Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 42

Argent et éoliennes vus par l'Etat



  1. #1
    Geraldmu

    Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Bonjour,
    Ceux qui ont assisté au Colloque du SER (Syndicat des Energies Renouvelables) à la Maison de la Chimie récemment ont pu entendre de la bouche du Ministre des propos qui m'ont alarmés.
    Je me suis demandé si, tout d'un coup, nous n'étions devenus un pays à économie administrée (autrefois appelés pays socialistes ou communistes). En effet, le Ministre s'est préocuppé de l'argent que pourraient gagner les développeurs et exploitants éoliens et il ne fallait pas pousser ses propos pour comprendre que gagner de l'argent en France est honteux.
    En raisonnant par analogie, il est tout à fait scandaleux de constater que GDF, qui va être - très - partiellement privatisée, gagne de l'argent!
    Il est tout à fait évident que les fonctionnaires qui ont préparé le discours du Ministre n'ont jamais mis les pieds dans une entreprise, n'ont jamais vu un bilan de leur vie et ne font pas de différence entre des euros investis sans savoir s'il vont aboutir à une installation exploitable (refus du permis de construire après deux années d'efforts soutenus quand ce n'est pas le Tribunal Administratif qui tue une trentaine de permis signés pourtant par le Préfet) et des euros investis avec la certitude d'une réelle rentabilité.
    Et ce sont ces oiseaux-là qui prennent des décisions économiques pour le pays. A vous dégouter de travailler.....70 heures par semaine.

    Le résultat brut de tout cela est que la France fera 1500MW en éolien et puis c'est tout. Car nous qui espérions une refonte de l'arrêté tarifaire de Jin 2001 fixant le prix de rachat des kWH par EDF pour permettre un nouvel élan, nous allons, dans le meilleur des cas rester avec l'arrêté précité qui prévoit une diminution du tarif de rachat au delà de 1500MW raccordés au réseau. Et pire n'est pas exclu. Bref, on fait de beaux discours et on agit comme Busch.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Tu peux nous rappeler quels sont ces tarif de rachat par EDF.

  4. #3
    Aniloba

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Ce tarif est de 8,355 centimes €/kWh (si je ne me trompe pas)

    Néanmoins, celui ci n’est valable que les cinq premières années d’exploitation du site, en effet, par la suite, si la ferme est placée dans des zones très ventées, il diminuera (le seuil minimum étant de 3,05 c€).

    Par contre ce que je ne comprend pas c'est que je penser que ce cout d'achat était quand même assez élevé..... et que justement il devait permettre de developper la production d'énergie éolienne!

    De plus je ne voi pas comment la france va pouvoir augmenter sa production d'energie renouvelable: augmentation de 6 % pour atteindre les cotats fixés par l'UE, à savoir: atteindre en 2010 un minimum de 12% d’énergie produite par des sources renouvelables...?

    Aniloba.

  5. #4
    Quisit

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    la stratégie de rachat est pourtant intelligente : plutôt que d'investir massivement (façon EPR, à cout de milliard d'euros) l'état rachète le jus des eoliennes ou panneaux solaire au dessus de sa valeur

    Ce faisant, les "banquiers" sont les enthousiaste qui investissent dans les eoliennes ou le solaire, ils se refont sur la durée. l'état lui, n'investit sur le long terme que la différence du cout du jus - bilan ultra positif pour lui

    normalement tout le monde est content... sauf les dirigeants français qui traitent les investisseurs de chasseurs de subventions..alors que le miracle même de la chose est là !!!!

    comprend pas, on marche sur la tete dans ce pays ...

  6. #5
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Aniloba;
    Ce tarif est de 8,355 centimes €/kWh (si je ne me trompe pas)

    Néanmoins, celui ci n’est valable que les cinq premières années d’exploitation du site, en effet, par la suite, si la ferme est placée dans des zones très ventées, il diminuera (le seuil minimum étant de 3,05 c€).
    8 centimes, c'est plutôt raisonnable. 3 centimes c'est le coût actuel de production de l'électricité. C'est donc seuil de rentabilité.

