Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v



  1. #1
    olop

    Lightbulb PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Re bonjour à toutes et a tous!
    Voilà comme dit dans ma présentation, je suis assistant réalisateur pour un artiste qui travaille avec l'énergie solaire. C'est une nouvelle experience pour moi donc je me perds un peu, mais bon.
    L'idée en soit est très simple , faire tourner un panneau solaire thinfilm sur lui même a l'aide d'un moteur 12v qui serait lui même alimenté par le panneau.
    L'inconvénient majeur, c'est qu'il ne faut pas qu'il y ait de batterie intermédiaire, qui selon l'artiste serait une tricherie. Comme c'est pour une œuvre d'art, cela n'est pas vraiment fonctionnel en soi , autrement dit le moteur en question n'a pas besoin de tourner à plein régime. Au contraire qu'il y aient des variations de vitesse en fonction de l'exposition au soleil ou de l'ombrage, est pour lui encore plus symbolique vis a vis du message qu'il veut faire passer.
    En gros , il m'a d'office conseillé de travailler avec la technologie dite Thinfilm, qui a priori a un moins grand rendement mais peut par mauvais temps continuer à produire de l'energie. D'autre part ils sont moins lourds.
    La dimension et les caractéristique techniques de ce panneau devraient être similaires a celui la fabriqué par sh*rp:
    http://www.sharp.fr/cps/rde/xchg/fr/...l/thinfilm.htm
    Il pèse 19kg mais je vais arrondir a 30kg avec l'axe, les roulement la structure portante etc...
    En theorie il délivre une tension de sortie de 45,4V et une intensité 2,8A en plein ensoleillement.
    Ma première question(ouf) : Est ce que je peux brancher à la sortie un régulateur de tension 12v, pour pas griller le moteur, et gagner en ampérage?( en fait je sais meme pas si ça existe, padonnez moi...)
    Ensuite il est evident, qu'il faut un motoreducteur afin de gagner en couple et ralentir la vitesse, mais admettons que le moteur soit un 12v 6A, est ce que cela va fonctionner même à l'ombre?
    Voila , si vous avez quelque réponse je vous en remercie d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    juju3182

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Bonjour,
    Il existe des régulateur solaire 12/24/48V, qui protége des batteries, cela pourrai très bien marcher pour un moteur.
    Mais de tel type est le moteur(asynchrone, pas à pas??)??

  4. #3
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    45.5V ---> 12V tu as intérêt à prévoir un système de refroidissement conséquent sur ton régulateur de tension (RIT, c’est ainsi que s’appelle les circuits électroniques capables de générer une tension continue de voltage précis à partir d’une autre tension continue) Celui que j’utilisais c’est le LM7812. Pour le dimensionnement du refroidisseur la puissance thermique a dissiper sera la différence entre la puissance d’entré 45.5V*ampérage (voir documentation constructeur) et la puissance de sortie 12V*ampérage consommé (qui peut varier énormément)

    Bref, conseils : le LM7812 ne coute rien, achète en plusieurs, tu mets un gros radiateur dessus et si sens le grille tu prends un plus gros radiateur et tu change le LM7812
    Mais à y repenser, vu que tu auras besoin de dimensionner les condensateurs (nécessaires (condensateurs n’est pas synonyme de stockage d’énergie)) qui vont avec. (Il existe quand même des sites très bien, capables d’expliquer la démarche, les calculs)

    Ou peut être devrais tu essayer plutôt de trouver un autre moteur… quitte a ce que ce moteur soit sous alimenté en tension ; trouves en un qui fait plus de 45V, un moteur a courant continu.
    Si ton moteur est sous alimente en tension (par rapport a sa tension nominale) il sera plus lent qu’a sa vitesse nominale ce qui dans ton cas t’économisera peut être le motoréducteur dont tu parles.

    Heu… bref essaie plein de trucs, je ne peux vraiment pas t’assurer que les conseils purement expérimentaux et a vue de nez que je viens de te donner marcheront (surtout le deuxième).


    Ps : ton artiste sait que les panneaux solaires amorphes sont les plus difficiles à recycler ? :-p

    en esperant ne pas te decourager, mais surtout te donner des pistes de recherche.

  5. #4
    f6bes

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Citation Envoyé par omnilink Voir le message

    Bref, conseils : le LM7812 ne coute rien, achète en plusieurs, tu mets un gros radiateur dessus et si sens le grille tu prends un plus gros radiateur et tu change le LM7812
    Bjr à toi,
    T'as déjà regardé le datasheet d'un 7812 ??
    A 45v en entrée, c'est fumée sous peu !!!
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    OUHHHH là là !
    Il reste beaucoup à faire pour la compréhension de l’énergie solaire photovoltaïque ! C’est vrai que les pubs des vendeurs n’arrangent pas les choses !
    D’abord un panneau photovoltaïque vendu pour 3A ne vous les fournira jamais !
    Ensuite ce qui POURRAIT être vrai au milieu du Sahara, ne l’est pas forcément à Avignon et pas du tout à Henin Liétard ! Donc ça dépend où vous êtes.
    Enfin si en juin, à midi, par une canicule d’enfer, vous avez quelque chose qui ressemble à 3A, vous ne les aurez pas à 8h ni à 18h. Et vous n’aurez pas grand chose à Noël même à midi !
    La nuit tout le monde sait que c’est zéro ! Mais entre le soleil et l’ombre c’est dans un rapport de 10 au moins : Un panneau de 3A en fournira 0,1 ou 0,3 selon la saison.
    Et il a un autre travers encore plus marrant !

    Autre chose à propos de la pseudo tricherie de l’accus en tampon : Il est complètement imbécile de vouloir faire tourner un moteur avec un panneau photovoltaïque seul, ce n’est pas fait pour ça, sans un surdimensionnement stupide de la source ! C’est vouloir moudre du café avec un shaker ! Une réserve d’énergie est indispensable sous une forme ou sous une autre, si l’on ne désire pas figurer au Guiness des records pour le plus grand gaspillage d’énergie jamais atteint, si on veut le faire tourner toute la journée !

    Ceci dit un panneau solaire fonctionne et il a une utilité, mais arrêtez de penser que l’on peut en faire n’importe quoi et n’importe comment.

    Pour l’œuvre d’art … il vaut mieux oublier le solaire sauf s’il a beaucoup d’argent à gaspiller. C’est tout à fait possible à fabriquer, c’est vrai, mais il faudra oublier toutes les idées reçues et tous les rêves de gamins.

