Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Régional ou global ?




  1. #1
    GillesH38a

    Régional ou global ?

    Bonjour

    une des discussions sur l'importance de l'optimum médiéval porte sur son caractère "régional" ou "global". L'OM serait juste "régional" alors que le RC actuel serait "global". Mais sur la carte de l'anomalie de la dernière décennie par rapport à la moyenne 1950-1980 publiée par le GISS (et jointe au post), on note quand meme que le RC est très inhomogène, concentré dans l'hémisphère Nord et particulièrement l'Europe occidentale.... ce qui le fait ressembler à l'OM non? quelle est la différence entre les deux ? est ce que ce n'est pas ce qu'on attendrait d'une oscillation nord-atlantique à laquelle l'Europe est le plus sensible avec le régime des vents ?
    ( à noter que le RC sur l'Europe dépasse deja 1 °C, et que ça n'a pas l'air d'etre une cause principale de préoccupation de nos compatriotes, mais c'est une autre question).

    Un autre truc qui parait assez régional, c'est la couverture des stations retenue dans le réseau GHCN. Un bloggeur a tracé cette couverture en notant l'âge des stations (carte également jointe) (il est sans doute dommage que le GISS ne publie pas lui-même cette carte). Il est assez frappant de constater à l'oeil que les stations ont dans l'ensemble été développée au cours du siècle vers le sud, principalement les zones cotieres. Comment les températures globales étaient évaluées correctement au début du siècle sans ces stations ?

    Un autre truc qui me frappe (là je n'ai pas vu ça remarqué ailleurs), c'est la corrélation apparente entre les deux cartes (mais j'avoue ne pas avoir fait le boulot de vérifier ça quantitativement). A la notable exception de l'Europe occidentale, les régions ayant connu le plus grand réchauffement : nord du Canada, Sibérie, et les ilôts en Afrique autour du Sahara et à l'Est, ainsi que le centre de l'Amazonie, semblent assez bien corrélés aux endroits où il y a le MOINS de stations. Est ce que ce phénomène est réel et reporté quelque part ?

    -----

    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par GillesH38a ; 28/01/2010 à 07h38.

  2. Publicité
  3. #2
    yoda1234

    Re : Régional ou global ?

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Après le journaliste climato-sceptique de ton fil sur la forêt amazonienne (où d'ailleurs, il y a eu surtout les habituels pinaillages) , un bloggeur maintenant....et même pas climatologue. Tes sources sont ridicules.
    Là où l'ignorance est un bienfait, c'est de la folie d'être sage (Thomas Gray).

  4. #3
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    qu'est ce que tu veux dire? les sources, ce sont le GISS de la Nasa, et la liste des stations du GHCN qui sont à la source des travaux officiels du CRU et du GISS. T'appelles ça des sources ridicules? c'est pas gentil.

    Le blogueur n'a fait que les reporter graphiquement sur une carte du monde, il a bien le droit non? si tu trouves cette carte tracée sur le site du CRU ou de la NASA, je veux bien changer le lien, sinon, je la prends où elle existe, mais la source initiale est tout à fait officielle et scientifique. Je ne comprends pas ta remarque.

    et sinon, tu avais une réponse pertinente à la question que je posais, à part les habituels pinaillages ?


  5. #4
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    sinon le type qui a fait une carte interactive des stations météo a affiné son découpage en faisant aussi apparaitre séparément la période 1910-1939 (l'époque du "premier réchauffement" qui est le seul en réalité reproduit par les proxies )

    http://diggingintheclay.blogspot.com...l-warming.html

    la carte 1910-1939 me semble intéressante

    http://82.42.138.62/GISSMaps/station...39adjusted.asp

    on voit d'abord que le nombre de stations arctiques était nettement plus faible, en particulier au nord du Canada, ce qui est compréhensible, mais peut jeter quelques doutes sur la précision de la reconstruction dans cette zone non?