    Quisit:
    l'état rachète le jus des eoliennes ou panneaux solaire au dessus de sa valeur
    Moi, ce qui me choque, c'est que c'est EDF qui rachete audelà du prix normal et non pas directement l'état sous forme de subvention. Du coup je comprend que certains freinent des quatre fers. EDF assume le surcoût mais ne peut pas le répercuter sur sont prix de vente (c'est l'état qui décide des prix d'EDF).

    Le principe me parait donc bien puisqu'il subventionne des recherches appiquées bien utiles, mais la méthode ne me plait pas.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Quisit

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    oui mais EDF (pour l'instant) c'est l'etat.
    la situation serait injuste si EDF n'avait pas sa R&D nucléaire soutenue par l'état depuis 40 ans !

    si un jour EDF est totalement indépendante, ce sera une organisation etatique autonome qui rachètera le jus (via RTE ?? ou un autre organisme crée ad-hoc)

  9. Publicité
  10. #7
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Quelques soit la pertinence de ton argumentation, il en demeure pas moins que le principe rend les gens un peu nerveu. Je le constat autour de moi. Je suis chercheur CNRS et justement je fait de la R&D nucléaire en collaboration, en particulier, avec EDF (d'ailleurs dans ce cas c'est EDF qui finance une partie des recherches ...). Je suis donc bien placé pour voir les réactions des gens qui ne comprennent pas bien le principe dont on discute.

    Je maintient donc qu'il n'est pas très saint de faire payer un industriel en lui liant les mains. Soit EDF peut décider tout seul de ses tarifs, soit les aides d'état doivent être directement fourni par l'état (par l'intermédiaire de l'ADEN par exemple).

    Une bonne solution mise en oeuvre avec de mauvais principes peut devenir une mauvaise solution et c'est dommage.

  11. #8
    BertrandR

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par DanielH
    8 centimes, c'est plutôt raisonnable. 3 centimes c'est le coût actuel de production de l'électricité. C'est donc seuil de rentabilité.


    Moi, ce qui me choque, c'est que c'est EDF qui rachete audelà du prix normal et non pas directement l'état sous forme de subvention. Du coup je comprend que certains freinent des quatre fers. EDF assume le surcoût mais ne peut pas le répercuter sur sont prix de vente (c'est l'état qui décide des prix d'EDF).

    Le principe me parait donc bien puisqu'il subventionne des recherches appiquées bien utiles, mais la méthode ne me plait pas.
    Bonjour,

    On a déjà évoqué le coût des énergies renouvelables pour EDF dans des discussions passées. Ce coût est nul il est pris en charge par le CSPE (Contribution au Service Public de l'Electricité) c'est un mécanisme qui a été mis en place pour que justement aucun opérateur ne soit pénalisé plus qu'un autre par les charges de service public. Le montant de ces charges est indiqué sur nos factures d'électricité et est donc répercuté jusqu'au client quelque soit l'opérateur.
    Sur ce montant indiqué sur nos facture l'éolien représente une part infime de l'ordre de 2% de la CSPE, la plus grosse partie provenant de la cogénération (57%) .

    Pour la question du tarif d'achat de l'éolien il y a le document suivant : http://www.enr.fr/DL/publications/co...003partie3.pdf
    Ca date un peu mais les chiffres n'ont pas changés depuis. Ce que peu de gens mentionne c'est que le tarif est décroissant au fil du temps et conduira à un prix du kWh de 4 c€ environ en 2010. Le prix un peu élevé au début est destiné à financer le démarrage de la filière, c'est donc l'usager final qui paye le développement de cette filière et personne d'autre. Les sondages d'opinion montrent que l'opinion est au moins à 85 % favorable au développement des énergies renouvelables alors je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans tout cela.

  12. #9
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    BertrandR:
    On a déjà évoqué le coût des énergies renouvelables pour EDF dans des discussions passées. Ce coût est nul il est pris en charge par le CSPE (Contribution au Service Public de l'Electricité) c'est un mécanisme qui a été mis en place pour que justement aucun opérateur ne soit pénalisé plus qu'un autre par les charges de service public. Le montant de ces charges est indiqué sur nos factures d'électricité et est donc répercuté jusqu'au client quelque soit l'opérateur.
    Merci Bertrand pour ces précisions. Visiblement peu de gens ne sont au courant (moi y compris) de ce mécanisme et c'est bien dommage...

