, réduire notre consommation chaque jour.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  5. #4
    sempervirens

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par shokin
    Oué ! dommage qu'ils ne nous sortent plus que des arguments financiers (soi-disant économiques) et qu'ils ne placent pas leurs priorités aux bons endroits (notamment le bien-être de la nature).

    Shokin

    ce n'est pas un bon argument "le bien être de la nature", la nature n'a pas de bien etre, la nature est un fait et on est dedans. on doit juste regarder notre bien etre a nous, c'est deja pas si mal.
    par contre effectivement, le delire de la croissance a tout prix, est une vaste escroquerie des 50 dernieres années. où va t-on aller comme ça. a force de croitre, on fini par exploser.
    certain economistes pronnent pour une recession programmé ( des que j'aurais retrouvé les liens, je les mets). et leur discourt tiennent la routes de plus en plus, au vu de l'emmergence de pays comme l'inde ou la chine. il est admit que si les 6 milliard d'etre humains vivent au meme rythme que nous (occidentaux), il faudrait l'equivalent de 5 planetes. la solution serait d'accepter de diminuer notre niveau de vie pour laisser de la ressource aux autres.
    en fait, il va falloir mettre de l'eau dans notre vin, et mettre du vin dans l'eau (non potable ) des pays du tier monde.
    pour revenir a la discussion, bien entendu que l'on consomme trop et que l'on gaspille trop. que ce soit au niveau nourriture, energetique etc c'est l'ere du : on veux tout, tout de suite. cette situation ne durera pas et j'espere qu'il ne faudra pas arriver a une guerre ou une pandemie pour s'en apercevoir

    plus philosophiquement, je pense que l'occidental que nous sommes, s'ennuie, car il n'a plus rien a conquerir. la solution, comme le dis jpottiez, serait d'aller conquerir une planete, ça nous donnerais un os a ronger

    voila mon humeur du jour

  6. #5
    Quisit

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    "Comment peut-on prétendre à une croissance durable dans un univers fermé (le pays, ou mieux : la terre) ?"

    Parce que vous, et y compris les économistes adeptes de la "décroissance soutenable" raisonnez avec les concepts du siècle précédent.

    On peut le prétendre si cette croissance est de moins en moins basée sur la demande de matière première ou d'energie primaire. Une économie s'orientant vers les services ou la transformation (y compris recyclage ) de produits augmentant perpétuellement en valeur ajoutée pourrait connaître une croissance perpétuelle.

    Internet est le symbole de cette évolution : c'est un secteur en croissance économique perpétuelle, mais une croissance d'idées, d'abonnées, de services....aucune (ou si peu) de matière n'est nécéssaire dans ce processus.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moijdikssékool

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par Quisit
    Internet est le symbole de cette évolution : c'est un secteur en croissance économique perpétuelle, mais une croissance d'idées, d'abonnées, de services....aucune (ou si peu) de matière n'est nécéssaire dans ce processus.
    l'immatériel, le virtuel a besoin de moins de matériel, ca c'est sur
    de plus, internet peut partiellement répondre au problème du transport: il transmet les idées, les paroles et autres données sans demander aux personnes intéressées de se déplacer
    mais l'évolution de l'internet a une limite: créer un monde virtuel en parallèle au monde réel demande un débit d'informations très important entre les intéressés. La encore, il faut faire des économies (c'est le rôle de la compression par ex)

    une croissance infinie est possible (via une exploration spatiale; l'homme sera certainement capable de fabriquer, un jour, des planètes, ou des sols habitables, voire même des systèmes planètaires ou même solaires) mais pas au rythme actuel, vu le peu de maîtrise actuelle de l'énergie

  9. Publicité
  10. #7
    Spock67

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Si c'est pour aller sur d'autres planètes dans un avenir lointain,
    et en faire des poubelles comme cela devient actuellement le
    cas de notre planète, c'est pas la peine.... et se comporter
    en colonisateurs dans le cas ou il y aurait des habitants
    sur ces planètes [ comme les conquistadors à l'époque de la
    découverte du nouveau monde, en massacrant les indigènes ], c'est
    encore moins la peine que l'homme s'y rende....!

