Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Critères de choix Energie / Société



  1. #1
    jc_m

    Critères de choix Energie / Société


    ------

    Critères de choix Energie / Société

    Différents sujets de la rubrique "Environnement & Ecologie" abordent les choix énergétiques, c'est notamment le cas de "Chauffage électrique".

    Des avis contraires s'y expriment, basés sur des critères auxquels chacun n'accorde pas la même valeur.

    Il me semble donc utile de traiter des critères de choix que doivent faite nos sociétés dans le domaine énergétique.

    Ces critères peuvent-ils se déduire de façon linéaire de notre passé récent (du début du siècle dernier à nos jours par exemple) ?

    Je ne le crois pas car bien des paramètres ont changé.

    Les questions d'ozone atmosphérique (cet ozone qui nous protège des UV autant que l'ozone de basse altitude produit par la pollution), les questions de GES, de graves pollutions de certaines zones maritimes, de perspectives de montée importante du prix du pétrole ou de diminution importante et généralisée des stocks de poisson, de disparition accélérée d'espèces .... et bien d'autres sujets pèsent lourdement sur notre devenir, bien plus lourdement que jamais.

    Sans savoir exactement où nous mènent ces évolutions inquiétantes nous pouvons supposer qu'elle ne nous conduiront pas vers des améliorations de l'état de notre biosphère, lequel état aura des conséquences importantes, voire dramatiques, sur nos conditions de vie.

    Or toutes ces évolutions inquiétantes sont imputables à nos conditions de vie, et plus généralement à la façon que nous avons de nous imaginer certaines formes de confort et de "bonheur", ou à la vision que nous avons des "bonnes pratiques" pour faire ceci ou cela.

    Illustrons cette question des "bonnes pratiques" par un échange tiré de la discussion sur le "Chauffage électrique" :

    Citation Envoyé par jc_m
    Si l'on avait développé fortement le ferroutage avec la conséquence qu'il y aurait même seulement 2 fois moins de camions sur les routes il y aurait un gain global de qualité de vie pour tout le monde.
    Citation Envoyé par wizz
    Le ferroutage impose une certaine contrainte d'organisation et elle n'a pas la flexibilité que la société voudrait.
    . . . . . .
    Avec des entreprises qui fonctionnent en flux tendu pour réduire les encours de production ainsi que les stocks qui demandent une surface de stockage (ça coûte de l'argent!), le ferroutage ne peut les satisfaire.
    Si l'on considère qu'il serait indispensable de réduire de façon importante les émissions de GES dues aux transports dans les plus brefs délais et que la pratique des flux tendus constitue l'une des sources importantes de transports par camions, que ces flux tendus ne s'accommoderaient pas du ferroutage, on en déduira que ces flux tendus sont une pratique néfaste du point de vue des GES (entre autre nuisances que génère le transport routier massif par camions).

    Signalons au passage que rien ne s'oppose a priori à ce que plus d'entreprises pratiquent les flux tendus et donc rien ne s'oppose a priori à ce que le nombre de camions croisse encore sur nos routes, puisque c'est "le marché" qui régit cet effectif.

    C'est en substance ce qu'illustre la réponse de r1777 :

    Citation Envoyé par R17777
    les transport consomme énormément oui et pourquoi à ton avis ? Trouves tu logique de faire venir des fraises durant l’hiver d’Amérique latine par avion … ? trouve tu logique de faire transiter des tomates de Turquie via la hollande ? ..Trouves tu normale que les pays bas exportent leurs œufs aux bretons et que les bretons exportent les leurs au pays bas ? Trouves tu logique de centraliser toutes les productions et donc de devoir décentraliser les produits à grand renfort de camion et autres par la suite ?
    Ce ne sont donc pas les ressources de la planète qui sont inadaptées aux besoins de nos sociétés, mais nos sociétés qui ne sont pas adaptées aux ressources de la planète…
    Flux tendus et hyper-centralisation des productions, importations lointaines de denrées périssables non indispensables et bien d'autres activités auxquelles se livrent des entreprises peuvent donc être considérées comme de "mauvaises pratiques" selon plusieurs critères (surconsommation d'énergie, pollutions diverses ...).

    Or un certain nombre d'études prospectives nous indiquent une probable impossibilité de continuer à agir comme nous le faisons aujourd'hui : augmentation forte du prix du pétrole, des émissions de GES que nous devrions réduire etc ...

    Que se passer-t-il si le baril coûte soudainement bien plus cher ?

    Impossibilité de se déplacer et de travailler (et de se chauffer correctement) pour beaucoup de monde, agriculteurs (prix des engrais et des carburants), camionneurs et pêcheurs dans les rues pour demander des aides que l'état ne pourra peut-être même plus fournir, industries en faillite ...

    Voici un critère à prendre en compte pour établir des choix de société dans le domaine énergétique.

    Ici le critère n'est plus "les entreprises veulent ceci ou cela qui leur est indispensable (flux tendus et camions par exemple)" mais "que faire pour que les entreprises puissent continuer à remplir leur vocation si tel ou tel phénomène qui n'est pas improbable se produit (moins de flux tendus et ferroutage par exemple)" ?