    Dans ces conditions je n'ai plus aucune objection au financement du démarrage d'une nouvelle filière qui finira par trouver sa place dans le paysage (sans mauvais jeu de mots!) énergétique.

  13. #10
    paulb

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par BertrandR
    Ce que peu de gens mentionne c'est que le tarif est décroissant au fil du temps et conduira à un prix du kWh de 4 c€ environ en 2010. Le prix un peu élevé au début est destiné à financer le démarrage de la filière, c'est donc l'usager final qui paye le développement de cette filière et personne d'autre. .
    Bonjour,
    Le calcul des prix de revient était l'une de mes préoccupations quotidiennes pendant des années.
    Je ne vois pas la façon dont les investisseurs dans l'éolienne tireront leur épingle du jeu. Ils risquent beaucoup d'être les dindons de la farce, comme ceux du tunnel sous la Manche.
    En supposant qu'actuellement les 8 c€ rémunèrent correctement l'investissement et l'exploitation des éoliennes, je ne vois pas comment les 4 c€ suffiront dans cinq ans. En effet, la technologie des éoliennes semble bien au point et il serait bien optimiste de croire que le prix de revient, tout en restant plus élevé que le prix du marché, puisse être divisé par deux d'ici-là, par un miraculeux facteur d'échelle. Le seul espoir, si l'on peut dire, est que le prix des autres énergies va augmenter et rendre ainsi l'éolienne compétitive, mais sûrement pas à 4 c€! Si cet "espoir" se réalise, il aura de conséquences lourdes par ailleurs.
    Amicalement paulb.

  14. #11
    Quisit

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    donc le cspe est l'organisme que j'imaginais "pour plus tard"
    pourquoi communique t on sur le fait que c'est EDF qui rachète ? je suis d'accord avec Daniel sur le fait que ça brouille les cartes.

    Je suis sûr que plein de gens d'EDF aussi pensent qu'on leur force la main alors qu'ils n'ont rien à voir avec ce rachat en fait...

  15. #12
    BertrandR

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par paulb
    Bonjour,
    Le calcul des prix de revient était l'une de mes préoccupations quotidiennes pendant des années.
    Je ne vois pas la façon dont les investisseurs dans l'éolienne tireront leur épingle du jeu. Ils risquent beaucoup d'être les dindons de la farce, comme ceux du tunnel sous la Manche.
    En supposant qu'actuellement les 8 c€ rémunèrent correctement l'investissement et l'exploitation des éoliennes, je ne vois pas comment les 4 c€ suffiront dans cinq ans. En effet, la technologie des éoliennes semble bien au point et il serait bien optimiste de croire que le prix de revient, tout en restant plus élevé que le prix du marché, puisse être divisé par deux d'ici-là, par un miraculeux facteur d'échelle. Le seul espoir, si l'on peut dire, est que le prix des autres énergies va augmenter et rendre ainsi l'éolienne compétitive, mais sûrement pas à 4 c€! Si cet "espoir" se réalise, il aura de conséquences lourdes par ailleurs.
    Amicalement paulb.

    Bonjour,

    Les 4 c€/ kWh pour 2010 c'est possible si on considère les faits suivants :
    - le tarif moyen d'achat de l'électricité éolienne en France ce n'est pas 8c€ /kWh mais plutôt 5.7 c€//kWh (voir le document du SER), les 8 c€ /kWh c'est pendant les 5 premières années de fonctionnement d'un parc et pour le 1er janvier 2003, après la décroissance est de 3.3 % an, soit -25.5 % en 7 ans( en monnaie constante). Ce tarif de 8 c€/kWh est cité par tout le monde alors que ce n'est qu'une partie du tarif.
    - La taille des éoliennes augmente, ce facteur d'échelle rend les éoliennes plus rentables,
    - la hauteur des mâts augmente ce qui permet d'atteindre des vitesses de vent plus élevées, à 80 mètres on gagne 7 % en moyenne sur la vitesse du vent à 50 mètres, 7 % sur la vitesse de vent c'est environ 20 % de plus en production.
    - la fiabilité des éoliennes s'améliore ce qui réduit les coûts de maintenance,
    - les années de fonctionnement (depuis1980 environ) s'accumulent et cela augmente la connaissance que l'on a du comportement des parcs, la conséquence c'est que les primes d'assurances baissent.