    Nb pour Omnilink : C’est pas du tout comme ça qu’il faut voir le problème, il faut un convertisseur abaisseur de tension à découpage. Les rendements sont de l’ordre de 90% ce qui fait qu’il ne chauffe presque pas. Un régulateur de tension n’a aucune utilité, il suffit de prendre un panneau solaire en 12v.
    Papy solaire à la retraite.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr à toi,
    T'as déjà regardé le datasheet d'un 7812 ??
    A 45v en entrée, c'est fumée sous peu !!!
    A+
    mea culpa

    y'a toujours des regulateurs a decoupages mais ces regulateurs generent un signal rectangulaire qui a pour valeur moyenne la tension que tu souhaite.
    Ce qui veut dire que tu risque d'avoir des pics de tension a 45V au borne de ton moteur de facon periodique, je ne sais pas si ca sera suportable.
    Peut etre en rajoutant d'autres composants pour lineariser (f6bes une idee?)

  9. Publicité
  10. #7
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Non pas du tout la sortie est ''lissée'' par un transformateur torique.
    C'est trop long à expliquer ici, mais en gros : On transforme la puissance du panneau, qui est continue, en une puissance égale alternative et on l'applique à un primaire de transfo. Au secondaire on récupère la même énergie avec une tension et un courant de bonne valeur. Il suffit de redresser en sortie.
    Dans le cas présent le transfo aurait un rapport de 1/4 (48v en entrée et 12v en sortie) le courant sera 4 fois plus important.

    Le contraire est évidemment possible un panneau en 12 peut très bien alimenter un moulin à café en 220v.
    Papy solaire à la retraite.

  11. #8
    olop

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    bonjour, et merci à tous d'avoir répondu à mes questions.
    J'étais en déplacement c'est pourquoi je n'ai pas pu me connecter avant.
    Tous d'abord, le panneau sera fourni gratuitement, ce qui arrange déjà tout en ce qui concerne le coût de la réalisation. L'artiste , n'a pas du tout l'intention d'oublier l'énergie solaire, c'est sa réelle motivation.
    Evidemment pour ce projet il est hors de question de se retrouver avec 20 panneaux pour faire tourner un moteur, ça serait stupide...
    Ensuite en ce qui concerne le gaspillage d'énergie, j'en conçois, puisque ça n'a pas vraiment d'utilité, c'est un peu comme laisser un ordinateur en marche sans s'en servir, ça n'a aucune utilité.
    Mais l'art n'a pas pour vocation d'être fonctionnel, il ne peut pas servir réellement a quelque chose d'utile, comme une cafetière , une pelleteuse une table ou je ne sais quoi. L'intérêt de l'art ne réside donc ni dans sa fonction, ni (finalement) dans l'esthétique mais bien dans son contenu philosophique. Je sais bien que ça peut en effrayer certains, mais la n'est pas ma question, je n'ai pas envi de faire un débat sur l'art, mais bien de trouver une solution, coûte que coûte. (petite parenthèse : moi même artiste , vous n'imaginez pas qu'elle énergie qu'elle argent je "gaspille" pour réaliser mes sculpture, qui aboutisse finalement à produire du "néant" , c'est en quelque sorte montrer symboliquement les absurdités bien réelles de ce monde. si ça vous intéresse: cliquez ici. )

    Bon, comme j'y connais pas grand chose en électronique , ça reste assez compliqué pour moi de comprendre les chose, mais j'ai un réel engouement pour apprendre puisque ce sont des choses qui vont sûrement m'être utiles par la suite.
    Je vais me renseigner un peu sur ces transfos à découpage ou torique.
    Mais penser vous qu'il faudrait du coup que je me penche vers un moteur moins gourant en ampère? Ou comment arriver à avoir une sortie 12v 5a avec ce genre de panneau même s'il ne produise que 0,4A en réalité avec une tension de 45v(ou 48)?
    Ca me parais fou qu'un panneau ne puisse produire qu'aussi peu d'énergie par rapport à ce qui est dit dans le datasheet... et qu'on en vende autant à des prix quand meme pas donné...

  12. #9
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Tient moi je fais ça dans le solaire (la photo en dessous)

    Bon pour t’aider : Avant toute chose il faut nous dire un certain nombre de choses, parce que prendre un panneau et un moteur, ça va pas suffire pour faire tourner ton mobile !
    Est-ce que le panneau solaire doit tourné avec le mobile ?
    On sait qu’il pèse 30kg, mais à quelle vitesse tu veux qu’il tourne ?
    Et enfin, tu veux le faire tourner où ? (Dedans, dehors, sur une place publique à Reins ou en haut du mont Ventoux.) Et quand ? (Le 21 juin de 13h à 14h, s’il fait beau ! Ou du 1er janvier au 31 décembre, tous les jours ensoleillés, ou encore tous les jours et par tous les temps)
    Ca c’est le premier point. Le 2e point : il faut savoir quelle est la priorité de l’œuvre, si sa rotation est accessoire ou primordiale.
    Quand on saura tout çà il sera peut-être possible de définir un projet.

    Maintenant si tu veux essayer quand même, tu peux trouver des convertisseurs DC DC en 48/12v par là : http://www.apolobamba-energy.com/bou...=lg_fr&num=351 Celui là fait 100watts à 85% de rendement (probablement à la puissance maximum)

    Mon avis : Je n’ai pas trouvé les caractéristiques du fameux panneau amorphe de chez Sharp, mais comme les cellules amorphes sont les plus mauvaises du marché et en conséquence les moins chères, j’ai de gros doute sur la faculté de faire tourner un mobile de 30kg avec un machin comme ça ! Ca fait moins de 1/10e de cv sur l’arbre et en sortie réducteur tu peux diviser par 2 !
    Résumons nous : Sharp annonce 9% de rendement max, et à sa puissance maximum un peu moins de 17watts par panneau. Ca tu l’auras le 21 juin à 14h, par un soleil radieux en plein milieu de la Camargue et avec un bon mistral pour le refroidir. A une autre date ou ailleurs tu auras 0.6 ou 0.8(maxi) fois la puissance maxi, s’il fait beau. Cela fait donc (si les chiffres sont exacts) un panneau de 18dm2. Il te faut 10 panneaux comme celui là pour avoir 100watts (le 21 juin à 14h…etc)
    Comme (on va dire du 21 mars au 21 septembre) en ville par beau temps en plein soleil, il faut encore multiplier tout ça par 1.5 ça fait 15 panneaux. J’espère que c’est pas un bronze que tu envisages de faire tourner ! Autrement il va faire rikiki au milieu de tous ces panneaux ! Enfin c’est à toi de voir.

    Plus sérieusement, si ton panneau est en 48 volts, tu mets un moteur en 48 volts, d’abord. Ensuite tu mets un accu pour qu’il te fournisse le courant de démarrage du moteur et 2 sécurités : une coté moteur et une coté panneau, pour ne pas décharger ton accu dans le moteur ou dans le panneau la nuit ou à l’ombre. Avec du lithium tu peux espérer 8 à 10 ans de marche. Et surtout monte un moteur sans fer, ça doit bien exister en 100 ou 150watts.

    Mais si tu veux faire autrement… bonne chance.
    Images attachées Images attachées
    Papy solaire à la retraite.