    Comme je le dis souvent à des amis, le jour ou l'homme disparaitra
    de la surface, alors les dauphins et les baleines pourront de nouveau
    nager en toute liberté [ si d'ici là l'homme ne les aura pas exterminé ].

    Tous les matins, quand j'entends les infos, ca me fait gerber :
    on ne parle que de croissance économique, de baisse ou de hausse
    de la consommation [ y avait qu'a voir à la télé le jour de l'ouverture des soldes : toutes ces hordes de fadas, qui se jetent
    sur les cartons pour prendre possession du produit soldé ].
    Vraiment une triste image de l'homme.
    Serions nous devenus uniquement des machines à consommer.

    De toute façon, la croissance continue, c'est un leurre.
    On le vois bien, on ne sait plus quoi inventer pour vendre.
    Le même objet, et sans arrêt restylisé [ avec dans l'idée de leurs
    concepteurs pour cibler de nouveaux consommateurs : exemple,
    le téléphone portable qui est complètement détourné de sa fonction
    première c.à.d de la téléphonie ]. Des exemples comme cela, on peut en citer tout pleins.

    Si seulement toute cette énergie était déployé pour aider les pays
    les plus pauvres. Quand je pense que chez nous, nos agriculteurs
    jetent des produits à la benne, car surproduction et quotas obligent,
    alors que dans beaucoup de pays, les gosses n'ont rien à manger...

    De toute façon, l'homme ne pense pas à mon avis, à long terme,
    mais uniquement à court terme [ rentabilité immédiate oblige ].

    Il n'y a qu'a voir les USA et les accords de KYOTO... no comments !
    La forêt tropicale qui est entrain de crever, les gens qui achètent
    des 4X4 [ et qui se disent écolos ], alors que nos villes étouffent, et nos enfants ont des problèmes respiratoires, et cela des le plus
    jeune âge.

    Vous m'aurez compris, je ne suis pas très optimiste pour le genre
    humain, dont j'ai souvent honte dont faire parti.

    Notre bonheur actuellement ne se mesure plus qu'en terme de fric,
    et de consommation annuelle alors que la moitié de la planète est entrain de crever [ êtres humains , faune et flore ] et tout cela
    au nom de la sacro sainte croissance et consommation !

    Excuser moi, pour les fautes d'orthographes, mais j'écris cela
    sous l'effet de la colère.

    Spock67

  11. #8
    Chris77

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par jpottiez
    Pourquoi ne pas instituer une politique de contrôle de la natalité à l'échelle mondiale ? Diviser par deux la population mondiale serait la solution à bien des problèmes (besoins énergétiques, pollution, retour à une agriculture bio...).
    Il ne faut pas oublier que dans les pays riches, la population démographique stagne voire diminue. Par contre le reste du monde...

  12. #9
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Bonjour,

    Ca me fait bizarre quand on parle de surconsommation. Quand je regarde autour de moi, quand je prend les transport en commun, quand je vois comment les gens s'habillent, ce qu'il mange, ce qu'il font ou plutôt ce qu'il ne font pas je me dit rarement qu'il consomment trop, je me dit plus souvent qu'il ne consomment pas assez. Et pourtant j’habite à Paris pas en Afrique. N'oubliez pas que consommer c'est surtout sortir, aller dans des bons restos, s'amuser, voyager, se cultiver... ce n'est pas avoir 10 paires de air max. D'ailleurs soit dit en passant la voiture (symbole de la société de consommation par excellence) n'est pas un bien de consommation mais d'équipement, mais bon je chipote. Consommez au sens large c'est avoir une (ou plusieurs) belle voiture et l'on peut critiquer autant qu'on veut la voiture mais elle apporte plus de mobilité (notion de mon point de vue indispensable au bien être) à ce qui en ont, surtout que ceux qui ont une voiture peuvent prendre les transport en commun quand même alors que l'inverse n'est pas vrai, et mieux avoir une chose belle (aussi relative que soit cette notion que laide). C'est aussi avoir un grand appart et qui niera l'importance de l'espace pour le bien être non pas de la nature mais des être humains. C’est encore avoir accès au confort, ce qui pour moi est très clairement une bonne chose en soi. Etc.