    Or les données modernes comme l'année record 2005 (disputé avec 1998 et 2009 mais dans les barres d'erreurs c'est une des plus chaudes) analysé par le GISS montre que c'est l'Arctique qui est le principal contributeur à l'anomalie positive de cette décennie

    http://data.giss.nasa.gov/gistemp/2005/

    ce qui est intéressant je trouve c'est que les stations de la période 1910-1940 au Nord (Groenland, Europe du Nord,Sibérie) montrent également un trend tres important dans cette période (qui n'est pas censée etre dominée par les forçages anthropiques), ce qui semble bien montrer que les oscillations naturelles produisent des variations rapides et grandes dans cette région (ce qui n'a rien d'étonnant physiquement, puisque les régions les plus froides sont celles qui contribuent le moins au bilan thermique et donc peuvent varier de plusieurs degrés en changeant beaucoup moins la temérature effective - on voit là l'effet de confondre température moyenne et température effective qui devrait pondérer les T^4 et non les T).

    Et encore plus intéressant, quand on clique sur les stations individueles, on voit
    * que malheureusement il y a peu de stations recouvrant de façon homogène la période 1900-2010 ce qui est à lier au problème un peu étrange de la disparitiion brutale du nombre de stations météo après les années 90 (je dis étrange parce que je ne comprends pas qu'au moment où on se pose le plus de question pour le climat, on ferme l'essentiel des instruments qui le mesurent ..)

    * que celles qui ont ces données ne montrent pas de situation très différente en 2000-2010 et en 1930-1940

    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...=150&wmoflag=0

    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...d=16&wmoflag=0

    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...=723&wmoflag=0

    (ce qui est pour le coup assez logique et compatible avec le fait que les proxys arctiques ne donnent pas de RC sensible depuis 1940, la montée en "crosse de hockey" étant essentiellement ANTERIEURE à cette période )

    donc en réunissant tout ça, on a l'impression que :

    * l'anomalie actuelle est dominée par l'Arctique

    * l'anomalie Arctique actuelle n'a pas l'air supérieure à celle des années 30-40 , et ceci est confirmé A LA FOIS pour les températures instrumentales et les proxies, qui pour le coup sont d'accord.

    * l'anomalie des années 30-40 n'est pas censée etre d'origine anthropique


    et néanmoins l'anomalie globale semble supérieure actuellement à celle des années 30-40

    comment tirer une image cohérente de tout cela? personnellement (c'est mon avis mais si il y en a d'autres) , j'aurais envie de dire que l'Arctique semble suivre des cycles de réchauffement naturels propablement liés à l'AMO (oscillation multidécennale atlantique) d'environ 60 ans, et que la partie anthropique serait juste le supplément de RC entre les années 30-40 et les années 2000-2010, qui donneraient le "coup de pouce" permettant à la température globale d'etre supérieure , ce qui me semble coller à peu près avec tous les faits ci-dessus.

    Ce qui conduirait à associer à la composante anthropique non pas 95 % du RC, mais le supplément de 1930-40 à 2000-2010 soit 0,3 à 0,4 °C - ce qui est compatible avec le forçage "nu" du CO2 , mais avec des rétroactions plus faibles que celles des modèles actuels, une partie de la variabilité étant incorporée dans ces cycles "non forcés" ce qui diminue d'autant la sensibilité climatique

    Y a-t-il quelque chose d'absurde dans cette possibilité (qui ne fait il me semble d'ailleurs que reprendre ce que dit Latif) ?

  6. #5
    Tilleul

    Re : Régional ou global ?

    Or les données modernes comme l'année record 2005 (disputé avec 1998 et 2009 mais dans les barres d'erreurs c'est une des plus chaudes) analysé par le GISS montre que c'est l'Arctique qui est le principal contributeur à l'anomalie positive de cette décennie
    C'est pas franchement ce que je constate sur le lien que tu donnes alors que c'est censé être le point central de ta discussion...

    L'Arctique n'est pas le principal contributeur en 2005 tout simplement parce qu'il s'agit d'une petite surface... La carte qui est donnée par la Nasa est une carte plate alors que jusqu'à preuve du contraire le monde est... rond. Pour donner une idée la superficie de l'Arctique en réalité c'est seulement 13 fois le Mexique...