    Tous ces éléments mis bout à bout font que 4c€ / kWh en 2010 ça ne tient pas du miracle et ce n'est que le point d'aboutissement d'une décroissance des tarifs qui a déjà commencé il y a plus de 20 ans.
    D'autre part le financement de l'éolien ne fait pas appel au financement "populaire" comme celà à été le cas pour le tunnel sous la Manche, à part pour des cas marginaux. Le financement est réalisé par des emprunts bancaires, tout simplement, et en général ces gens là ne s'engagent pas à la légère.

  16. Publicité
  17. #13
    paulb

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par BertrandR
    . Le financement est réalisé par des emprunts bancaires, tout simplement, et en général ces gens là ne s'engagent pas à la légère.
    Le Tunnel aussi et voilà le résultat!

  18. #14
    BertrandR

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par paulb
    Le Tunnel aussi et voilà le résultat!
    Franchement je vois pas le rapport entre le financement du tunnel sous la Manche et celui des parcs éoliens.
    http://www.urbanisme.equipement.gouv...r18/part14.htm
    Pour le tunnel les actions de la société d'exploitation sont cotés en bourse, ce qui est rarement le cas des sociétés d'exploitation des parcs éoliens. Les sociétés d'exploitation en éolien peuvent rencontrer des difficultés mais cela ne se repercute pas sur des "petits porteurs" ,comme c'est le cas pour le tunnel. A ma connaissance peu de développeurs ou exploitants en éolien sont cotés en bourse donc ça n'a rien à voir.
    Le financement de l'éolien est privé, les risques sont privés et couverts pas des assurances, où est le problème ?????
    Quand le tarif est trop haut certains râlent parce que cela engraissent des industriels, quand il est trop bas d'autres hurlent à la faillite financière, tout cela est vraiment grotesque.
    Au fait, en dehors de l'éolien comment fonctionne l'économie ?

  19. #15
    paulb

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par BertrandR
    Au fait, en dehors de l'éolien comment fonctionne l'économie ?
    Bonjour, très bien, merci!
    Franchement je vois pas le rapport entre le financement du tunnel sous la Manche et celui des parcs éoliens.
    Voilà comment ça s'est passé pour le Tunnel:
    Les gouvernements Britannique et Français ont fait faire une estimation du coût et des revenus du tunnel et ont créé une SA avec un capital approprié. Ce capital a été souscrit, avec quelque réticence par quelques Zinzin (les Zinvestisseurs Zinstitutionnels) et, surtout des épargnants, appelés "petits porteurs", à qui on a promis monts et merveilles et qui ont marché comme un seul homme, croyant dans la garantie des deux Etats.
    Le Tunnel achevé, on s'est aperçu que le coût avait subi un multiplicateur non négligeable (comme d'habitude), ce qui obligeait d'emprunter aux banques, réticentes (ce qui signifie intérêts élevés, pardi). Le tunnel achevé, deuxième déception: on ne faisait pas le chiffre prévu (repardi: les "bacs" se défendent!) L'un dans l'autre la perspective de rentabiliser le monstre s'éloignait et a fini par disparaître, vue l'énorme charge de la dette. Au cours du processus d'effondrement les zinzins se retiraient sur la pointe des pieds et laissaient face à face les banquiers de plus en plus hargneux et les épargnants ruinés (ce qu'ils payaient 35 francs vaut maintenant 4 les bons jours.) Personne n'est capable de dire comment ça finira, une seule chose est certaine, les épargnants sont baisés.
    Morale de l'histoire:
    1/ Il faut laisser faire les affaires aux hommes d'affaires, qui s'y connaissent et pas aux fonctionnaires, qui ne savent qu'appliquer les règlements (et encore).
    2/ Quand l'Etat se mêle d'une affaire, en général ça coûte beaucoup d'argent aux épargnants.
    J'ai bien peur que l'affaire des éoliennes soit contraire à ces morales, sous le prétexte d'encourager les énergies renouvelables.
    Dernière remarque: en Allemagne les fournisseurs d'énergie fossile se frottent les mains à cause de l'abandon de l'énergie atomique et l'encouragement des énergies intermittentes: la nécessité de "lisser" la production d'énergie oblige à construire plus de centrales au charbon que jamais auparavant!
    Amicalement paulb (utilisateur d'énergie éolienne… pour son voilier).