    D'une manière générale, problèmes écologiques mis à part (mais peut-on les mettre à part?), on ne consommera jamais suffisamment. Où en tout cas mieux vaut trop que pas assez.

    Cordialement Riovas.

    PS: j'aime bien le mot bien-être qui à un coté moins philosophique et donc moins inaccessible que le bonheur.

  13. #10
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Pour moi le gaspillage c'est faire la même chose en utilisant plus de ressources. En quelque sorte c'est un manquement au principe de parcimonie (petit clin d'oeil amical à shokin). Pour être plus provocateur disons que pour ne pas gaspiller il faut être rentable (mais bien au sens de limiter autant que possible les atteinte à l'environnement pour obtenir le même résultat), une rentabilité écologique en quelque sorte.
    Dernière modification par riovas ; 29/01/2005 à 00h35.

  14. #11
    Spock67

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Soyez beaux, taisez vous, consommez à profusion, restez
    politiquement correct et surtout ne pensez pas et continuez à nous verser notre obole ! Voilà ce que veulent tous les dirigeants et les marchands qui sont à leur solde !

    Car un citoyen qui pense, est un citoyen dangereux !

    Spock67

  15. #12
    camaron

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Spock67 tu trouves les coupables des mots de la planète : les agriculteurs qui jettent , les posseseurs de 4*4, etc... mais je me demande comment tu fais pour nous transmettre ces messages sur internet sans gaspiller de l'energie ? Des matières plastiques sur ton PC, des métaux précieux dans les mémoires ?

    Ce qui me semblerai vraiment militer pour la sauvegarde de la planète d'un citoyen plutôt que de dénoncer les dirigeants et les marchands, c'est de nous expliquer comment dès demain à ton niveau tu va réduire la pollution que tu généres et que tes exemples nous donnent envie de te suivre.

  16. Publicité
  17. #13
    jpottiez

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par camaron
    Ce qui me semblerai vraiment militer pour la sauvegarde de la planète d'un citoyen plutôt que de dénoncer les dirigeants et les marchands, c'est de nous expliquer comment dès demain à ton niveau tu va réduire la pollution que tu généres et que tes exemples nous donnent envie de te suivre.
    Entièrement d'accord, je ne sais pas si à son discours il joint les actes, mais ça devrait être le cas de tous.

    Je prends mon cas : je regarde mon style de vie et je vois en quoi je peux impacter sur l'environnement au sens global (consommations énergétiques, pollution...) et j'ai pris les mesures adéquates, avec un but d'amélioration permanente (le but n'étant quand même pas de vivre dans une caverne sans lumières du jour au lendemain :
    - Pas de lumières dans les pièces où l'on ne se trouve pas,
    - Pas d'abus niveau chauffage (on ne met pas le chauffage à 40 si l'on se ballade en short en hiver chez soi),
    - Je prends déjà énormément le train, très très peu la voiture (tout au plus une dizaine de kms par semaine), et bien à cela j'ajoute la marche à pied en ville (je suis pour la suppression de la voiture dans les villes). La voiture n'est réellement utile que pour les "grosses" courses. Là c'est le problème de la suppression progressive des petits commerces en centre-ville et de la multiplication des super-hypermarchés en périphérie,
    - Je ne change pas de matériel hifi-vidéo-PC dès qu'une soit-disant nouveauté voit le jour. Mon PC date de 1998 (celeron 466...), mais quelle utilité à changer sachant que je n'utilise qu'Internet et la bureautique ? Combien changent de PC/Mac tous les 6 mois ? Ca coûte de l'énergie à la production ces bestioles là...
    - etc.