    Les équilibres de nos sociétés sont assez fragiles : quels sont les seuils de rupture ?

    Pourrions-nous modifier ces équilibres afin d'en reculer le seuil de rupture ?

    Il me semble donc que les critères qui permettraient de définir ce que nous devrions faire dès aujourd'hui sont assez éloignés de ceux que nous pouvions encore utiliser hier, et qu'ils doivent tenir compte de paramètres qui définiront des points d'inflexion, d'où la non linéarité que j'évoquais au début.

    Les tensions croissantes sur les marchés du pétrole et des matières premières, qui n'esquissent pas une tendance à l'assouplissement, ainsi que bien d'autres indicateurs devraient nous inciter à réviser nos "bonnes pratiques" du jour ...

    -----

  2. #2
    Quisit

    Re : Critères de choix Energie / Société

    le grand grand soucis c'est que tout cela ne peut se faire sans un jeu incitation / désincitation (taxes) et autres mesures contraignantes, car personne ne voudra jouer le jeu sans qu'on touche a son portefeuille

    Par ailleurs, je crains que même si l'état décidait d'investir dans telle ou telle production d'E nucléaire ou Enr, de favoriser tel ou tel transport, il ne soit sanctionné, maintenant que le marché de l'E est ouvert, pour entrave à la libre concurrence...

    Une taxe carbone "à la jancovici" devrait etre instituée, c'est urgent, mais cela ferait hurler tous les libéraux et nuirait à l'économie de la france comparée aux autres pays concernant ses exportations...

    en fait il ya un spectre de choses à faire à gros impacts :

    -développement du nucléraire ET des ENR, peut etre gros developpement de la ressource hydraulique (que peut nous apporter la ressource "au fil de l'eau" utilisée à son maximum ?)
    Il ya des choses crédibles et faisable sans faire de SF : utilisation de la ressources bois à la place du fioul, developpement de réseau de chauffages à solaire thermique (très bon rendement, faible cout), parcs eoliens off-shore de très grosse capacité à la production très régulières, et largement dispersés sur les cotes pour lisser la prod


    - isolation des bâtiments anciens et très forte isolation des bâtiment nouveaux, impact energétique très fort (jancovici), report de la production nucléaire pour l'utilisation sur les transports

    - reduction drastique des vitesses autoroutières, routières et citadines avec controle strict, taxes pollution bonus/mallus incitant à utiliser des véhicules plus petits - developpement des transport urbains et des "secteurs propres" associés qui désincitent à utiliser la voiture en ville

    - report dans la mesure du possible du traffic routier > 70 km sur du ferroutage ou merroutage et dans une moindre mesure, canaux

    - trains electriques très rapide avec liaisons point-à point (> 450 km/h voire plus ) pour concurrencer les lignes aériennes intérieures inter-européenes (et par extension inter-russes ou américaines))
    si polluantes. seules les plus rentables energétiquement ("à la A380" devraient être conservées)

    - et forcément taxes en tout genre favorisant les ENr au détriment des fossiles

    Tout cela induit de telles ingérence "dans le jeu normal de l'offre et de la demande" que je vois mal un état européen les appliquer sans se faire taper sur les doigts et perdre les élections suivantes par sanction populaire

  3. #3
    jc_m

    Re : Critères de choix Energie / Société

    Citation Envoyé par Quisit
    . . . . . . . . . . . . .
    Tout cela induit de telles ingérence "dans le jeu normal de l'offre et de la demande" que je vois mal un état européen les appliquer sans se faire taper sur les doigts et perdre les élections suivantes par sanction populaire
    Pour qu'il n'y ait plus ces ingérences dans le jeu de l'offre et de la demande il faut faire payer les externalités : le coût des dégradations routières et des pollutions, par exemple, aux transports routiers : que le "juste prix" soit juste.

    Par ailleurs de plus en plus d'informations sont disponibles et conduisent à des prises de conscience qui faciliteraient l'acceptation de mesures "inconfortables".

    J'ai découvert ceci il y a quelques instants : La banlieue est-elle viable avec le pétrole à 100 $ le baril?.

    Crois-moi, Quisit, des mentalités changent et changeront encore : cela permettra peut-être de douloureuses mais indispensables révisions...

    C'est précisément l'objectif de ce fil de discussion : je l'ai ouvert pour que nous puissions tous tenter de confronter nos mentalités à des problèmes nouveaux et graves, qui seraient susceptibles de nous conduire vers de nouveaux paradigmes.

    Si l'on pense qu'il y a un tant soit peu d'intelligence en chacun de nous, faisons tout notre possible pour la mobiliser.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Microbiologie] critères microbiologiques
    Par bee bop dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/01/2008, 11h24
  2. Critères de choix d'un Récepteur GPS
    Par PolyAmokrane dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 27/11/2007, 21h00
  3. intégrale impropre :critères
    Par van21 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/02/2007, 11h13
  4. Quels critères pour choix écran plat = jeux
    Par Cornemuse dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 12
    Dernier message: 26/11/2005, 18h00
  5. Solaire : Critères de choix ?
    Par mefisto dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/09/2005, 18h28