  20. #16
    Eliès

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    salut,

    J'aimerais savoir pour ceux qui on installer des eolienne si cela est rentable(ne plus payer d'electricitée) et sur combien de temps??

    Le surplus de production racheter est-il payer sous forme d'argent ou en deduction de notre consomation d'electricité si l'eolienne ne la couvre pas totalement??

    Merci
    Un jour peut-etre les gens essayerons de reparer avant de jeter

  21. #17
    BertrandR

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Bonjour,

    Citation Envoyé par paulb
    Bonjour, très bien, merci!

    Voilà comment ça s'est passé pour le Tunnel:
    Les gouvernements Britannique et Français ont fait faire une estimation du coût et des revenus du tunnel et ont créé une SA avec un capital approprié. Ce capital a été souscrit, avec quelque réticence par quelques Zinzin (les Zinvestisseurs Zinstitutionnels) et, surtout des épargnants, appelés "petits porteurs", à qui on a promis monts et merveilles et qui ont marché comme un seul homme, croyant dans la garantie des deux Etats.
    Le Tunnel achevé, on s'est aperçu que le coût avait subi un multiplicateur non négligeable (comme d'habitude), ce qui obligeait d'emprunter aux banques, réticentes (ce qui signifie intérêts élevés, pardi). Le tunnel achevé, deuxième déception: on ne faisait pas le chiffre prévu (repardi: les "bacs" se défendent!) L'un dans l'autre la perspective de rentabiliser le monstre s'éloignait et a fini par disparaître, vue l'énorme charge de la dette. Au cours du processus d'effondrement les zinzins se retiraient sur la pointe des pieds et laissaient face à face les banquiers de plus en plus hargneux et les épargnants ruinés (ce qu'ils payaient 35 francs vaut maintenant 4 les bons jours.) Personne n'est capable de dire comment ça finira, une seule chose est certaine, les épargnants sont baisés.
    Morale de l'histoire:
    1/ Il faut laisser faire les affaires aux hommes d'affaires, qui s'y connaissent et pas aux fonctionnaires, qui ne savent qu'appliquer les règlements (et encore).
    2/ Quand l'Etat se mêle d'une affaire, en général ça coûte beaucoup d'argent aux épargnants.
    Je croyais que le sujet de la discussion était le financement de l'éolien en France, je ne comprends décidément pas ce que vient faire le Tunnel sous la Manche dans cette histoire.

    Citation Envoyé par paulb
    J'ai bien peur que l'affaire des éoliennes soit contraire à ces morales, sous le prétexte d'encourager les énergies renouvelables.
    Stupéfiant comment les gens ne connaissant rien à un domaine donné se permettent de donner des avis péremptoires. Qui a t'il d'immoral dans le financement de l'éolien en France ? Comment des petits porteurs pourraient ils se retrouver floués ?

    Citation Envoyé par paulb
    Dernière remarque: en Allemagne les fournisseurs d'énergie fossile se frottent les mains à cause de l'abandon de l'énergie atomique et l'encouragement des énergies intermittentes: la nécessité de "lisser" la production d'énergie oblige à construire plus de centrales au charbon que jamais auparavant!
    Si je comprends bien ce raisonnement, l'abandon de l'énergie nucléaire en Allemagne serait à imputer sur le compte des énergies renouvelables ? Si le débat redémarre sur la production de CO2 par les énergies renouvelables à cause des histoires de lissage et de régulation, je laisse tomber tout de suite, il y a des discussions entières sur cette question sur ce même forum avec documents et références à l'appui.


    Dernière remarque :
    Certaines discussions sur ce forum tournent plutôt au sport d'endurance : peu importe la validité de l'argumentation il suffit de marteler indéfiniment les mêmes idioties et celui qui se fatigue le premier a tort.