    Bref, j'encourage effectivement tout le monde à ce genre d'analyses, il y a toujours moyen de faire mieux !

  18. #14
    meteor31

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    C'est très bien jpottiez ce que tu fais.Cela semble être un comportement raisonnable.
    Cependant,les conséquences de ce comportement ,généralisées à l'ensemble des citoyens,ne sont pas neutres.Tu t'en rends bien compte.
    Par exemple le fait que tu ne changes pas souvent ,de voiture ,de PC,...j'en passe,fait que les industries correspondantes vont travailler bp moins.
    Il faudra donc que les gens qui y travaillent (en France ou ailleurs) fassent autre chose.
    Mais quoi?
    Je ne veux pas dire que ton comportement n'est pas bon ,loin de moi cette pensée,mais il faut aller plus loin dans les conséquences et repenser l'Economie en général.

    à plus

  19. #15
    jpottiez

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    C'est certain.
    L'idéal serait un équilibre économique-social-environnemental.

    D'où la nécessité de diminuer la population mondiale (et éviter ainsi en partie des armées de chômeurs).
    Après, le développement des énergies renouvelables, s'il se poursuit intensément, demandera plus de main-d'oeuvre qu'avec les énergies actuelles (j'ai lu ça sur le forum).

    Je pense ainsi qu'il doit être possible de réallouer des effectifs dans d'autres formes d'industries ou de services.
    Evidemment, l'Etat et les entreprises ont un rôle à jouer, mais des changements de comportements majeurs au sein de la population pourraient peut-ête les aider à voir plus clair

  20. #16
    meteor31

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par jpottiez
    D'où la nécessité de diminuer la population mondiale (et éviter ainsi en partie des armées de chômeurs).
    Tout à fait d'accord avec toi.
    La croissance de la population mondiale doit pour le moins être stoppée ,à très courte échéance, puis baissée.
    C'est une tarte à la crème mais ,dans notre monde fini,c'est une condition nécessaire.Sans être suffisante bien sûr.
    Quant à l'application ,c'est l'horreur.
    La Chine a réussi dans une certaine mesure et pour le moment à limiter les naissances et l'Inde essaye.Je suis pas spécialiste de la démographie mais je crois qu'ils ont un mal fou.
    Et moralement pour les gens c'est pas facile.

    à plus

  21. #17
    GottferDamnt

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Je viens de lire un article qui démontrait que la croissance de la population mondial n'allait pas être aussi importante que prévu... notamment à cause des effets dévastateurs du sida...

  22. #18
    Spock67

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Je viens de lire un article qui démontrait que la croissance de la population mondial n'allait pas être aussi importante que prévu... notamment à cause des effets dévastateurs du sida...
    Et de temps à autre un petit tsunami....c'est toujours ça !

    Spock67

  23. Publicité
  24. #19
    moijdikssékool

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par riovas
    je me dit plus souvent qu'il ne consomment pas assez
    ah! comme tu habites Paris et connaissant le niveau de vie des Parisiens, je me demande bien ce que cela signifie pour toi

    dis moi, ils achètent combien de vêtements par an
    combien de kilomètres en voiture font-ils par an
    combien de kilo de viande mangent-ils par an
    combien de bordel achètent-ils par an
    à combien se monte leur facture d'électricité

    par ex, pour moi:
    1 vêtement par an (en moyenne)
    0 km en voiture
    0kg de viande
    qq kg de bordel
    150kwh par mois

    et je trouve que je vie dans le luxe (du fait des kilo de bordel et des 150kwh)

  25. #20
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par Spock67
    Soyez beaux, taisez vous, consommez à profusion, restez
    politiquement correct
    LOL. Je vois pas en quoi le fait de consommez et de ce taire est lier! Au contraire comme on l'a dit pour postez ton message tu dois consommez de l'electricité, des comunication et acheter un ordi. Achtez un livre, aller au cinema au théatre au musée c'est consommer. Pourquoi se sont les gens les plus aisée qui vont le plus souvent au théatre? Parceque pour se permmettre de dépensez 20€ dans une place de théatre régulierement faut deja avoir acces au biens de consomation plus prosaique. Les philosophes et les scientifique se recruttent plus souvent dans les classe aissée que dans les classe pauvre. Quant au politiquement correct ca me fait bien rire. Critiquez la comsomation c'est politiquement incorect! C'est d'une banalité affligeante. Tout le monde le dit, heuresement personne n'y croit.