    Plaque les mêmes données sur une carte rectangulaire qui garde les surfaces plutot que le tracé des cotes comme la projection de Gall–Peters et tu verras à l'oeil nu que s'il y a eu un fort impact en Arctique ce n'est pas l'arctique qui a été le principal contributeur...

    Au passage c'est pour ce genre d'effets que normalement il faut éviter d'utiliser des projection rectangulaires...
    Keep it in the Ground !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    bah c'est certain la projection amplifie le poids géométrique des hautes latitudes, mais c'est le GISS lui même qui dit que c'est important. et 13 fois le Mexique ce n'est pas rien, surtout que le RC est de plusieurs degrés dans cette zone, bien plus que la moyenne.

    The map shows that current warmth is nearly ubiquitous and largest at high latitudes in the Northern Hemisphere. Our ranking of 2005 as warmer than 1998 is a result mainly of the large positive Arctic anomaly. Excluding the region north of 75N, 1998 is warmer than 2005. If the entire Arctic Ocean were excluded, the ranking of 2005 may be even lower.

  9. #7
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    comme je m'embete en commission, je m'amuse à regarder des stations. Principalement dans les deux régions où le trend de la deuxième moitié du XXe est maximal selon le GISS , c'est à dire un point chaud vers l'Alaska , et un autre en Sibérie.

    Dans les deux cas, ce sont des régions assez vides avec peu de stations et pour cause...

    J'ai du mal à trouver dans ces deux cas des stations qui soient plus chaudes maintenant que dans les années 40. A quelques notables exceptions, peut etre comme:

    Dans le grand nord : Inuvik
    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...2884&wmoflag=0

    En fait ça ne commence que dans les années 60, pour une raison simple à comprendre : c'est un genre de "ville nouvelle" construite dans le grand Nord autour du pétrole, à partir de rien.

    http://www.history.com/minisite.do?c...&mini_id=54692
    Soon, they found the perfect spot. The site, which Canadian surveyors called East Three and everyone else called New Aklavik, had everything the engineers hoped it would: On the east side of the delta about 120 kilometers south of the ocean, New Aklavik was flat enough for a big airport, near (but not under) plenty of clean water, and chock-full of construction materials like lumber and gravel. Also, since it was sandwiched between Inuit territories to the north and Dene territories to the south, the site was practically empty—another plus.

    Still, no one imagined that building a whole new town from scratch would be easy. For example, engineers had to figure out how to anchor buildings on the permafrost and run utility lines from place to place above the ground. (Today, the town’s water and sewer lines run through long sheds called utilidors.) But the next summer, upon the arrival of several million board-feet of lumber from Alberta, they began to build. Soon the town had an airport, a wharf, storage warehouses and rows of barracks and bars for its construction workers. By 1958, when the town got an official new name—Inuvik, or “place of man in the local Inuvialuktun dialect—it had 21 streets and had begun to build schools, a hospital, a police station, a power plant and a sewage-treatment plant.

    According to its charter, Inuvik was established to bring “new opportunity to the people of the western Arctic,” and it did. The Mounties built their northern headquarters in the town; Canadian intelligence agents established a secret office where they could listen in on Russian radio broadcasts and scan the skies for Soviet missiles; scientists built laboratories; and native people and Anglo migrants alike began to move to Inuvik, 1,200 miles north of the nearest big city, by the hundreds. In 1971, Inuvik became the first—and it’s still the only—town north of the Arctic Circle.

    Inuvik had another growth spurt in the 1970s, when speculators discovered oil and natural gas under the nearby Beaufort Sea. Meanwhile, workers wrapped up construction on the 460-mile-long Dempster Highway from Dawson City, in the Yukon, to Inuvik. The highway made it possible, for the first time, for people to get to Inuvik by car. (Before the Dempster, travelers to the Arctic had to take a boat, a prop plane or a dogsled.) The Dempster is no ordinary highway—it’s a two-lane road, paved with dirt and crushed shale, on top of a deep gravel bed that floats atop the unstable permafrost—but, to the people of Inuvik, a road was a road. The town’s fortunes rose and fell over the next few decades, but other kinds of technologies have had the same effect as the highway: As radios, telephones, television and the Internet arrived in Inuvik, they’ve drawn the town closer and closer to the rest of Canada and the world.
    vous croyez que ça a pu jouer sur les températures hivernales locales, tous ces batiments?