  22. #18
    Ferdi*

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Je me demande vraiment, dans une perspective d'un manque d'énergie future et donc de coupures intempestives, si l'argument de l'intermittence de l'éolien est significatif.

  23. Publicité
  24. #19
    Quisit

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Salut Paul !
    ce n'est pas le lissage de prod des eoliennes qui provoquera l'augmentationd e centrales thermiques, mais bel et bien l'abandon du nucléaire...

    Mais soit-dit en passant, l'allemagne est un gros investissuer dans l'EPR .... donc je suppose une manoeuvre hypocrite de remplacement de centrales plutot que d'abandon du nucléaire

  25. #20
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    BertrandR:
    Dernière remarque :
    Certaines discussions sur ce forum tournent plutôt au sport d'endurance : peu importe la validité de l'argumentation il suffit de marteler indéfiniment les mêmes idioties et celui qui se fatigue le premier a tort.
    Mefis toi Bertrand, ce type de remarque pourrait ce retourner contre toi. Chacun ayant le sentiment d'avoir les bons arguments pense exactement la même chose de l'autre. Le problème n'est pas de savoir si une source d'énergie est meilleur qu'une autre, il s'agit de savoir seulement si elle est acceptable. L'éolien est évidemment acceptable puisqu'il n'introduit pas de problème insurmontable. Par contre, l'éolien n'est pas hexant de problème et l'intermitance en est un qui doit être reconnu et géré. Ce n'est pas en cachant les problèmes qu'on peut les résoudre (on a vu ce que ça a donné avec le nucléaire et remonter la pente c'est dure, très très dure).

    Alors oui l'éolien est intermitant, et alors. On a besoin de l'éolien comme du solaire thermique comme de la biomasse comme du nucléaire comme de l'hydraulique. Alors il faut développer tout ça en bonne intelligence en paliant les défaillances de l'un avec les autres et c'est très certainement possible...

    Je suis donc bien d'accord avec toi Ferdi*:
    Je me demande vraiment, dans une perspective d'un manque d'énergie future et donc de coupures intempestives, si l'argument de l'intermittence de l'éolien est significatif.

  26. #21
    Derje Boven

    Arrow Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    L'intermittence de production d'électricité par les éoliennes serait problématique si la production totale d'électricité était d'origine éolienne. Mais vu le faible pourcentage ...

    Une seule solution : la manif ... euh ... la diversité des sources d'énergies (renouvelables, cela va de soi) !

  27. #22
    BertrandR

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par DanielH
    Mefis toi Bertrand, ce type de remarque pourrait ce retourner contre toi. Chacun ayant le sentiment d'avoir les bons arguments pense exactement la même chose de l'autre. Le problème n'est pas de savoir si une source d'énergie est meilleur qu'une autre, il s'agit de savoir seulement si elle est acceptable. L'éolien est évidemment acceptable puisqu'il n'introduit pas de problème insurmontable. Par contre, l'éolien n'est pas hexant de problème et l'intermitance en est un qui doit être reconnu et géré. Ce n'est pas en cachant les problèmes qu'on peut les résoudre (on a vu ce que ça a donné avec le nucléaire et remonter la pente c'est dure, très très dure).
    Je ne cherche pas à avoir raison, si tu as lu tout mes posts depuis fin 2004 tu constateras que je n'ai jamais caché les problèmes liés à l'éolien, j'ai apporté suffisamment d'arguments scientifiques pour au moins demandé que l'on en fasse autant pour me contredire.
    J'ai argumenté sur la régulation et les émissions de CO2, le bruit, les infrasons, le tarif etc...

    Je n'ai jamais soutenu que l'éolien est une source d'énergie meilleure qu'une autre, ma position étant de dire que vu la merde dans laquelle on se trouve actuellement du point de vue de l'approvisionnement énergétique et des émissions de CO2 il est déplacé de chercher des poux dans la tête à une forme de production d'énergie qui respecte l'environnement et est technologiquement accessible dès maintenant.
    Je n'ai jamais prétendu que l'éolien était en mesure de fournir la majorité de nos besoin en électricité.
    Je suis donc encore loin du problème d'opacité scientifique dont a souffert le nucléaire dans le passé.

