Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens




  1. #1
    pelernuse

    Question production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    Bonjour à tous !

    Je voudrais savoir si un végétal chlorophyllien soumis à la lumière solaire (ou équivalente) jour et nuit pourrait développer quelque état de détérioration biologique, ou si cela pourrait l'"épuiser"...
    On pourrait contourner le problème de l'assèchement avec une humidité ambiante mais, étant donné que les végétaux sont biologiquement adaptés pour suivre les cycles lumineux du jour et de la nuit, cela n'aura-t-il pas un effet indésirable sur le sujet ?
    Parce que, le but de cette manoeuvre serait (vous l'aurez peut-être compris) de doubler la production de dioxygène nécessaire à la respiration cellulaire de nous autres humains, ce qui serait bien pratique en milieu isolé, voir "fermé" tout simplement. Etant donné que la photosynthèse des végétaux se met "en marche" automatiquement lorsque ils sont sujet à la lumière dont le spectre se rapproche de celui du Soleil, serait-il possible de prolonger atrificiellement cet état de production de dioxène qui prendrait alors définitivement le pas sur la respiration cellulaire de ces mêmes végétaux, ce qui aurait pour effet d'annuler totalement la déperdition de dioxygène entraînée par la présence du sujet en milieu obscur ?

    Je me doute que cette question a déjà dut être soulevée en quelque endroit du net, mais je vous remercie d'avance pour vos éventuelles réponses.

    Pel.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cendres

    Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    Bonjour,

    La nuit est nécessaire aux processus biochimiques permettant l'entretien, l'élongation cellulaire et l'utilisation de l'amidon stocké.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  4. #3
    pelernuse

    Question Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    Merci pour la réponse.

    Si je comprend bien, le métabolisme des végétaux concernés a besoin de la nuit pour les processus ci-nommés. Je dois donc comprendre qu'il leur est biologiquement impossible de les accomplir en présence de lumière ? ou bien qu'ils ne le font que pendant la période de "nuit" considérée comme telle par une horloge biologique interne ? ou bien qu'ils ne le font que pendant la période de "nuit" considérée comme telle par des simili-capteurs de lumière ? ou peut être un compromis de ces différentes conditions ?
    Et si effectivement il n'y a d'autre issue pour la réalisation de ces processus biologiques que la présence d'une nuit "totale" c'est à dire avec le fuseau horaire correspondant et en l'absence de lumière, est-ce parce que l'accomplissement de ces derniers nécessite chimiquement cet état (la lumière pouvant éventuellement interférer dans de quelconques transformations chimiques), ou est-ce pour une raison uniquement biologique ? c'est à dire que ces processus nocturnes ne le sont que parce qu'ils ont été inscrits dans le complexe ADN suite aux raisons d'une évolution ancienne qui est désormais dispensable.
    Finalement, si la seconde proposition se révèle exacte, serait-il possible de contourner le problème par une manipulation génétique ?

    J'ai conscience que ce que je viens de dire n'est pas très clair, je vous fais cependant confiance et attends vos réponses avec impatience.

    Pel.


  5. #4
    Cendres

    Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    Quelques éléments de réponse ici: http://forums.futura-sciences.com/bi...ntes-nuit.html

    Cas particuliers: les plantes dites "CAM" qui sont en C4, ouvrent leurs stomates la nuit pour économiser l'eau et capter le CO2. Le reste de la photosynthèse se fait de jour; elles ont donc absolument besoin de la nuit.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    pelernuse

    Smile Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    Merci pour la réponse.
    D'après tout ce que je viens de lire, je comprend qu'une plante "normale" ne peut survivre sans obscurité, et que, d'après la quantité de processus que cela concerne, nous ne sommes pas près de pouvoir modifier génétiquement un organisme si complexe que le végétal pour le priver d'une entité si nécessaire qu'est celle de la nuit...
    C'est donc un acquis jusqu'à nouvel ordre...les plantes et la nuit sont indissociable.

    Merci encore pour les réponses.

    Pel.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    felicha

    Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    on peut calculer de façon relativement simple la quantité d'oxygène engendré par un végétal en pesant la matière sèche produite en un temps donné.
    La formule globale de la photosynthèse étant:
    CO2 + H2O + Energie solaire => CH2O + O2
    CH2O = 12 + 2 + 32 = 46g matière sèche => 32 grammes 02
    Le CH2O est le monomère de pratiquement tous les sucres, la cellulose étant le constituant principal de la matière sèche engendrée.
    Il est certain qu'il s'agit là d'une approximation, puisque certaines molécules résultant de la photosynthèse ont des formules où le % ce carbone est plus important, par exemple dans les amidons et matières grasses.
    Mais cette formule permet d'établir des comparaisons parfaitement valables entre les différentes cultures.
    On constate alors que tous ce qui favorise le développement des végétaux accroît la photosynthèse et la quantité d'oxygène généré par les végétaux.
    Un hectare de maïs correctement fertilisé engendrera 30 tonnes de matière sèche en seulement 4 mois. Une steppe ne dépassera pas 2 à 3 tonnes dans l'année et une forêt non entretenue sous un climat tempéré une quinzaine de tonnes en un an !

  9. #7
    pelernuse

    Smile Re : production de dioxygène amplifiée pour les végétaux chlorophylliens

    @felicha

    Tout d'abord, et tout en fin : merci ; pour ces précieuses informations. Elles me seront très certainement utiles.
    Il faudra toutefois excuser le retard de ma réponse pour des raisons purement matérielles...

    Je continue de me renseigner au mieux...

    Pel.

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. Actu - Parcs éoliens : les smart grids pour optimiser la production
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/04/2010, 16h45
  2. Réponses: 44
    Dernier message: 19/01/2010, 21h41
  3. [Physiologie] Mesure de l'intensité respiratoire chez les végétaux (production CO2)
    Par Emell dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/10/2008, 16h28
  4. [Biologie végétale] Pigments chlorophylliens
    Par lolotte6501 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/10/2008, 19h18
  5. Production de dioxygène
    Par Duke Alchemist dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/10/2007, 09h40