    pareil pour la Sibérie, difficile de trouver des exemples où il fait plus chaud maintenant qu'en 1940. La aussi quelques cas quand meme

    Bratsk :
    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...=862&wmoflag=0

    Irkoutsk
    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...=874&wmoflag=0

    petit détail, dans ces deux cas, un grand barrage hydroéléctrique a été construit dans les années 50 sur l'Angara

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Angara

    L'Angara a été équipée de trois barrages et trois centrales hydro-électriques qui figurent parmi les plus importantes de la planète.
    La première se situe aux limites d'Irkoutsk (barrage d'Irkoutsk 660 MW) à environ 80 km du lac Baïkal.
    Ensuite on trouve l'ouvrage de Bratsk (4 500 MW). Le lac de retenue créé pour le barrage de Bratsk (réservoir de Bratsk) figure parmi les plus grands lacs artificiels du monde (5 470 km2). Ce barrage fournit en moyenne 22,6 milliards de kilowattheures par an.
    vous croyez que ça peut jouer sur les températures locales, une retenue artificielle de presque 6000 km^2 ?

    en tout cas apparemment il n'y a aucun "ajustement" fait sur les températures locales après cette date.

  10. Publicité
  11. #8
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    tiens un autre exemple qui s'est bien réchauffé, McGrath

    http://82.42.138.62/GISSMaps/showsta...2618&wmoflag=0

    mais bon quand on voit la tete du patelin, on comprend pourquoi : c'est quoi cette grande bande blanche au milieu ?

    http://en.wikipedia.org/wiki/File:MCG-e.jpg

    allez, plouf, plouf, je dirais : un aérodrome. Et il est même probable que la station météo soit juste à coté de la piste, en fait qu'elle ait été installée juste pour les avions, comme c'est souvent le cas.

    En fait, c'est un benêt peut etre comme remarque, mais ces stations dispersées dans le Grand Nord, ou en Sibérie , elles sont pas là par hasard, sûrement : elles ont toujours été construites près d'installation industrielles ou minières je suppose, et aussi probablement desservies par des aérodromes, et tout ça s'est surement développé depuis les années 60, dans le grand mouvement général d'industrialisation et de développement de l'aviation. On parle d'effet urbain comme si ça ne concernait que les zones très urbanisées, mais les petits bleds a coté de grosses pistes d'atterissage goudronnées et probablement nettoyées l'hiver, avec des batiments chauffés et des véhicules à essence, ça a du aussi changer la température locale.

    Mais de ce que j'ai vu, il ne semble pas y avoir "d'ajustement" fait sur les relevés, en général. Ces ajustements ne semblent concerner que des changements dans la localisation de la station (on la déplace en hauteur par exemple), et sont effectuées par comparaison avec la station voisine. Mais bon probablement dans le cas de stations du grand nord, y a pas eu de changement de place, juste construction autour, et les stations voisines, elles sont souvent à 500 ou 1000 km...et de toutes façons dans des conditions semblables. Donc y a rien à ajuster. Ce qui n'exclut nullement un effet local, à mon avis. Et bien sûr vu que de grandes surfaces ne sont couvertes que par ce très petit nombre de stations, un petit bout de goudron près d'une station thermométrique doit facilement impacter des dizaines de milliers de km^2...

    ce qui pourrait peut être expliquer que les arbres restés au bord de leurs rivières gelées n'aient pas été autant sensibles à ce réchauffement...?

  12. #9
    Damien49

    Re : Régional ou global ?

    Pas trop l'envie ni le temps de plonger dans cette discussion, mais juste 2 questions :

    Quand tu dis :

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Dans les deux cas, ce sont des régions assez vides avec peu de stations
    Cette phrase ne répond-elle pas aux secondes en les contredisant ?

    J'ai du mal à trouver dans ces deux cas des stations qui soient plus chaudes maintenant que dans les années 40. A quelques notables exceptions, peut etre comme:
    pareil pour la Sibérie, difficile de trouver des exemples où il fait plus chaud maintenant qu'en 1940. La aussi quelques cas quand meme
    Les "notables exceptions" devenant donc finalement la règle. Enfin je sais pas, y'a un truc que je trouve étrange dans la tournure de tes phrases...