    Soyez laid, priver vous de tous et taisez vous.

  26. #21
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Pour répondre à moijdikssékool je dirais que je ne sais pas. Voyage tu souvent? Si oui alors tu consomme (et pollue) énormément. Sinon pour moi tu ne vis vraiment pas dans le luxe . Encore une fois tu limites la consommation à la voiture et aux vêtements. Ca en fait partit mais ça ne se réduit pas a ça. Consommez c'est pas avoir dix paires de air max. C'est très réducteur.
    Pour la plupart des parisien je confirme ce que j’ai dit. La moyenne a un appart minuscule, ne va quasiment jamais au resto, en boite, au théâtre, ou aux mussées, voyage une fois par an en France (j’ai rien contre la France mais admettez que ce n’est pas très dépaysant) … *
    *et c'est bien principalement pour des raison d'argent pas de choix

    Riovas, hédoniste qui s’assume.

  27. #22
    Tenacatita

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Hédonisme et sobriété ne sont pas antagonistes.

    J'ai par exemple BEAUCOUP plus de plaisir à circuler en ville en roller ou à vélo (pour aller au travail ou pour les loisirs) plutôt qu'enfermé et stressé dans une voiture assoiffée de carburant et qui encombre l'espace public.

  28. #23
    moijdikssékool

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par Riovas
    C'est très réducteur
    oui, c'est kourpoi, je dis que je vis, via les qq kilo de bordel (bierres entre amis, magazine, chambre à air de vélo, etc), dans le luxe

    Quant au voyage, je n'ai personne à qui rendre visite. J'en ai en effet marre de rencontrer des gens qui me prennent pour un abruti d'écolo-végétarien. Mais sache qu'un TGV, on l'a calculé sur un autre fil, consomme, au prix actuel de l'électricité, 360euros d'électricité pour faire Paris-Marseille et a donc besoin de 6 personnes pour payer la facture à EDF (certes l'entretien des rails consomme, mais avec les trains à suspensions magnétiques, ces frais diminueront). Je crois donc qu'il est inutile de se priver du voyage par le train

    ne va quasiment jamais au resto, en boite, au théâtre, ou aux mussées,
    ca aussi, c'est se priver. Le problème, c'est que, personnellement, j'ai du mal à dépenser des sous en compagnies d'abrutis d'automobilistes (notamment en boite). Y aller seul ne m'intéresse pas du tout

    Mais si c'est pour des raisons d'argent, excuse moi!

    Heureusement que le niveau de vie diminue et que le prix des énergies va augmenter! ca fera moins d'abrutis d'automobilistes et j'aurai plus d'amis... mais c'est malheureux d'avoir des amis frustrés!