  13. #10
    olop

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Bonsoir Fantome13,
    Merci de répondre et de me soutenir, a vrai dire je suis en pleine panique, je commence a croire qu'effectivement sans accu , on est en plein délire...
    Tu vas rire, mais c'est en Belgique que l'œuvre va être installée , surement en plein soleil... ( enfin je veux dire qu'il n'y aura rien pour lui faire de l'ombre exceptés les nuages...)
    Bon entre autre , l'artiste en question est ingénieur à la base, ce qui explique explique peut être pourquoi il veut réaliser un truc aussi fou.... En tout cas il préconise le panneau amorphe car selon lui ce panneau n'a pas besoin d'un soleil puissant pour produire de l'énergie, m'enfin bon si c'est pour se retrouver avec 10 watt , il est vrai que c'est illusoire.
    Le panneau thinfilm amorphe aussi parce qu'il est plus léger, car c'est lui même incliné et fixé sur un axe qui va tourner.
    Sa rotation peut être considéré comme accessoire puisque sa rotation n'a pas besoin d'être régulière, s'il tourne lentement quand un nuage passe , alors tant mieux , mais faut qu'il tourne quand même!
    J'avais foi dans les convertisseurs 48/12v en pensant que j'allais gagner en amperage, mais trouver un moteur capable de faire tourner 30 kg et qui fasse moins d'un ampere , je cherche mais je trouve pas, surtout en 12v... Enfin peut etre que je me trompe...
    La dimension du panneau fait quand meme 140x100cm, donc on est 1,40m2. mais ça c'est une estimation faite en fonction du panneau sharp, peut etre qu'il pourra etre plus grand genre 2m2 en dépis du poids.
    Autre chose, pour finir, le motoreducteur est fixé lui aussi sur l'axe pour eviter que les fils s'emmêlent, sa sortie (engrenage conique) est opposé a l'axe donc et repose sur une crémaillere fixé au socle qui contient le tout(sauf le panneau bien sur), on gagne en couple car c'est en soi un second réducteur mais en calcul physique de couple je sais pas bien m'y prendre, est ce que la puissance du moteur est divisée par 2,3,4 en fonction des réducteur qu'on lui applique?

    (ps: qu'est ce qu'un moteur sans fer? un moteur brushless?)

  14. #11
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Le commencement du début !
    Ensoleillement de la Belgique entre 850 et 900kwh/m2 de surface. Ca c’est le point de départ. Dans l’année, il y a 8760 heures comme la nuit il n’y a jamais de soleil ça donne 4380 heures de jour. Donc toutes les heures on peut espérer en moyenne ~200 Wh. Evidemment ça veut pas dire grand chose la valeur moyenne puisqu’il n’est pas question de vendre l’électricité produite. Je reviendrais là dessus plus loin.
    Tu me dis que le panneau va tourner : On va prendre la latitude de la Belgique à 51°N (Si c’est au nord 53°, ça ne change pas grand chose) Ca vaut dire que le panneau sera relevé de 51° sur l’horizontale pour avoir le maxi d’ensoleillement (soit 317W/m2). Comme il va tourner il ne verra le soleil que la moitié du temps et la variation d’ensoleillement sera sinusoïdale. Voir graphe.
    L’énergie disponible tombe à 111W/m2 et elle sera elle-même sinusoïdale du fait de la rotation de la terre, qui ne donne que 12h de jour en moyenne sur les 24h. (Posé horizontalement, il recevrait 200W/m2 en moyenne et cela ne varierait qu’avec le rayonnement incident.)
    Il faut multiplier toutes ces valeurs par le rendement des cellules, dans le cas des amorphes il est de 8% environ, en mono-crystalines il est de 17% et en multicouches il dépasse 30%.

    La valeur moyenne n’est pas très représentative, parce qu’en été, il y a en général plus de soleil et les jours sont plus long, qu’en hiver. Mais ça implique qu’il pourra tourner souvent en été et rarement en hiver. Pour connaître le rayonnement incident (sur un panneau incliné à 29° en juin) il faut diviser le rayonnement au sol par le sin de l’élévation solaire). En juin par beau temps on arrive facilement à 850 ou 900W/m2 autour de 12h solaire. Et c’est sensiblement pareil en hiver avec un panneau incliné à 73°, autour de midi bien sûr.

    On voit tout de suite que les choses vont énormément se compliquer pour le redémarrage après une longue période d’ensoleillement insuffisant pour faire démarrer le moteur. Sans accu, il ne redémarrera jamais s’il se trouve arrêté coté ombre.

    La suite rapidement.

    PS : Un moteur sans fer est un moteur à balais dont le rotor est constitué uniquement des fils électriques. Il n’y a pas de fer qui tourne. Le bobinage à la forme d’un cylindre qui tourne dans l’entrefer d’un aimant.
    Le brushless est un moteur synchrone alternatif (en gros). Il n’est pas utilisable tel quel sur du courant continu.
    Images attachées Images attachées
    Papy solaire à la retraite.

  15. #12
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    La suite du début.
    Essayons de voir (approximativement) la puissance nécessaire pour faire tourner l’engin. Comme le moment d’inertie va ressembler vaguement à sa masse x par le carré du rayon, j’ai besoin de la dimension du mobile.
    Ses dimensions et sa forme vont dépendre du choix du (ou des) panneaux, de sa (ou leurs) disposition et bien sûr du critère esthétique !
    Le plus simple et le plus efficace : poser le panneau à l’horizontale. Ca supprime la fluctuation de la puissance potentielle due à sa rotation. Ca supprime également l’aléa de démarrage, le panneau ne sera jamais à l’ombre quelque soit son orientation, il produira toujours de l’énergie (peu ou prou) dès que le soleil aura dépassé l’horizon local. Sa masse au m2 ne devrait pas dépasser quelques dixièmes de newton.
    Un tel panneau (de 1m2) pourra donner en été à 12h solaire par beau temps : 62 watts maxi en technologie amorphe, 104 watts en polycristalline, 118 watts en monocristalline et 209 watts en triple couche (c’est des cellules de satellite à 100€ la pièce… pas le panneau !)
    Autour du 25 décembre : On aura, toujours au midi solaire par beau temps :18 watts en amorphe, 31 watts en polycristalline, 40 watts en monocristalline et 70 watts en triple couche.
    Et si le temps est couvert… on aura ZERO dans tous les cas ! (3 à 5 watts en été, en monocristalline)

    Si l’on veut qu’il tourne la moitié d’une journée ensoleillée de fin décembre on aura de 9 à 20 joules de disponible (suivant la technologie choisie). Un calcul (un peu pifométrique, il dépend très fortement du montage mécanique) donnerait une limite de 0,1 à 0,7 tour par seconde. En prenant le plus favorable, un moteur qui tourne à 3.000 t/mn en charge, devra être démultiplié de ~500 fois (il faut 2 ou 3 étages sur le réducteur) Ca devrait marcher avec un moteur de 20 watts (permanents) ?
    Il faut noter que dans ce cas là, l’ensoleillement n’a aucune influence sur la rotation. Dès l’instant où le panneau délivrera la tension de démarrage, le moteur sera mis en service et tournera à vitesse constante. Pour que la vitesse varie en fonction de l’ensoleillement il faut monter un variateur de vitesse. Sur un panneau solaire en fonctionnement, la tension est presque constante, c’est le courant débité qui est variable. Sur un moteur la vitesse est directement liée à la tension qui lui est appliquée, le courant dépend de la charge du moteur.