    Deuxième question.

    Quelle est ta conclusion personnelle de ton interprétation sur ces quelques échantillons de stations prises "au hasard" (on n'en doute pas) ?
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  13. #10
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    y a peu de stations en densité, mais vu l'étendue, ça fait quelques dizaines. Sinon j'ai pas fait une liste exhaustive, j'ai piqué au hasard, et pour la plupart, les données ne montrent pas une température actuelle supérieure à celle des années 40 (facile à vérifier par toi meme). Quand j'en ai trouvé qui étaient significativement plus chaudes, je suis allé voir un peu la géographie locale. Tu peux regarder par toi meme si tu trouves d'autres cas. Le fait que des stations construites près d'une des plus grandes retenues du monde ne bénéficie d'aucun "ajustement" (et à la réflexion, comment ajuster quoi que ce soit ? bien sûr y a une influence probable sur les températures moyennes, mais comment l'enlever ?) m'interroge un peu, simplement. Dans l'ensemble, c'est peu probable que des stations au milieu du grand nord et de la Sibérie n'aient pas connu de modifications environnementales depuis les années 50 non?
    Dernière modification par Philou67 ; 01/02/2010 à 08h23. Motif: Citation inutile

  14. #11
    verdifre

    Re : Régional ou global ?

    Bonjour,
    si on suit ton argumentaire, les stations meteo du grand nord mesurerait un rechauffement anthropique local, ce rechauffement s'étendant même à la banquise (assez loin des station meteo)
    L'ouverture de plus en plus longue de la route du nord ouest à été constaté par d'autres que les scientifiques.
    Pour les armateurs, 1 $ est 1$ (ou rouble au choix) et leurs bénéfices sont en hausse (leur nombre d'heures de travail aussi).
    j'ai quand même du mal a croire que l'ouverture de plus en plus longue de la route du nord n'ait aucune corrélation avec les temperatures locales
    à l'inverse, les banques et les armateurs conservant bien leurs données la durée d'ouverture de certaines voies maritimes pourrait permettre de retracer l'évolution des temperatures de cette zone sur une certaine période
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  15. #12
    Damien49

    Re : Régional ou global ?

    Voici quelques normes :
    Capteur de température d'implantation: Le capteur doit être monté de 5 pieds + / - 1 pied au-dessus du sol. Le terrain sur lequel l'abri [rayonnement] est située qui devraient être typique de la région environnante. Un niveau, ouvert de compensation est souhaitable afin de pouvoir les thermomètres sont librement ventilés par un flux d'air. Ne pas installer le capteur sur une pente raide ou dans un creux abrité sauf si elle est typique de la région ou à moins que les données de ce type de site sont souhaitées. Lorsque c'est possible, l'abri ne devrait pas être plus près de quatre fois la hauteur de tout obstacle (arbre, clôture, bâtiment, etc.) Le capteur doit être d'au moins 100 pieds de toute surface en dur ou en béton.
    Et un lien plus complet pour l'installation des stations : http://meteo.besse83.free.fr/Divers/photosta.htm

    Les stations dont tu parles sont-elles aux normes oui ou non ? C'est la seule chose importante. Car franchement je doute réellement que le fait qu'il y ai une retenue d'eau à proximité empêche de considérer que les températures plus élevées aujourd'hui qu'en 1940 soient caduques ou que l'impact d'un aérodrome en sibérie à proximité - avec tout le monde le sait le plus gros trafic aérien de la planète - ait un quelconque impact "significatif"
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  16. #13
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    Bonjour,
    si on suit ton argumentaire, les stations meteo du grand nord mesurerait un rechauffement anthropique local, ce rechauffement s'étendant même à la banquise (assez loin des station meteo)
    j'ai dû mal me faire comprendre encore une fois .. mais relisez, je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de RC, ni même pas de RC plus important dans l'hémisphère nord, j'ai même demandé si ça pouvait pas justement être corrélé à l'oscillation atlantique multidécennale. J'ai juste parlé des stations qui semblaient plus chaudes que dans les années 40 , les autres semblant comparables. Je ne sais pas d'ailleurs si ça influence sensiblement la moyenne, c'est à dire je ne sais pas si les températures arctiques actuelles sont sensiblement plus élevées que les arctiques des années 40 - vu que la variation des hautes latitudes est de plusieurs degrés alors que la moyenne mondiale n'est supérieure que de 0,4 à 0,5 °C.