  29. #24
    Spock67

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Riovas, profite bien de tes petits resto, car dans un avenir pas si lointain peut-être que tu devras manger du rat [ Y'en a à Paris dans les égouts ].
    Si le soir tu t'endors la conscience tranquille, alors qu'à quelques milliers de Km de chez toi, il y a des gosses qui n'ont rien à se mettre dans la panse, tant mieux pour toi. Moi ce que je veux dire tout simplement, c'est que l'humanité est rentré dans une impasse [ USA et accord de KYOTO -> ils s'en branlent ... ] ect...
    Je dis qu'il faut changer nos comportement, car la consommation et la croissance à outrance, c'est comme un cancer. Une fois que son hôte est mort, il disparait lui aussi. Je pense que tu est assez intelligent pour faire l'analogie.
    Moi aussi je consomme, j'ai une maison, une bagnole pour aller à mon boulot ect...
    Mais je me pose tous les jours des questions sur l'avenir de l'humanité...qui est à mon avis devenue très piètre. Il est peut-être encore temps de changer nos comportements, sinon nous allons droit à la catastrophe planétaire.
    Et nos dirigeants et leurs marchands de bagnoles qui voudrait que chaque Chinois en possède une -> [ regarde les photos satellites au dessus de l' Inde ] et tu comprendra peut-être comment la pollution atmosphérique se développe.
    Le réchauffement de la planète ca ne te dis peut-être rien et la fonte des glaciers [ première source d'eau potable ] ?
    Si je pouvai me passer de ma voiture je m'en passerai, crois moi.
    Je suis presque convaicu, que dans les cartons des bureaux d'études il y a des moteurs propres, mais lobby pétrolier oblige...
    Comme dirai l'éminent Albert Jacquard il faudrait mettre le litre de super à 10 Euros. Mais ce jour n'est peut-etre pas si loin...
    Et ce jour là on rigoleras crois moi...
    Tiens en passant un petit lien ->
    http://www.madvideo.ch/valse/default.htm

    Spock67

  30. Publicité
  31. #25
    moijdikssékool

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Citation Envoyé par Spok
    Si je pouvai me passer de ma voiture je m'en passerai, crois moi
    C'est ce qu'un paquet d'automobilistes racontent. Mais il faut bien aller voir la grand-mère, aller faire ses courses, déposer les gosses à l'école, aller travailler, gnagnagni gnagnagna

    je voudrais bien te croire. Pourrais-tu nous décrire ton auto, possède tu un garage, à quel distance se trouve ta plus proche gare de train?

    Pfff, de toute façon, ca sert à rien de TE culpabiliser et ces questions, il faudrait les demander à tous les automobilistes, notamment à ceux qui ne lisent pas ces fils!

    Citation Envoyé par Riovas
    Soyez laid, priver vous de tous et taisez vous
    toi aussi, je voudrais bien te croire

    mais se taire, c'est taire bien des problèmes!

  32. #26
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    à moijdikssékool : ton seul critère pour apprécier les gens c'est le fait d'avoir ou non une voiture? Si c'est le cas ben moi j'ai pas de voiture
    Citation Envoyé par Tenacatita
    Hédonisme et sobriété ne sont pas antagonistes.
    J'ai par exemple BEAUCOUP plus de plaisir à circuler en ville en roller ou à vélo (pour aller au travail ou pour les loisirs) plutôt qu'enfermé et stressé dans une voiture assoiffée de carburant et qui encombre l'espace public.
    D'accord avec toi mais rouler en vélo ou en roller l'hiver ou quand il pleut c'est déjà moins agréable. Et puis pour moi la voiture même avec les embouteillage c'est plus agréable que le métro (je supporte pas de ne pas voir la lumière du jour ça me démoralise). Mais au fond je suis bien plus un partisan de la moto que de la voiture (c'est plus agréable à conduire, un peu moins polluant et en ville c'est le moyen de transport le plus rapide par contre on a les même problèmes de climat que pour les roller/vélo et c’est plus dangereux et facile à voler mais bon). Je suis aussi un grand adepte du TGV mais faut bien admettre que ce n’est pas tres pratique pour aller à New York-
    Citation Envoyé par Spock67
    Riovas, profite bien de tes petits resto, car dans un avenir pas si lointain peut-être que tu devras manger du rat [ Y'en a à Paris dans les égouts
    LOL. Bah alors si c'est bientôt la fin du monde alors autant que j’en profite le plus maintenant parce que ça va plus être possible très prochainement.
    Citation Envoyé par Spock67
    Si le soir tu t'endors la conscience tranquille, alors qu'à quelques milliers de Km de chez toi, il y a des gosses qui n'ont rien à se mettre dans la panse, tant mieux pour toi.
    On n’a pas attendu la société de consommation pour que les gens meurent de faim. Depuis la nuit des temps la majorité des gens crèvent la dalle. Crois moi ça me peine beaucoup. Mais si je suis peut être prêt a me sacrifier pour que les autres vivent mieux je ne le suis passi c'est juste pour me donner bonne conscience. Si je dois choisir entre une égalité avec deux pauvre et l’inégalité avec un pauvre et un riche je choisi la deuxième solution. On vit mieux aujourd’hui qu’il y cent ans, il y a cent ans qu’il y a 200 ans et il y a deux cent ans qu’il y trois cents ans. Sois dis en passant en ce moment le monde s’enrichit (et ça inclus les pays pauvres comme en Asie) plus rapidement que jamais. Ah mais oui c'est vrai tu est contre la croissance non? Je ne dis pas que tout va bien au contraire, je dis que si que si on appliquerait tes principes tout irait encore plus mal.
    Dernière modification par riovas ; 29/01/2005 à 19h19.