    Pour que ça marche ? Il faut au moins un relais à seuil qui met hors service le moteur quand le panneau est incapable de l’alimenter. Si la tension du panneau descend en dessous de 0,450 volts par cellules. Et comme il aura forcément un certain hystérésis il le remettra en marche dès que le panneau sera à plus de 0,5 volt par cellules. Attention tout de même la tension peut variée de 5% assez vite suivant l’ensoleillement et la charge électrique du panneau, il faut temporiser le redémarrage pour éviter des marche/Arrêt répétitif sur le moteur qui le détruirait. Une tempo de 1 ou 2 minutes sera raisonnable.

    L’accus de démarrage, je ne vois pas autre chose que du lithium ! C’est bien ce type d’accus il prend feu tout seul ! Ca lui arrive même d’exploser !
    Ou du plomb ouvert (voir un accu de moto par exemple pas trop gros) mais là, gare à la décharge profonde, il n’aime pas du tout ! Il faudrait le maintenir en floating et sans électricité c’est difficile ! Le plomb étanche ne dure que 3 à 4 ans et si vous le déchargez UNE seule fois, vous pouvez pensez à le jeter !
    Le NiMh se dépolarise tout seul, si pendant 1 mois il n’y a pas de soleil… il n’y a plus d’accus non plus !
    Faut choisir ! Lithium fer, c’est le plus stable dans le temps et celui qui accepte le mieux les surcharges avant de prendre feu ! Mais bonjour l’équilibreur de charge ! Il faut qu’il soit déconnecté de tous les éléments de l’accus par nini tension panneau, autrement l’accu va se vider dans l’équilibreur.
    Entre le panneau et l’accu il faut une diode (en général elles sont sur le panneau).

    Si par hasard le panneau est incliné et qu’il tourne, la puissance est divisé par 4 (par contre elle est plus grande) et le temps de marche potentiel est divisé par 2 aussi bien en mois (durant l’année) qu’en heures (durant la journée. Et pour pouvoir redémarrer, le panneau doit être orienté au sud.
    Avec 2 panneaux il reste 2 positions par tour où les panneaux ne seront pas éclairés, ça décalera le démarrage dans la journée et il se peut qu’avec les journées courtes d’hiver il ne démarre pas du tout.
    En faisant une pyramide solaire à 4 côtés le problème sera résolu mais il faut 4 fois plus de cellules.

    Ca nous fait : un panneau d’un m2, un chargeur d’accus (adapté), un relais à seuil, un accus, au moins un relais M/A, un moteur électrique et son réducteur.

    Autre solution : Un onduleur entre le panneau et le moteur, dont la fréquence est pilotée par la puissance du panneau qui alimente un moteur asynchrone. C’est plus simple en principe mais trouver un onduleur à fréquence variable… ça doit pas être simple. C’est faisable mais il faut un électronicien dans la famille !

    Bonne chance, mais à mon avis il faut être très motivé pour se lancer là-dedans.
    Papy solaire à la retraite.

  16. Publicité
  17. #13
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Citation Envoyé par olop Voir le message
    a vrai dire je suis en pleine panique, je commence a croire qu'effectivement sans accu , on est en plein délire...
    Tout dépend de ce que ton artiste veut. Si il veut que la nuit ça ne tourne plus (ce qui me paraitrait logique si il veut faire passer un message)

    Citation Envoyé par olop Voir le message
    Bon entre autre , l'artiste en question est ingénieur à la base, ce qui explique explique peut être pourquoi il veut réaliser un truc aussi fou....
    En tout cas il préconise le panneau amorphe car selon lui ce panneau n'a pas besoin d'un soleil puissant pour produire de l'énergie, m'enfin bon si c'est pour se retrouver avec 10 watt , il est vrai que c'est illusoire.
    fait lui un peu plus confiance à ton artiste ingénieur. Il a choisi un panneau amorphe justement parceque c'est le type de panneaux qui a le meilleur rendement avec de la lumière diffuse (quand le soleil est caché par les nuages par exemple) il m'a l'air de pas être aussi fou que ça . Les panneau amorphes continuent de générer de l'électricité même quand ils ne sont pas exactement en face du soleil. c'est pour ça que ceux qui cherchent à utiliser la plus grande surface de leur toiture installent des amorphes sur la façade la moins souvent ensoleillée plutôt que de la laisser vide.
    Et au passage la batterie n'augmentera pas la capacité du panneau solaire à alimenter le moteur. Juste elle devrait théoriquement juste lui permettre d'alimenter plus longtemps, même en pleine nuit.
    Le panneau solaire amorphe pourra largement te donner assez de puissance pour permettre de tourner quand même, ce sera juste plus lent du coté obscure (le premier qui fredonne la marche impériale je l'étrangle)

    Citation Envoyé par olop Voir le message
    J'avais foi dans les convertisseurs 48/12v en pensant que j'allais gagner en amperage, mais trouver un moteur capable de faire tourner 30 kg et qui fasse moins d'un ampere , je cherche mais je trouve pas, surtout en 12v... Enfin peut etre que je me trompe...
    l'ampérage sur la doc du moteur est le courant maximal... pas le courant minimum pour le faire tourner... au regard du fait que tu ne va faire que tourner un panneau sur un axe fixe, la puissance nécessaire sera ridicule. Pour te donner une idée: monter une charge de 10kg à une vitesse de 1m/s demande une énergie de 98w mais notre cas ne demande pas de déplacer une charge alors t'en fais pas on est largement au dessus. Et l'inertie ne joue que sur l'accélération du panneau (si il lui faudra 10 secondes ou 1 secondes pour tourner à sa vitesse max).
    Par contre je te conseille de prévoir de quoi soutenir l'axe de rotation parceque sinon en faisant tourner une charge déséquilibrée comme j'ai cru comprendre qu'elle le serait, ça risque de valser dans n'importe quelle direction quand tu va la faire tourner et ça ça n'a rien à voir avec la puissance du moteur.