    Pour reformuler autrement : ces données seraient-elles compatibles par exemple avec un RCA de 0,4 à 0,5 °C général, superposé à une oscillation multidécennale ayant conduit , à la fois maintenant et dans les années 40, a un réchauffement de plusieurs degrés dans l'arctique, (expliquant le reste du RC) et dominant les variations dans cette région ?

  17. #14
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    L'ouverture de plus en plus longue de la route du nord ouest à été constaté par d'autres que les scientifiques.
    Pour les armateurs, 1 $ est 1$ (ou rouble au choix) et leurs bénéfices sont en hausse (leur nombre d'heures de travail aussi).
    j'ai quand même du mal a croire que l'ouverture de plus en plus longue de la route du nord n'ait aucune corrélation avec les temperatures locales
    à l'inverse, les banques et les armateurs conservant bien leurs données la durée d'ouverture de certaines voies maritimes pourrait permettre de retracer l'évolution des temperatures de cette zone sur une certaine période
    fred
    tu as des données sur les durées d'ouverture des routes du Nord-ouest et du Nord-est au cours du siècle ? ce serait effectivement intéressant.

  18. #15
    verdifre

    Re : Régional ou global ?

    bonjour,
    je n'ai pas de données précises, mais celles ci existent (juste pas faciles d'accés)http://www.persee.fr/web/revues/home...0_num_1_3_1435
    les archives de l'ex URSS ne sont malheureusement pas à ma portée
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  19. #16
    verdifre

    Re : Régional ou global ?

    tu as aussi pas mal de données ici
    http://nsidc.org/pubs/annual/
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  20. #17
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    je regarderai quand j'aurais le temps, mais d'où te vient alors l'information qui t'a conduit à dire
    L'ouverture de plus en plus longue de la route du nord ouest à été constaté par d'autres que les scientifiques.
    Pour les armateurs, 1 $ est 1$ (ou rouble au choix) et leurs bénéfices sont en hausse (leur nombre d'heures de travail aussi).
    j'ai quand même du mal a croire que l'ouverture de plus en plus longue de la route du nord n'ait aucune corrélation avec les temperatures locales
    comme si c'était un fait avéré ? (t'as pas au moins un rapport du WWF ou un mémoire d'étudiant comme référence ?)

    et il faut sans doute aussi tenir compte des progrès techniques des brise-glaces non?

  21. #18
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    sur le passage du Nord Est, ou route maritime du Nord , des côtes sibériennes, j'ai trouvé ça.

    http://www.cairn.info/revue-le-courr...008-2-p-48.htm

    Les autorités soviétiques l’ont bien compris et ont décidé, au début des années 1930, d’aménager la Route maritime du Nord (Sevmorput) pour les navires marchands, qui est ouverte toute l’année, depuis 1978, dans sa partie occidentale jusqu’à Dikson, aux bouches de l’Ienisseï. A la fin des années 1980, l’URSS disposait sur cette voie de 350 navires de charge de classe glace, à coque renforcée, et de 16 brise-glace au long cours, dont 8 à propulsion nucléaire ; durant cette décennie, le trafic a culminé à 7 millions de tonnes, en dépit des grandes difficultés que soulève la navigation sur une mer englacée la majeure partie du temps. Mais l’effondrement du système soviétique et la fin des subventions budgétaires ont engendré une profonde récession : la flotte se réduit désormais à une soixantaine de navires de classe glace et seuls 6 brise-glace sont en service, la moitié de la cinquantaine de ports, construits pendant la période soviétique, ne sont plus utilisés, le trafic maritime atteint au maximum 3,5 millions de tonnes, les bases militaires ont été démantelées, les villes se sont vidées de leur population...
    donc ça m'étonnerait bien que tu trouves des statistiques montrant que l'usage en a augmenté, vu que l'article dit exactement le contraire, mais bien sûr c'est relié à l'effondrement économique de l'URSS et non au climat. Pour le passage du Nord-Ouest, il n'est pas utilisé commercialement non plus à ma connaissance, il a été brièvement ouvert en 2007 lors de la fonte exceptionnelle de la banquise, qui ne s'est pas confirmé depuis. Donc tu parles de quelles statistiques au juste ?