    Pour la régulation et le lissage de la production éolienne, je me suis souvent basé sur un document du RTE, on peut difficilement trouver mieux comme compétence en la matière et comme indépendance par rapport à l'éolien. Donc je ne comprends pas comment tu peux me reprocher de cacher les problèmes de régulation de l'éolien, voir :
    Eolien + régulation = CO2 (+ un max d'€)


    Encore une fois ce que je critique ce n'est pas que l'on m'oppose des arguments c'est que l'on ressorte sans fin les mêmes antiennes sans même vérifier la véracité des informations. Que vient faire cette histoire de Tunnel sous la Manche dans le financement de l'éolien français ? quel est le rapport ?
    Que l'on me réponde simplement par des faits et non des fantasmes.

    Pour les antiennes, un petit aperçu de la litanie concernant l'éolien avec très souvent les mêmes arguments qui reviennent :

    Eolien : Arnaque ?

    Eolien + régulation = CO2 (+ un max d'€)

    les abeilles et les éoliennes

    DANGER!!! un amendement anti-éolien....

    Halte au feu contre les NIMBY

    Energie éolienne assassinée?

    Energie éolienne...catastrophique ? si oui... a quel point.

    Electricité 100% Nucléaire pour les 50 ans à venir ?

    Eolien et emprise territoriale : de nouveaux calculs

    Eoliennes et infrasons nocifs pour la santé

    Ca c'est pour les derniers 6 mois sur ce forum, si tu lis tout cela (bon courage) tu constateras que c'est toujours les mêmes arguements qui reviennent et les mêmes contre vérités.
    Une fois qu'un domaine est épuisé par manque d'arguments d'un protagoniste, on passe à un autre domaine et ainsi de suite, le truc tourne en boucle et on a l'impression que l'éolien c'est 10 000 problèmes, alors que ce n'est que les mêmes problèmes qui ressortent indéfiniment.
    Je me fixe sur l'éolien parce que c'est un domaine que je connais bien, mais je suis persuadé que la même chose se produit avec le solaire et les autres énergies renouvelables, l'exemple de présentation d'une maison solaire sur TF1 en est un exemple. Les inconvénients sont grossis et on ne met jamais en balance les enjeux environnementaux.
    Pour surmonter le problèmes du CO2 et de l'approvisionnement énergétique il faudra trouver 10 ou 20 solutions d'ampleur équivalente aux possibilités de l'éolien en France, on est donc loin du compte. Mais si on se comporte avec les autres solutions comme on se comporte avec l'éolien on est très mal barré.

  28. #23
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Je suis 100% d'accord avec toi Bertrand. Je fait moi-même des recherche sur le nucléaire du futur et je rencontre les même dificultés. La discussion est souvant impossible (enfin tu connais ça). Le problème vient du comportement irresponsable de certaine associations écologiques qui disent tout et n'importe quoi. Y-a cas voir ce que greenpeace raconte actuellement sur la fusion. Ca produirait les même déchets que la fission !! Ca produit des déchets oui, mais pas les même et la gestion est différentes, et les solution existent avec un peu de bonnes volontés. (bon je crois que je suis un peu hors sujet)

    Bon, ceci dit, désolé, je n'ai pas lu tout ce que tu as écris ces derniers temps et c'est bien dommage !!

  29. #24
    pilet14

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Du point de vue production d'électricité, il me semble bien que l'éolien est inutile pour notre pays pour limiter la production de CO2.

    Pourquoi vouloir nous freiner alors que nous sommes pionnier dans le domaine du nucléaire civil et que la quasi totalité des pays développés sont en train de suivre notre exemple... y compris l'Allemagne. Plus surprenant encore, même GWB nous cite en exemple!

  30. Publicité
  31. #25
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    pilet14:
    Du point de vue production d'électricité, il me semble bien que l'éolien est inutile pour notre pays pour limiter la production de CO2.
    Ta remarque est tout à fait pertinente. Disons qu'il ne faut pas mettre tous nos oeuf dans le même panier.