    Citation Envoyé par olop Voir le message
    Autre chose, pour finir, le motoreducteur est fixé lui aussi sur l'axe pour eviter que les fils s'emmêlent, sa sortie (engrenage conique) est opposé a l'axe donc et repose sur une crémaillere fixé au socle qui contient le tout(sauf le panneau bien sur), on gagne en couple car c'est en soi un second réducteur mais en calcul physique de couple je sais pas bien m'y prendre, est ce que la puissance du moteur est divisée par 2,3,4 en fonction des réducteur qu'on lui applique?
    toutes les relations du moto réducteur :
    Pmot : la puissance mécanique juste à la sortie du moteur (en W)
    Pred : la puissance mécanique après le réducteur (en W)
    N (mot ou red): vitesse de rotation moteur ou réducteur selon le cas (ici c'est en radian/s, c'est 2*pi*vitesse en tour par seconde)
    C (mot ou red): couple moteur ou réducteur en (Nm , lire : newton mètre)

    des deux cotés Pmot=Cmot*Nmot et Pred=Cred*Nred
    Pred=Pmot*rendement du réducteur (rendement <1)
    Nred=Nmot*coef du réducteur (coef qui peut être soir >1 soit <1 selon le type de réducteur que tu prends)
    Cred=(Pmot*rendement)/(Nmot*coef)

    Autre truc à vérifier c'est que ton réducteur puisse supporter (mécaniquement) un poids égal au panneau plus son socle qui lui sera appliqué en permanence, mais ça devrait pas être un problème.



    Si tu veux un peu plus de détails il faudrait que tu me dise à quelle vitesse tu voudrais que ton panneau tourne. Et essai de nous faire un petit dessin pour nous éclaircir les idées quand à la disposition exacte du panneau. Je peux t'aider pour le choix du moteur et du motoreducteur

    quant à ce que t'as dit fantome c'est très utile pour le cas où tu déciderais d'installer ce panneau sur ton toit une fois l'oeuvre démantelée parceque la puissance nécessaire pour faire tourner une charge sur elle même c'est négligeable, y'a juste les frottements à contrer.
    Dernière modification par omnilink ; 07/07/2010 à 01h25.

  18. #14
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    donc en bref tu vas devoir demander à quelqu'un qui bricole bien niveau mécanique si la rotation que tu va appliquer à ta charge mécanique (panneau + structure) ne risque pas d'endommager le réducteur soit par la force centrifuge qui risque de se créer (vu les vitesse faible que tu va surement rechercher, je m'inquiète peut être pour rien) et que le réducteur peut aussi supporter qu'on lui applique un poids dans le sens axial ou si il faut le soutenir (là aussi, pour 30kg je m'inquiète peut être pour rien, mais je préfère préciser)

    point de vue électrique. le moteur à courant continu avec un variateur de vitesse ne me semble pas une idée bête quoi que je me demande si la variation naturelle de la tension vis à vis de l'ensoleillement ne suffirait pas à faire varier la vitesse simplement. Dans un moteur à courant continu la vitesse est proportionnelle à la tension de fém (quasiment la tension au borne du moteur dans le cas du charge pas très gourmande en courant).
    Mon conseil de prendre un moteur avec une tension de fonctionnement naturellement plus forte, mais à faible vitesse de rotation nominale tient toujours, mais à cela je rajoute qu'utiliser le circuit que fantome a proposé trois/quatre posts plus haut facilitera pas mal des choses et réduira encore plus la vitesse (merci fantome, ce circuit je ne le connaissais pas)

    sinon je répète, ça serait bien qu'on ait les dimensions approximatives que tu compte donner au socle du panneau et la vitesse à laquelle tu va tout faire tourner pour pouvoir dimensionner avec toi.

    Ha et dernier truc, je sais pas trop comment calculer l'inclinaison optimale mais pour le coup je fais confiance à fantome (bien qu'il réponde souvent à coté de la question il a l'air de s'y connaitre mieux que moi concernant le dimensionnement des panneaux) donc ça te fera une inclinaison de 51° (merci fantome)

    voila j'ai rendu à César ce qui est à César, j'espére que t'es pas trop perdu et que j'ai un peu clarifier les trucs à faire dans ce dernier post.

  19. #15
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Bonjour omnilink
    C’est vrai que l’auditeur pense que je réponds souvent à coté de la question ! Mais ça vient du fait que beaucoup trop de gens croient qu’un panneau solaire donné pour 15 volts et 5 ampères va leur sortir 75 watts et ça c’est complètement faux. Du reste regardez bien les notices, il est toujours question de puissance en Wc pas en watts ! Tout simplement parce que personne n’est capable de connaître qu’elle puissance ce panneau est capable de fournir ! Comme il faut bien donner un chiffre, les fabricants de cellules on fait une norme, qui en vaut une autre. Ils donnent le courant de court-circuit de leurs cellules, la tension à vide et la puissance délivrée au point de puissance maximum… pour un ensoleillement de 1000W/m2. Ce n’est pas une valeur prise au hasard, Le soleil nous envoie au niveau de l’orbite terrestre entre 1300 et 1400watts par mètre carré d’atmosphère, qui en absorbe quelque chose autour de 25%, si il n’y a aucun nuage (eau condensée) et aucune pollution d’aérosols et de particules solides diverses. La transparence atmosphérique est mesurable, donc les valeurs prises sont crédibles. Mais ces conditions là vous ne les aurez JAMAIS en ville où un halo de pollution est permanent (du reste il se voit à l’œil nu quand on est en avion !) et que rarement en campagne, il faut que le point de rosée soit à très haute altitude pour que les micro gouttelette d’eau ne puisse pas se formées en grand nombre.
    Mais je dois dire aussi qu’il est possible ponctuellement d’avoir plus de 1000W/m2, s’il n’y a aucune condensation dans l’atmosphère. Je fais des courses de voiture solaire et en 2009 dans la banlieue de Toulouse lors des défis solaires, j’ai mesuré à 11h du matin le 5 juin, 1040W/m2 de rayonnement incident (c’est à dire perpendiculaire au soleil) le maximum théorique étant de 1060 en été et 1130 en hiver (à 12h solaire bien sûr et pour l’hémisphère nord). Ca n’a pas duré plus de 15mn !
    Donc si vous achetez un panneau de 75Wc et que vous voulez faire tourner un moteur de 75W(efficace) et bien il ne démarrera jamais et vous pourrez penser que le solaire c’est de m… ! Ce qui n’est pas forcément le cas ! Sur mes petites voitures, avec un panneau qui pourrait sortir 36Wc je n’en récupère que 20 et avec ça elle roule à 45kmh dans les conditions des courses.
    Du reste vous aussi vous faites une erreur : la tension ne varie pas avec l’ensoleillement, elle ne varie pas du tout ! C’est le courant délivré qui varie et lui il varie beaucoup. Et dans le cas qui nous est soumis, c’est le moteur avec sa charge mécanique, qui va déterminer le courant. Pas le panneau ! Le panneau a une courbe caractéristique immuable. Bien sûr il a une résistance interne et la variation de charge fait varié la tension utile, mais c’est très peu et pas supérieur à une alimentation ordinaire sur secteur. Je vous joins un réseau de caractéristiques d’un panneau solaire, vous voyez bien que la tension ne varie pratiquement pas sur les points à Pmax du panneau. Si vous tracer les courbes à Pmax -25 ou -50% vous aller voir que ça ne change que très peu d’allure, la seule différence c’est que vous avez 2 points possibles et ils ne dépendent pas du panneau mais de l’utilisation.
    Autre erreur de penser que les cellules amorphes seraient meilleures que d’autres dans les faibles ensoleillements. Ce que l’on ne dit pas, c’est meilleures que les quelles ! C’est quoi la réalité ? Les photons qui frappent la cellule arrachent des électrons dans la couche superficielle avec un certain rendement et ce n’est pas parce qu’ils sont moins nombreux que le rendement de conversion va augmenter ! C’est physiquement impossible, l’énergie d’un photon ne change pas et certainement pas parce qu’ils seraient moins nombreux ! Alors pourquoi les constructeurs disent cela ? Parce qu’une cellule c’est une diode et suivant son procédé de fabrication elle aura une courbe différente, le coude de la caractéristique sera plus ou moins brusque. Il se trouve que celui des cellules amorphe est plus favorable que celui des poli-cristallines, son seuil de conduction est plus bas. C’est tout. Alors dans les ensoleillements faibles on gagne un peu en tension sur le point à Pmax, donc à courant identique la puissance délivrée est un peu supérieure.
    Mais, parce que là aussi il y a un MAIS, les cellules amorphes se dégradent très vite en performances la première année (10 à 20%) et une cellule mono-cristalline à 17% de rendement vous fournira 2 fois plus de courant qu’une amorphe à ensoleillement identique (même en rayonnement difus)… mais elle vous coûtera 5 fois plus cher. Le prix au Watt des cellules amorphe est le plus bas de tous… mais pour une puissance visée identique, il demande 2 fois plus de surface. (L’INES travaille en ce moment sur des cellules organique à très bas coût mais les rendements obtenus sont à 3% et la durée de vie est très courte.)
    Après c’est un choix de prix ou d’encombrement, pas de performances.