  22. #19
    verdifre

    Re : Régional ou global ?

    bonjour,
    dans ce document
    http://www.pc.gc.ca/~/media/pn-np/mb..._V01N02_f.ashx
    à la fig 1 tu trouves l'historique de la date de la debacle dans la region de port churchill (donc la date de début de la saison d'été de navigation) dans cette zone
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  23. #20
    GillesH38a

    Re : Régional ou global ?

    OK, c'est différent de ce que tu disais (l'ouverture du passage du Nord Ouest). La fonte plus importante de la banquise depuis les années 70 est bien connue

    http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/

    en revanche, je ne sais pas si il y a des points fiables de comparaison avec les années 30-40 (notablement le passage du Nord Est a commencé à être exploité à cette époque). D'autre part "l'accélération" de 2007 ne semble pas s'être confirmée, on reste cette année aux niveaux de 2005 . Difficile il me semble, à l'heure actuelle, de trancher entre une influence anthropique sur le long terme, et le résultat d'une oscillation multidécennale ayant recommencé une phase croissante dans les années 70.

  24. #21
    verdifre

    Re : Régional ou global ?

    bonjour
    je n'ai pas les données precises concernant l'ouverture et le tonnage, cependant en 2008 il y a eu un evenement marquant
    http://www.avmaroc.com/pdf/premiere-...-a144335-d.pdf

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/20...rise-glace.php
    ce qui semble quand même être du jamais vu à l'époque "moderne" (au moins depuis les premieres expeditions polaires)
    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  25. #22
    Damien49

    Re : Régional ou global ?

    Si on veut considérer la question des expéditions sur le passage nord-ouest ou nord-est climatiquement, alors il ne faut pas prendre en compte les 1eres réussites pour les franchir avec un ou plusieurs hivernages (bateau bloqué par les glaces pendant l'hiver).

    Pour le passage du Nord-Ouest, la première fois réussie sans hivernage c'est seulement en 1944 (86 jours) après plus de 3 siècles de tentative. Pour le passage du Nord-Est c'est un peu plus tôt en 1932 par les Russes.

    Après 1954, l'avènement des brises-glaces change la donne...
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  26. #23
    JPL

    Re : Régional ou global ?

    La manière dont toutes les discussions sur le climat sont utilisées, ou plus exactement détournées de leur fonction première, pose de sérieux problèmes dont la modération est en train de discuter pour trouver une solution aussi équitable que possible. Rappelons que Futura-Sciences veut être un site de vulgarisation scientifique de bon niveau. Son objectif est donc de donner à chacun, à ceux qui participent aux discussions comme aux milliers de lecteurs non inscrits qui visitent les forums chaque jour, une vision aussi objective que possible de l'état actuel des connaissances avec certes ses limites et ses incertitudes, mais avant tout avec le socle très large des théories et faits clairement établis.

    En conséquence cette discussion est fermée et nous demandons à chacun de s'abstenir pour un temps d'ouvrir de nouvelles discussions sur le réchauffement climatique, ou destinées à y revenir par un moyen détourné.

    Pour plus d'informations sur la position de la modération voir http://forums.futura-sciences.com/en...ns-climat.html

    Nous vous prions de nous excuser pour cet inconvénient momentané.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. RC global vs Arctique
    Par GillesH38a dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/11/2009, 14h31
  2. francais régional en Alsace
    Par linguiste dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/09/2008, 17h40
  3. Rechauffement global
    Par pr.astro dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/03/2007, 23h34
  4. office régional des pathologies du bois
    Par laure_64 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/06/2006, 18h20
  5. Réchauffement global
    Par arglosse dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/05/2004, 20h03