  33. #27
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    C'est marrant tu (Spock67) compatie avec les pays ou les gens meurent de faim, mais quand il s'en sortent comme la Chine* alors il ne méritent plus que ton mépris.

    *n'oublions pas que c'est un pays qui a connu de nombreuse famine dans son histoire moderne et même si aujourd'hui encore une partie importante de sa population à des difficulté à se nourrir ce n'est plus du tout comparable.

  34. #28
    Spock67

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Alors continue à rêver mon p'tit père dans ton petit cocon.
    Je crois que n'as ou veux rien comprendre, mais tes gosses quand tu en auras [ si la bouffe et la pollution ta pas rendu stérile d'ici là ]
    risqueront de te le reprocher...

    Spock67

  35. #29
    meteor31

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    Pour revenir au sujet du fil en essayant d'éviter de déraper et de partir sur des chemins de traverse (grosse tare de tous les forums et forumeurs dont je fais partie) je me dis qu'il est très difficile ,voire impossible,de changer ses habitudes surtout quand ce sont des habitudes qui nous rendent la vie hyper-confortable.
    Nul doute que si nous avions le niveau de vie d'il y a 1000 ans ,ce ne serait pas grave de stagner ,les gens avaient un confort qui ne rendait pas trop jaloux les animaux de ferme mais ils n'étaient pas à l'époque ,et à ce qu'on dit , plus malheureux que nous ,enfin je ne le pense pas.(j'y étais pas)
    Non ,nous le pb c'est qu'il faut revenir assez fortement en arrière sur le plan du confort matériel.
    Si ce n'est pas maintenant ce sera dans 50 ans.
    Attention ,si votre idée pour y arriver c'est de commencer par culpabiliser les autres vous n'y arriverez pas.
    Alors quoi?
    Faut réfléchir avant de se précipiter rageusement sur son clavier pour engueuler l'autre.La solution ne peut être trouvée par un seul à moins de trouver un Einstein de la sociologie et encore,mais à plusieurs.Et déjà faudrait apprendre à travailler et à chercher ensemble.
    Pas évident.

    à plus

  36. #30
    riovas

    Re : Nous consommons beaucoup trop, nous gaspillons.

    J'ai été sur le lien que tu (Spock67) m'a donner et dans la photo légendé : "individu prétendument
    issu d'un monde barbare mais qui laisse un avenir à la planète" est ce que c'est oussama ben laden? Je vois pas tres bien le rapport. Si c'est le cas j'aimerais bien savoir ce qu'en dirait albert Jacquard!
    Dernière modification par riovas ; 29/01/2005 à 19h52.

Sur le même thème :

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Sondage : dites-nous ce que vous pensez de nous !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/10/2007, 09h05
  2. Nous nous enfonçons dans un monde digital....
    Par Tropique dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2006, 12h32
  3. devons nous nous méfier de nos certitudes??
    Par bigjim89 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2004, 20h40