    Pour le côté négligeable de l’énergie nécessaire pour lancer 30kg sur un axe… je vous laisse la responsabilité de ces propos là !
    Images attachées Images attachées
    Papy solaire à la retraite.

  20. #16
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Citation Envoyé par fantome13 Voir le message
    Bonjour omnilink
    C’est vrai que l’auditeur pense que je réponds souvent à coté de la question ! Mais ça vient du fait que beaucoup trop de gens croient qu’un panneau solaire donné pour 15 volts et 5 ampères va leur sortir 75 watts et ça c’est complètement faux. Du reste regardez bien les notices, il est toujours question de puissance en Wc pas en watts ! Tout simplement parce que personne n’est capable de connaître qu’elle puissance ce panneau est capable de fournir ! Comme il faut bien donner un chiffre, les fabricants de cellules on fait une norme, qui en vaut une autre. Ils donnent le courant de court-circuit de leurs cellules, la tension à vide et la puissance délivrée au point de puissance maximum… pour un ensoleillement de 1000W/m2. Ce n’est pas une valeur prise au hasard, Le soleil nous envoie au niveau de l’orbite terrestre entre 1300 et 1400watts par mètre carré d’atmosphère, qui en absorbe quelque chose autour de 25%, si il n’y a aucun nuage (eau condensée) et aucune pollution d’aérosols et de particules solides diverses. La transparence atmosphérique est mesurable, donc les valeurs prises sont crédibles. Mais ces conditions là vous ne les aurez JAMAIS en ville où un halo de pollution est permanent (du reste il se voit à l’œil nu quand on est en avion !) et que rarement en campagne, il faut que le point de rosée soit à très haute altitude pour que les micro gouttelette d’eau ne puisse pas se formées en grand nombre.
    Mais je dois dire aussi qu’il est possible ponctuellement d’avoir plus de 1000W/m2, s’il n’y a aucune condensation dans l’atmosphère. Je fais des courses de voiture solaire et en 2009 dans la banlieue de Toulouse lors des défis solaires, j’ai mesuré à 11h du matin le 5 juin, 1040W/m2 de rayonnement incident (c’est à dire perpendiculaire au soleil) le maximum théorique étant de 1060 en été et 1130 en hiver (à 12h solaire bien sûr et pour l’hémisphère nord). Ca n’a pas duré plus de 15mn !
    Donc si vous achetez un panneau de 75Wc et que vous voulez faire tourner un moteur de 75W(efficace) et bien il ne démarrera jamais et vous pourrez penser que le solaire c’est de m… ! Ce qui n’est pas forcément le cas ! Sur mes petites voitures, avec un panneau qui pourrait sortir 36Wc je n’en récupère que 20 et avec ça elle roule à 45kmh dans les conditions des courses.
    Merci de ces ordres de grandeurs ça peut être utile pour éviter de se faire embobiner par un vendeur de panneau le jour où j’en aurai à installer chez moi.

    Citation Envoyé par fantome13 Voir le message
    Du reste vous aussi vous faites une erreur : la tension ne varie pas avec l’ensoleillement, elle ne varie pas du tout ! C’est le courant délivré qui varie et lui il varie beaucoup. Et dans le cas qui nous est soumis, c’est le moteur avec sa charge mécanique, qui va déterminer le courant. Pas le panneau ! Le panneau a une courbe caractéristique immuable. Bien sûr il a une résistance interne et la variation de charge fait varié la tension utile, mais c’est très peu et pas supérieur à une alimentation ordinaire sur secteur. Je vous joins un réseau de caractéristiques d’un panneau solaire, vous voyez bien que la tension ne varie pratiquement pas sur les points à Pmax du panneau. Si vous tracer les courbes à Pmax -25 ou -50% vous aller voir que ça ne change que très peu d’allure, la seule différence c’est que vous avez 2 points possibles et ils ne dépendent pas du panneau mais de l’utilisation.
    Merci aussi pour ce graphe, c’est celui que j’avais utilisé pour affirmer que la tension varie (D’ailleurs c’est un détail que je n’avais pas remarqué merci encore).
    Je suis tout a fait d’accord avec vous que le fait qu’a puissance optimale la tension reste fixe, mais notre cas d’utilisation est plutôt un I constant, dans ce cas la, la tension varie en fonction de l’ensoleillement. Tracez une droite horizontale vous verrez.
    On ne cherche pas à extraire le plus de puissance possible mais à alimenter un moteur a courant continu qui lui actionne une charge fixe (couple fixe) or pour un moteur a courant continu le couple fourni est proportionnel au courant consommé.