    Mais il y a aussi qu'on est pas seul sur la planète. La chine, l'Inde et plein d'autre vont vouloir leur part de nucléaire (la Chine envisage 300 réacteurs en 2020 ce qui représente un doublement du parc mondial !). Or il n'y aura pas d'uranium pour tout le monde avec les réacteurs actuels et les réacteurs de 4ème générations sont pas encore pret de dominer le paysage.

    Moralité, il vaut mieux préparer nos arrière et l'éolien en fait partie. Peut-être aussi que si on arrive à le rendre rentable il deviendra attirant pour les pays émergents ce qui réduira la pression sur les réserve d'uranium.

    Le problème énergétique mondial est complexe et seul une approche globale permet d'en voir les solutions.

  32. #26
    chrisgir

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Personnellement, le seul truc qui me gêne avec l'éolien (en plus de l'aspect visuel) ce sont les problèmes liés à la diversité végétale : les crêtes ventées abritent souvent des espèces intéressantes qui peuvent être détruites en cas de perturbation importante de leur habitat (bon c'est vrai qu'on fait une étude d'impact avant, c'est quand même mieux).

    En revanche, l'éolien off-shore me semble plus facilement intégrable à l'environnement (la mer recolonise très vite son environnement).

  33. #27
    Ferdi*

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    On ne parle même pas des difficultés d'extraction et d'acheminement de l'uranium avec un baril de pétrole à 300$. Vu comment ça évolue actuellement, on est bien dans la merde! On sera bien content dans le futur proche d'avoir des unités SIMPLES et les plus autonomes possibles de production d'énergie. Savoir si elles sont intermittentes ou pas sera le dernier de nos soucis.

  34. #28
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Ferdi*:
    On ne parle même pas des difficultés d'extraction et d'acheminement de l'uranium avec un baril de pétrole à 300$.
    Avec des réacteurs régénérateurs, le pétrole pourrait bien être à 10000$ le baril que ça ne changerait pas grand chose au coup de l'électricité nucléaire. Par contre un pétrole chère va inciter à l'utilisation de plus en plus d'électricité et là les éoliennes auront leur place à concurence de 10 à 20% de la production ce qui est considérable. A ça il faut rajouter les hydrauliennes, le solaire thermique, les biocarburants (qui sont un excellent substitue au pétrole), etc... sans oublier évidemment le nucléaire de fission.

  35. #29
    Ferdi*

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Citation Envoyé par DanielH
    Avec des réacteurs régénérateurs, le pétrole pourrait bien être à 10000$ le baril que ça ne changerait pas grand chose au coup de l'électricité nucléaire.
    Je pense que cela n'est pas vrai, il faut du personel pour faire "tourner" ces centrales, ces gens doivent pouvoir se déplacer, se nourrir, se loger. Si l'économie mondiale s'écroule je pense qu'ils auront d'autres priorités que de s'occuper d'une centrale nucléaire. Ce qu'on ne veut vraiment pas comprendre, c'est que dans un monde où les moyens de communications sont au point mort, signifie que tout ce qui est centralisé est voué à disparaître. D'où la nécessité de produire de l'énergie d'une manière locale et autonome.

  36. #30
    DanielH

    Re : Argent et éoliennes vus par l'Etat

    Si tout s'écroule on n'aura plus besoin de grand chose. Alors produire queques watts sur place, pourquoi pas, mais il faudra trouver les composants que plus personne ne produira...

    Je n'aimerai pas vivre dans un tel monde et je ne veux pas imaginer mes enfants dans un tel monde. C'est pour ça que je me consacre entièrement à la recherche de solutions permettant d'éviter d'en arriver à de tels extrémités. Je sais qu'un grand nombre de mouvement écologistes ont pour but de détruire notre société sans envisager publiquement les conséquences d'une telle destruction. Pour ma part je me batterais jusqu'au bout contre ces gens irresponsable parce que j'ai des enfants et ils auront des enfants.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - En images : Les anneaux d'Uranus vus par la tranche comme jamais
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2007, 12h30
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 09/01/2007, 08h31
  3. Les oiseaux en France : l'état des lieux présenté par le Muséum et la LPO
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/07/2006, 07h27
  4. proportions ? Chlorure Argent + Soude = Argent
    Par granddiseupetitfaiseu dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/07/2006, 22h41