    Citation Envoyé par fantome13 Voir le message
    Autre erreur de penser que les cellules amorphes seraient meilleures que d’autres dans les faibles ensoleillements. Ce que l’on ne dit pas, c’est meilleures que les quelles ! C’est quoi la réalité ? Les photons qui frappent la cellule arrachent des électrons dans la couche superficielle avec un certain rendement et ce n’est pas parce qu’ils sont moins nombreux que le rendement de conversion va augmenter ! C’est physiquement impossible, l’énergie d’un photon ne change pas et certainement pas parce qu’ils seraient moins nombreux ! Alors pourquoi les constructeurs disent cela ? Parce qu’une cellule c’est une diode et suivant son procédé de fabrication elle aura une courbe différente, le coude de la caractéristique sera plus ou moins brusque. Il se trouve que celui des cellules amorphe est plus favorable que celui des poli-cristallines, son seuil de conduction est plus bas. C’est tout. Alors dans les ensoleillements faibles on gagne un peu en tension sur le point à Pmax, donc à courant identique la puissance délivrée est un peu supérieure.
    Mais, parce que là aussi il y a un MAIS, les cellules amorphes se dégradent très vite en performances la première année (10 à 20%) et une cellule mono-cristalline à 17% de rendement vous fournira 2 fois plus de courant qu’une amorphe à ensoleillement identique (même en rayonnement difus)… mais elle vous coûtera 5 fois plus cher. Le prix au Watt des cellules amorphe est le plus bas de tous… mais pour une puissance visée identique, il demande 2 fois plus de surface. (L’INES travaille en ce moment sur des cellules organique à très bas coût mais les rendements obtenus sont à 3% et la durée de vie est très courte.)
    Après c’est un choix de prix ou d’encombrement, pas de performances.
    Quand le temps est mauvais l'intensité de la lumière baisse certes mais ce qui pénalise surtout les autres types de panneaux c’est que la lumière incidente (directe comme vous l’avez expliqué) est devenue quasiment nulle. Mais la lumière diffuse par contre, que les amorphes captent très bien (propriété intrinsèque a leur technologie) les favorise et fait qu’ils continuent de produire, et bien mieux que les autres.

    Citation Envoyé par fantome13 Voir le message
    Pour le côté négligeable de l’énergie nécessaire pour lancer 30kg sur un axe… je vous laisse la responsabilité de ces propos là !
    Je détaillerai les trucs à vérifier pour s’assurer que les frottements ne soient pas trop gros pour contredire mon hypothèse. Mais même dans le pire des cas c’est sans comparaison avec la puissance nécessaire à induire un déplacement. Promis a ma sortie du boulot je vous fais un p’tit schéma avec calcul (19 heures GMT-6). C'est surtout de la conception que viendra la solution.

  21. #17
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    en fait concernant I constant ce n'est pas tout a fait juste non plus, les frottements auront une composante qui est proportionnelle a la vitesse. Donc c'est pas I constant mais I droite afine sur notre plan. Mais la conclusion reste la meme.

    Olop on t'a pas fait peur quand meme? :-p
    Dernière modification par omnilink ; 07/07/2010 à 15h56.

  22. #18
    fantome13

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Non c'est pas la peine, on arrête là ! Si vous faites tourner un moteur avec un générateur de courant !!!!! Vous êtes trop fort pour moi !
    Papy solaire à la retraite.

  23. Publicité
  24. #19
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    La notion de générateur de courant n’est qu’une simplification donnée niveau Lycée pour ne pas effrayer les élèves avec les couples de relations courant-tension qui sont données par la charge et par le générateur.
    En réalité il n’existe pas de générateur de courant ni de générateur de tension d’ailleurs.

    En fait le courant que je supposais constant n’est pas imposé par le panneau mais par la charge par la relation C=KI (C étant le couple, K une constante a flux magnétique constant et I le courant) Le couple est fonction de la charge mécanique qui dans notre cas se résume aux frottements (ces frottements peuvent devenir important selon la conception de la partie mécanique) le poids étant lui supporté par la structure et ne s’opposant pas au mouvement (vecteur rotation d’axe arbre du réducteur alors que le poids est une force d’axe de translation arbre du réducteur)
    Les frottements vont se decomposer en frottements secs et frottements dynamiques, vu qu'il n'y a pas de fluide on va negliger les frottements visqueux :-p

  25. #20
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    je remet ce post la ou il doit etre.

    Citation Envoyé par fantome13 Voir le message
    Bonjour à tous
    Ecoute omnilink, je n’ai rien contre personne ni contre toi en particulier.
    Pour parler du post sur le mobile solaire : Tu as prétendu que la tension du panneau allait varier naturellement avec la charge du moteur et ferait sois-disant varié sa vitesse ! C’est faux.
    Pour un éclairement à un instant donné, un panneau solaire à une courbe de fonctionnement parfaitement déterminée, elle est unique et immuable. Aucun point de fonctionnement ne peut se trouver en dehors de cette courbe. Si le courant demandé par l’utilisation est nul, la tension du panneau sera OBLIGATOIREMENT à sa valeur à vide (Soit environ 0.6V par cellules).
    Le courant maximum que pourra délivrer le panneau ne peut en AUCUN CAS être supérieur au courant de court-circuit, pour l’éclairement du moment et il ne pourra pas être INFERIEUR non plus, aussi longtemps que sa tension sera nulle (ou presque).
    Si tu branches un moteur électrique là dessus : Le courant au démarrage sera UNIQUEMENT lié à la résistance ohmique du bobinage (comme tu as l’air d’être particulièrement friand des transitoires, tu peux ajouter la self ‘’microscopique’’ en série, ce qui ne change à peu près rien) 1m ou 2m de fil de cuivre présente une résistance ridicule et vu du panneau solaire c’est un quasi court-circuit et comme le panneau solaire se moque royalement de ce que tu branches à ses bornes il te donnera son courant maximum ET RIEN D’AUTRE !
    Il se trouve, jusqu’à plus ample informé, que la puissance c’est, en continu, le produit de la tension par le courant ! Pour qu’un moteur électrique démarre, il faut que la puissance appliquée soit supérieure à la puissance de démarrage, comme la tension aux bornes sera minuscule le courant sera forcément très grand (de 3 à +5 fois le courant nominal)
    En supposant que ton panneau (à l’instant considéré) puisse fournir un courant suffisant pour faire démarrer ton moteur, ce courant ne variera que très peu (10 à 15%) jusqu’à 0.45V par cellules, si tu veux faire tourner le moteur avec ça, il va exploser ! De toute façon c’est impossible, en prenant de la vitesse ton moteur demandera un courant de 3 à 5 fois plus faible et la tension du panneau va grimper au delà du coude de la caractéristique QUI EST IMUABLE pour un éclairement donné et il deviendra un générateur de tension, ne t’en déplaise (avec sa résistance interne si tu veux) !
    C’est impossible de faire tourner un moteur électrique à courant constant ou presque.

    Quand à l’inexistence des générateurs de courant (pour amuser les lycéens comme tu le dis) c’est tout de même curieux, je travaillais dans la sidérurgie et dans mon service il y en avait des dizaines de milliers en service ! Toute l’instrumentation est en 4-20mA, c’est le seul moyen de s‘affranchir des résistances de ligne. Et je peux t’assurer qu’ils fonctionnent tous parfaitement bien… en générateur de courant ! Il y en a des centaines de millions en service dans le monde ! Mais pour toi ça n’existe pas !!!

  26. #21
    omnilink

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    "Pour parler du post sur le mobile solaire : Tu as prétendu que la tension du panneau allait varier naturellement avec la charge du moteur et ferait sois-disant varié sa vitesse ! C’est faux. "

    j'ai prétendu que le courant consommé par un moteur a courant continu lorsque le flux magmetique est constant (ce qui dans le cas d'un moteur a courant continu a aimant permanent est toujours le cas) le courant consommé est C=KI (K étant une caracteristique fixe du moteur lorsque le flux est constant). j'ai prétendu que la charge mécanique imposerait un couple résistant de la forme C=constante+kN car ce couple résistant n'est composé que de frottements du type constants ou proportionnel a la vitesse.

    donc au final ce qu'impose le moteur c'est un courant qui aura lui aussi une composante constante et une composante proportionnelle a la vitesse.

    ce qui veut dire que pour obtenir ton point de fonctionnement sur le graphique que tu as donné il ne faut pas regarder l'intersection entre la courbe du panneau et la droite puissance max mais l'intersection entre la courbe du panneau et une droite affine du type I = constante1 + constante2*U et que quand tu regarde sur cette courbe les differentes intersections possibles en fonction de l'ensoleillement la tension varie en fonction de l'ensoleillement et donc la vitesse varie elle aussi, pas besoin de le commander.

    "Si tu branches un moteur électrique là dessus : Le courant au démarrage sera UNIQUEMENT lié à la résistance ohmique du bobinage (comme tu as l’air d’être particulièrement friand des transitoires, tu peux ajouter la self ‘’microscopique’’ en série, ce qui ne change à peu près rien) 1m ou 2m de fil de cuivre présente une résistance ridicule et vu du panneau solaire c’est un quasi court-circuit et comme le panneau solaire se moque royalement de ce que tu branches à ses bornes il te donnera son courant maximum ET RIEN D’AUTRE !"

    effectivement lorsque le moteur démarre sa vitesse est par definition nulle donc sa tension interne ((fcem, force contre electromotrice) souvent désignée par la lettre E sur la plupart des schémas équivalent) est nulle et le moteur, donc pendant un instant la charge est quasi assimilable a un court circuit et le moteur ne peut commencer a se mettre en mouvement que si le courant fourni est au moins égal a celui qui permet de vaincre le couple resistant qui, je le rappel est égal a C=constante1+constante2*N (N étant nul au démarrage)

    Cmot-Cres=J*d(oméga)/dt bref plus le couple moteur est supérieur au couple résistant plus le moteur aura une accélération forte mais ca ne l'empéche pas de se mettre en mouvement s'il est juste un peu superieur.

    "Il se trouve, jusqu’à plus ample informé, que la puissance c’est, en continu, le produit de la tension par le courant ! Pour qu’un moteur électrique démarre, il faut que la puissance appliquée soit supérieure à la puissance de démarrage, comme la tension aux bornes sera minuscule le courant sera forcément très grand (de 3 à +5 fois le courant nominal)"

    pour d'autres moteurs oui, mais le moteur a courant continu de par ses caractéristiques le plus facile a commander en vitesse (pour ca qu'on l'utilise tant en robotique) ne demande qu'un courant suffisant pour vaincre le couple resistant, la tension ne déterminant que la vitesse de rotation.


    en bref, et ca va aussi répondre a tes dernieres paroles sur le sujet du moteur. Le point de fonctionnement d'un couple source et charge est déterminé par un couple d'équation courant tension (une pour la charge une pour la source) et ce point de fonctionnement n'est que l'intersection entre les deux courbes représentatives ou le couple de valeur qui vérifie les deux égalités.
    Ce qui fait que ce que tu appelle générateur de courant, meme si il existent en temps qu'outil, ne fonctionnent comme générateur de courant que sur une plage de fonctionnement. ca reste théorique mais si tu met une charge de résistance plus forte que la résistance interne du générateur, ton générateur ne fonctionnera plus comme un générateur de courant.


    de toute facon je n'ai dis a aucun moment que le panneau solaire fonctionnait comme un générateur de courant, j'ai juste affirmé que la charge imposait un courant quasi constant.

  27. #22
    olop

    Re : PanneauSolaire pour alimenter un moteur 12v

    Bonsoir, mille excuses de ne plus avoir donné de nouvelles. J'ai tout simplement plus eu internet et déménagé.
    Comment s'est terminé le projet? :
    on est parti finalement avec un panneau beaucoup plus petit, donc moins lourd:
    24v qui en plein soleil delivrait dans les 600mA! (à l'ombre dans les 50ma) et qui pesait 5kg
    Donc je me suis tourné vers un des plus petits motoreducteur 4t/min, d'une puissance de 1.4w! La boite contenant le moteur et suportant le panneau a des petites billes de manutentions pour reduire les frottements.
    J'ai fait mes tests uniquement avec un transformateur 24v, car le soleil n'était plus là.( vive la belgique!)
    Le gros challenge était finallement : est ce qu'un si petit moteur va reussir a porter 15kilos ( boite du moteur + panneau solaire et sa structure)??? Et bien oui

    Maintenant au soleil ça tournera il n'y a aucun probleme, mais dès que ça va passer à l'ombre je pense que ça sera très limite...

    Au final, comme il voulait absolument poursuivre ce projet quoi qu'il en coûte et surtout sans batterie, je me suis arrangé pour lui faire comprendre que c'était un prototype test, que son moteur pouvait durer 10 minutes autant que 3 semaines, que ça n'était pas de mon ressort. Apres tout c'est pas moi qui est eu cette idée absurde!

    Voilà je me suis débarrassé de ce projet ! Et il m'en a collé un autre qui je crois est encore plus fou, je vais créer un autre post pour savoir ce que vous en penser au quel cas il ya de forte chance que je demissione!

    En tout cas encore merci encore pour votre aide, je suis désolé d'être partit si promptement

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Condensateurs pour alimenter un moteur tri en mono
    Par bremach dans le forum Électronique
    Réponses: 18
    Dernier message: 30/09/2009, 09h34
  2. combien de batteries pour alimenter un moteur
    Par parfaitelumiere dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/08/2009, 09h18
  3. alimenter un ampli intégré 12v avec batterie moto 12v
    Par dadafu dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/10/2008, 22h13
  4. Choix d'une batterie pour alimenter un moteur
    Par Daedaleon dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/06/2007, 14h51
  5. limiter tension 12v d'une moto pour alimenter une camera 9v
    Par jipe24 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/06/2005, 21h17